Les écrits professionnels
Download
1 / 48

Quelles pratiques pour quels écrits? Form’Educ - PowerPoint PPT Presentation


  • 95 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Les écrits professionnels des éduca teurs spécialisés Construction de séquences didactiques Exemples de pratiques. Quelles pratiques pour quels écrits? Form’Educ. Namur, le 10 décembre 2009 Bénédicte Wantier. Les pratiques d’écriture dans les univers

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha

Download Presentation

Quelles pratiques pour quels écrits? Form’Educ

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Les écrits professionnels

des éducateurs spécialisés

Construction de séquences didactiques

Exemples de pratiques

Quelles pratiques pour quels écrits?

Form’Educ

Namur, le 10 décembre 2009

Bénédicte Wantier


Les pratiques d’écriture dans les univers

de travail ne posent pas des questions d’application de modèles, d’ajustement entre une première socialisation, celle du milieu de l’école, et celle d’une seconde socialisation, celle du milieu du travail. Ecrire déborde largement la question du « français ».Pierre Delcambre


Construire un cours de techniques d’expressionsorale et écrite

Quelles représentations les étudiants ont-ils de cette écriture?

Comment sont-ils disposés par rapport à cet apprentissage?


Construire un cours de techniques d’expressionsorale et écrite

Quelles représentations les étudiants ont-ils de cette écriture?

Comment sont-ils disposés par rapport à cet apprentissage?

Dévolus à l’enseignement?

Un artifice pédagogique de plus?


Construire un cours de techniques d’expressions

orales et écrites

Quelles représentations les étudiants ont-ils de cette écriture?

Comment sont-ils disposés par rapport à cet apprentissage?

Dévolus à l’enseignement?

Un artifice pédagogique de plus?

Questionnement


Le point sur les représentations des étudiants

L’écrit emprunte des voies complexes et variées

Circulation interne

Circulation externe

Importance accordée à l’objectivité

Importance accordée à la maitrise de la langue

Connaissance de différents types d’écrits


Le point sur les représentations des étudiants

Note au cahier de liaison

Rapport d’incident

Rapport d’entretien

Rapport éducatif

Projet d’activité

Projet pédagogique/ éducatif/ individualisé

Projet d’institution

Lettres à des commanditaires (partenaires, familles, etc. )

Etc.


Educateur/institution

Commanditaire


Bénéficiaire

Educateur/institution

Commanditaire


Le point sur les représentations des étudiants

Note au cahier de liaison

Rapport d’incident

Rapport d’entretien

Rapport éducatif

Projet d’activité

Projet pédagogique/ éducatif/ individualisé

Projet d’institution

Lettres à des commanditaires (partenaires, familles, etc. )


Proposition 01

Le rapport d’incident

Relater une situation vécue en stage

Jouer l’événement

Rédiger un rapport d’incident


Proposition 01

Le rapport d’incident

Relater une situation vécue en stage

Jouer l’événement

Rédiger un rapport d’incident

Reprise des productions

Restitution sous forme de corpus de textes

Analyse collective


Sélection d’extraits


  • Extrait 01

  • (…) L’un des enfants, Pierre, disposait d’un couteau pour couper la pomme. Sans raison, Pierre s’est retourné, a plaqué un autre enfant de 7 ans contre le mur et lui a mis le couteau sous la gorge. 

  • Extrait 02

  • Au milieu de l’activité, Pierre s’est subitement tourné vers Max avec un couteau à la main et lui a porté sous la gorge. 

  • Extrait 03

  • Durant l’atelier, un jeune enfant de sept ans a menacé et blessé un de ses camarades à la gorge avec un couteau en voulant jouer à l’escrime.

  • Extrait 04

  • Tout d’un coup, un des enfants, Pierre, qui a sept ans et demi, saisit son couteau et agresse Max. Il le plaque contre le mur, le couteau contre la gorge.

  • Extrait 05

  • En entrant dans la cuisine, Pierre (enfant du groupe 2, lui aussi dit « caractériel ») s’est précipité sur un couteau et a menacé Max. Surpris, les éducateurs présents n’ont rien su faire, Pierre a alors poussé Max contre le mur et a « commencé » à l’entailler à la gorge.  


