Les ateliers régionaux
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 22

Les métiers à l’horizon 2015 : perspectives nationales et régionales PowerPoint PPT Presentation


  • 60 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Les ateliers régionaux d’orientation tout au long de la vie Atelier 5 : les métiers porteurs et les secteurs innovants en Picardie et en France. Les métiers à l’horizon 2015 : perspectives nationales et régionales. Novembre 2008. Intervenants : Samuel BELLOT, Karen COURTOIS. Sommaire.

Download Presentation

Les métiers à l’horizon 2015 : perspectives nationales et régionales

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Les m tiers l horizon 2015 perspectives nationales et r gionales

Les ateliers régionaux d’orientation tout au long de la vie

Atelier 5 : les métiers porteurs et les secteurs innovants en Picardie et en France

Les métiers à l’horizon 2015 : perspectives nationales et régionales

Novembre 2008

Intervenants : Samuel BELLOT, Karen COURTOIS


Sommaire

Sommaire

  • Prospective des métiers à l’horizon 2015 en France

    • Présentation de la méthodologie utilisée

    • Principaux résultats sur les perspectives par domaine et niveau de formation

  • Eléments de contexte régional et départemental

    • Les spécificités de l’économie picarde et du marché du travail

    • Les enjeux emploi/formation par grand secteur d’activité

    • Typologie des métiers présentant des perspectives d’emploi favorables à partir du niveau V


La prospective des m tiers des objectifs et des contraintes

La prospective des métiers : des objectifs et des contraintes…

  • Un objectif général :

    • prévoir les adaptations nécessaires de l’appareil de formation (initiale et tout au long de la vie), en anticipant les besoins de personnel des employeurs potentiels : entreprises privées, fonctions publiques

  • Les contraintes :

    • La formation d’un élève nécessite plusieurs années, alors que la visibilité des employeurs sur leurs besoins est souvent limitée à quelques mois

    • Beaucoup de métiers et d’activité nouveaux vont émerger

    • Les prévisions doivent être quantitatives, mais également qualitatives (tenant compte des évolutions des qualifications attendues)

    • Il n’y a pas de concordance à priori entre les souhaits d’orientation des publics et les besoins de recrutement des entreprises

    • Il ne s’agit pas d’entrer dans une logique adéquationniste de flux par métier, mais d’éviter un scénario noir de chômage de masse concomitant avec des pénuries de personnel sur certains métiers


Qui d terminent une m thode au niveau national

…qui déterminent une méthode au niveau national

  • On cherche à évaluer successivement :

  • Les besoins de recrutements par grand domaine professionnel

    • Ces besoins s’obtiennent par addition de 3 grands déterminants

  • Le poids des différents facteurs permettant de satisfaire ces besoins

    • Trois types de mouvements peuvent contribuer à la satisfaction des besoins de recrutement

  • La structure des besoins selon le niveau de diplôme

  •  On compare les résultats obtenus avec la structure actuelle des sorties du système éducatif par domaine et par niveau pour déterminer sur quels types de diplômes il convient d’agir


Prospective des m tiers l horizon 2015 principaux r sultats nationaux

Prospective des métiers à l’horizon 2015 : principaux résultats nationaux

Facteurs satisfaisant ces besoins(période 2002-2015)

Les besoins externes de recrutement par facteur

  • Entre 2002 et 2015, la population active passerait de 26,3 à 27,2 millions

  • Le taux de chômage* reculerait de 8,9% à 7,4%

  • Au total, les besoins de recrutements nationaux seront supérieurs sur la période 2002-2015 à la période 1990-2002, en raison de l’augmentation des départs en retraite

  • En revanche, les créations d’emploi liées à la conjoncture économique seraient plus limitées

Données annuelles en exprimées en milliersProjections BIPE / publication Ministère de l’Ed. nationale (avril 2007)

*Ratio chômeurs / population active


Prospective des m tiers l horizon 2015 principaux r sultats nationaux1

Prospective des métiers à l’horizon 2015 : principaux résultats nationaux

Les besoins externes de recrutement pourvuspar les jeunes sortants du système éducatif

Evolution des besoins en recrutement par niveau de diplôme

Comparaison avec les effectifs de sortants

Données annuelles en exprimées en milliersProjections BIPE / publication Ministère de l’Ed. nationale (avril 2007)

  • A l’horizon 2015, les jeunes devraient continuer à être confrontés à des difficultés d’insertion professionnelle (pas de pénurie générale de main d’œuvre)

  • En particulier, le taux de chômage des jeunes sortis sans qualification devrait progresser


