L’intégration pédagogique des TIC dans le travail enseignant:
Download
1 / 50

L’intégration pédagogique des TIC dans le travail enseignant: recherches et pratiques - PowerPoint PPT Presentation


  • 76 Views
  • Uploaded on

L’intégration pédagogique des TIC dans le travail enseignant: recherches et pratiques CRIFPE - 20 mai 2003. «  TIC et innovations pédagogiques Y a-t-il un pilote à bord, après Dieu bien sûr ….». Daniel Peraya & Jacques Viens TECFA/FPSE - Université de Genève http://tecfa.unige.ch.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' L’intégration pédagogique des TIC dans le travail enseignant: recherches et pratiques' - monita


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

L’intégration pédagogique des TIC dans le travail enseignant: recherches et pratiques

CRIFPE - 20 mai 2003

« TIC et innovations pédagogiques

Y a-t-il un pilote à bord, après Dieu bien sûr ….»

Daniel Peraya & Jacques Viens

TECFA/FPSE - Université de Genève

http://tecfa.unige.ch

CRIFPE, 20 mai 2003


Plan de l’exposé enseignant:

  • En guise de préambule : du bon usage des métaphores

  • Caractériser le domaine

  • Se donner un cadre conceptuel : repenser le domaine

    • Quel objet ?

    • Média, médiatisation et médiation

    • Quels dispositifs de formation : l’hybridation étendue

  • L’innovation, qu’est-ce que c’est ?

    • Réforme vs énovaiton

    • Modèles d’analyse

    • Le processus d’adoption

    • La mise en oeuvre

  • Quelles solutions ?

    • Une démarche dispositive

    • Recherche action formation

CRIFPE, 20 mai 2003


Du bon usage des métaphore: l’ordre renversé enseignant:

  • Les « hyperenvironnements » et la navigationle capitaine est seul maître à bord …

  • Les technologies comme telos la logique de l’outil comme principe organisateur

  • Les technologies comme objets magiquesla conception du « mana »

  • Le technologue comme expertet si dieu c’était lui ?

  • L’innovation comme pilotageune logique de maîtrise et d’expertise individuelle

Faire du pilotage la dynamique même d’un processus innovant

CRIFPE, 20 mai 2003


Les caractéristiques du domaine enseignant:

Fort déterminisme de l’artefact, de la technologie et du produit

Forte imbrication de l’objet et des moyens d’enseignement

Forte composante interdisciplinaire: sorte d’intediscipline(Meunier, 1999)

Forte implication des acteurs dans le développement (Marquet, 1999)

CRIFPE, 20 mai 2003


Le point de vue des sciences de la « com » enseignant: …

  • Un objet technique

  • Un guéridon où poser le vase de « ma tante Lucie » ...

  • Une super radio à condition de couper l’image ….

  • Une institution de production de programmes et d’émissions

  • Des institutions de productions

  • Un éventail d’émissions, de genre de « textes »

  • Une diversité de registres sémiotiques

  • De nombreux usages de réception caractéristiques

  • Etc ...

La TV, c’est quoi ?

CRIFPE, 20 mai 2003


éducative(s) enseignant:

de l’éducation

éducationnelle(s)

Quel objet ?Le point de vue des SEdu

Technologie

La démarche

Les objets

+ « S »

?

CRIFPE, 20 mai 2003


Le point de vue des sciences de la communication  enseignant: …

  • De la notion de média au concept de dispositif

    • de l’objet empirique à l’objet théorique

    • le « dispositif » médiatique comme construit 

“ Un dispositif est une instance, un lieu social d'interaction et de coopération possédant ses intentions, son fonctionnement matériel et symbolique enfin, ses modes d'interactions propres. L'économie d'un dispositif – son fonctionnement – déterminée par les intentions, s'appuie sur l'organisation structurée de moyens matériels, technologiques, symboliques et relationnels qui modélisent, à partir de leurs caractéristiques propres, les comportements et les conduites sociales (affectives et relationnelles), cognitives, communicatives des sujets ” (Peraya, 1999-b:153).

CRIFPE, 20 mai 2003


Les espaces de production et de r ception

Les espaces de production et de réception enseignant:

Pratiques de production

Pratiques individuelle ou collective,institutionnelle ou privée,

Intention, but de la communication,

Conception des technologies et de leur rôle, discours technique dominant,

Opérations techniques et savoir faire,

Etc.

  • Pratiques de réception

  • Lieu d'interaction sociale,

  • Cadres matériel, humain, institutionnel et socioculturel,

  • Pratiques quotidiennes,

  • Postures cognitives de réception

  • Etc.

