Advertisement
1 / 41

HEMATOPOIESE PowerPoint PPT Presentation


  • 508 Views
  • Uploaded on 03-09-2012
  • Presentation posted in: General

HEMATOPOIESE. DEFINITION: Ensemble de phénomènes cellulaires qui assurent la production continue et régulée des cellules matures et fonctionnelles du sang LOCALISATION DU TISSU HEMATOPOIETIQUE: - PowerPoint PPT Presentation

Download Presentation

HEMATOPOIESE

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Hematopoiese l.jpg

HEMATOPOIESE

  • DEFINITION:

    Ensemble de phénomènes cellulaires qui assurent la production continue et régulée des cellules matures et fonctionnelles du sang

  • LOCALISATION DU TISSU HEMATOPOIETIQUE:

    Dans la moelle osseuse adulte. Mais variable au cours de la vie embryonnaire, fœtale, puis post natale.

    Thymus, ganglions, foie et rate participent à certaines étapes et/ou pour certaines lignées

    LYMPHOPOIESE ET MYELOPOIESE


Pourquoi s interesser a l hematopoiese l.jpg

POURQUOI S’INTERESSER A L’HEMATOPOIESE

  • Tissu facile à obtenir et à traiter

  • Modèle unique pour l’étude des phénomènes de régulation de l’autorenouvellement, de la prolifération et de la différentiation

  • Existence de pathologies malignes (leucémies et lymphomes) permettant l’étude des mécanismes de cancérisation


Tissu hematopoietique l.jpg

TISSU HEMATOPOIETIQUE

  • En constant renouvellement

    puisque les nombres de cellules matures du sang restent stables malgré une durée de vie limitée

  • Différenciation/Maturation

    à partir de cellules plus primitives

  • Prolifération très importante

    pour assurer cette énorme production quotidienne

  • Adaptation continue et régulée

    aux besoins


Slide7 l.jpg

Schéma de l’hématopoïèse

progéniteurs

précurseurs

cellules souches

Expression CD34

différenciation

prolifération

maturation

amplification

Autorenouvellement

Totipotence

quiescence


Slide8 l.jpg

Progéniteurs

Précurseurs

Cellules Matures

Granulocyte

Lignée Myéloïde

Monocyte

Erythrocyte

Megacaryocyte/Plaquettes

Eosinophile

Lignée Lymphoïde

L’Hématopoïèse

Cellules souches


L h matopo se long terme d pend des cellules souches dont le maintien r sulte d quilibres complexes l.jpg

L’hématopoïèse à long terme dépend des cellules souches dont le maintien résulte d’équilibres complexes

autorenouvellement différenciation

quiescence prolifération

survie apoptose

homéostasie

micro-environnement medullaire:

cellules stromales, cytokines, molecules d’adhesion...

Facteurs métaboliques: Oxygène?


Cellules souches totipotentes l.jpg

CELLULES SOUCHES TOTIPOTENTES

  • Peu nombreuses

  • Majoritairement quiescentes

  • NICHES DE CELLULES SOUCHES: microenvironnement médullaire particulier

  • Identification difficile, surtout fonctionnelle et partiellement phénotypique

  • Capacités de repopulation par expansion très importantes et prolongées


Slide11 l.jpg

SRC (greffe à long terme)

MRA, pré-CFC, LTC-IC

CFC

Plusieursmois

Détection

des cellules.

du donneur


Cellules souches preuves experimentales l.jpg

CELLULES SOUCHES: PREUVES EXPERIMENTALES

  • Expériences de Till et Mc Culloch

  • Marqueur BCR/ABL dans la LMC

  • Reconstitution hématopoiétique à long terme de souris irradiées

  • Possibilité de greffes successives (avec ou sans marqueur)

