Slide1 l.jpg
Sponsored Links
This presentation is the property of its rightful owner.
1 / 34

Cours 6  La cellule cancéreuse et le tissu cancéreux . PowerPoint PPT Presentation


  • 170 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Cours 6  La cellule cancéreuse et le tissu cancéreux . Items 138, 139, 140, 141. La cellule cancéreuse et le tissu cancéreux. 1 Introduction 2 Anomalies morphologiques des cellules cancéreuses 2-1 Anomalies du noyau 2-2 Anomalies du cytoplasme 2-3 Anomalies de la membrane

Download Presentation

Cours 6  La cellule cancéreuse et le tissu cancéreux .

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Cours 6 

La cellule cancéreuse et le tissu cancéreux.

Items 138, 139, 140, 141


La cellule cancéreuse et le tissu cancéreux.

1 Introduction

2 Anomalies morphologiques des cellules cancéreuses

2-1 Anomalies du noyau

2-2 Anomalies du cytoplasme

2-3 Anomalies de la membrane

3- Anomalies de la croissance et de la prolifération cellulaire

4- Anomalies moléculaires des cellules cancéreuses

4-1 carcinogenèse chimique

4-2 les principaux génes impliqués dans la carcinogenèse

4-2-a Les oncogènes

4-2-b Les anti-oncogènes

4-2-c Les gènes de maintien de l’intégrité

4-3 Mécanismes d’altérations géniques

5- Le stroma tumoral


1- Introduction

  • Le cancer est une prolifération cellulaire excessive de cellules devenues peu sensibles ou insensibles aux mécanismes d’homéostasie cellulaire et ayant acquis une capacité de prolifération indéfinie (immortalisation)

  • Les cellules tumorales se caractérisent par une accumulation d’altérations génotypiques acquises et ou héréditaires

  • Le phénotype tumoral : les caractéristiques morphologiques et fonctionnelles de la cellule tumorale

  • - identique à celui de la cellule d’origine

  • - différent de celui de la cellule d’origine par perte ou acquisition de certaines caractéristiques


2- Anomalies morphologiques des cellules tumorales

  • Critère majeur du diagnostic de cancer

  • Mais

    • Non pathognomoniques du cancer

    • Faisceau d’arguments nécessaire au diagnostic de cancer.


2-1 Anomalies du noyau

Anisocaryose

Augmentation du rapport nucléo-cytoplasmique

Hyperchromatisme

par condensation ou augmentation du nbre des chromosomes

Nucléoles volumineux et irréguliers

Irrégularités de forme et de contour

Multinucléation

Augmentation du nombre des mitoses

Mitosesanormales


Mélanome


2-2 Anomalies du cytoplasme

Cytosquelette

Conservation avec anomalies de répartition dans la cellule cancéreuse

Détection des filaments intermédiaire (cytokératine) en IHC précise le tissu d’origine de la tumeur

  • Système sécrétoire

  • Aspect morphologiques

  • Anisocytose

  • Vacuole cytoplasmique dans les adénocarcinomes mucosécrétants

  • Cytoplasme clair (glycogène) dans les AK à cellules claires du rein

  • Aspects qualitatifs et quantitatifs

  • 1 Variations quantitatives des sécrétions normales (myélome)

  • 2 Sécrétions de substances anormales

  • - sécrétion inappropriée d’une hormone (ACTH dans les K à petites cellules du poumon)

  • - dérépression d’une synthèse de protéines de type fœtal analysable par dosage sérique ou par IHC


Carcinome à cellules claires du rein


Adénocarcinome du côlon


2-3 Anomalies de la membrane

  • Aspects morphologiques

  • Non visibles en MO

  • Aspects fonctionnels

  • - Modifications des enzymes membranaires

  • Augmentation des enzymes protéolytiques

  • - Modifications des antigènes de membrane

  • Altération des Ag normaux

  • Apparition de néoantigènes

  • Ag embryonnaires (ACE, AFP)

  • Ag de différenciation (CD5 dans le LM du manteau)

  • Ag associés aux virus

  • (LMP de l’Epstein Barr Virus dans la maladie de Hodgkin)


3 Anomalies de la croissance et de la prolifération cellulaire

Prolifération illimitée

maintien des télomères au cours de replications successives par activation des télomérases

Perte de l’inhibition de contact

dans un milieu de culture, les cellules tumorales forment des amas multistratifiés

Diminution de la cohésion des cellules tumorales par anomalie de régulation des molécules d’adhérence

Transplantabilité

les cellules tumorales explantées poussent en dans des milieux de culture, des souris syngéniques ou des souris nudes


4- Anomalies moléculaires des cellules cancéreuses

Anomalie de la prolifération cellulaire tumorale liée à un déséquilibre permanent entre les signaux intracellulaires

activation des voies stimulatrices

suppression des voies inhibitrices


4-1 Carcinogenèse chimique

  • Processus en multiples étapes

  • Notion d’initiation et de promotion

  • L’initiation

    • Exposition-dose de l’initiateur

    • Insuffisante pour donner une tumeur

    • Mutations de l’ADN (irréversibles)