  • Extrait 01

  • (…) L’un des enfants, Pierre, disposait d’un couteau pour couper la pomme. Sans raison, Pierre s’est retourné, a plaqué un autre enfant de 7 ans contre le mur et lui a mis le couteau sous la gorge. 

  • Extrait 02

  • Au milieu de l’activité, Pierre s’est subitement tourné vers Max avec un couteau à la main et lui a porté sous la gorge. 

  • Extrait 03

  • Durant l’atelier, un jeune enfant de sept ans a menacé et blessé un de ses camarades à la gorge avec un couteau en voulant jouer à l’escrime.

  • Extrait 04

  • Tout d’un coup, un des enfants, Pierre, qui a sept ans et demi, saisit son couteau et agresse Max. Il le plaque contre le mur, le couteau contre la gorge.

  • Extrait 05

  • En entrant dans la cuisine, Pierre (enfant du groupe 2, lui aussi dit « caractériel ») s’est précipité sur un couteau et a menacé Max. Surpris, les éducateurs présents n’ont rien su faire, Pierre a alors poussé Max contre le mur et a « commencé » à l’entailler à la gorge.  


  • Extrait 01

  • (…) L’un des enfants, Pierre, disposait d’un couteau pour couper la pomme. Sans raison, Pierre s’est retourné, a plaqué un autre enfant de 7 ans contre le mur et lui a mis le couteau sous la gorge. 

  • Extrait 02

  • Au milieu de l’activité, Pierre s’est subitementtourné vers Max avec un couteau à la main et lui a porté sous la gorge. 

  • Extrait 03

  • Durant l’atelier, un jeune enfant de sept ans a menacé et blessé un de ses camarades à la gorge avec un couteau en voulant jouer à l’escrime.

  • Extrait 04

  • Tout d’un coup, un des enfants, Pierre, qui a sept ans et demi, saisit son couteau et agresse Max. Il le plaque contre le mur, le couteau contre la gorge.

  • Extrait 05

  • En entrant dans la cuisine, Pierre (enfant du groupe 2, lui aussi dit « caractériel ») s’est précipité sur un couteau et a menacé Max. Surpris, les éducateurs présents n’ont rien su faire, Pierre a alors poussé Max contre le mur et a « commencé » àl’entailler à la gorge.  


  • Extrait 01

  • (…) L’un des enfants, Pierre, disposait d’un couteau pour couper la pomme.Sans raison, Pierre s’est retourné, a plaqué un autre enfant de 7 ans contre le mur et lui a mis le couteau sous la gorge.

  • Extrait 02

  • Au milieu de l’activité, Pierre s’est subitement tourné vers Max avec un couteau à la main et lui a porté sous la gorge. 

  • Extrait 03

  • Durant l’atelier, un jeune enfant de sept ans a menacé et blessé un de ses camarades à la gorge avec un couteau en voulant jouer à l’escrime.

  • Extrait 04

  • Tout d’un coup, un des enfants, Pierre, qui a sept ans et demi, saisit son couteau et agresse Max. Il le plaque contre le mur, le couteau contre la gorge.

  • Extrait 05

  • En entrant dans la cuisine, Pierre (enfant du groupe 2, lui aussi dit « caractériel ») s’est précipité sur un couteau et a menacé Max. Surpris, les éducateurs présents n’ont rien su faire, Pierre a alors poussé Max contre le muret a « commencé » à l’entailler à la gorge.  


  • Extrait 01

  • (…) L’un des enfants, Pierre, disposait d’un couteau pour couper la pomme. Sans raison, Pierre s’est retourné, a plaqué un autre enfant de 7 ans contre le mur et lui a mis le couteau sous la gorge. 

  • Extrait 02

  • Au milieu de l’activité, Pierre s’est subitement tourné vers Max avec un couteau à la main et lui a porté sous la gorge. 

  • Extrait 03

  • Durant l’atelier, un jeune enfant de sept ans a menacé et blessé un de ses camarades à la gorge avec un couteau en voulant jouer à l’escrime.

