Slide1 l.jpg
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 39

Étude pour l’optimisation de l’accueil des bateaux de plaisance à Saint Malo PowerPoint PPT Presentation


  • 241 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Étude pour l’optimisation de l’accueil des bateaux de plaisance à Saint Malo. Présentation du projet à la Commission 12. LES ENJEUX DE LA PLAISANCE ET DU NAUTISME.

Download Presentation

Étude pour l’optimisation de l’accueil des bateaux de plaisance à Saint Malo

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Slide1 l.jpg

Étude pour l’optimisation de l’accueil des bateaux de plaisance à Saint Malo

Présentation du projet à la Commission 12


Les enjeux de la plaisance et du nautisme l.jpg

LES ENJEUX DE LA PLAISANCE ET DU NAUTISME

  • IMPACT DIRECT SUR LA GESTION DURABLE DU LITTORAL: sites naturels, autres activités maritimes et portuaires, pollutions et déchets, bilans carbone,…

  • UNE DEMANDE DE PRATIQUE A SATISFAIRE ( loisir, sport, culture, qualité de vie)

  • ECONOMIE DE LA FILIÈRE – VALEURS AJOUTÉES ET EMPLOIS: ports, entreprises nautiques, services,..

  • L’IMPACT TOURISTIQUE ET L’ANIMATION: attractivité , fréquentations, dépenses

  • L’IMAGE ET LA COMMUNICATION: dimension maritime de la Ville, grands évènements,


1 la plaisance saint malo rance et c te d emeraude l.jpg

1. La plaisance à Saint-Malo, Rance et Côte d’Emeraude

Données ou évaluations de cadrage


Bassin de navigation les capacit s d accueil l.jpg

BASSIN DE NAVIGATION - Les capacités d’accueil


Saint malo les capacit s d accueil flot l.jpg

SAINT MALO - Les capacités d’accueil à flot


Les cales et sites de mise l eau l.jpg

Les cales et sites de mise à l’eau

  • Commentaires :

  • Utilisation par clientèles spécifiques – bateaux transportables

  • Choix – coût modéré, possibilité de changer de zone de navigation

  • Par défaut – en attente d’une solution à flot (inscription sur listes d’attente mouillages, voire ports)

  • Globalement : cales saturées, notamment au niveau du stationnement auto + attelage

  • + conflits d’usage sur les sites

  • Estimation de la flotte utilisatrice :

  • Certainement > 2 000 bateaux au total

  • Une demande réelle à considérer

Localisation :

  • Cancale – Port Pican

  • Saint Coulomb

  • Saint Malo

    • La Bourse

    • Le Naye

    • Les Sablons

    • Solidor

    • La Passagère

    • Rothéneuf

  • Rance

    • Saint Suliac

    • Ville es Nonais

    • La Richardais

    • Jouvente

    • Mordreux

    • Plouer

  • + Dinard à St-Briac…


Bassin de navigation estimation de la flotte l.jpg

Bassin de navigation - Estimation de la flotte

Importance des moyennes et grandes unités (voile) sur les mouillages de Rance


Les professionnels l.jpg

Les professionnels

  • Répartition spatiale et effectifs estimés

    • Saint-Malo: 57 entreprises environ 140 emplois

    • Saint-Briac à Dinard: 21 entreprises, environ 50 emplois

    • Rance de Dinan à la mer hors St-Malo/Dinard : 20 entreprises, environ 40 emplois

    • St-Coulomb à Cancale: 11 entreprises, environ 20 emplois

  • Pour l’ensemble :

    • 109 entreprises pour environ 250 emplois

    • Effectifs estimés, à vérifier.

  • Comparaison aux ratios nationaux :

    • Pour 3333 places de ports, 7,5 emplois pour 100 places, ratio national 10 emplois/100 places

    • Pour 9000 bateaux , 2,8 emplois pour 100 bateaux, ratio national 3 emplois/100 bateaux actifs

  • Plateforme professionnelle "moyenne" et peu diversifiée, pas vraiment représentative d’un pôle plaisance régional (Essentiellement ventes et services aux bateaux et plaisanciers [liés à la flotte locale])


Sport et comp tition l.jpg

Sport et compétition

  • Commentaires sur la filière sportive malouine

    • Accès à la pratique bien assuré (scolaire)

    • Parcours complet sportif amateur (Optimist => cata => Habitable [open 570, M30 …])

    • Quelques classes dynamiques (F18, …) => événements, coureurs, résultats

    • Effets d’entrainement Multicoques 50’ ?