CRIFPE, 20 mai 2003


L espace du produit

L’espace du produit enseignant:

  • Registres sémiocognitifs

  • signes arbitraires langage verbal, langage formulaire mathématique

  • différents types de signes analogiques : pensée mimétique ou schématique, schémas et similis

  • Textes et discours

  • Organisation particulière du système de représentation

    • déterminée par l'usage social et les usagers

    • caractérisée par des thématiques, des structures formelles et des dispositifs relationnels particuliers.

  • On distingue :

    • genre de textes (facteurs non « linguistiques »)

    • de type de discours (facteurs « linguistiques »)

CRIFPE, 20 mai 2003


M diatisation et m diation

« Mise en média » enseignant:

Médias de masse

Médiatisation et médiation

Médiation

Médiatisation

« Intrumentation de l’action humaine par un dispositif « tiers », symbolique et ou techniquequi s’interpose entre l’homme et son action »

Ingéniérie de la formation

CRIFPE, 20 mai 2003


Communication éducative médiatisée enseignant:

Dispositifs de communication et de formation médiatisées

CRIFPE, 20 mai 2003


Les 4 formes de m diation meunier peraya 1999

Les 4 formes de médiation enseignant: (Meunier, Peraya, 1999)

  • technologique

sensori-motrice

  • sémiocognitive

  • sociale et relationnelle

CRIFPE, 20 mai 2003


Médiatiser les « objets » de la formation enseignant:

Contenu complexe

Complexité ---

Complexité +++

Contenu simple

Séquence d’apprentissage

Système entier

Logiciel éducatif

Campus virtuels, portails

Illustration 1 : « Ceci » est un canard.

CRIFPE, 20 mai 2003


Distance enseignant:

F2F

Les dispositifs hybrides

Gérer

Collaborer

Communiquer

Faire

Informer

Assister

CRIFPE, 20 mai 2003


L’hybridation enseignant: étendue

  • Concerne toutes les variables analysées:

    • Structurelles

    • Actancielles

    • Dimensionnelles

    • Individuelles

CRIFPE, 20 mai 2003


Vous avez dit “innovation”… enseignant:

Pédagogique et/ou technologique ?

Ca marche pourquoi ?

?

Ca marche avec qui ?

Ca marche comment ?

Ca marche où ?

CRIFPE, 20 mai 2003


Quelques définitions enseignant:

Réforme

Innovation

Enovation

(Ré)-Novation

CRIFPE, 20 mai 2003


Réforme enseignant:

Emane des autorités politiques(Cros, 1996:19)

Changement fondamentaux dans les orientations de la politique (Ducros & Finkelzstein, 1996:32)

Articulé au changement social (Ducros & Finkelzstein, 1996:32)

Centralisation

Centralisation

Généralisation

Standardisation

Planification

CRIFPE, 20 mai 2003


Innovation enseignant:

Identifée à une action (Cros, 1996:19)

Processus plus que produit (Cros, 1996:19)

Stratégie de changement planifié (Gelinas & Fortin, 1996:118)

« Centrée sur la proposition d’implantation [insertion] par des individus d’un produit novateur provenant d’une expertise externe » (Gelinas & Fortin, 1996:118)

« Centrée sur la proposition d’introduction d’une façon volontaire d’une pratique nouvelle en vue d’une meilleure efficacité dans la réponse à un problème identifié » (Garant, 1996:58)

Inédit, local, poids des acteurs (De Ketele, 2002:47 et svt)

Surgissement d’un inédit souhaitable ou possible (De Ketele, ibidem)

CRIFPE, 20 mai 2003


Enovation enseignant: (Gelinas & Fortin, 1996:116-119)

stratégie du changement émergent

« processus de gestion appropriative par des acteurs organisationnels »

« mise en œuvre délibérée d’une stratégie de prise de décision tenant compte de des représentations des acteurs et composant avec les ressources et les contraintes de l’environnement »

« un acteur de changement qui valorise une conception constructiviste »

CRIFPE, 20 mai 2003


Innovation enseignant: vs énovation Gelinas & Fortin, 1996

CRIFPE, 20 mai 2003


Novation enseignant:

Concerne le renouveau radical, qui n ‘a jamais exisé avant : découverte, invention (Cros, op.cit.)

Implique la nouveauté et la transformation des pratiques (Gelinas & et Fortin, op.cit)

Rénovation

Remise à neuf, conforter les objectifs iniaux, lutter contre l’usure du temps, renforcement sans changement (Cros, op.cit.)

