Le mod le nordique quelles le ons pour le qu bec
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 31

Le modèle nordique: quelles leçons pour le Québec? PowerPoint PPT Presentation


  • 41 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Le modèle nordique: quelles leçons pour le Québec?.

Download Presentation

Le modèle nordique: quelles leçons pour le Québec?

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Le mod le nordique quelles le ons pour le qu bec

Le modèle nordique: quelles leçons pour le Québec?

Depuis les années 1960, les politiciens québécois ont souvent vanté les mérites du modèle scandinave. En effet, le Danemark, la Suède, la Norvège et la Finlande ont des populations, des climats et des structures économiques similaires à celles du Québec, ce qui facilite le « transfert de politique ». Mais, le Québec adopte-t-il les réformes qui ont été mises en place dans ces pays depuis 1990?


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.1 Les racines historiques

Révolution française (liberté, égalité, fraternité)

Écrits de Karl Marx et de Friedrich Engels

Mélange de philosophie, d’histoire, d’économie, de sociologie et de valeurs judéo-chrétiennes

La social-démocratie emprunte au socialisme et en retranche certains éléments

Réformiste vs révolutionnaire

Communisme : parti unique, dictature politique du prolétariat et d’économie planifiée et centralisée sous le contrôle de l’État et d’une « avant-garde éclairée »

Social-démocratie : démocratie pluraliste, économie de marché régulée par le pouvoir politique dans le sens de ce qui est socialement acceptable


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie1

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.2 Les valeurs et les débats idéologiques

1.2.1 La liberté

Conservateurs et les néolibéraux : elle se limite à la liberté individuelle et elle s’inscrit en opposition avec la prise de décisions collectives

La protection de la liberté du plus fort, une liberté qui se nourrit d’un manque de liberté pour les plus faibles.

La conception sociale-démocrate de la liberté vise à protéger la liberté de la majorité

Si l’on veut que tous les individus composant la société puissent jouir d’un maximum de liberté, il faut limiter la liberté des puissants d’en posséder toujours plus que les autres et d’exploiter les autres pour leurs propres besoins

Tension entre l’individuel et le collectif : chercher l’équilibre

La liberté est menacée par tous les types de fondamentalisme


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie2

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.2 Les valeurs et les débats idéologiques

1.2.2 L’égalité

Conservateurs : tout le monde doit vivre ou être traité exactement de la même manière; égalité est synonyme d’uniformité

Sociaux-démocrates : l’opportunité donnée également à tous les citoyens et citoyennes de développer sa propre personnalité, de diriger sa propre vie en toute liberté

L’égalité des chances définie comme étant la possibilité égale que l’on donne à chacun d’aller au bout de ses rêves et de développer sa propre personne.


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie3

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.2 Les valeurs et les débats idéologiques

1.2.3 L’efficacité

Les conservateurs véhiculent des idées à l’effet que trop d’égalité mène nécessairement à l’inefficacité économique

La social-démocratie n’a jamais exigé que tout travail soit rémunéré également. L’expérience, le niveau d’éducation, le niveau de responsabilité sont parmi les critères qui devraient être pris en considération pour fixer les salaires.

Une société qui permet de grands écarts de revenu est économiquement inefficace

L’égalité, contrairement à ce que pensent les critiques, est bénéfique pour la croissance économique soutenue


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie4

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.2 Les valeurs et les débats idéologiques

1.2.4 La solidarité

La solidarité se définit comme un sentiment d’appartenance à notre société ou notre groupe qui implique que l’on se sent à la fois responsable et dépendant des uns et des autres.

Le terme « solidarité » part donc de la prémisse que toutes les personnes, comme êtres sociaux, dépendent mutuellement les unes des autres pour leur bien-être individuel.

Une société fonctionne mieux quand elle recherche le bien de tous, ce qui fait que chacun trouve son intérêt à contribuer au bien commun.

La maison du peuple (Folkhuset)


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie5

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.2 Les valeurs et les débats idéologiques

1.2.5 La démocratie

Dans la société conservatrice idéale, le respect du rang hiérarchique était de mise

Aujourd’hui, la démocratie décrit un ordre social où tous les citoyens adultes ont le droit de participer au processus politique de prise de décision

Des facteurs économiques et sociaux peuvent en pratique affaiblir les droits démocratiques

Le pouvoir grandissant du monde financier menace la démocratie

La social-démocratie croit aujourd’hui comme avant en la capacité des citoyens de prendre les bonnes décisions pour le bien de la communauté et de la nation.