    • Mais peu d’évolution apparente vers :

      • Le très haut niveau

      • La professionnalisation et les entreprises

  • Les événements

    • Un grand événement médiatique – La Route du Rhum => fort impact image, notoriété et fréquentation, mais pas de lien à la plaisance locale et à la plateforme professionnelle. – Québec-Saint Malo = réduction participants / classes peu médiatisées

    • Des événements nautiques notoires – Cowes / Dinard – Saint Malo, 1 000 milles Britanny Ferries, Grand Prix Multi 50 … => quelle valorisation ?

    • De nombreuses épreuves locales (IRC, Cata …)

       Une animation évènementielle et sportive intéressante mais faible impact professionnel


Plaisance et tourisme l.jpg

Plaisance et tourisme

1. EN DEHORS DE SAINT-MALO

  • Plaisance d’intérêt local prédominante (pêche-promenade). Animation et impacts très locaux

    2. SAINT MALO = point d’attraction et d’animation touristique central du bassin

  • Le passage – l’escale

    • Sablons : 20 000 nuitées, part de l’escale pure: sans doute 6000 à 7000 nuitées

    • Vauban : près de 3 000 nuitées. 80% étrangers (Jy-Gnsey, GB, NL + B)

    • Très peu d’escale dans les sites de mouillage

    • Comparaison (en nuitées):

      • Cherbourg (30 000), St Quay Port d’Armor (10 000), Lézardrieux (8 000)

      • Guernesey (12 000), jersey (8 000)

  • L’offre produit

    • Importance du charter => notamment Etoile Marine (participe à valoriser l’image maritime de la ville)

    • Location : St-Malo un des quelques sites Français favorables pour location habitables ( accès TGV, iles, attrait touristique). Mais possibilités escales "nature" à développer en Cote d’Emeraude ( Rance, Cancale, Dinard à Fréhel).

    • Offre location habitables consistante et à favoriser

    • Location day-boats en progrès mais saisonnière, difficile à rentabiliser. Offre limitée.

      3. QUELQUES SITES À POTENTIEL D’ATTRACTION DE L’ESCALE

    • La Rance / Dinan

    • Quelques sites "naturels" et escales en mouillage à promouvoir (Cancale – Port mer, Dinard, St Briac …) / si préservation possibilités d’escale


  • Regard global sur l ensemble de la fili re l.jpg

    Regard global sur l’ensemble de la filière


    3 la demande sur saint malo l.jpg

    3. La demande sur Saint-Malo


    Saint malo capacit s et listes d attente l.jpg

    SAINT MALO – Capacités et listes d’attente

    • Commentaires :

    • Pour les mouillages :

      • Niveaux de mise à jour variables (jamais à annuel)

      • Très faible rotation des bouées (< 5 départs / an)

    • Pour les ports :

      • Sablons :

        • Mise à jour tous les 6 mois (171 nouvelles demandes 1er semestre 2009)

        • Sur 1 153 demandeurs – 347 intentions d’achat

      • Vauban

        • Liste d’attente actualisée / 20 à 30 départs par an

    • Taux de concrétisation possible difficile à évaluer car doublons (notamment entre ports, mais aussi Sablons / mouillages de Rance) / déjà utilisateurs ports et mouillages


    La r alit de la demande l.jpg

    La réalité de la demande

    Pour les bateaux de plus de 8 m

    • La demande exprimée sur Saint Malo (Sablons, Vauban, mouillages) se retrouve pour l’essentiel sur la liste d’attente des Sablons : 527 demandes, dont 127 non-propriétaires actuels et 400 utilisant déjà mouillages, Vauban, ou autres ports et sites

    • Si créer plus de 500 places nouvelles apparaît difficile, on pourrait améliorer la situation :

      • En créant quelques centaines de places nouvelles

      • En facilitant l’accès à des possibilités de stationnement en mer en saison (Sablons ou analogues) pour les bateaux utilisant les sites moins accessibles (Vauban, Rance …)

        Pour les petites unités (< 8 m)

    • Les demandes sont variées :

      • Demande d’usage des cales

      • Demande de mouillages locaux

      • Demande s’adressant aux ports (Sablons étant la seule offre malouine)

    • Il y a superposition des demandes, mais la demande globale est quantitativement très forte (1 000 aux Sablons). La pénurie de solutions pèse sur les achats (200 intentions déclarées aux Sablons, sans doute beaucoup de non déclarées)

    • Les réponses sont à rechercher dans toutes les directions possibles compatibles avec la gestion durable du littoral : cales et parcs de stationnement, densification, extension des mouillages, places de port et gestion dynamique, port à sec

