Importance de la r tention des m taux en drainage neutre contamin l.jpg
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 16

Importance de la rétention des métaux en drainage neutre contaminé PowerPoint PPT Presentation


  • 97 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Importance de la rétention des métaux en drainage neutre contaminé. Benoît Plante, candidat au doctorat Dir . Benzaazoua, M., Co- dir . Bussière, B.Mai 2009. Plan de la présentation. Contexte de l’étude Objectifs du projet Matériel et méthodes Quelques résultats Interprétations

Download Presentation

Importance de la rétention des métaux en drainage neutre contaminé

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Importance de la r tention des m taux en drainage neutre contamin l.jpg

Importance de la rétention des métaux en drainage neutre contaminé

Benoît Plante, candidat au doctorat

Dir. Benzaazoua, M., Co-dir. Bussière, B.Mai 2009


Plan de la pr sentation l.jpg

Plan de la présentation

  • Contexte de l’étude

  • Objectifs du projet

  • Matériel et méthodes

  • Quelques résultats

  • Interprétations

  • Travaux en cours et à venir


Contexte de l tude l.jpg

Contexte de l’étude

  • Drainage neutre contaminé (DNC):

    • Eaux de drainage à des pH près de la neutralité;

    • Présence de métaux dissouts dépassant les normes (même sporadiquement).

  • Sources du DNC:

    • Traitement des eaux insuffisant;

    • Résidus réactifs ennoyés.

    • Rejets miniers non-générateurs d’acide

  • DNC en Ni:

    • Plusieurs cas potentiels au Canada;

    • Phénomène peu étudié;

    • Ni très mobile à pH neutre.


Contexte de l tude4 l.jpg

Contexte de l’étude

  • Mine Tio – Rio Tinto, Fer et Titane:

    • 43 km NE Havre-Saint-Pierre;

    • Mine à ciel ouvert, 1950;

    • Gisement d’hémo-ilménite;

    • Gangue de plagioclasecalcique (~labradorite);

    • Traces sulfures(pyrite nickélifère);

    • DNC en Ni de façonsporadique sur certaineshaldes.

Vue aérienne du site de la mine Tio


Objectifs du projet l.jpg

Objectifs du projet

  • Compréhension des phénomènes géochimiques liés au DNC en Ni:

    • Mécanismes de génération du Ni;

      • Essais cinétiques en laboratoire et sur le terrain.

    • Mécanismes d’atténuation naturelle du Ni;

      • Essais de rétention.

    • Influence de l’altération des stériles;

      • Stériles frais vs stériles d’~25 ans d’altération.

    • Influence de la composition des stériles;

      • Faible (20%) à fort (60%) en hémo-ilménite.


Mat riel et m thodes l.jpg

Matériel et méthodes

  • Matériel:

    • Stériles à différentes teneurs en hémo-ilménite;

    • Stériles frais et altérés.


Mat riel et m thodes7 l.jpg

Matériel et méthodes

  • Méthodes:

    • Caractérisation détaillée;

      • Chimie, DRX, MEB, FTIR, XPS.

    • Essais cinétiques laboratoire;

      • Cellules humides;

      • Mini-cellules d’altération

    • Essais de rétention;

      • En « batch »;

      • Essais cinétiques modifiés.

    • Essais in-situ en cellulesde terrain

      • prés. Mémoire GenevièvePepin (ce jeudi, 14 mai 09).

Cellule humide

Cellules in-situ


Mat riel et m thodes8 l.jpg

Matériel et méthodes

  • Méthodes:

    • Caractérisation détaillée;

      • Chimie, DRX, MEB, FTIR, XPS.

    • Essais cinétiques laboratoire;

      • Cellules humides;

      • Mini-cellules d’altération

    • Essais de rétention;

      • En « batch »;

      • Essais cinétiques modifiés.

    • Essais in-situ en cellulesde terrain

      • prés. Mémoire GenevièvePepin (ce jeudi, 14 mai 09).

Cellule humide

Cellules in-situ


Mat riel et m thodes9 l.jpg

Stériles C1, C2, C3 (frais)

Entrée:

pH 7,8

Ni: 2,25 mg/L

Co: 0,63 mg/L

Mn: 0,42 mg/L

Zn: 0,19 mg/L

Sortie:

Analyses:

- pH

- métaux

- Déduction de l’adsorption

Matériel et méthodes

  • Essais de rétention en « batch »:

    • Équilibrer une solution de Ni avec du stérile (bécher);

    • Mesurer le Ni, déduire la rétention indirectement.

  • Essais de rétention en mini-cellule:


R sultats l.jpg

Résultats

  • Cellules humides

pH neutre pour tous les échantillons

Oxydation des sulfures indiquée par les teneurs en soufre (sulfate)


R sultats11 l.jpg

Résultats

  • Cellules humides (suite);

    • Teneurs en Ni très faibles(0,004 à 0,010 mg/L)

  • Pas de DNC en Ni aulaboratoire, contrairementà des observations terrain;

  • Pourtant, sulfures génèrent du Ni en s’oxydant;

  • Où est le Ni durant les tests en cellules?


R sultats12 l.jpg

Résultats

  • Mécanismes possible de rétention en surface:

Désorption

Complexation

Précipitation

Adsorption

Inclusion

Deschamps et al., 2006,


R sultats13 l.jpg

Résultats

  • Essai de rétention en « batch »

  • Stériles retiennent le Ni;

  • Frais (C1-C3):

    • Rapide;

    • 100% retenu.

  • Altérés (C4-C6):

    • Lent;

    • 40-50% retenu.

Ci = 10 mg/l Ni


R sultats14 l.jpg

Résultats

  • Essais de rétention en mini-cellule (stériles frais):

Eau nickélifère

Rétention de Ni

Lixiviation à l’eau déionisée

Ni retenu de façon stable

Saturation des sites de rétention


Interpr tations l.jpg

Interprétations

  • En DNC, la rétention contrôle la génération de métaux;

    • Important d’évaluer les capacités de rétention et les conditions de stabilité des phases retenues


Travaux en cours et venir l.jpg

Travaux en cours et à venir

  • Laboratoire:

    • Extractions séquentielles, MEB, XPS (UQAT);

    • Caractérisation hydrogéologique (Polytechnique).

  • In situ:

    • Suite des cellules expérimentales;

    • Caractérisation de la structure interne des haldes par méthodes géophysiques (M. Chouteau, M. Aubertin).

  • Modélisations hydrogéochimiques tenant compte de l’adsorption, en collaboration avec John Molson (U. Laval).


  • Login