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie6

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.2 Les valeurs et les débats idéologiques

1.2.6 Capitalisme et social-démocratie

Si capitalisme = respect de la propriété privée  OUI

Si capitalisme = profit est au-dessus de toutes les autres préoccupations sociétales  NON

La propriété privée, dans une société sociale-démocrate, doit être régulée par un ensemble de législations solide

L’efficacité économique, certes, mais aussi sociale


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie7

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.2 Les valeurs et les débats idéologiques

1.2.7 La démocratie économique

Le concept de démocratie économique représente des manières différentes de créer des zones d’influence pour les travailleurs, les consommateurs et les citoyens sur la production et le travail

L’influence des citoyens sur le politique et civil

L’influence des travailleurs sur leur milieu de travail

L’influence des consommateurs par la législation et l’action collective

La société oriente ses efforts vers l’aide aux personnes qui sont affectées par les changements pour s’adapter aux nouvelles conditions du marché


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie8

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.2 Les valeurs et les débats idéologiques

1.2.8 Les politiques de bien-être (ou l’État providence)

Créer des conditions de sécurité pour ces événements de la vie de tous les jours qui empêchent les citoyens d’être indépendants des autres

Cet héritage collectif est remis en question

Les sociaux-démocrates ne doivent pas non plus se laisser scléroser par le maintien abusif d’un statu quo complaisant


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie9

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.2 Les valeurs et les débats idéologiques

1.2.9 L’universalité

Le principe de l’universalité s’applique dans tous les cas où les besoins sont les mêmes pour tous (éducation, santé, services sociaux, service de garde, etc.)

L’aide spécifique en fonction des revenus s’applique à des besoins précis (logement, malades chroniques, crédits de taxe, etc.)

De chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie10

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.2 Les valeurs et les débats idéologiques

1.2.10 Le financement par les taxes et les impôts

La science économique démontre qu’il est possible de combiner croissance économique et haut niveau d’imposition

La façon dont on taxe et comment cet argent est dépensé, c’est ça qui est important

La capacité du peuple à comprendre ou à adhérer à un certain nombre de principes même si cela coûte de l’argent


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie11

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.2 Les valeurs et les débats idéologiques

1.2.11 La confrontation avec la réalité politique

La social-démocratie moderne est à la fois un héritage des idéaux classiques de la liberté et de l’égalité, de la solidarité et de la démocratie, et de l’expérience de l’exercice concret du pouvoir politique au cours des cent dernières années, des dures confrontations de l’idéologie et des idéaux avec la réalité politique

Réflexion de JFK sur l’exercice du pouvoir: « J’ai perdu mes illusions, mais je n’ai pas perdu mes idéaux. »


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie12

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.2 Les valeurs et les débats idéologiques

1.2.12 Production publique ou privée ?

Choisir le secteur privé pourrait constituer une alternative valable si et seulement si cela permettait d’assurer une qualité de services publics qu’il ne serait pas possible d’atteindre autrement

C’est la performance de l’organisation au niveau du contrôle des coûts qui est importante

Système privé de santé : des profits démesurés, l’inefficacité, des dépenses administratives excessives, des prix gonflés, une mauvaise administration, des soins inappropriés, du gaspillage et de la fraude

Main d’œuvre à bon marché


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie13

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.2 Les valeurs et les débats idéologiques

1.2.13 De nouveaux défis

L’industrialisation qui a donné au mouvement ouvrier les ressources leur permettant de changer la société

L’État était au centre de l’émancipation des peuples

La coopération entre les partenaires socio-économiques

Les changements technologiques

La compétition accrue

La menace pour l’environnement

Le contrôle des marchés financiers

Investissements massifs en éducation


I les valeurs fondamentales de la social d mocratie14

I: Les valeurs fondamentales de la social-démocratie

1.2 Les valeurs et les débats idéologiques

1.2.13 De nouveaux défis

L’industrialisation qui a donné au mouvement ouvrier les ressources leur permettant de changer la société

L’État était au centre de l’émancipation des peuples

La coopération entre les partenaires socio-économiques

Les changements technologiques

La compétition accrue

La menace pour l’environnement

Le contrôle des marchés financiers

Investissements massifs en éducation


Ii le mod le rehn meidner

II: Le modèle Rehn-Meidner

Ce que nous appelons aujourd’hui le modèle suédois a principalement été inspiré par les travaux de Gösta Rehn et Rudolf Meidner dans les années 50, deux économistes syndicaux à l’emploi de Landorganisationen (LO), la principale centrale syndicale suédoise.

