Les groupes rythrocytaires les r gles transfusionnelles
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 20

Les groupes érythrocytaires Les règles transfusionnelles PowerPoint PPT Presentation


  • 299 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Les groupes érythrocytaires Les règles transfusionnelles. Dr Karim Boudjedir Laboratoire de recherche clinique en greffe de sang de cordon IFSI la croix rouge novembre 2009. INTRODUCTION. Qu’est qu’un groupe sanguin ? Qu’est qu’un groupe érythrocytaire ? Quelle est leur historique?

Download Presentation

Les groupes érythrocytaires Les règles transfusionnelles

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Les groupes rythrocytaires les r gles transfusionnelles

Les groupes érythrocytairesLes règles transfusionnelles

Dr Karim Boudjedir

Laboratoire de recherche clinique en greffe de sang de cordon

IFSI la croix rouge novembre 2009


Introduction

INTRODUCTION

  • Qu’est qu’un groupe sanguin ?

  • Qu’est qu’un groupe érythrocytaire ?

  • Quelle est leur historique?

  • Combien sont-ils actuellement ?

  • Qu’est ce qu’un groupe sanguin rare?

  • Qu’est ce qu’un Ac naturel(régulier)?

  • Qu’est ce qu’un Ac irrégulier?

  • Qu’est ce qu’un Ac immuns?


Le syst me abo

Le système ABO

1 Le groupe

C’est le plus fréquent dans la population Française , suivi des

groupes O, B, et AB

Le gène codant pour l’Ag A est d’expression codominante et ainsi le sujet de phénotype A peut être de génotype AA ou AO et il possède des Ac naturels anti B.


Le syst me abo1

Le système ABO

2 Le groupe

Le gène codant pour l’Ag B est d’expression codominante et ainsi le sujet de phénotype B peut être de génotype BB ou BO et il possède des Ac naturels anti A.


Le syst me abo2

Le système ABO

3 Le groupe

Les gènes codant pour l’Ag A et l’Ag B sont donc d’expression codominante et sont présents tous les deux sur les GR et ainsi le sujet de phénotype AB ne peut être que de génotype AB et il ne possède pas d’ Ac naturels +++.

Ie groupe AB est le receveur universel


Le syst me abo3

Le système ABO

4 Le groupe

-Un sujet de groupe O(gène H) ne possède ni Ag A ni Ag B , son gène est d’expression récessive et ainsi le sujet de phénotype O ne peut être que de génotype OO et il possède des Ac naturels anti A

et antiB.

Le groupe O est le donneur universel .

NB : le groupe sanguin Bombay n’a pas d’ Ag A ,ni B ,ni AB ,ni O mais des Ac anti A ,anti B, anti O et anti H.


Le syst me abo4

Le système ABO

- Ac naturels dit régulier :ils préexistent à toute stimulation Ag reconnue, transfusion ou grossesse (c-a-d retrouvés dés les 1ers mois de la vie) en dehors de toute allo-immunisation . Leur présence est constante et leur spécificité correspond aux Ag absents du GR; Ces Ac sont des IgM (il ne traverse pas le placenta);leur intérêt est primordial en raison du risque d’incident dés la 1ere transfusion incompatible ++++

-Ac irréguliers : Certains sujets O ,le plus svt ,peuvent ,à la faveur de certaines stimulations (grossesse incompatible ,une infection ,une vaccination ..) synthétiser ,une nouvelle population d’AcantiA-B-AB appelés immuns(IgG )(traverse le placenta). Leur dépistage est obligatoire chez les donneurs de sang et leur présence impose de transfuser en isogroupe ABO


Le syst me rh sus

Le système rhésus

Il comprend de nombreux Ag codominants ,présent uniquement sur les GR , dont 5 sont essentiels en clinique :

  • La présence ou l’absence ,d’un Ag appelé D définit le groupe sanguin Rh+ ou Rh – (85 % de la population Francaise).

  • Un sujet de phénotype D peut être de génotype Dd ou DD .

  • Un sujet de phénotype d ne peut être que de génotype dd.

  • Il est toujours associé au groupe ABO.

  • Le A+plus fréquent que le O+ puis B+, A-, O-,AB+,B-,AB-

  • Le système Rh comprend aussi l’Ag C (grand C),c(petit c), E(grand E), e(petit e) indispensable à determiner chez la femme en âge de procréer et chez les polytransfusés .