  • Extrait 04

  • Tout d’un coup, un des enfants, Pierre, qui a sept ans et demi, saisit son couteau et agresse Max. Il le plaque contre le mur, le couteaucontre la gorge.

  • Extrait 05

  • En entrant dans la cuisine, Pierre (enfant du groupe 2, lui aussi dit « caractériel ») s’est précipité sur un couteau et a menacé Max. Surpris, les éducateurs présents n’ont rien su faire, Pierre a alors poussé Max contre le mur et a « commencé » à l’entailler à la gorge.


Educateur/institution

Commanditaire


Bénéficiaire

Educateur/institution

Commanditaire


Proposition 02

Le rapport éducatif

Diffusion d’un extrait vidéo « Tiens ta droite » Strip Tease

Concertation en équipes éducatives

Rédaction d’un rapport éducatif


Proposition 02

Le rapport éducatif

Diffusion d’un extrait vidéo « Tiens ta droite » Strip Tease

Concertation en équipes éducatives

Rédaction d’un rapport d’entretien

Reprise des productions

Restitution sous forme de corpus de textes

Analyse collective


Sélection d’extraits


Production 01

Fabian est un jeune homme rempli de convictions et d’idéologies tournant autour du fascisme. En effet, dans sa chambre est mis en évidence une grande croix gammée, ainsi que sur son bras où l’on peut apercevoir un tatouage.

De surcroît, Fabian est très agressif quand il s’agit de défendre ses idées. Il ne cesse de se contredire sur ses idées. Un moment il dit qu’il faut un encadrement strict pour vivre alors qu’il fait un tour en moto sans assurance et sans casque.

Par ailleurs, il exprime que les étrangers lui volent son travail. Pourtant, il clame qu’il ne veut pas travailler et préfère être aidé par le CPAS. Il prône haut et fort que sa femme peut faire ce qu’elle veut , même travailler contrairement à ce que sa femme qui stipule qu’il lui interdit tout et qu’elle doit être une bonne femme au foyer.

Cependant, devant son père, il fait l’enfant sage et derrière, il est agressif, engagé.

Fabian a un réel besoin d’argent, mais il n’arrive pas à gérer son butin, il le dilapide de suite.


Comment le bénéficiaire nous apparaît-il dans cet écrit?

Production 01

Fabian est un jeune hommerempli de convictions et d’idéologies tournant autour du fascisme.En effet, dans sa chambre est mis en évidence une grande croix gammée, ainsi que sur son bras où l’on peut apercevoir un tatouage.

De surcroît, Fabian esttrès agressifquand il s’agit de défendre ses idées.Il ne cesse de se contrediresur ses idées. Un moment il dit qu’il faut un encadrement strict pour vivre alors qu’il fait un tour en moto sans assurance et sans casque.

Par ailleurs,il exprime que les étrangers lui volent son travail.Pourtant,il clame qu’il ne veut pas travailler et préfère être aidé par le CPAS. Il prône haut et fortque sa femme peut faire ce qu’elle veut , même travailler contrairement à ce que sa femme qui stipule qu’il lui interdit toutet qu’elle doit être une bonne femme au foyer.

Cependant, devant son père,il fait l’enfant sage et derrière, il est agressif, engagé.

Fabian a un réel besoin d’argent, maisil n’arrive pas à gérer son butin, il le dilapide de suite.


Comment le bénéficiaire nous apparaît-il dans cet écrit?

Production 02

  • Fabian, jeune homme d’une vingtaine d’années, vit dans un foyer de religieuses où il a une petite chambre qu’il partage avec sa compagne. Il fait partie d’un groupe de « skinheads » et est passionné de moto. C’est la deuxième fois que Fabian vit dans cette communauté.

  • Nous n’avons pas connaissance de ses relations avec sa mère. Il se dit abandonné de ses parents. Cependant, il dit qu’il aime bien son père avec qui il partage la passion de la moto. Malgré cela leurs relations sont restreintes. Ils se voient peu et le père ne sait pas exactement ce que fait son fils.

  • Sa copine nous a dit que Fabian considère qu’elle doit rester à la maison et « fermer sa gueule ».

  • Ses relations, fréquentations se tournent vers le nazisme, le monde skinhead.