    • Toute solution permettant d’apporter aux usagers des mouillages des réponses en terme de services (sécurité – confort, type navette), et/ou d’accès à la mer (places saisonnières …) permettrait d’améliorer la situation et d’alléger la pression


    4 el ments de diagnostic et d analyse critique l.jpg

    4. Eléments de diagnostic et d’analyse critique


    Pr alables sur les mouillages l.jpg

    Préalables sur les mouillages

    Typologie :

    • Les mouillages liés aux ports (Solidor, Passagère surtout pour St Malo)

      • Présence d’unités moyennes à grandes

      • Connection possible aux services portuaires: place escale, manutentions, carénages

    • Les mouillages locaux (Varde, Rothéneuf , estran Solidor,…)

      • Petites unités – pêche promenade locale

      • Fonctionnement déconnecté des ports

        Rôle historique et social :

    • Accueil d’une "plaisance locale et populaire" - Fonction encore observée (Rothéneuf surtout), Rance aussi => peu d’inscription sur listes d’attente des ports

    • Mais évolution des mouillages vers un rôle d’absorption d’une partie de la demande insatisfaite dans les ports => inscriptions sur listes d’attente des ports (mouillage = début du parcours initiatique du plaisancier)

    • Augmentation de la pression de la demande


    Les mouillages probl matiques principales l.jpg

    Les mouillages – Problématiques principales

    • Mauvaise utilisation de l’espace lorsque gestion individuelle et souvent conflits d’usage

    • Insuffisance d’approche environnementale

      • Carénages

      • Collecte déchets, maitrise pollutions

      • Occupation de l’espace, préservation zones sensibles

    • Gestion actuelle individuelle ou associative pas toujours adaptée à la pression de la demande

    • Position des gestionnaires

      • Conscience grandissante des inadaptations et des besoins (gestion, services, environnement

      • Des liaisons avec les ports parfois souhaitées (accès services, densification, gestion des LA, …)


    Diagnostic mouillages l.jpg

    Diagnostic mouillages


    Les sablons l.jpg

    LES SABLONS


    Les sablons suite l.jpg

    LES SABLONS [suite]


    Vauban l.jpg

    VAUBAN


    Synth se ports l.jpg

    Synthèse Ports


    5 rappel des enjeux l.jpg

    5. Rappel des enjeux


    La gestion durable du littoral l.jpg

    LA GESTION DURABLE DU LITTORAL

    • Les problèmes et objectifs :

      • Assurer la cohabitation avec autres fonctions maritimes et portuaires :

        • Port de commerce, Pêche, Activités balnéaires: partenariats

      • Protection des milieux sensibles (mouillages, sites de promenade et d’escale) et impacts paysagers: approche globale des sites et contrôles effectifs

      • Bonnes pratiques environnementales, maîtrise des impacts de la plaisance et des bateaux sur le littoral:

        • Gestion des ports et mouillages – développement et mutualisation d’équipements

        • Meilleures pratiques plaisancières (déchets, carénages …): cf. ci-dessus

        • Bilans carbones des équipements et pratiques à préciser pour action

      • L’angle sécuritaire: accès aux bateaux, mises à l’eau, parkings à ne pas négliger


    Repondre a la demande de pratique l.jpg

    REPONDRE A LA DEMANDE DE PRATIQUE

    • Pour les petits bateaux => demande locale très forte, perspectives d’usage favorables (augmentation nombre de retraités) = importance sociale

    • Pour les grands bateaux => demande locale et extérieure, là aussi forte = importance économique

    • Les réponses ne pourront être seulement apportées en terme de capacités d’accueil (des possibilités sont identifiées mais inférieures aux demandes) :

      Développer des offres plus flexibles

      • Contrats d’accueil au lieu des contrats de "place"

      • Formules flexibles de stationnement

      • Accueils saisonniers temporaires calés sur les temps exacts de navigation

      • Formules alternatives à la propriété : location, associations (plutôt adaptés aux usages croisière / voile que pêche promenade)

         Ici notamment : coordonner et diversifier les possibilités d’accès à la mer et d’usage des bateaux: synergies ports et mouillages


    L impact economique et touristique l.jpg

    L’IMPACT ECONOMIQUE et TOURISTIQUE


    6 les opportunit s l.jpg

    6. Les opportunités


    Les opportunit s identifi es l.jpg

    Les opportunités identifiées

    Pour les mouillages articulés aux ports – possibilités de :

    • Créer des places nouvelles par densification

    • D’articuler l’offre des mouillages avec le port des Sablons :

      • Accès aux services des Sablons (carénage, carburant, déchetterie, …)

      • Bouées d’attente et d’escales complémentaires

      • Formule de stationnement économique à terre ou à flot, pour libérer des emplacements dans les Sablons