  • La promotion

    • Le promoteur induit une tumeur à partir de cellules initiées

    • Modifications cellulaires réversibles


Initiation

  • Agents électrophiles attaquant les cibles riches en électrons (ADN, ARN, protéines)

    • Mutations d’oncogènes, de gènes suppresseurs de tumeurs ou de gène régulant l’apoptose

  • Initiateur à action directe

    • Agents alkylants

      • Diméthyl sulfate

      • Anti-cancéreux (cyclophosphamides, chlorambucil…)

    • Agents acylants


Initiation

  • Agents à action indirecte

    • Modification in vivo  cancérogène final

    • Activés par des réactions métaboliques (cytochrome p450)

    • Hydrocarbures aromatiques

      • Benzo(a)pyrène (cigarettes) (cancers bronchopulmonaires)

      • Dérivés de la dégradations de graisses animales

    • Amines aromatiques, colorants

      • Benzidine

      • 2-Naphtylamine (cancers de la vessie)

      • Diméthylaminoazobenzène (jaune de beurre)

    • Produits naturels et microbiens

      • Aflatoxine B1 (CHC)

      • Griséofulfine

      • Noix de Bétel

    • Autres

      • Nitrosamine et amines (agents conservateurs alimentaires)

      • Amiante (mésothéliomes)

      • Chlorure de vinyle

      • Insecticides, fungicides


Promotion

  • Les promoteurs induisent une prolifération de la cellules initiée

  • Il existe , expérimentalement, une diminution du délai entre l’initiation et l’apparition de tumeur en présence de promoteur

    • Esters de phorbol (huile de croton)

    • Hormones (oestrogènes et cancer du sein)

    • Schitosomiase et cancer de la vessie


Détoxification

Cancérogène

Excrétion

Activation métabolique

INITIATION

Réparation

Fixation à l’ADN

Apoptose

Mutation de l’ADN :

Cellule initiée

Prolifération cellulaire :

Différenciation altérée

PROMOTION

Clone prénéoplasique

Tumeur maligne


4-2

Les principaux gènes impliqués dans la tumorigenèse

Les protooncogènes

K-ras

Les gènes suppresseurs de tumeurs ou anti-oncogènes

p53, APC

Les gènes de maintien de l’intégrité cellulaire

MLH1,MSH2


4-2-a Les oncogènes

  • Découverts dans le sarcome de Rous du poulet en 1911

  • formes altérées des gènes normaux cellulaires capturés par des rétrovirus au cours de leur replication

  • Gène normal (protooncogène) qui acquiert des propriétés transformantes après mutation ou surexpression (oncogène)

  • après transfection de la séquence mutée dans une cellule normale, apparition ou développement d’une tumeur


4-2-b Les anti-oncogènes

  • Inhibiteurs de la croissance cellulaire

  • Inactivation du produit de ces gènes par perte de fonction biallélique entraine l’absence de signal de non prolifération

  • Le gène p53

  • le gène le plus fréquemment muté dans les cancers

  • mutation germinale dans le syndrome de Li-fraumeni

  • Rb, APC…


4-2-c Les gènes de maintien de l’intégrité

  • Les gènes du maintien de l’intégrité (MLH1, MSH2, MSH6, BRCA1..) codent pour un complexe multifonctionnel capable de surveiller l’intégrité du génome.

  • Si anomalie ponctuelle de l’ADN, système de réparation mis en place.

  • L’altération de ces gènes (sur le mode récessif) entraine une susceptibilité accrue aux cancers par instabilité génétique

  • Syndrome HNPCC (human non polyposis colon cancer)

  • prédisposition au cancer du colon par altération des gènes de réparation des mésappariements de l’ADN (MLH1, MSH2, MSH6).


4-3 Mécanismes d’altérations géniques

Mutations ponctuelles, délétions, insertions


4-3 Mécanismes d’altérations géniques

Réarrangements de chromosome

Leucémie myéloide chronique : tr (9,22) / gène de fusion bcr/c-abl

cible thérapeutique imanitib


4-3 Mécanismes d’altérations géniques

Amplification génique

Phénomène tardif

Multiplication du nombre de copies d’un gène


5- Le stroma tumoral

  • Tissu conjonctif néoformé non tumoral fourni par l’hote assurant le soutien et la nutrition des cellules tumorales

  • Fait de cellules conjonctives, d’une MEC avec des fibres de collagène et élastiques, de vaisseaux et de nerfs

  • Remaniements constants


5- Le stroma tumoral

  • Variations quantitatives

  • - Stroma adaptatif (à la différenciation cellulaire)

  • dans les tumeurs endocrines, nombreux capillaires sinusoides

  • - Disproportionné par rapport à la prolifération épithéliale

  • peu abondant dans le cancer « encéphaloide »

  • très abondant avec de nombreux fibro et myofibroblates

  • Ex Squirrhe mammaire. Linite gastrique.

  • Variations qualitatives

  • Réaction inflammatoire

  • Exsudative avec nécrose des cellules tumorales post radique

  • Tuberculoïde

  • A corps étranger (lamelles de kératine)

  • Riche en lymphocytes Associé à un meilleur pronostic dans le K du côlon

  • Métaplasie

  • Elaboration d’os et de cartilage

  • de dépots amyloides (carcinome médullaire de la thyroide)


  • Login