Retour d exp rience
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 7

Retour d’expérience PowerPoint PPT Presentation


  • 49 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Retour d’expérience. Projet Congo Action. Florence – Congo Action. Portrait : Seul membre actif de son association.

Download Presentation

Retour d’expérience

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Retour d exp rience

Retour d’expérience

Projet Congo Action


Florence congo action

Florence – Congo Action

  • Portrait :

    • Seul membre actif de son association.

    • A la recherche d’une association d’ingénieurs dynamiques pour l’aider à mettre en place son projet, elle a lancé un partenariat avec les élèves ingénieurs d’ISF Nancy.

    • Très motivée pour les emmener sur place et commencer directement le projet de cantine.

    • Elle souhaite que des volontaires partent en mission cet été. Elle avait avant tout besoin d’une aide sur place et disait qu’elle voulait un « point de vue d’ingénieurs ».

    • Elle a beaucoup d’attentes qu’elle ne formule pas

    • Elle est étonnée du manque de coordination au sein du groupe d’étudiants mais aussi d’encadrants.

    • Elle ne souhaite pas revenir sur le projet en lui-même et fait le maximum pour le concrétiser.

    • Elle connaît très bien le Congo

    • Elle ne se remet pas en question

  • Grandes étapes :

    • Depuis décembre : communication par mail avec le pôle partenariat et en parallèle avec des ingénieurs sur place ; les professeurs, le Refiaco et avec son cousin éloigné ; le propriétaire de l’école. Elle transmettait les réponses des acteurs, ses nouvelles idées, etc.

    • Elle a rencontré 3 fois les étudiants (avec des difficultés car elle était très occupée, mais n’a pas hésité à annuler pour nous voir) et avait toujours plus d’idées et essayait de prendre le plus de contacts possibles.

    • Vers avril elle a commencé à s’inquiéter car la CN ne semblait pas très au courant que les filles partaient en RDC, un pays classé zone orange et rouge par le ministère des affaires étrangères.

    • Après le coléo, ISF Nancy lui a annoncé que si la mission était maintenue, il fallait que ses objectifs changent et qu’une étude du besoin soit réalisée par les étudiants. Cela remettait totalement en question la cantine et donc le projet de Florence, elle ne comprenait pas pourquoi faire cette étude alors qu’en RDC tout le monde ou presque est dans le besoin et accepterait une cantine.

    • D’un commun accord il a été décidé que Florence partait seule à Kisangani et ISF a annulé totalement le partenariat une semaine plus tard car selon eux leurs opinions divergeaient trop.


Le p le partenariat d isf nancy

Le pôle Partenariat d’ISF Nancy

  • Portrait :

    • Débutants.

    • Motivés

  • Méthode :

    • Se lance dedans sans être averti

    • Recherches sur le pays, l’agriculture, en faisant de petits cours aux réunions

    • Recherche de subventions

    • Remet tout en question au bout de 6 mois de travail à cause des informations de moins en moins en accords avec nos valeurs (école privée, et la 2eme meilleure de Kisangani, les familles très peu touchées par la misère)

    • Nécessité de faire étude du besoin sans envisager de cantine, et ensuite proposer la solution la plus appropriée.

    • Ne se pose pas les bonnes questions au bon moment.

    • A du mal à dialoguer avec Congo Action

    • Met fin au partenariat en 2 jours en accord avec ISF Nancy.


La cn d isf

La CN d’ISF

  • Portrait :

    • Suit le groupe très ponctuellement,

    • Chaque réunion, un intervenant différent, qui soulève des points différents.

    • Manque de suivi dans les propos avancés d’une réunion à l’autre ou d’un mail à l’autre.

    • De nombreux principes qui ralentissent les départs en mission et qui ne contribue pas à ce que les bénévoles se fassent leur propre expérience du terrain et tirent l’expérience de leurs erreurs.

  • La Réunion d’initialisation :

    • Très beau projet,

    • Florence est seule donc attention

  • Le bilan Partenarial :

    • Prévention contre les associations qui font des partenariats avec des ONG seulement pour avoir accès à plus de subventions,

    • Florence est la seule active et qu’elle ne laissera pas les volontaires libres

    • Le point de vue de la sécurité n’est pas soulevé

  • Le Coléoptère :

    • Les bases du projet ne sont pas assez solide

    • Si les filles partent elles vont suivre Florence et auront l’impression de servir à rien

    • Une étude du besoin doit être faite, sinon elles ne partent pas


Isf nancy

ISF Nancy

  • Soutient le pôle partenariat jusqu’au bout (soirée organisée etc)

  • Regrette certainement de ne pas avoir été tenu au courant de nos avancées et de nos doutes plus tôt.

  • A été influencé par la manière dont nous avons raconté l’histoire

  • Confirme qu’il est préférable de tout abandonner lors de l’AG pour les mêmes raisons que celles avancées par le pôle.


Le congo

Le Congo

  • Les filles du refiaco :

    • Intéressées pour aider si en échange on leur donne des outils ou de l’argent

  • Les mères des enfants :

    • Vivent dans une grande ville et leur mentalité n’est pas la même que celle de mères d’enfants très pauvres, avec une volonté de faire vivre leur village.

    • Pas au courant du projet et n’y sont pas du tout impliquée.

    • Ne sont pas consultée pour connaître leurs besoins

  • Les ingénieurs agronomes :

    • Trouvent que c’est une bonne idée mais on ne sait pas à quel point ils s’investiront

  • Les étudiants agronomes : pas au courant

  • Le directeur de l’école :

    • N’est pas contre l’idée, mais n’est pas pour non plus.

    • Ne se pose pas la question des conséquences que cela peut avoir tant qu’il est hors de tout ça.

  • Le propriétaire du champ : pas au courant


Alban

Alban

  • Portrait :

    • A travaillé 5 ans pour première urgence

    • A participé au BP

  • Son point de vue :

    • Trouvait le projet bancal dès le début.

    • S’est opposé à florence au bp et trouvait qu’elle partait trop dans des détails et d’autres projets en parallèle de la cantine (paniers repas pour les hôtels au début…).

    • Elle n’avait même pas fixé de budget et avait les idées trop arrêtées.

    • De moins en moins convaincu que le nord pouvait réellement aider les pays en voie de développement (à petite échelle avec des microprojets)

    • Remet en question les objectifs du projet avec intelligence

    • Pense que la mission n’a rien d’inutile.

  • Ses apports dans notre démarche :

    • Nous a beaucoup appris sur les ONG

    • Propose des solutions à apporter même quand le pôle doute du rôle qu’auront les bénévoles une fois sur place.


  • Login