Par une brillante combinaison d’une série de mesures, il était possible d’atteindre le plein emploi sans inflation, l’égalité des chances sans sacrifier la croissance et l’efficacité économiques. Ces mesures sont :

2.1 la politique solidaire des salaires ;

2.2 la politique fiscale restrictive ;

2.3 la politique active du marché du travail ;

2.4 les subsides marginaux à l’emploi.

Tous les éléments du modèle Rehn-Meidner sont sensés être mis en œuvre en même temps pour en assurer le succès parce que chacun des éléments soutient l’autre dans l’atteinte des objectifs. Les politiciens et dirigeants syndicaux suédois se sont fortement inspirés du modèle Rehn-Meidner même s’il n’a jamais été appliqué dans son intégralité.


Ii le mod le rehn meidner1

II: Le modèle Rehn-Meidner


Ii le mod le rehn meidner2

II: Le modèle Rehn-Meidner

Le Québec vs la Suède dans son application

2.1 La politique solidaire des salaires

Une politique solidaire des salaires vise à atteindre une distribution plus équitable des salaires entre les travailleurs d’une même catégorie d’emploi (« à travail égal, salaire égal ») et également, à diminuer les écarts salariaux entre les différentes catégories d’emploi

2.2 La politique fiscale restrictive

Politique fiscale restrictive vs expansionniste

La politique fiscale restrictive dans le but de réduire la marge de profit des entreprises pour contrôler l’inflation

Mythes : mobilité des travailleurs hautement qualifiés et décisions d’investissement des entreprises

L’État de bien-être doit se construire au même rythme que la croissance économique


Ii le mod le rehn meidner3

II: Le modèle Rehn-Meidner

2.3 La politique active du marché du travail

 L’accès à la formation professionnelle

Le soutien financier

Le conseil aux chômeurs

La mobilité de la main d’œuvre vers les secteurs dynamiques

2.4 Les subventions marginales à l’emploi

Instruments financiers et fiscaux dont les gouvernements disposent pour orienter le développement économique selon des objectifs établis

2.5 Les fonds d’investissement de travailleurs salariés

Rudolf Meidner, un admirateur du modèle québécois


Ii le mod le rehn meidner4

II: Le modèle Rehn-Meidner

2.6 Perspectives pour le futur du modèle Rehn-Meidner

Une forte volonté politique et les problèmes économiques peuvent être résolus

Les idées de Keynes et de Rehn et Meidner refont surface et reprennent leurs lettres de noblesse


Iii perspectives pour le qu bec

III: Perspectives pour le Québec

« Il est des points où le courage et l’audace tranquilles deviennent pour un peuple, aux moments clés de son existence, la seule forme de prudence convenable. (…) Les peuples sont comme les individus : seuls réussissent ceux qui n’ont pas peur de la vie. » (René Lévesque, Option Québec, 1968)

Le Québec s’est doté d’un modèle appelé « Modèle québécois » qu’il a réussi à bâtir avec les pouvoirs d’un demi-État adoptant plusieurs éléments du modèle scandinave, mais incomplet et avec peu de vision d’ensemble

Sous la pression du néolibéralisme, ce modèle subit des reculs

Contexte de pays souverain et indépendant

Rattraper les pays scandinaves dans les indicateurs économiques et sociaux en 20 ans


Iii perspectives pour le qu bec1

III: Perspectives pour le Québec

3.1 La politique de plein emploi

Une politique de plein emploi est un ensemble d’institutions et de mesures qui visent à assurer à toute personne qui veut travailler l’accès à un emploi productif, valorisant, librement choisi et convenablement rémunéré, qui répond à ses aspirations et fait appel à ses compétences déjà acquises ou qu’elle peut acquérir grâce à une formation appropriée

Caractéristiques essentielles

Volonté politique

lmplication des partenaires socio-économiques

Institutionnalisation

Décentralisation


Iii perspectives pour le qu bec2

III: Perspectives pour le Québec

3.2 Protection sociale

L’atteinte du plein emploi ou d’un niveau de chômage faible permet d’améliorer le niveau de protection sociale.