      • Des possibilités d’accueil (limitées) au port des Sablons pour les usagers des mouillages (place escale pour avitaillement, services, départ croisières)

        Pour les mouillages locaux, déconnectés des ports :

        Définition d’un schéma général d’organisation des sites, avec détermination :

    • Des zones à protéger

    • Des aménagements possibles pour améliorer le fonctionnement de l’activité

    • Ceci, en coordination avec les associations gestionnaires


    Les opportunit s identifi es33 l.jpg

    Les opportunités identifiées

    Pour les ports

    • Principale opportunité = développement de flexibilités et des possibilités d’accueil portuaire

      • Aux Sablons

        • Extension plaisance des capacités à flot, dans le périmètre portuaire (allongement pontons …)

        • Mises à terre sur le terre plein en été

      • Des accords avec les pros pour mettre à terre des bateaux en été

      • Formalisation d’une coopération entre Sablons et Vauban pour promouvoir le produit "escale à Saint Malo" 

        Une innovation possible – "le port à sec distant"

    • Tester et développer un concept innovant

      • Utilisation aux Sablons de 10 places à flot pour 100 places à à terre sur un site distant

      • Forfait annuel pour le plaisancier avec nombre A/R défini => pour certains profils d’usagers

      • Gestion par professionnel (avec intérêt supplémentaire vente bateaux, service …)


    Les opportunit s identifi es34 l.jpg

    Les opportunités identifiées

    Pour la plateforme professionnelle, le pôle technique est déjà une avancée décisive, notamment pour ouvrir le marché de l’hivernage (conforté par élévateur grosse capacité)

    Opportunité = définition d’une "stratégie filière" => développer, densifier et sophistiquer l’existant

    Pour la gestion environnementale :

    • L’offre d’aires de carénage et de travaux équipées est en cours (Sablons, Pôle technique …)

    • Un protocole "léger" de carénage sur grève" conforme aux recommandations du Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance permettrait de proposer un dispositif globalement cohérent. Incitation des gestionnaires de mouillages vers communication, voire aménagements légers adaptés

    • Accès des ports soit à la certification ISO 14001, soit à la norme Afnor « gestion environnementale portuaire »

    • Bilan Carbone : équipements portuaires et pratiques (échelon régional)

      Intérêt de promouvoir et participer à un organisme de concertation "plaisance " au niveau Rance et si possible Rance – Côte d’Emeraude

    • Coordination des gestions de sites (gestion environnementale et mouillages notamment)

    • Organisation et promotion de l’escale


    R sultats possibles l.jpg

    Résultats possibles

    1. GAIN DE PLACE (à préciser par études)

    • 200 places certainement dans les mouillages

    • Entre 50 et 200 places aux Sablons

    • Quelques places à terre en été (périodes de non-usage)

    • Bouées d’attente et d’escales à Solidor

    • Un nouveau site d’hivernage à terre (en Rance – 150 places ?)

    • Des flexibilités à développer entre ports et mouillages, selon gestion

       Soit un potentiel :

      • Qui peut répondre à une part significative de la demande > 8 m

      • Mais qui demandera plus d’efforts pour les petites unités

    • Des flexibilités et échanges de services pouvant améliorer la qualité du service rendu par les mouillages

    • Le rendement en capacité d’accueil d’une gestion dynamique des places Sablons – Vauban ne pourra être que progressif, liée à une unité de gestion, et dépendra des possibilités de stationnement alternatifs utilisables dans l’avenir.


    R sultats possibles36 l.jpg

    Résultats possibles

    2. UNE APPROCHE ENVIRONNEMENTALE AFFIRMÉE

    • Par une meilleure maîtrise de l’occupation des sites (mouillages)

    • Par une offre de services globalement plus cohérente (déchets, carénages …)

    • Et plus généralement par un projet nautique malouin privilégiant les pratiques propres (voile, sport, patrimoine …)

      3. UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET TOURISTIQUE

      Impacts notamment liés à :

    • Mise en œuvre d’une stratégie filière avec :

      • Recherche de nouveaux segments de marché (hivernage, grandes unités)

      • Foisonnement et sophistication de l’existant

    • Développement de l’escale

      4. VOLET SOCIAL ET CULTUREL

    • Réponse à une demande de pratique insatisfaite

    • Amélioration des conditions de fonctionnement actuelles

    • Faciliter l’accès à la pratique pour tous (enfants, PMR …)


    7 synth se des pistes d action l.jpg

    7. Synthèse des pistes d’action


    La structure l.jpg

    LA STRUCTURE


  • Login