  • Sa chambre est décorée de drapeaux nazis, il porte des tatouages nazis (croix gammée), les taguent sur les arbres. Il idolâtre Hitler à qui il s’identifie. Pour Fabian, Hitler avait des « idées positives » : quand on faisait partie de l’armée, on avait une voiture, des uniformes, la vie était propre, les gens accueillants.

  • Pour lui, la guerre 40-45 est une « petite erreur » et lorsqu’on lui parle de l’holocauste il dit ne pas avoir eu connaissance de ces faits.

  • Fabian nous donne l’impression de ne pas savoir précisément ce qui s’est passé : ses discours sont incohérents et il a une méconnaissance des faits réels historiques.

  • Fabian fait preuve d’une certaine infantilité dans ses comportements : possession d’un groupe, etc.


Comment le bénéficiaire nous apparaît-il dans cet écrit?

Production 02

  • Fabian, jeune homme d’une vingtaine d’années, vit dans un foyer de religieuses où il a une petite chambre qu’il partage avec sa compagne. Il fait partie d’un groupe de « skinheads » et est passionné de moto. C’est la deuxième fois que Fabian vit dans cette communauté.

  • Nous n’avons pas connaissance de ses relations avec sa mère. Il se dit abandonné de ses parents. Cependant, il dit qu’il aime bien son pèreavec qui il partage la passion de la moto.Malgré cela leurs relations sont restreintes. Ils se voient peu et le père ne sait pas exactement ce que fait son fils.

  • Sa copine nous a dit que Fabian considère qu’elle doit rester à la maison et « fermer sa gueule ».

  • Ses relations, fréquentations se tournent vers lenazisme, le monde skinhead.

  • Sa chambre est décorée de drapeaux nazis, il porte des tatouages nazis (croix gammée), les taguent sur les arbres. Ilidolâtre Hitlerà qui il s’identifie. Pour Fabian,Hitler avait des « idées positives » : quand on faisait partie de l’armée, on avait une voiture, des uniformes, la vie était propre, les gens accueillants.

  • Pour lui,la guerre 40-45estune « petite erreur »et lorsqu’on lui parle del’holocausteil ditne pas avoir eu connaissance de ces faits.

  • Fabian nous donne l’impression de ne pas savoir précisément ce qui s’est passé : sesdiscourssontincohérentset il a uneméconnaissance des faits réels historiques.

  • Fabian fait preuve d’une certaineinfantilitédans ses comportements : possession d’un groupe, etc.


Comment l’éducateur/ l’institution apparaissent-ils?

Production 01

Fabian est un jeune homme rempli de convictions et d’idéologies tournant autour du fascisme. En effet, dans sa chambre est mis en évidence une grande croix gammée, ainsi que sur son bras où l’on peut apercevoir un tatouage.

De surcroît, Fabian est très agressif quand il s’agit de défendre ses idées. Il ne cesse de se contredire sur ses idées. Un moment il dit qu’il faut un encadrement strict pour vivre alors qu’il fait un tour en moto sans assurance et sans casque.

Par ailleurs,il exprime que les étrangers lui volent son travail. Pourtant,il clame qu’il ne veut pas travailler et préfère être aidé par le CPAS. Il prône haut et fort que sa femme peut faire ce qu’elle veut , même travailler contrairement à ce que sa femme qui stipule qu’il lui interdit tout et qu’elle doit être une bonne femme au foyer.

Cependant, devant son père, il fait l’enfant sage et derrière, il est agressif, engagé.

Fabian a un réel besoin d’argent, mais il n’arrive pas à gérer son butin, il le dilapide de suite.


Comment l’éducateur/ l’institution apparaissent-ils?

Production 02

  • Fabian, jeune homme d’une vingtaine d’années, vit dans un foyer de religieuses où il a une petite chambre qu’il partage avec sa compagne. Il fait partie d’un groupe de « skinheads » et est passionné de moto. C’est la deuxième fois que Fabian vit dans cette communauté.

  • Nous n’avons pas connaissance de ses relations avec sa mère. Il se dit abandonné de ses parents. Cependant, il dit qu’il aime bien son père avec qui il partage la passion de la moto. Malgré cela leurs relations sont restreintes. Ils se voient peu et le père ne sait pas exactement ce que fait son fils.