  • Allogreffe chez l’homme

  • Individualisation de populations restreintes


Progeniteurs hematopoietiques l.jpg

PROGENITEURS HEMATOPOIETIQUES

  • Perte progressive de la capacité d’autorenouvellement

  • Perte progressive de la pluripotence

  • Accroissement progressif du % de cellules en cycle

  • Capacité à former des colonies in vitro en milieu de culture semi solide

  • D’où les noms de CFC ou CFU suivis des types cellulaires générés: CFU-GEMM, CFU-E, CFU-GM, CFU-MKC, etc

  • Temps mis à générer une colonie reflète leur niveau de primitivité

  • Phénotypes différents de celui des cellules souches:marqueurs de différenciation


Immunophenotypage immunoselection l.jpg

IMMUNOPHENOTYPAGE IMMUNOSELECTION

  • Mise en évidence de profils antigéniques spécifiques par des AC monoclonaux

  • Sélection avant ou après culture de sous- populations pour étude de leurs capacités fonctionnelles

  • Analyse des voies de différenciation selon les conditions de culture


Mecanismes regulateurs de l hematopoiese l.jpg

MECANISMES REGULATEURS DE L’HEMATOPOIESE

  • Molécules solubles:

    Facteurs métaboliques, facteurs de croissance hématopoïétique, cytokines, chimiokines

  • Molécules ancrées du stroma médullaire:

    à la matrice extracellulaire ou aux cellules

  • Cellules de l’environnement médullaire: fibroblastes, endothelium, lymphocytes, monocytes

  • Phénomènes autocrins et paracrins:entre cellules hématopoiétiques elles mêmes

    RESEAU COMPLEXE D’INTERACTIONS


Facteurs metaboliques l.jpg

FACTEURS METABOLIQUES

  • Très divers

  • Certains sont indispensables à toutes les lignées pour permettre la maturation cellulaire

  • D’autres sont plus spécifiques d’une lignée

  • Enfin certains vont influer sur l’expression de gènes impliqués dans la régulation de l’hématopoièse


Slide29 l.jpg

Vitamine B12

Acide folique

Oxygène

FER

Hormones

Nutriments


Slide30 l.jpg

Mecanismes d’interaction des cellules hématopoiétiques avec leur environnementCYTOKINES EN PARTICULIER

  • Spécifiques

  • Nécessitent la présence de récepteurs de surface

  • Capables de transmettre un signal intracellulaire

  • Relayé par des seconds messagers jusqu’à des effecteurs cytoplasmiques ou nucléaires


Cytokines facteurs de croissance et chimiokines l.jpg

Cytokines, facteurs de croissance et chimiokines

  • Molécules glycoprotéiques, solubles ou ancrées

  • Production régulée locale ou à distance

  • Par de multiples types cellulaires

  • Agissant sur des récepteurs spécifiques

  • Redondance et pléiotropie sont deux caractères majeurs de leur action


Peut on classer les cytokines l.jpg

PEUT ON CLASSER LES CYTOKINES?

  • Selon leurs récepteurs et leurs voies de signalisation:

    OUI

  • Selon leur lignée et leur niveau d’action:

    OUI ET NON

  • Selon leur source de production:

    OUI rarement ET NON le plus souvent

  • Selon leur type d’activité:

    OUI


Proposition de classification des cytokines l.jpg

PROPOSITION DE CLASSIFICATION DES CYTOKINES

  • ACTIVATRICES/INHIBITRICES

  • PRECOCES/INTERMEDIAIRES/TARDIVES

    LES CHIMIOKINES


Slide40 l.jpg

Lymphocyte

Macrophage

Cellule endothéliale

ostéoblaste

Microenvironnement

Cellule souche

SCF

IL-3

Erythrocyte

Progéniteur précoce

Epo

IL-3

IL-4

GM-CSF

IL-3

Tpo

IL-5

Basophile

Mégacaryocyte

G-CSF

M-CSF

Eosinophile

CFU-GM

Neutrophile

Macrophage

L’Hématopoïèse

SDF-1

TGF Beta

TNF Alpha

MIP-1 Alpha

AcSDKP