Prospective des m tiers l horizon 2015 r sultats nationaux par domaine

Prospective des métiers à l’horizon 2015 : résultats nationaux par domaine

Résultats par domaine professionnel

Facteurs satisfaisant ces besoins de recrutement

Facteurs explicatifs des besoins de recrutement

Données annuelles en exprimées en milliersProjections BIPE / publication Ministère de l’Ed. nationale (avril 2007)


Prospective des m tiers l horizon 2015 r sultats nationaux par domaine1

Prospective des métiers à l’horizon 2015 : résultats nationaux par domaine

Structure des recrutements de jeunes par niveaux de diplômepour la période 2002-2015 (en %)

Données annuelles en exprimées en milliersProjections BIPE / publication Ministère de l’Ed. nationale (avril 2007)

  • Cinq domaines professionnels devraient contribuer principalement à l’insertion des jeunes les moins qualifiés : l’hôtellerie restauration alimentation, le BTP, la mécanique travail des métaux, les services aux particuliers et l’agriculture


Les perspectives r gionales les sp cificit s de la picardie

Les perspectives régionales : les spécificités de la Picardie

1 - Caractéristiques sociodémographiques

  • Une région jeune mais dont la structure par âge se rapproche de la moyenne nationale

Evolution de la structure de la population par âge (en %) à l’horizon 2030

Evolution des effectifs de 0 à 24 ans en Picardie à l’horizon 2030

source: INSEE – projections modèle Omphale (scénario central)


Les perspectives r gionales les sp cificit s de la picardie1

Les perspectives régionales : les spécificités de la Picardie

1 - Caractéristiques sociodémographiques

  • Malgré le vieillissement de la population, pas de pénurie globale de main d’œuvre dans les 10 ans à venir en Picardie

    • Les entrées des 15-24 ans sur le marché du travail pourraient dépasser les sorties des 55 ans et plus jusqu’en 2012 dans l’Aisne, 2018 dans la Somme et 2023 dans l’Oise

  • Des déficits dans la formation de la population

    • 22% des actifs en emploi en Picardie n’ont aucun diplôme contre 16% en moyenne nationale

    • A l’inverse, 16% sont diplômés du supérieur contre 22% en France.

    • Selon l’INSEE, le risque de chômage accru en Picardie s’explique à 60% par le niveau de formation

    • Le rôle protecteur du diplôme contre le risque de chômage est plus accentué en Picardie

  • Un solde migratoire défavorable et un déficit d’attractivité

    • Les départs concernent principalement les moins de 30 ans (jeunes étudiants et jeunes actifs diplômés)


Les perspectives r gionales les sp cificit s de la picardie2

Les perspectives régionales : les spécificités de la Picardie

2 – Caractéristiques de l’économie et de l’emploi

Dynamique du PIB et de l’emploi en %(moyenne annuelle 1998-2003)

  • Un certain décrochage économiquedepuis la fin des années 1990

  • Mais la productivité par emploisitue la Picardie au 8ème rang national(notamment grâce à l’agriculture)

  • La Picardie est peu présente sur les secteurs des services à haute valeur ajoutée (exemple : services aux entreprises)

  • Un poids important de l’emploi ouvrier pas ou peu qualifié

    • En Picardie, un actif sur trois est ouvrier (un sur quatre en France)

    • 31% des ouvriers n’ont aucun diplôme (25% en France)*

    • Les emplois dits « non qualifiés » sont de moins en moins occupés par des non-diplômés

  • Une précarisation accrue de l’emploi

    • Poids important de l’intérim : le taux de recours à l’intérim est le plus élevé de France métropolitaine (5,4% contre 4,0% en moyenne)

    • L’insertion durable des jeunes se fait souvent après plusieurs transitions entre emploi et chômage

*Source : INSEE RGP 1999


Les perspectives r gionales les sp cificit s de l aisne

Les perspectives régionales : les spécificités de l’Aisne

Évolution de l’emploi salarié du département comparé à la tendance nationale (de 1997 à 2007, pour les principales activités)

Source : UNEDIC – traitement CARMEE


La prospective des m tiers des mutations accompagner

La prospective des métiers : des mutations à accompagner

1. Le renouvellement du tissu industriel

  • Depuis 1975 environ, la Picardie est soumise à des pertes d’emploi industrielles, qui concernent surtout les emplois dits « non qualifiés »

  • L’industrie picarde est assez diversifiée, mais souvent positionnée sur des produits à faible valeur ajoutée et soumis à une concurrence internationale forte

  • Elle est fortement dépendante de groupes industriels localisés hors région

  • Volonté partagée de l’Etat et de la Région de réaffirmer une ambition industrielle pour la Picardie

  • Cette stratégie s’appuie notamment sur :

    • Les pôles de compétitivité (Industries agro-ressources, I-Trans, Up’tex)