  • Sa copine nous a dit que Fabian considère qu’elle doit rester à la maison et « fermer sa gueule ».

  • Ses relations, fréquentations se tournent vers le nazisme, le monde skinhead.

  • Sa chambre est décorée de drapeaux nazis, il porte des tatouages nazis (croix gammée), les taguent sur les arbres. Il idolâtre Hitler à qui il s’identifie. Pour Fabian, Hitler avait des « idées positives » : quand on faisait partie de l’armée, on avait une voiture, des uniformes, la vie était propre, les gens accueillants.

  • Pour lui, la guerre 40-45 est une « petite erreur » et lorsqu’on lui parle de l’holocauste il dit ne pas avoir eu connaissance de ces faits.

  • Fabian nous donne l’impression de ne pas savoir précisément ce qui s’est passé : ses discours sont incohérents et il a une méconnaissance des faits réels historiques.

  • Fabian fait preuve d’une certaine infantilité dans ses comportements : possession d’un groupe, etc.


L’écrit répond-il à la demande du commanditaire?


La langue au secours de la spontanéité

Orthographe/ syntaxe

Choix des mots

Utilisation des guillemets

Place de l’insulte

Autocensure

Modalisation

Fonctions du discours

rapporté

Enonciation

Formalisation d’un questionnaire-guide


Proposition 01

Le rapport éducatif

Diffusion d’un extrait vidéo « Tiens ta droite » Strip Tease

Concertation en équipes éducatives

Rédaction d’un rapport d’entretien

Reprise des productions

Restitution sous forme de corpus de textes

Analyse collective


Proposition 01

Le rapport éducatif

Diffusion d’un extrait vidéo « Tiens ta droite » Strip Tease

Concertation en équipes éducatives

Rédaction d’un rapport d’entretien

Reprise des productions

Restitution sous forme de corpus de textes

Analyse collective


Aspects méthodologiques

Ecrire le rapport d’incident

Etape diagnostique

Etape entrainement

Etape finale


Aspects méthodologiques

Ecrire le rapport d’incident

Etape diagnostique

Analyse collective

Etape entrainement

Corr. individuelle légende

Etape finale

Corr. individuelle légende

Perspective formative


Emergence d’un second niveau de questionnement

« Enquête » sur le terrain

Actions?


Ecrits

professionnels


secteurs

méthodes

statuts

Champ éduc.

spécialisée

Ecrits

professionnels


secteurs

méthodes

statuts

Champ éduc.

spécialisée

Ecrits

professionnels

fonction

forme

circulations

contenus

triangulation

maîtrise de

la langue

matérialité


secteurs

méthodes

statuts

Champ éduc.

spécialisée

Ecrits

professionnels

fonction

forme

circulations

contenus

triangulation

maîtrise de

la langue

matérialité

éthique

réflexivité


Bilan et perspectives

Objectifs

Mettre en confiance face à l’acte d’écriture

Acquérir des techniques d’écriture adaptées à diverses situations professionnelles

Etre capable de produire des écrits en tenant compte de spécificités éthiques

Développer une démarche réflexive pour se situer professionnellement


Bilan et perspectives

Objectifs

Mettre en confiance face à l’acte d’écriture

Acquérir des techniques d’écriture adaptées à diverses situations professionnelles

Etre capable de produire des écrits en tenant compte de spécificités éthiques

Développer une démarche réflexive pour se situer professionnellement

Limites


Supports vidéo

Peu économique

Difficultés liées

à l’observation

Importance du retour

sur le terrain

Limites


Ecrire pour…

Lutter contre l’invisibilisation des marginalités

P. Mary


Ecrire pour…

Lutter contre l’invisibilisation des marginalités

P. Mary

Favoriser le processus de résilience (mais concept discutable)

M. Van Hooland


Ecrire pour…

Lutter contre l’invisibilisation des marginalités

P. Mary

Favoriser le processus de résilience (mais concept discutable)

M. Van Hooland

Participer à la construction d’une identité professionnelle

L. Cambon


ad
  • Login