Sros volet psychiatrique psychiatrie sujet g
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 34

SROS Volet Psychiatrique « Psychiatrie sujet âgé » PowerPoint PPT Presentation


  • 151 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

SROS Volet Psychiatrique « Psychiatrie sujet âgé ». ARS – DOSMS Document de travail provisoire MP Pancrazi. Notre fil rouge : guide méthodologique SROS PRS Fixe orientations et objectifs santé pour notre région arrêté le 11 oct. 20111

Download Presentation

SROS Volet Psychiatrique « Psychiatrie sujet âgé »

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Sros volet psychiatrique psychiatrie sujet g

SROS Volet Psychiatrique Psychiatrie sujet g

ARS DOSMS

Document de travail provisoire

MP Pancrazi


Notre base de travail

Notre fil rouge : guide mthodologique SROS

PRS

Fixe orientations et objectifs sant pour notre rgion arrt le 11 oct. 20111

3 schmas rgionaux : prvention, soins ( offre hospitalire et ambulatoire) et mdico social

Notre base de travail


M thodologie de travail

Mthodologie de travail

  • Calendrier gnral DROS volet Psy

    • Novembre 2011:Dmarrage groupe de travail SROS sanitaire volet avec des reprsentations des fdrations

    • Rendu donnes gnrales mars 2012

    • Dclinaison territoriale mars mai 2012

    • Rdaction finale : rendu prvu fin juin 2012

    • Validation par les instances puis synthse dfinitive dcembre 2012

  • Dans ce cadre dfinition de 9 sous-groupes de travail

  • Dont un groupe spcifique Psychiatrie sujet g

    • Au minimum 3 runions prvues avec travail de contribution inter runions ( changes mail)

    • et restitution au groupe plnier


Contexte troubles mentaux sa

Contexte : Troubles mentaux SA

  • 1re cause de morbidit chez Sujet g, 3/5 des sources dincapacit lies au vieillissement (OMS)

  • Comprennent

    • pathologies psychiatriques vieillies,

    • pathologies psychiatriques survenant lge tardif,

    • troubles de ladaptation dans le contexte du vieillissement,

    • pathologies des confins neuro psychiatriques (crbrales dmentielles ou non)

    • Et rpercussions sur les aidants naturels

  • Prvalence pathologies psychiatriquesaprs 65 ans : dpression en population gnrale (15 20 %), troubles bipolaires (0,1%), psychose (1%), dmence (6,5 % aprs 65ans, 40% aprs 90ans)


Sp cificit s sant mentale sa

Spcificits sant mentale SA

  • Dpasse problmatique des pathologies mentales et ouvre sur dautres champs citoyens (politique de la ville, liens intergnrationnels (isolement), transports, conomiques, urbanisme) etc.)

  • Est aborde dans les autres schmas ( mdico social, ambulatoire, PA)


Contexte probl matiques sp cifiques

Contexte : problmatiques spcifiques

  • Problme frquent dintrication somatopsychique lge avanc ( poly pathologie) qui ncessite des comptences croises et un plateau technique proximit dans loffre sanitaire

  • Problme de laccessibilit aux soins de personnes se dplaant avec difficult et souvent en situation de prcarit

  • Spcialit non universitaire: alors que spcificits cliniques, psychopathologiques, sociales et de prise en soin

    Entraine Manque dattractivit pour jeunes psychiatres?

  • Confusion Grontopsychiatrie Psychogriatrie: ncessit de clarification smantique pour mieux dfinir loffre de soin


Constats

Constats

  • Manque deconnaissance, de lisibilit et de comprhension de lexistant par lusager et le professionnel

  • car intervention de partenaires sanitaires de disciplines diffrentes (griatrie, neurologie, psychiatrie) et du champ mdico social

  • Problme de linterface des personnes de plus de 60ans (dfinition mdico sociale) jusqu 75ans (dfinition griatrique) souvent renvoyes dune discipline lautre

  • Manque dimplication de la psychiatrie dans ce champ: difficults de reconnaissance du besoin

  • Manque de psychiatres intresss (hospitaliers et libraux) mais aussi dmographie psychiatres diminue postes PH non pourvus

  • Htrognit des interventions et des structures sur les territoires (pas de structures dhospitalisation ddie dans tous les territoires, offre htrogne des CMP en direction des EHPAD).