Également, un niveau de protection sociale élevé peut servir à soutenir la création et le maintien des emplois

Protection sociale élevée perçue comme un avantage comparatif au lieu d’un boulet


Iii perspectives pour le qu bec3

III: Perspectives pour le Québec

3.3 Éducation

L’éducation gratuite pour tous de la maternelle à l’université

Comment conçoit-on l’éducation?

Quelle est la finalité de l’éducation?

L’éducation en Finlande:

Des écoles qui offrent aux enfants la même éducation publique de qualité, pas seulement un excellent enseignement, mais également du counselling, des services de santé, de nutrition (repas gratuits) et de l’éducation spécialisée pour les élèves en difficulté. De bonnes écoles pour tous, pas seulement pour une minorité bien nantie, constituent la valeur essentielle du système

Solide formation générale de base

Bons professeurs

Reconnaissance et l’appréciation des innovations

Reddition de compte flexible

La culture de la confiance


Iii perspectives pour le qu bec4

III: Perspectives pour le Québec

3.4 Fiscalité

Réforme fiscale basée sur les principes suivants:

Finies les baisses d’impôts

Élargissement de l’assiette fiscale

Élimination des abris fiscaux

Ajout de niveaux d’imposition pour les mieux nantis

La Suède a augmenté les taxes à la consommation et diminué les taux d’imposition tout en mettant sur pied de nouveaux programmes de transfert vers les plus bas revenus pour compenser les augmentations de taxes.

Le Danemark a fait de même


Iii perspectives pour le qu bec5

III: Perspectives pour le Québec

3.5 Environnement

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Le secret des Scandinaves : transport en commun, énergie renouvelable, efficacité énergétique, etc.


Iii perspectives pour le qu bec6

III: Perspectives pour le Québec

3.5 Environnement (suite)

Les écoquartiers et l’aménagement urbain (définition):

Marchés publics de quartier favorisant les producteurs agricoles locaux

Commerces de proximité

Centres culturels, communautaires, de loisirs et de sports

Parcs et terrasses, rues piétonnières, stationnements souterrains

Mixité de type d’habitation et de citoyens : logements sociaux, condos, immeubles locatifs, coopératifs, studios d’artistes et des habitants avec mixité de revenus, d’âge, de situation familiale, d’origine

Services publics de proximité : garde à l’enfance, établissements de santé et de services sociaux, écoles de quartier, écocentres pour le recyclage et le compostage, etc.

Bâtiments (logement, commerce) respectant des normes écologiques et d’efficacité énergétique très élevées

Bonne desserte de transport en commun

Hammarby Sjöstad vs Plan de mobilité durable de la Ville de Québec


Iii perspectives pour le qu bec7

III: Perspectives pour le Québec

3.6 Énergie et ressources naturelles

Modèle norvégien du développement pétrolier et gazier

Redevances et taxation

Nationalisation: Statoil

Suède et le développement minier en milieu fragile nordique

Danemark : Éolien offshore

Énergie renouvelable

Efficacité énergétique

lndustrie forestière et fermes de production


Iii perspectives pour le qu bec8

III: Perspectives pour le Québec

3.7 Réforme de l’État

Mission première: brasser du papier ou donner des services aux citoyens?

Diminuer les frais d’administration

Redéployer l’État vers les services directs aux citoyens

Gestion participative

Décentralisation vers les régions et les MRC avec les budgets appropriés et des points d’impôts

Principe de subsidiarité


Iii perspectives pour le qu bec9

III: Perspectives pour le Québec

Conclusion

Le Québec adopte-t-il les réformes qui ont été mises en place dans ces pays depuis 1990?

OUI et NON

Le problème est qu’il faut être discipliné dans nos réformes pour ne pas répéter les erreurs des autres

Révolution tranquille phase II

Félix Leclerc a écrit au moment de la mort de René Lévesque que la première page de la vraie belle histoire du Québec venait de se terminer. À ceux qui restent d’écrire la deuxième. Voilà. C’est bien dit. C’est à nous, ceux qui restent, quels que soient notre âge, notre sexe, notre orientation, notre couleur, notre origine, notre accent, notre ancienneté dans le mouvement d’écrire la deuxième. En s’inspirant de celles et ceux qui ont semé l’idée dans nos cœurs. Faisons-le pour nous. Faisons-le pour nos enfants. À vos crayons, prêts, partez ! « Et que la peur de vivre soit rayée à jamais ! »


  • Login