arisma all risks management
Download
Skip this Video
Download Presentation
ARISMA All Risks Management

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 48

ARISMA All Risks Management - PowerPoint PPT Presentation


  • 70 Views
  • Uploaded on

ARISMA All Risks Management. Arrêté royal du 7 juillet 1994 -annexe 6 B âtiments industriels (1 er mars 2009): - Réglementation - Cas pratiques. ir Alain GEORGES Ingénieur conseil Expert incendie. Sommaire. Champ d’application Développer une méthode d’application de l’annexe 6

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' ARISMA All Risks Management' - nubia


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
arisma all risks management

ARISMAAll Risks Management

Arrêté royal du 7 juillet 1994 -annexe 6Bâtiments industriels (1er mars 2009):- Réglementation

- Cas pratiques

ir Alain GEORGES

Ingénieur conseil

Expert incendie

sommaire
Sommaire
  • Champ d’application
  • Développer une méthode d’application de l’annexe 6
    • Détermination de la charge calorifique
    • Classement
    • Protection incendie
  • Exemples d’application
    • Bâtiment industriel avec plusieurs PME
    • Agrandissement d’un hall de stockage
  • Conclusion
champ d application
Champ d’application

Stockage

Stockage

Ateliers

Production

Labos

Bureaux

est on soumis l annexe 6
Est-on soumis à l’annexe 6?
  • Définition bâtiment industriel

Bâtiment ou partie de bâtiment qui en raison de sa construction ou de son aménagement sert à des fins de transformation ou de stockage industriel de matériaux ou de biens, de culture ou de stockage industriel de plantations ou d’élevage industriel d’animaux.

  • Bâtiments industriels d’un seul niveau et superficie≤ 100 m²→ NON applicable
  • Structures en plein air (tanks, unité de process industriel) → NON
  • Activité non-industrielle >100 m² → annexes 2, 3 ou 4.
champ d application1
Champ d’application

Stockage

Stockage

X

Ateliers

Production

X

X

Labos

Bureaux

d termination de la charge calorifique
Inventaire complet

Sources

Un seul composant: Manuels de chimie (Perry’s), internet, …

Plusieurs composants: Manuel FPE, listes

Tests réels

Charge calorifique caractéristique qf,d(MJ/m²)

Détermination de la charge calorifique

qf,k

qf,d = qf,k .m avec m coefficient de combustion

d termination correcte
Détermination correcte
  • IMPORTANT: TOUTE LA SUITE EN DEPEND
  • Ne rien oublier?
    • Bureaux, salles de contrôle, labos
    • Emballages et palettes
    • Planchers intermédiaires et planchers ouverts
  • Valeurs indicatives
    • Bois: +/- 18 MJ/kg
    • Plastiques: 25-45 MJ/kg
    • Liquides inflammables organiques: +/- 40 MJ/kg
classement
Classement
  • Classe A

qf,d< 350 MJ/m² (+/- 20 kg de bois/m²)

  • Classe B

350 MJ/m² < qf,d < 900 MJ/m²

  • Classe C

900 MJ/m² < qf,d

(900 MJ/m² = +/- 50 kg de bois/m²)

protection incendie
Protection incendie
  • Compartiments et éléments structurels:
    • Stabilité, en cas d’incendie, des éléments structurels:
      • Structure type I:
        • Classe A: R 60
        • Classe B ou C: R 120
      • Structure type II: (basé sur un calcul de risque acceptable d’effondrement selon NBN 1991-1-2, dépendant des facteurs: charge calorifique, mesures actives, superficie, ventilation,… )
      • Planchers intermédiaires et leur structure portante: R 30
el ments structurels et compartimentage
Eléments structurels et compartimentage
  • Stabilité
  • Dimension
  • Nombre de niveaux
protection incendie1
Protection incendie
  • Compartiments et éléments structurels:
    • Stabilité, en cas d’incendie, des éléments structurels;
    • Dimension des compartiments:

à limiter en fonction de la charge calorifique totale:

        • si pas de sprinklage: 5.700 GJ
        • si sprinklé: 34.200 GJ

(5.700 GJ = +/- 320 tonnes de bois)

protection incendie2
Protection incendie
  • Compartiments et éléments structurels:
    • Stabilité, en cas d’incendie, des éléments structurels;
    • Dimension des compartiments;
    • Nombre de niveaux et planchers intermédiaires:
      • facteurs de réduction des superficies maximales autorisées si planchers intermédiaires et/ou plusieurs étages (compartiments) supérieurs ou en sous-sol.
protection incendie3
Protection incendie
  • Compartiments et éléments structurels:
    • Stabilité, en cas d’incendie, des éléments structurels;
    • Dimension des compartiments;
    • Nombre de niveaux et planchers intermédiaires;
    • Solutions-type: pour bâtiments industriels à un seul niveau à superficie limitée(voir tableau) pas de limitation de superficie en fonction de la charge calorifique.
protection incendie4
Protection incendie