  • Il n’existe pas d’Ac naturel anti Rhésus (immuns seulement)


Autres syst mes rythrocytaires

Autres systèmes érythrocytaires

  • Système Kell : 90 % de la population est kell négatif , à identifier chez la femme en âge de procréer et les multi-transfusés.

  • Système Duffy

  • Système Kidd


Le syst me abo rh compatibilit s

Le système ABO/RH : compatibilités


Les r gles transfusionnelles

Les règles transfusionnelles

  • Système ABO : losange transfusionnelle

    O A AB(receveur universel)

    B

    (donneur U)

    Système Rh : Rh - Rh –

    Rh +

    Rh + Rh +


D termination du groupage sanguin

Détermination du groupage sanguin

  • Il existe 2 méthodes de détermination du groupes sanguins :

    -La méthode de Beth-Vincent (épreuve globulaire)

    - La méthode de Simonin(épreuve sérique)


Les produits sanguins labiles natures et indications

Les produits sanguins labiles: natures et indications

  • Les concentrés de globules rouges (CGR)

  • Les concentrés plaquettaires (CP)

  • Le plasma

  • Le concentré de granulocytes d’aphérèse .


Les r gles de prescription des produits sanguins labiles

Les règles de prescription des produits sanguins labiles

La transfusion est un acte médical délégué au personnel infirmier .

A) La prescription de CGR : elle requiert

  • Une recherche d’agglutinines irrégulières (RAI) sérique datant de moins de 3 jours ou de moins de 21 jours si il s’agit d’une 1ere transfusion .

  • Un groupage ABO Rh D en 2 déterminations réalisées toutes 2 sur 2 prélèvement distincts .

  • Un bilan séro-virologique de référence (VIH ,VHC ,VHB )

    associés à des Ac anti HLA.


Les r gles de prescription des produits sanguins labiles1

Les règles de prescription des produits sanguins labiles

B) Les 3 types de contrôle :

1) Contrôle de conformité des PSL à réception :

- Identification du destinataire des PSL +++

-Vérification de la conformité des PSL avec la préscription.

- Vérification des conditions de transport et de l’intégrité des PSL.

2) Préparation de l’acte transfusionnel :

  • Vérification de l’information du patient ,de la sérologie pré transfusionnelle.

  • Vérification du dossier transfusionnel : carte de groupage ,RAI.


Les r gles de prescription des produits sanguins labiles2

Les règles de prescription des produits sanguins labiles

3)Le contrôle ultime prétransfusionnel en présence du patient : dernier rempart obligatoire contre l’accident ABO, réalisé par l’infirmier(e).

  • Identité du receveur +++

  • Concordance des identités .

  • Vérification des PSL (aspect ,péremption… )

  • Epreuve ultime par vérification de la compatibilité du groupage ABO et du CGR .

    Les PSL distribués doivent être utilisés dans les 6 h suivant leurs distribution .

    La transfusion ne doit pas excéder 2h par CG et doit faire l’objet d’une surveillance .

    Le retour de l’information à l’EFS du PSL est obligatoire afin d’assurer la traçabilités des produits.


Les groupes rythrocytaires les r gles transfusionnelles

Les règles de prescription des produits sanguins labiles

C) La prescription des CP : elle requiert :

  • Un groupage ABO ,Rh D avec 2 déterminations

  • La prescription indiquant : le nombre d’unité requises ,le poids du patient , son taux de plaquette, la présence ou non d’un sd hgique

  • L’identification du patient et du prescripteur et sa signature .


Les accidents transfusionnels

Les accidents transfusionnels

  • Les accidents immédiats +++

    1) Le tb d’hémolyse IV aigue par incompatibilité ABO

    2) Le syndrome Frisson-Fièvre

    3) Le choc septique

    4 )Les accidents de surcharge.


Les accidents transfusionnels1

Les accidents transfusionnels

B) Les accidents et incidents différés

1)La transfusion globulaire inéfficace

2) La transfusion plaquettaire inéfficace

3) la réaction du greffon contre l’hote

4)Le purpura post-transfusionnel

5)Les complications infectieuses différés

C) Les complications tardives

1) L’hémochromatose post-transfusionnelle

2)Les maladies infectieuses à révélations tardives


Les groupes rythrocytaires les r gles transfusionnelles

Bonne chance pour votre examen

et votre vie professionnelle


  • Login