  • Pas de rflexion spcifique sur laccueil aux urgences


El ments de d mographie g n raux

Elments de dmographie gnraux

  • Population franaise : 67,25 millions habitants

    65 ans et plus: 16,8 % population vs 16% il y a 10 ans

    65-84ans: 14,2%

    et 85 ans et + : 2,6%,.

    Source Insee au 1er Janvier 2012 sur population 2010

  • Comme lesprance de vie la naissance continue progresser:

    • Femmes: 84,8 ans, hommes:77,2 ans

  • Prvisions pour 2030: effectif des 60 ans ou plus se situera entre 19,5 et 20,4 millions ( 1/3 des franais aura 60 ans ou +, contre 1/5 en 2000).

    Drees: Ltat de sant de la population en France Suivi des objectifs annexs la loi de sant publique, Rapport 2011, p.79


  • El ments de d mographie en idf

    Elments de dmographie en IDF

    11 797021 personnes au 1er janvier 2010 (18,7% pop. franaise)

    Insee, Janvier 2012 estimation population IDF faite pour 2010


    Disparit du vieillissement selon d partement

    Disparit du vieillissement selon dpartement

    Dpartement Seine Saint Denis est le plus jeune avec 15% de plus 60 ans (+ faible que moyenne nationale) Paris est dpartement le plus g avec 20% de sa population ge de 60 ans et +.


    Volution d mographique

    volution dmographique

    • Proportion des 60 ans et + reprsente 17% de la population globale de lIle de France.

    • Ainsi la rgion est globalement plus jeune que le reste de lhexagone. En effet 26% de la population ont moins de 26 ans.

    • Mais pourcentage plus 60 ans devrait passer 46% en 2030.


    Disparit esp rance de vie selon d partement

    Disparit esprance de vie selon dpartement

    Esprance de vie est de 79 ans pour les hommes et de 84,9 chez les femmes: dure suprieure par rapport la moyenne nationale

    mais est rpartie ingalitairement entre les dpartements:

    On vit plus vieux Paris quen seine Saint Denis.


    Sros volet psychiatrique psychiatrie sujet g

    Lallongement de la vie va de pair avec laugmentation des maladies chroniques et des incapacits quelles entrainent. Drees (2008)

    • Augmentation avec avance en ge de prvalence maladies cardiovasculaires, tumeurs malignes et diabte qui reprsentent, avec maladies psychiques, plus des des personnes en ALD ( 2008).

    • Taux de personnes en ALD trs fortement li lge, de moins de 2 % avant 5 ans plus de 75 % partir de 90 ans.

      • Femmes : 51,9 % patients en ALD. Mais, ge gal, part des hommes en ALD est suprieure celle des femmes

    • Hausse des ALD concernant les maladies psychiatriques et les dmences a repris depuis 2009 aprs une stabilit entre 2005-2006.

    • Manque de donnes pidmiologiques dans domaine pathologies psychiatriques alors que reprsente premire cause de reconnaissance dinvalidit professionnelle,


    Pr valence et impact des troubles mentaux du sa

    Prvalence et impact des Troubles mentaux du SA

    • Prvalence pathologies psychiatriquesaprs 65 ans : dpression en population gnrale (15 20 %), dmence (6,5 % aprs 65ans, 40% aprs 90ans), troubles bipolaires (0,1%), psychose (1%),

    • (psychoses, troubles graves de la personnalit, arriration mentale, maladie dAlzheimer et autres dmences) reprsentent 12,3% des ALD.

