Ducateurs de rue ville de bruxelles s minaire sliv li ge le 7 avril 2011
Download
1 / 19

Éducateurs de rue Ville de Bruxelles Séminaire SLIV Liège, le 7 Avril 2011 - PowerPoint PPT Presentation


  • 96 Views
  • Uploaded on

Éducateurs de rue Ville de Bruxelles Séminaire SLIV Liège, le 7 Avril 2011. Marie-Paule LOLO – coordinatrice éducateurs de rue Bravvo Asbl vzw – BRuxelles Avance, Bruxelles VOoruit. BRAVVO, c ’ est :. Réseau de 240 professionnels

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Éducateurs de rue Ville de Bruxelles Séminaire SLIV Liège, le 7 Avril 2011 ' - niles


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Ducateurs de rue ville de bruxelles s minaire sliv li ge le 7 avril 2011

Éducateurs de rue Ville de Bruxelles Séminaire SLIV Liège, le 7 Avril 2011

Marie-Paule LOLO – coordinatrice éducateurs de rue

Bravvo Asbl vzw – BRuxelles Avance, Bruxelles VOoruit


BRAVVO, c’est :

  • Réseau de 240 professionnels

  • Présence significative dans les quartiers et relais des constats de terrain

  • Intégration dans toutes les coordinations sociales

  • 78% de financements supralocaux

  • Visibilité prévention, cohérence et mise en lien des acteurs, recrutement, utilisation dynamique des subsides

Quelques faits … …


BRAVVO vise :

  • L’amélioration de la sécurité, la lutte contre l’exclusion sociale, le renforcement de la cohésion sociale

  • La revalorisation de la vie urbaine et le développement des quartiers

  • Coordination administrative & financière de programmes & d’une trentaine de projets de prévention (Bravvo ou externes)

Objectifs généraux


Petite histoire du travail de rue tr la ville de bruxelles
Petite histoire du travail de rue (TR) à la Ville de Bruxelles

  • Équipe d’animation sur « Querelles » & « Accrochage jeunes »

  • Nécessité d’élargir le TR à dautres publics suite à acuité des constats :

    • Évolution public en errance /en rupture, non pris en charge

    • Constats BU (bandes urbaines)

    • Halls d’immeubles, pression sur les espaces de rencontre

    • Présence très faible de travail de rue (ex : 1ETP sur Laeken, passage ponctuel sur quartier Senne)

    • Constats et besoins EDR étayés en coordinations sociales et via constats 1ère ligne


  • Extension des équipes : 1<4 quartiers couverts

  • Évolution « animateur » vers « éducateur »

  • Subside via :

    • Contrat de quartier (2 équipes – Nord et Laeken)

    • PGV (projet intégré avec cellule de nuit) (Rempart-des-Moines)

    • PSSP (Querelles) via phénomène nuisances sociales & délinquance juvénile

    • Passerelle (animation culture urbaine)


Le cadre le dls
Le cadre : le DLS

-Définition (AR du 7 décembre 2006)

« analyse, réalisée en terme de sécurité … cherchant à mieux cerner les enjeux et défis, identifier les facteur de risque au niveau local et aider à déterminer les actions susceptibles de produire les résultats attendus compte tenu des ressources disponibles »

- Condition préalable (subsides PSSP-Intérieur)

- DLS est un outil :

  • de compréhension, d’objectivation des besoins

  • stratégique & opérationnel,

  • de mobilisation & de communication

Diagnostic local de sécurité


Dls sources
DLS-Sources

Délinquance

Méthode

Moniteur de sécurité

Insécurité

Expérience

Espace de vie

Conditions

de

vie


Sp cificit s
Spécificités

  • Caractères permanent et évolutif

  • Diagnostic partagé : Ville,coordinations sociales, SISP, STIB, CPAS, Atrium….

  • Protocoles pour l’échange de données

  • Supports : DLS logement social et décrochage scolaire

  • Approche par quartier : Données clés, ressources, croisement des données, tableaux de bord (GDP/Médiation/éducateurs)

Méthode



Travail social de rue actions
Travail social de rue : actions

  • Approche individuelle

    • Approche systémique des problématiques

    • Accompagnement individuel du public

    • Relais vers les services/partenaires/institutions spécialisés

    • Mise en autonomie

  • Approche collective

    • Agir sur l’environnement urbains

    • Favoriser l’accroche des personnes

    • Négocier le partage paisible de l’espace public

    • Faire émerger des personnes ressources


Objectifs du travail social de rue
Objectifs du travail social de rue

  • Principal

    L’amélioration de la sécurité et la lutte contre l’exclusion sociale

  • Secondaire

    • Identifier les problématiques récurrentes

    • Mettre en exergue les invariants

    • Identifier les techniques d’approche et d’accroche

    • Favoriser l’approche globale

    • Mise en place d’une stratégie collective par le partage des analyses


Suivi des probl matiques quartier
Suivi des problématiques quartier

  • ISO

    • Métiers de première ligne

    • Métiers transversaux

  • Tableau de bord quartier

    • Identifier les ressources

    • Identifier les actions menées

    • Les problématiques non résolues/réccurentes

  • Suivi plus fin inter-équipe (réunion GDP/EDR)

    • Gestion de crise

    • Suivi des relais

    • Éviter de surinvestir les espaces


Travail social de rue et dls
Travail social de rue et DLS

  • Identifier

    • Problématiques récurrentes sur un quartier

    • Freins et enjeux

    • Glissement de problématiques

    • Interconnexion d’un quartier à l’autre

  • Mise en exergue des invariants (le groupe)

  • S’implanter dans les « zones à risques »

  • Mettre en place un accompagnement social


Exemples de suivi commun le quartier de la querelle
Exemples de suivi commun:Le quartier de la Querelle


Exemples de suivi commun
Exemples de suivi commun

Querelle :

  • Co-Quart : coordination sociale Marolles

  • Projet tag

  • Constats partagés :

    • forte occupation de l’espace public sur le site de la Querelle par des groupes de jeunes générant insécurité et petite criminalité

    • Peu d’impact des structures jeunesse sur les jeunes en errance du site de la Querelle

    • Besoin d’espaces et d’activités jeunesse

  • Ressources : GDP, EDR, PCS, MQ….


Transversalit et partenariats
Transversalité et partenariats

2008-2009

  • Constats GDP: occupation de l’espace public d’un groupe sans-papier

  • Co-Quart: approche ciblée du groupe

  • Tensions entre habitants et groupe sans papier

  • Incendie (destruction des biens du groupe)

  • Report du problème sur un autre quartier

2010-2011

  • Constats GDP et EDR: nouvelle occupation groupe similaire

  • Accroche du groupe par le travail social de rue

  • Co-Quart : approche ciblée du groupe

  • Aide médicale d’urgence

  • Sensibilisation au partage de l’espace public

  • Orientation dispositif d’hiver

  • Information sur le cadre légale d’accueil réfugiés et statuts sans papier


Conclusions
Conclusions

Points forts

  • partage d’information (rationalisation des outils de diagnostic)

  • actualisation régulière

  • lien entre les équipes

    Points faibles

  • systématisation difficile des outils

  • temps d’adaptation à la transversalité

  • limite des moyens & des zones d’influence

    Recommandations

  • respect strict de la déontologie


Merci de votre attention
Merci de votre attention

Questions? Suggestions ?

BRAVVO Asbl Vzw

Rue de la caserne, 37

1000 Bruxelles-Brussel

02.279.65.00

infoprevention@brucity.be

www.bravvo.be


ad