Initiation aux SGBD
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 15

Initiation aux SGBD PowerPoint PPT Presentation


  • 107 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Initiation aux SGBD. Définitions et objectifs. Frédéric Gava (MCF) [email protected] LACL, bâtiment P2 du CMC, bureau 221 Université de Paris XII Val-de-Marne 61 avenue du Général de Gaulle 94010 Créteil cedex. Quelques nuances. Base de données (BD) Interne à l’entreprise

Download Presentation

Initiation aux SGBD

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Initiation aux sgbd

Initiation aux SGBD

Définitions et objectifs

Frédéric Gava (MCF)

[email protected]

LACL, bâtiment P2 du CMC, bureau 221

Université de Paris XII Val-de-Marne

61 avenue du Général de Gaulle

94010 Créteil cedex


Quelques nuances

Quelques nuances

  • Base de données (BD)

    • Interne à l’entreprise

    • Ensemble d’informations pour un public sur un public

  • Banque de données

    • BD pour un public extérieur

    • Exemple : génomes, juridiques (accès souvent payant)

  • Fichier

    • Stockage simple

    • Petit travail pour les accès


D finitions 1

Définitions (1)

  • Une BD représente l’ensemble cohérent, intégrés et partagé des information nécessaire au fonctionnement d’une entreprise (collectivité d’individu travaillant en coordination à la réalisation d’un objectif commun). Cet ensemble est géré par un logiciel appelé SGBD :

    • Système de Gestion des Bases de Données

    • Oracle, SQLServeur, Access, MySQL etc.

    • Gestion du personnel, étudiants, compte clients d’une banque, d’un cabinet d’avocats, d’immobilier


D finitions 2

Définitions (2)

  • Une banque de données est un ensemble de données propre à un domaine d’application que des « producteurs » réunissent pour en commercialiser l’usage vers un public extérieur :

    • BD juridiques, médicals, brevets

    • Elles nécessitent des techniques spécifiques de recherches des informations (moteurs de recherche sémantiques)


D finitions 3

Définitions (3)

  • Lorsque les données à gérer sont homogènes, on peut se contenter de les stocker dans des fichiers :

    • Abonnées d’une revue

    • Simple liste du personnel

      Remarque : le stockage physique des données sur les disques se fera par l’intermédiaire des fichiers du système d’exploitation. Ce stockage est transparent à l’utilisateur.


Bd et mod les de donn es

BD et modèles de données

  • Une base de données est généralement définie comme étant un ensemble de données modélisant un univers. Cet univers est composé d’objets inter-reliés. Les objets d’un même types sont appelé entités et le lien entre 2 entités est appelé association. Entités et associations sont constituées de caractéristiques, les attributs.

  • Le processus de description des E/A est appelé modélisation et il se fait à l’aide d’un modèle de données. Il existe différentes méthodes de modélisation :

    • Modèles Hiérarchique, relationnel, objet, client-serveur, réseau

    • Méthode Merise, UML (la plus récente)


Architecture d un sgbd

Architecture d’un SGBD

On distingue 3 niveaux de description :

  • Le niveau conceptuel ou logique

  • Le niveau interne

  • Le niveau externe


Architecture 2

Architecture (2)

Stockage physique

Schéma interne

Description de l’organisation physique des données

Domaine des concepteurs de BD

Description d’univers à modéliser avec éventuellement les contraintes liés à ces objets (contraintes d’intégrités)

Schéma conceptuel

Domaine des créateurs d’applications

Application accédant aux données : des vues (accès limités)

Schéma

externe

Schéma

externe

Schéma

externe

Ce découpage permet des modifications à chaque niveau sans que cela interagisse (le moins possible) sur les autres niveaux.


Architecture 3

Architecture (3)

3 niveaux pour accroître l’indépendance entre données et traitement :

  • Indépendance physique pour une utilisation des données indépendante de l’organisation physique ;

  • Indépendance logique pour une utilisation des données indépendante de la structure logique globale ;

  • Une indépendance des stratégies d’accès intervient essentiellement lors de la manipulation des données. Une requête n’a pas à préciser comment accéder à telle ou telle données mais uniquement ce qu’elle désire (le SGBD déduit le meilleur chemin possible)


Objectifs d un sgbd

Objectifs d’un SGBD

  • Définition des données

  • Manipulation des données

  • Sécurité et intégrité des données

  • Gestion des transactions et des accès concurrents


D finition des donn es

Définition des données

  • C’est le rôle du langage de définition des données (LDD). Il permet de décrire et de définir tous les objets d’une BD. Ce langage permet :

    • La création d’objets conceptuels et de chemins d’accès

    • La description de structures physiques

    • La définition de vues (sous ensemble de données)

  • Pour une base existante, la modification/suppression :

    • D’objets conceptuels

    • Chemin d’accès

    • Vues

  • L’ensemble des descriptions des objets d’une base constitue son dictionnaire des données. C’est une partie de la base, structurée comme la base (méta-base) où les objets sont manipulés comme les données.


Manipulation des donn es

Manipulation des données

  • Cela recouvre les échanges de données entre les utilisateurs et la base. Ce sont essentiellement des opérations (requêtes) de consultation et de mise à jour.

  • La manipulation se fait par l’intermédiaire d’un langage de manipulation des données (LMD).

  • Le modèle relationnel dispose d’un ensemble d’opérations ensembliste appelé algèbre relationnelle à la fois simple d’utilisation et puissant.

    Le plus connu des LMD : SQL


S curit et int grit

Sécurité et intégrité

  • Cette fonctionnalité consiste à garantir que seuls les utilisateurs autorisés peuvent effectuer des opérations correctes sur la base de telle sorte qu’elles sont maintenu dans un état cohérent :

    • Un contrôle sur les utilisateurs ainsi que sur les types d’opérations qu’ils sont autorisés à effectuer (gestion des autorisations).

    • Un contrôle sur la validité des opérations effectuées. Ce contrôle est effectué par rapport à certaines règles appelés contraintes d’intégrité.

    • Protection des données contre les accès malveillants et les pannes :

      • accès malveillants : mot de passe, encryptage

      • pannes : duplication des données, fichier de log

  • Cette partie est de la compétence (ressort) de l’administrateur de la base (informaticien).


Acc s concurrents

Accès concurrents

  • L’objectif est de mettre à la disposition du plus grand nombre d’utilisateur un ensemble intègre (cohérent) de données.

  • Les données peuvent être manipulées simultanément par plusieurs utilisateurs. La cohérence des données est assurée à l’aide de concepts de transaction qui est une unité logique de traitement qui, appliquée à un état cohérent de la base, restitue un autre état cohérent. Elle ne peut donc être exécutée que complètement ou pas du tout.

  • La solution pour les accès concurrents consiste à verrouiller les données momentanément (pendant la durée de la transaction). Les autres transactions sont alors en attente. Le SGBD doit être à mène de détecter les situation d’inter-blocage.


A la semaine prochaine

A la semaine prochaine !


  • Login