    • 30% concernent + de 54 ans. (id Dress., p.111)


    Poids des pathologies psychiatriques

    Poids des pathologies psychiatriques

    • 1re cause de morbidit chez Sujet g, 3/5 des sources dincapacit lies au vieillissement (OMS)

    • Rpercussion conomique considrable,

      • poids au sein du systme de soins

      • consquences sur travail et la vie sociale.

    • Dcs prmaturs, suicide 33,6 % aprs 74 ans (taux bruts, hommes et femmes confondus (2008)

    • Besoin mergent chez PA :problmes lis prise de substances ou ncessitant un traitement des troubles lis labus de ces dernires devraient plus que doubler entre 2001 et 2020.

      • taille cohorte du baby-boom (personnes nes entre 1946 et 1964) et taux dutilisation plus lev dans cette tranche de la population)Briefing de lobservatoire europen des drogues, p.1


    Sant mentale en ile de france

    Sant mentale en Ile de France

    • Dpression majeure concerne 1/10 sujets surtout des femmes

      • 70 ans ou plus ont 1,8 fois plus de risque dtre dpressif lger que la tranche dge de 30 49 ans.

    • Hommes plutt dpendance alcoolique et suicide.

    • Facteurs de risque :

      • solitude et inactivit. ( 28 30% des veufs et divorcs et des retraits souffrent de dpression.).

      • difficults financires (chmage , bas salaires (41% des bas salaires sont atteints de dpression dont 17% dans sa forme grave).

      • Culturelles : 28% des personnes trangres soufrent dune forme modre de la dpression (21% franais de naissance et 18% par naturalisation).

    • Les PA de plus de 60 ans soufrant de dpression consultent pour seulement 2% aux professionnels de sant?.

      • Insee Ile de France 2007: regards sur la sant des franciliens, p.9 11


    Variations en fonction tat socio conomique

    Variations en fonction tat socio conomique

    • Maladies chroniques les plus frquemment cites diffrent entre les populations.

    • 4 principales pathologies mentionnes par personnes sans logement en 2009 : maladies respiratoires, diabte, HTA et maladies psychiques.

      • Rapport sur la sant mentale des personnes sans domicile personnel en Ile de France, p.104


    Offre professionnels de sant

    Offre professionnels de sant

    • Si densit des praticiens en IDF est suprieure la moyenne nationale, densit mdecins traitants ou de premiers recours est plus faible: 84 /10000 (au lieu de 99).

    • La profession infirmire prsente une densit deux fois plus faible que le niveau national.

    • Les Rseaux de sant Grontologiques couvrent en totalit les arrondissements de Paris (75), des Yvelines (78) et de lEssonne (91) mais les 4 autres Dpartements de lIledeFrance (77, 92, 93, 94, 95) ne sont couverts que partiellement.

    • En septembre 2011, il existait 21 rseaux grontologiques,3 en sant mentale, 7 en oncologie-cancrologie et 3 pour le diabte. 10 sont pluri-thmatiques (les plus rcents), 11 sont monothmatiques.

      • Les rseaux de sante grontologiques en Ile-de-France : tat des lieux et perspectives septembre 2011, p.28


    Offres sanitaires existantes

    Offres sanitaires existantes

    • Du ct de la psychiatrie

      • Lits psychiatrie SA

        • secteur public: Ivry (20), Eaubonne (10), Lagny (10), Corentin Celton ( 4 avec projet extension), projet BD (10 lits( 91)

        • ESPIC MGEN 78 (15 lits)

        • Lits +/- ddis Cliniques prives (91 Viry Chatillon, Fontenay aux Roses,92 Clinique Bellevue , Projet Garches

      • Lits ddis non sectoriss dans environnement griatrique (SSR 15 lits Dupuytren)

      • Activit de liaison en griatrie (Ivry, Limeil Brevannes

      • Hpitaux de jour diagnostic (75 Ste Anne , Ivry,

      • Hpitaux de jour thrapeutiques (Lagny, 75 SPASM )

      • Equipes mobiles psychiatrie sujet g (91, 94,93,95)

      • Long sjour intersectoriel (94)

