LA BALLADE POUR LE COUSCOUS
Download
1 / 9

LA BALLADE POUR LE COUSCOUS - PowerPoint PPT Presentation


  • 75 Views
  • Uploaded on

LA BALLADE POUR LE COUSCOUS Dans les auberges parisiennes, On sert maintenant, très souvent Un plat, autant qu'il m'en souvienne, Qu'on n'y voyait jamais avant. Ce plat qu'on fabrique en série Et qui semble bien plaire à tous,

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' LA BALLADE POUR LE COUSCOUS' - nam


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

LA BALLADE POUR LE COUSCOUS

Dans les auberges parisiennes,

On sert maintenant, très souvent

Un plat, autant qu'il m'en souvienne,

Qu'on n'y voyait jamais avant.

Ce plat qu'on fabrique en série

Et qui semble bien plaire à tous,

Nous est arrivé d'Algérie

Et ça s'appelle le coucous


Je ne sais pas ce qui se passe, LA BALLADE POUR LE COUSCOUS

Mais j'ai l'impression que ce plat

(La sauce n'est pourtant pas grasse)

Me reste un peu sur l'estomac.

Car, sans être un vrai plat de riche,

Etant même accessible à tous

Avec son mouton, ses pois chiches,

Il nous revient cher ce couscous


Pour obtenir la recette, LA BALLADE POUR LE COUSCOUS

Songer qu'on envoya Bugeaud,

Il y a laissé quelques casquettes

Quelques zouaves, quelques chevaux..

Il trouva des lions, des moustiques,

Des figuiers, pas mal de cailloux,

Et des gens qui bouffaient des briques

Oui - mais pas souvent - du couscous


Dans ces contacts entre deux races, LA BALLADE POUR LE COUSCOUS

L'un donne à l'autre ce qu'il a,

C'est un échange qui se passe,

Nous, nous apprîmes à ces gens-là

A lire, à cultiver la terre,

La médecine et la loi pour tous

Eux, la seule chose qu'ils savaient faire

Ils nous ont appris le couscous


Dès lors, pendant cent trente années, LA BALLADE POUR LE COUSCOUS

Des Français vinrent en bateau

Avec eux, des villes sont nées,

Des vignobles, des hôpitaux...

Puis, quand le pays fut prospère,

On les a virés d'un seul coup

Disant: " Nous gardons vos affaires,

Vous, vous emportez le couscous "...


Cette histoire qui paraît folle LA BALLADE POUR LE COUSCOUS

Présente au moins un intérêt,

C'est d'apprendre à la Métropole

Tout un monde qu'elle ignorait.

Car nombreux sont ceux qui s'écrient

Au restaurant, d'une voix douce:

" Ça existait donc, I'Algérie ? "

Puisqu'il existe le couscous.


Les rapatriés d'Algérie, LA BALLADE POUR LE COUSCOUS

Dans tout ça, font un peu bâtards.

Certes, ils ont quitté leur patrie,

Sous le choc d'un pied quelque part,

Mais de les entendre geindre,

Ceux qui n'aiment pas se faire de mousse

Leur disent: " Quoi ? Vous n'êtes pas à plaindre

Puisqu'à Paris y a du couscous !


Princes, Si par quelque féerie LA BALLADE POUR LE COUSCOUS

Bugeaud revenait... S'il disait:

" Je vous avais donné l'Algérie... "

" Qu'en fîtes-vous ? " On répondrait:

" Nous avons lâché blé, pétrole,

Oran, Sidi-Bel-Abbès et Beni-Messous

Mais la France qui n'est pas folle

N'abandonnera jamais le couscous


FIN LA BALLADE POUR LE COUSCOUS


ad