    • Les Systèmes Productifs Locaux (SPL) : SPL du Vimeu, SPL de Thiérache, pôle hydraulique et mécanique d’Albert, pôle chaudronnerie maintenance de Ham

  • Elle nécessite le développement de la capacité d’innovation et de recherche (publique et privée)

  • La montée en qualification des jeunes en formation initiale et des salariés déjà en poste est une condition pour réussir ces mutations

  • Le diagnostic de ces besoins en compétences doit se faire au plus près des territoires


D partement de l aisne un tissu productif fragilis

Département de l’Aisne : un tissu productif fragilisé

  • Le secteur industriel concentre près de 28% de l’emploi salarié privé dans l’Aisne. Le département présente des spécificités pour la quasi-totalité des activités industrielles.

  • Le nombre d’emplois industriels est passé de 38 450 en 1997 à 29 400 en 2007, représentant un recul de 23,5%, contre -10,6% en moyenne en France.

  • Les secteurs de l’industrie textile / habillement cuir et des équipements mécaniques sont ceux ayant enregistré le plus de pertes : respectivement -2 600 et -1 730 emplois.

  • Le recul de l’emploi a principalement concerné les postes peu ou pas qualifiés.

Principaux reculs d’emplois sur la période 1997-2007 :

Source : UNEDIC – traitement CARMEE


La prospective des m tiers des mutations accompagner1

La prospective des métiers : des mutations à accompagner

2. Le rattrapage des activités tertiaires et de l’économie résidentielle

  • 36% des emplois relèvent de l’économie résidentielle en Picardie contre 41% en moyenne nationale (avant-dernière région française)

  • Ce moindre développement s’explique par la forte industrialisation de la région et le faible développement de certaines activités tertiaires (tourisme notamment)

  • Le commerce de détail, la construction et la santé action sociale concentrent plus de la moitié des salariés de l’économie résidentielle (47% en France)

  • Des gisements d’emploi peuvent être mieux exploités pour faire de l’économie résidentielle un facteur de développement de l’emploi :

    • Certaines zones picardes dynamiques démographiquement demeurent assez mal pourvues en activité relevant de la sphère résidentielle (Sud Oise)

    • Le tourisme et ses activités connexes (hôtellerie restauration) présentent un potentiel de développement important

    • Les efforts de développement et de structuration des services à la personne doivent être poursuivis

Source : INSEE Picardie Analyses n°13 (2006)


Aisne le tertiaire conna t un d veloppement lent

Aisne : le tertiaire connaît un développement lent

  • Sous-représentation du secteur tertiaire qui concentre sur le département 61,4% de l’emploi salarié privé contre plus de 70% au niveau national

  • Commerce : l’emploi salarié privé a progressé de +8,1% (France : 14,8%), créant près de 1 500 emplois supplémentaires :

    • Le commerce de détails et grandes surfaces a enregistré un fort développement (+19,6%) tandis que l’emploi n’augmente que très partiellement dans la réparation automobile et que l’activité est fluctuante dans le commerce de gros

  • Services : +24% sur 10 ans (+8 600 emplois) :

  • Bien qu’en forte progression, les services progressent moins vite qu’en moyenne nationale. Seuls les emplois du secteur de l’hôtellerie restauration progressent plus favorablement qu’en France, mais cette activité est encore localement sous-représentée en 2007.

  • Certaines activités perdent des emplois alors qu’elles se développent à l’échelon national : activités financières, immobilières, activités récréatives, culturelles et sportives

Principales progressions d’emplois :


La prospective r gionale des m tiers des mutations accompagner

La prospective régionale des métiers : des mutations à accompagner

  • 3. La montée en puissance du « bâtiment durable »

  • Le secteur de la construction est fortement impacté par les enjeux du développement durable (réglementation thermique sur les bâtiments existants, Grenelle de l’environnement, etc.)

  • Des opportunités de développement d’une filière éco-matériaux

  • Ces enjeux nécessitent :

  • De faire évoluer les qualifications des salariés en poste

  • De faire évoluer l’offre de formation initiale (sur de nouveaux contenus, voire de nouveaux diplômes)

  • Il s’agit également de faire du bâtiment durable un argument porteur pour favoriser l’attractivité des métiers de la construction

  • Par ailleurs, le secteur est confronté à un enjeu important sur la reprise des entreprises artisanales (cf. pyramide des âges des chefs d’entreprise)

  • Eléments de contexte :

    Sur la période 1997-2007, le secteur de la construction a enregistré une progression de l’emploi de 36,6% sur le département de l’Aisne - soit près de 3 000 postes supplémentaires – contre +30,6% à l’échelon national.