Superficie maximale autorisée (en m²)

Bâtiments industriels d’un seul niveau (ou compartiments de ceux-ci)

(*) Si accessibilité améliorée: majoration de 60 %.

protection incendie5
Protection incendie
  • Parois des compartiments
    • Classe A: EI 60
    • Classe B ou C: EI 120
    • Portes: EI1 60(à fermeture automatique)
    • Protection des traversées et joints de dilatation
    • Dépassement en toiture de 1 m ou distance horizontale résistante au feu
    • Raccordement au toit et au compartiment voisin résistant au feu
    • Localisation en façade des parois de compartiment
    • Risque limité d’effondrement vers l’extérieur.
protection incendie6
Protection incendie
  • Protection anti-incendie active:
    • Détection incendie:
      • Si classe A de superficie < 2000 m²:
d tection
Détection

Sinon: détection automatique du type « surveillance totale »

protection incendie7
Protection incendie
  • Protection anti-incendie active:
    • Détection incendie
    • Installations EFC:
      • obligatoire ( selon NBN S 21-208-1)sauf:
        • si classe A < 10.000 m² ou classe B < 500 m²
        • ousi extinction au gaz, vapeur d’eau ou ESFR
      • commande par détection incendie automatique ou par vanne d’alarme de l’installation sprinkler
      • + commande manuelle
protection incendie8
Protection incendie
  • Protection anti-incendie active:
    • Détection incendie
    • Installations EFC
    • Installation de sprinklage (pas obligatoire):
      • selon « règles de l’art » (CEN, NFPA, CEA)
      • contrôle à la mise en service et périodiquement par organisme accrédité
protection incendie9
Protection incendie
  • Protection anti-incendie active:
    • Détection incendie
    • Installations EFC
    • Installation de sprinklage
    • Annonce:
        • obligatoire au service d’incendie territorialement compétent
        • signaux de centrale de détection et extinction automatique sous surveillance permanente (interne et/ou externe)
protection incendie10
Protection incendie
  • Protection anti-incendie active:
    • Détection incendie
    • Installations EFC
    • Installation de sprinklage
    • Annonce
    • Poste central de contrôle et de commande
      • Parois EI 60
      • Portes EI1 30
      • Eclairage de sécurité
protection incendie11
Protection incendie
  • Distance entre les bâtiments:

Principe: rayonnement < 15 kW/m²

    • Si pas de résistance au feu de la façade: 16 m
    • Si façades EI 60, distance en fonction du % d’ouvertures sans résistance au feu (tableau)
    • Prescriptions particulières pour bâtiments sprinklés (distances minimales divisées par 2)

(1 kW/m² = rayonnement max. supportable par l’être humain)

(15 kW/m² = rayonnement à 4 cm d’un radiateur électrique radiant de 1 kW)

protection incendie12
Protection incendie
  • Evacuation
    • Nombre de sorties: min.2 (sauf cas particuliers)
      • dans zones opposées
      • si plus de 500 usagers : 3
      • si n x 1000 usagers : n + 3
      • si nombre d’usagers est inconnu, se baser sur une densité d’occupation
        • superficie < 1600 m² 1 personne / 10 m²
        • superficie > 4800 m² 1 personne / 30 m²
protection incendie13
Protection incendie

40m

  • Evacuation
    • Nombre de sorties
    • Chemin à parcourir (distances max.)
    • Largeur minimale: 0,8 m
accessibilit

Accessibilité

voie intérieure 2 accès& 50% de façades accessibles

50%

Accès « pompiers » amélioré

1

2

b timent avec plusieurs pme
Bâtiment avec plusieurs PME
  • Introduction
    • Bâtiment industriel
    • Plusieurs PME
      • Atelier de travail des métaux
      • Commerce de gros en recouvrements de sols
  • Le bâtiment dans son ensemble
    • Description (entités cloisonnées entre elles)
    • Prescriptions générales
plan global
Plan global