CRIFPE, 20 mai 2003


Les critères descriptifs enseignant:

 Analyse systèmique

CRIFPE, 20 mai 2003


MODÈLE : enseignant: Ensemble systémique de facteurs

- AspectsSociétaux (Macro)- AspectsInstitutionnels (Meso/Microsocial)- Environnement/dispositif (Micro/Acteurs)Technologie(Interface, outils)Pédagogie (scénario:buts, activités,...)Processus de développement/stratégies

- Aspects humains(rep., habiletés, att., pratique)(Apprenants, enseignants, tuteurs, développeurs, admin., …)

CRIFPE, 20 mai 2003


Dimensions et mod le pour l action

Dispositif de formation enseignant:

DIMENSIONS ET MODÈLE POUR L’ACTION

Institutionnel :

Université (s), département

Apprenants

Apprenants

Apprenants

Apprenants

Apprenants

Enseignants

Contexte

Acteurs

Enseignants

Culture du eLearning

Représentations et valeurs

Habiletés et ressources

Attitudes

Pratiques

Enseignants

Tuteurs et assistants

Concepteurs/développeurs

Lieux physiques… classe, labo, maison

Sociétal… CUS et CVS

CRIFPE, 20 mai 2003


Les variables du « système » enseignant:

  • Les variables structurelles

  • Les variables actancielles

  • Les variables individuelles

  • Les variables dimensionnelles

CRIFPE, 20 mai 2003


Les variables structurelles enseignant:

CRIFPE, 20 mai 2003


Les variables actancielles enseignant:

  • apprenants

  • tuteurs

  • enseignants

  • pédagogues

  • techniciens

  • administrateurs

  • décideurs

  • etc

CRIFPE, 20 mai 2003


Les variables individuelles enseignant:

connaissances 

caractéristiques affectives

représentations & conceptions

caractériques sociologiques

Connaissances compétences

CRIFPE, 20 mai 2003


Les variables dimensionelles enseignant:

pédagogiques

disciplinaires

organisationelles

technologiques

axiologiques

médiatiques

économiques

« médiationelles »

CRIFPE, 20 mai 2003


L’adoption enseignant:

CRIFPE, 20 mai 2003


Le modèle de Rogers (1983) enseignant:

Les innovateurs 2,5%

Adapateurs précoces 13,5%

Majorité précoce 34%

Majorité tardive novation 34 %

Retardataires 16 %

CRIFPE, 20 mai 2003



Le modèle de Chin (1976) - Savoie Zacj (1993) Hord (1987)

  • Changement par substitution

  • Changement par altération

  • Changement par variation et perturbation

  • Changement par restructuration

  • Changement de valeurs

CRIFPE, 20 mai 2003


Le modèle de Bonamy, Charlier, Saunders Hord (1987)

Learn Nett 2002

  • La dynamique de la transition

    • une pratique pédagogique antérieure existe, conditions d’insertion, fort projet d’équipe et soutien,

    • identification/perception/intégration

  • Emergence de l’addition

    • Pratique inexistante, pas de possibilité d’insertion, pas de projet

    • Statut d’expérience pilote, étudiants volontaires

  • La dynamique de l’adpatation

    • Une pratique existantre, insertion difficile, forte volonté individuelle, soutien

    • Créer les conditions, perception, adaptation

CRIFPE, 20 mai 2003


La mise en oeuvre Hord (1987)

CRIFPE, 20 mai 2003


Le modèle de Bonami (1996) Hord (1987)

  • Innovation par standardisation

  • Innovation par professionnalisation

  • Emergence de l’innovation

CRIFPE, 20 mai 2003


Le modèle IRPV Hord (1987)

De Ketele (2002:35-42)

Idéal:« Pensez-vous que personnellement que, dans l’absolu, cette action soit idéalement souhaitale ? »

Réalisé (déjà):« Personnellement vous arrive-t-il de mettre en œuvre cette action ? »

Possible:« De votre point de vue personnel, pensez-vous que mettre en œuvre cette action soit possible ? »

Volonté:« Si l’on vous le demandait, est-ce que vous voudriez bien mettre en œuvre cette action ? »

CRIFPE, 20 mai 2003


La méthode dispositive Hord (1987)

Jacquinot & Choplin (2002:187-188)

« La méthode dispositive, hybride par nature, se rendre compte des logiques d’usage et des interactions entre les éléments hétérogènes qui interviennent dans la mise en œuvre du dispositif lui-même innovant. Sa valeur heuristique tient à ce qu’elle propose un lieu (espace) et un processus (temps), soit un objet commun à négocier entre les sujets (social). Elle oblige à interroger ce qui se joue au jour le jour (la dimensiondynamique) dans l’actualisation des pratiques nouvelles (dimension innovante) à instituer par rapport à d’anciennes pratiques si ancrées qu’elles semblent naturelles (dimension sémiotique contribuant à l’explicitation du sens) ».

CRIFPE, 20 mai 2003


Concepts cl s valuation et support p dagogique

1. Hord (1987)Autonomie et investissement de l’apprenant

2. Coopération, collaboration, co-élaboration

3. Apprentissage contextualisé, ancré dans la réalité

4. Apprentissages haut niveau, réflexion critiquecompétences transversales (apprendre à apprendre)

CONCEPTS-CLÉS : Évaluation et support pédagogique

Un processus … en fonction des objectifs, des

acteurs, du contexte (temps, ressources, etc.)

