Prise en charge et imagerie des traumatismes medullaires
Download
1 / 47

PRISE EN CHARGE ET IMAGERIE DES TRAUMATISMES MEDULLAIRES - PowerPoint PPT Presentation


  • 164 Views
  • Uploaded on

PRISE EN CHARGE ET IMAGERIE DES TRAUMATISMES MEDULLAIRES. O. LANGERON Département d'Anesthésie-Réanimation hôpital Pitié-Salpétrière, Paris. EPIDEMIOLOGIE. Incidence : 40 à 50/million d'habitants/an 2500 nouveaux cas/an AVP : 60-70%

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'PRISE EN CHARGE ET IMAGERIE DES TRAUMATISMES MEDULLAIRES' - nysa


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Prise en charge et imagerie des traumatismes medullaires l.jpg
PRISE EN CHARGE ET IMAGERIE DES TRAUMATISMES MEDULLAIRES

O. LANGERON

Département d'Anesthésie-Réanimation

hôpital Pitié-Salpétrière, Paris


Epidemiologie l.jpg
EPIDEMIOLOGIE

Incidence : 40 à 50/million d'habitants/an

2500 nouveaux cas/an

AVP : 60-70%

Suicide, sports, accident travail : 40-30%

Méconnaissance des lésions rachidiennes +++

"Preuve" Radiologique


Contextes lesionnels l.jpg
CONTEXTES LESIONNELS

Traumatisme isolé du rachis :

cervical = pronostic fonctionnel

Polytraumatisme :

charnières dorso-lombaire / cervico-thoracique = pronostic vital


Slide4 l.jpg

ASSOCIATIONS LESIONNELLES

Cervical Thoraco-lombaire

Thorax 5 % 41 %

Abdomen 3 % 15 %

Tête 13 % 24 %

Pelvis-os 13 % 24 %

Pitié-Salpétrière


Slide5 l.jpg

BILAN SYSTEMATIQUE

789 traumatismes fermés GCS < 10

31 % de lésions osseuses

- rachis (14 %)

- bassin (10 %)

-membres (15 %)

Mackersie et al., J Trauma 1988


Biomecanique l.jpg
BIOMECANIQUE

Traumatisme en hyperflexion

Traumatisme en hyperextension

Traumatisme en compression verticale


Slide7 l.jpg

Biomécanique

SVA

SVP

SVM

SMR

Stabilité du Rachis



Lesions medullaires l.jpg
LESIONS MEDULLAIRES

Choc spinal

Compression-ischémie

Section complète


Consequences de l atteinte medullaire l.jpg
CONSEQUENCES DE L'ATTEINTE MEDULLAIRE

Respiratoires

Cardio-vasculaires

Thermiques

Digestives


2 regles d or l.jpg
2 REGLES D'OR

Evaluations clinique et radiologique

systématiques

Limitation de la progression lésionnelle


Prise en charge pre hospitaliere l.jpg
PRISE EN CHARGE PRE-HOSPITALIERE

Maintien de l'axe tête-cou-tronc

Immobilisation du rachis (minerve, coquille)

Contrôle de l'état hémodynamique et respiratoire


Bilan lesionnel clinique l.jpg
BILAN LESIONNEL CLINIQUE

Contexte fréquent de polytraumatisme

Examen neurologique détaillé (référence / évolutivité) :

motricité,réflexes, sensibilité superficielle et profonde, examen périnéal score ASIA


Bilan lesionnel radiologique l.jpg
BILAN LESIONNEL RADIOLOGIQUE

Clichés standards

Scanner

IRM

Artériographie


Radiologie standard l.jpg
RADIOLOGIE STANDARD

Examen de référence

Qualité technique essentielle

Lecture difficile : interprétation rigoureuse

- systématisation nécessaire

- idéalement par 2 médecins


Slide17 l.jpg

Clichés standards : Profil Cervical

Alignement massifs articulaires

Espace prévertébral

Alignement vertébral antérieur

Alignement

épineuses

Alignement vertébral postérieur






Slide22 l.jpg

Clichés standards : dorsolombaire de face

Divergence Pédiculaire

Charnière +++



Slide24 l.jpg

Clichés standards du Rachis

  • Lecture difficile : conditions techniques , idéalement par 2 médecins

  • Rapidité d’obtention, débrouillage

  • Importance des signes indirects (non osseux)

  • Lésion ligamentaire possible avec des clichés normaux, intérêt des clichés dynamiques