A

A

C

C

B

B

C

A

A

C

B

B

C

C

: REI 60

: REI 120

prescriptions g n rales
Prescriptions générales
  • Détermination de la charge calorifique
  • Classement des compartiments
    • Stabilité, en cas d’incendie, des éléments structurels
    • Dimension des compartiments
    • Parois de compartiments
    • Subdivision en plusieurs parties
    • Protection anti-incendie active
    • Distance entre bâtiments
  • Evacuation
    • Nombre de sorties
    • Largeur des sorties et des voies d’évacuation
  • Sécurité des équipes de secours
    • Accessibilité
    • Moyens d’extinction et approvisionnement en eau
atelier de travail des m taux
Atelier de travail des métaux
  • Généralité
    • Superficie: 1064 m² (35 m x 30,4 m)
    • Plancher intermédiaire en L: 280 m² (bureaux, réfectoire, sanitaires et entreposage de profilés métalliques et accessoires)
  • Détermination de la charge calorifique
atelier de travail des m taux1
Atelier de travail des métaux
  • Généralité
  • Détermination de la charge calorifique caractéristique.
  • Prescriptions minimales selon l’annexe 6
    • Eléments structurels: structure acier type II (S<2000m²) →OKmais: structure portante du plancher intermédiaire: R 30 sauf si ouvertures ≥25%de plus: compartiment distinct selon annexe 2 pour bureaux, réfectoire et sanitaires.
    • Parois de compartiment: EI 240 →OK
    • Protection active: avertisseurs manuels (boutons poussoirs) suffit, EFC pas obligatoire.
    • Evacuation: deux sorties dans façades opposées →OK
    • Moyens d’extinction: à prévoir (1 unité d’extinction /150m², 1 RIA par 250 m² avec min. 1 par niveau).
commerce de gros en recouvrements de sols
Commerce de gros en recouvrements de sols
  • Généralités
    • 2 zones:
      • Commerce de gros avec salle d’exposition
      • Entreposage du stock (avec petit atelier)
    • Superficie: 2 x 304 m² (20 m x 15,2 m)
    • Cloison EI 240 avec double porte EI1 60
    • Une coupole d’éclairage zénithal et un exutoire de fumée et de chaleur par zone (= 1 EFC / par compartiment)
  • Détermination de la charge calorifique caractéristique
slide39

Commerce de gros en recouvrements de sols

  • Généralité
  • Détermination de la charge calorifique caractéristique
  • Prescriptions minimales selon l’annexe 6
    • Eléments structurels: structure acier type II (S<2000m²) →OK
    • Parois de compartiments: EI 240 →OK
    • Protection active: Obligatoirement:
      • Installation de détection automatique (type surveillance totale),
      • Installation EFC selon NBN S 21-208-1
    • Evacuation: deux sorties dans façades opposées →OK
    • Moyens d’extinction: à prévoir (1 unité d’extinction /150m², 1 RIA par 250 m² avec min. 1 par niveau).
slide41

STOCKAGE EXISTANT DE METHIONINE

EXTENSION

2000 m²

7000 m²

extension d un hall d entreposage et de distribution
Extension d’un hall d’entreposage et de distribution
  • Champ d’application
    • Hall d’entreposage existant de méthionine: 7000 m² (stockage, conditionnement et emballage, expédition)
    • Extension: 2000 m²
  • Détermination de la charge calorifique caractéristique
    • La charge calorifique n’est pas précisée entrepôt classe C
  • Elément structurels et dimension du compartiment
    • Le hall de stockage (partie existante et nouvelle extension) forme un seul compartiment de 9000 m². Structure acier OK.
    • Hall existant non sprinklé
    • Solutions-type autorisent maximum 8000 m² si pas sprinklé (y compris majoration de 60% pour accessibilité améliorée)choix d’un installation de sprinklage
extension d un hall d entreposage et de distribution1
Extension d’un hall d’entreposage et de distribution

Remarque: Si placement d’une installation de sprinklage:

      • Tout le bâtiment doit être sprinklé (même dans la partie existante non soumise à l’annexe 6)
      • Sprinklers ESFR non applicable ici.
  • Protection active
    • Détection incendie du type surveillance totale
    • Installation EFC selon NBN S21-208-1 (dans extension)
  • Distance entre bâtiments: minimum 16 m OK
  • Sécurité des équipes de secours
    • Extincteurs et armoires à tuyaux d’incendie
    • Hydrants autour du bâtiment sur réseau souterrain d’eau d’extinction
    • Accessibilité améliorée
extension d un hall d entreposage et de distribution2
Extension d’un hall d’entreposage et de distribution

Conclusion:

Extension d’un bâtiment existant problèmes spécifiques:

Eléments structurels: structure acier pour un bâtiment formant un seul compartiment de 9.000 m² →OK

MAIS: les solutions-type limitent la superfice totale:

  • Si pas sprinklé: 8.000 m² (pour les entrepôts avec accessiblité améliorée).
  • Sprinklé: 20.000 m² (avec accessibilité améliorée).

Installation de sprinklage dans tout le bâtiment (même dans la partie existante).

L’installation EFC peut être limitée à l’extension si celle-ci est entourée d’écrans de fumée (cantonnement) .

en pratique
En pratique…

Le code du bien-être au travail,le RGPT (art.52) et les permis

d’environnement restent d’application!

  • Plusieurs étapes
    • Est-on soumis à l’annexe 6?
    • Inventaire complet
    • Classement des compartiments
    • Protection incendie requise
    • Solutions alternatives?
  • Justifier les hypothèses.
conclusion
Conclusion

Partiellement “performance-based” (tableaux / calculs)

Structure logique

Facilement applicable pour les bâtiments industriels “standard”

Des bâtiments industriels à risques spécifiques demandent des solutions particulières

slide47

“la lutte contre l’incendie est le plus souvent la conséquence d’une lacune de prévention”

ad