4 CONSTRUITS DES ANNÉES 1990 ET 2000

INTÉGRER EXPLICITEMENT, SOUTENIR ET ÉVALUER

CRIFPE, 20 mai 2003


M thode
M Hord (1987)ÉTHODE…

Quel accompagnement ? Quel support ?

Explicitation

Élaboration

  • Compétences visées

  • Rôles

  • Scénarisation

  • Médiatisation du contenu et du système

  • Articulation présence / distance

Analyse de besoins et évaluation formative du dispositif

Formations et ateliers co-gérés

Échanges, construction

au sein de la communauté des projets

Apports théoriques et pratiques

sur le développement

d’un dispositif de FAD médiatisé

CRIFPE, 20 mai 2003


M thode1
Méthode Hord (1987)

  • “Recherche-action-formation”

  • Participation et collaboration aux projets

  • 5 étapes de la stratégie initiale

Premier contact, discussion du mandat

  • Entrevues : analyses de besoins/état des lieux

  • Acompagnement des projets

  • Animation d’une communauté virtuelle de pratique

  • Rencontres face à face et journées d’atelier

CRIFPE, 20 mai 2003


De la m thode encore
De la méthode encore … Hord (1987)

  • Collecte de données

  • Notes des rencontres des étapes 1-3

  • Transcription des entrevues (étape 2)

  • Traces des activités eGroup et courriels

  • Revue de littérature

  • Analyses de données

  • Qualitative

    • Cycles de lecture, mises à plat, construction de sens … codage

    • Validation par triangulation

CRIFPE, 20 mai 2003


Aspects sociétaux (Macro) Hord (1987)

Exemples

  • Condition du CVS 3 partenaires d’universités différentes pas d’historique de collabo, prend du temps, réduit la prod. ;

  • Gestion de projets multi-uni est complexe, buts, intérets, pratique, programmes, ressources, etc.;

  • Projets multilingues coûts en temps, énergie, FrS;

  • Projets de 3 ans, court pour innover : 6 mois/1 an pour lancer/ établir la collaboration et développer une vision commune;

  • Orientations/attentes du CVS vs réalité du terrain

CRIFPE, 20 mai 2003


Aspects institutionnels (Meso Hord (1987))

Quelques exemples

  • Culture du eLearning à développer et à soutenir officiellement (vision, curriculum, évaluation, ressources, reconnaissance);

  • Conditions diffèrent (buts, programmes, ressources, implication)

  • Contrats inter-institutions …(inscriptions, crédits, droits d’auteurs, charge de travail des professeurs, …)

  • Règles/procédures de gestion interne pas adaptées au eLear

CRIFPE, 20 mai 2003


Dispositif de formation (Micro) Hord (1987)

Exemples Technologie

  • Choix et limites des plateformes, inter-opérabilité, standards (identification, versions, software, …)

  • Design Interface (web pages) pas prioritaire…

  • Outils de communication/construction de connaissances peu intégrés, peu utilisés, peu maîtrisés par les acteurs

CRIFPE, 20 mai 2003


Dispositif de formation (Micro) Hord (1987)

Exemples Pédagogie

  • Trop de contenu visé, prioriser l’étendue ou la profondeur ?

  • Conception héritée de la culture “texte”

  • Buts et activités pas toujours explicites, harmonisés avec les clientèles, les outils, les évaluations, …

  • Nouveaux rôles: apprenants, tuteurs, professeurs, développeurs, besoin de guides d’utilisation soutenant les nouvelles tâches + du temps d’appropriation

CRIFPE, 20 mai 2003


Dispositif de formation (Micro) Hord (1987)

Processus de développement

  • Surtout intuitif, pas de design ou de démarche systématique

  • Énergie orientée vers la production, peu d’analyses, design, évaluation, les conditions d’implémentation à définir…

  • Coordinateurs sont surchargés, plusieurs rôles/casquettes, gestion, conception pédagogique, développement Web, etc.

CRIFPE, 20 mai 2003


LA COMMUNICATION ÉDUCATIVE MÉDIATISÉE : Hord (1987)DEUX CADRES THÉORIQUES

Sémiopragmatique

Psychologie cognitive

Représentations

matérielles

mentales

Technologie intellectuelle

Outil cognitif

Technologies

CRIFPE, 20 mai 2003


LES DISCIPLINES DE RÉFÉRENCE Hord (1987)

  • COM

Sociale

  • comportement social

  • interaction sociale

  • rites

  • négociation

  • traitement sémiotique

  • énonciation

  • discours

  • signes

  • taxinomies

  • traitement cognitif

  • apprentissages humain et scolaire mémoire

  • coût cognitif

CRIFPE, 20 mai 2003


ad