La prospective r gionale des m tiers des mutations accompagner1

La prospective régionale des métiers : des mutations à accompagner

  • 4. La diversification de l’agriculture

  • L’agriculture picarde, majoritairement orientée dans les grandes cultures, est une source de richesse importante en Picardie

  • Mais la libéralisation progressive des marchés, les évolutions possibles de la PAC et les enjeux environnementaux nécessiteront des adaptations importantes :

    • Sur la filière alimentaire, nécessité de répondre aux attentes des consommateurs (traçabilité, terroir, principe de précaution…)

    • Des débouchés à développer dans le non alimentaire :

      • Dans le cadre du pôle de compétitivité IAR, des perspectives liées à la valorisation des plantes végétales dans les domaines de la chimie (lubrifiants, cosmétiques, etc.), de l’énergie (biocarburants), et des matériaux (matériaux de construction, emballages, fibres…)

      • Un rôle de protection et de reconquête de la qualité de l’environnement (préservation des ressources naturelles, qualité de l’eau, etc.)

      • Développement des activités de services (vente directe, tourisme vert, etc.)

  • Evolutions importantes attendues sur les métiers et les qualifications dans l’agriculture

  • Eléments de contexte :

  • L’Aisne constitue le département qui emploie la part la plus importante de salariés agricoles (42% des contrats du secteur enregistrés en 2006), ce qui est lié au poids des activités saisonnières sur le sud de l’Aisne (viticulture).Toutefois, le volume de salariés en « équivalent temps plein » est faible (contrats de courte durée).

Source : INSEE Picardie – Diagnostic et perspectives (2005)


Les m tiers l horizon 2015 perspectives nationales et r gionales

Une typologie des métiers présentant des opportunités d’emploi (1/3)

  • Métiers peu qualifiés en forte croissance d’effectifs :

    • Les agents d’entretien

    • Les assistants maternels

    • Les employés de maison et aides à domicile

    • Les ouvriers de la logistique et caristes

    • Les agents de sécurité et de surveillance

      Ces métiers sont caractérisés par :

    • Des perspectives d’emploi portant souvent sur des temps partiel

    • Une part importante de contrats de courte durée et du travail intérimaire

    • Un chômage relativement important

    • Des contraintes croissantes sur des qualifications obligatoires


Les m tiers l horizon 2015 perspectives nationales et r gionales

Une typologie des métiers présentant des opportunités d’emploi (2/3)

  • Métiers en croissance d’effectifs et offrant des perspectives d’emploi stables, aux niveaux V et IV :

    • Les aides soignants

    • Les métiers qualifiés du transport et de la logistique (conducteurs routiers notamment)

    • Les emplois qualifiés du BTP

    • Certains métiers industriels (chaudronniers, soudeurs, agents de maintenance…)

    • Les employés de l’hôtellerie restauration

    • Les métiers de bouche

      Ces métiers sont caractérisés par :

    • Des exigences légales en qualification / habilitations

    • Un chômage très faible, voire des tensions sur le marché du travail

    • Un déficit d’image, notamment auprès des jeunes (sauf aides-soignants)


Les m tiers l horizon 2015 perspectives nationales et r gionales

Une typologie des métiers présentant des opportunités d’emploi (3/3)

Une typologie des métiers présentant des opportunités d’emploi (3/3)

  • Métiers en mutation offrant des perspectives plus favorables aux jeunes diplômés (à partir du niveau III):

    • Les métiers du tertiaire de bureau (comptabilité…)

    • Les métiers de la banque et de l’assurance

    • Les technico-commerçiaux et vendeurs spécialisés

    • Les techniciens industriels

    • Les techniciens de l’agriculture

      Ces métiers sont caractérisés par :

    • Des contenus en mutation

    • Une préférence accordée aux personnes qualifiées (techniciens)

    • Un très faible taux de chômage


Les m tiers l horizon 2015 perspectives nationales et r gionales

Pour en savoir plus :

Pour en savoir plus…

  • Publications nationales

    • DEP (Ministère de l’Education nationale) : Prospective emploi formation à l’horizon 2015 (Education et formation n°74 – 2007)

    • DARES / CAS : Les métiers en 2015

  • Publications régionales

    • INSEE Picardie :

      • Diagnostic et perspectives (2005)

      • Le Système productif picard (Insee analyses n°13 – 2006)

    • OREF / CARMEE (cf. publications en ligne sur www.carmee.fr)

    • Enquête d’insertion professionnelle à 20 mois, Rectorat-CARMEE (résultats 2006)

    • Documents de programmation : PREF, SRDE (Conseil régional), Contrat de Projets Etat-Région 2007-2013, Plan d’action stratégique de l’Etat en Région, etc.

Merci de votre attention


  • Login