Examen scannographique l.jpg
EXAMEN SCANNOGRAPHIQUE

Après la radiographie standard

Visualisation des traits de fracture

Recul du mur postérieur

Fragment(s) intra-canalaire(s)






Slide31 l.jpg
IRM

Imagerie remarquable de la moelle en coupe sagittale

En urgence si atteinte médullaire sans lésion osseuse décelable :

- hernie discale traumatique

- contusion médullaire

- hématome extra-dural


Slide32 l.jpg

Imagerie par Résonnance Magnétique

En urgence si atteinte médullaire sans lésion osseuse décelable :

- hernie discale traumatique

- contusion médullaire

- hématome extra-dural






Traitement medical l.jpg
TRAITEMENT MEDICAL rachis cervical

Maintien pression perfusion médullaire, normoxie et euglycémie

Administration précoce de méthylprednisolone

Antagonistes des récepteurs au N-méthyl-D-aspartate

Erythropoïetine


Slide38 l.jpg

AMELIORATION NEUROLOGIQUE A 6 MOIS rachis cervical

Placebo MéthylP P (n=171)(n=162)

Motricité + 10.7 + 17.2 0.01 (0-70)

Aiguille + 5.9 + 12.9 0.001 (29-87)

Tact + 4.6 + 9.8 0.02 (2-87)

Bracken et al., NEJM, 1990


Slide39 l.jpg

COMPLICATIONS rachis cervical

Groupe Infection (%) Hémorragie (%)

Placebo (n=171) 3.6 3.0

Naloxone (n=154) 3.3 2.0

MéthylP (n=162) 7.1 4.5

Bracken et al., NEJM, 1990


Recommandations corticotherapie l.jpg
RECOMMANDATIONS CORTICOTHERAPIE rachis cervical

En termes de médullo-protection pharmacologique, aucune étude n’a démontré l’efficacité d’un médicament en particulier la méthylprednisolone.

La corticothérapie à la posologie préconisée par l’étude NASCIS II n’est pas recommandée au décours d’un traumatisme vertébromédullaire, car les effets secondaires néfastes sont plus évidents que le bénéfice neurologique (grade D)

Cette recommandation s’applique également aux patients victimes d’un traumatisme médullaire sur une myélopathie chronique associée à une anomalie du canal spinal (grade D)


Traitement chirurgical l.jpg
TRAITEMENT CHIRURGICAL rachis cervical

Pour Contre

Lésion incomplète (+) Lésion complète

Lésion évolutive (+) Délai > 24 h

Délai < 6 h (+) Contusion pulmonaire

Délai < 24 h Traumatisme cranien


Criteres predictifs de transfusion perioperatoire l.jpg
CRITERES PREDICTIFS DE TRANSFUSION PERIOPERATOIRE rachis cervical

Traumatisme du rachis dorso-lombaire

Hématocrite préopératoire < 35 %

Injury Severity Score > 20

D'après Cavalierri et al J Trauma 1994


Slide43 l.jpg

Réchauffement rachis cervical

  • Hypothermie

  • - Liée au polytraumatisme

  • - Déjà présente lors de l’admission

  • - Aggravée par le remplissage, la durée de la chirurgie

Mortalité

(%)

-> Prévention du

refroidissement +++

-> Réchauffement :

- externe

- perfusions

...

Temp. (°C)

(Jurkovich et al., J Trauma 1987 ; 27 : 1019-1024)


Souffrance medullaire post operatoire l.jpg
SOUFFRANCE MEDULLAIRE POST-OPERATOIRE rachis cervical

Cause mécanique (chirurgie, hématome)

Cause vasculaire

Scanner

IRM

Myelographie


Conclusions 1 l.jpg
CONCLUSIONS (1) rachis cervical

Atteintes préférentielles : les "charnières"

Sous-estimation et aggravation fréquentes

Immobilisation+++ (coût = 0, bénéfice maximum)

Imagerie standard de qualité, lecture rigoureuse


Slide46 l.jpg

CONCLUSIONS (2) rachis cervical

Imagerie autre selon le contexte

Traitement médical et chirurgical

Centres spécialisés

Coût élevé pour la collectivité


Recommandations l.jpg
RECOMMANDATIONS rachis cervical

Prise en charge d’un blessé adulte présentant un traumatisme vertébro-médullaire

CONFÉRENCE D’EXPERTS - TEXTE COURT - 2003

http://www.sfar.org/s/article.php3?id_article=246


ad