      • Intervention psychiatre dans rseau (78)


    Offres sanaitaires existantes 2

    Offres sanaitaires existantes(2)

    • Du ct de la griatrie

      • Offre essentiellement hospitalire en institution ou en rseau, trs peu de griatres libraux

      • Participation de psychiatre EMG

      • Filires griatriques avec intervention de psychiatrie de liaison, UCC (units cognitivo comportementales en SSR qui accueillent par dfinition des patients Alzheimer mais de fait souvent un bon tiers de patients souffrant de troubles psychiatriques autres)

      • Consultations mmoire hospitalire CMRR

    • Du ct de la neurologie

      • Offre essentiellement ambulatoire (prpondrance des neurologues libraux, consultations mmoire hospitalire, Centre Mmoire Ressource Recherche (CMRR) moindre offre en terme de lits)


    R sultats enqu te sros volet psy aupr s des dt octobre 2011

    Rsultats enqute SROS Volet psy auprs des DT ( octobre 2011)

    Donnes gnrales:

    • Il existe une confusion entre gronto-psychiatrie et psycho-griatrie, non spcifique lIle de France, ce qui explique en partie le manque de lisibilit de loffre sur la rgion vis--vis des malades psychiatriques (incluant les sujets psychotiques vieillissants).

    • La dfinition dune unit de gronto-psychiatrie nest pas prcise dans les textes .

    • Malgr les imprcisions :

      • Peu daccs aux soins psychiatriques pour les malades gs hospitaliss en mdecine ou en griatrie.

      • Rponse souvent inadapte pour les personnes atteintes de psychoses vieillissantes.


    Dt 75

    DT 75

    • Accs difficile des psychiatres AP-HP pour les malades admis en griatrie (MCO?)

    • Implication difficile des CMP domicile comme en EHPAD.

    • Peu de malades pris en charge au-del de 65-70 ans.

    • Quelques EHPAD ont sign des conventions avec des hpitaux psychiatriques de secteur ex/ Sainte Anne mais faible investissement.

    • Mauvais reprage des syndromes de Diogne domicile;

    • Axe de travail propos par la CHT: faciliter les VAD et la prise en charge des troubles psychiatriques des PA.


    Sros volet psychiatrique psychiatrie sujet g

    DT 77

    Relev prcis par filire ++

    Places de GP dans EHPAD de Melun (nb de places?)

    VAD soignantes secteur de psy sur Nemours Fontainebleau

    Lagny+++: quipe mobile; 10 lits de GP et 10 places de jour

    DT 78

    spcialisation en cours de plusieurs quipes de secteur en GP avec 3 filires spcifiques , sensibilisation des autres CMP( rfrents)

    projet de cration dun SSIAD spcifique

    DT 91

    Equipe de GP (partenariat entre 2 tablissements BD et Magnolias) avec consultations, lits et places, psychiatrie de liaison).

    Pas de lits ou places de jour de psychiatrie ddis aux PA

    Pas dEHPAD pour laccueil des psychoses vieillissantes.


    Sros volet psychiatrique psychiatrie sujet g

    DT 92

    peu de prise en compte des besoins GP dans les filires griatriques.

    Rduction drastique des VAD par IDE.

    Projet lits privs et Corentin Celton

    Priorit de la confrence de territoire ( Psy Sujet g)

    DT 93

    activit de liaison psychiatrique accessible

    DT 94

    20 Lits GP Ivry + activit liaison

    Activit liaison Emile Roux

    2 EMGP St Maurice et Paul Guiraud EMPPA Ouest 94

    USLD Les Murets

    DT 95

    Besoins en Psychogriatrie et en grontopsychiatrie non couverts mais esquisse d'une rflexion inter-tablissements sur le 95-3 (GHIV, CHIPO, CH de Pontoise?)


    Photographie cmp

    Photographie CMP*

    un taux de participation faible : 15,8% sur les 145 CMP sollicits sur les 8 dpts

    Le vieillissement de la population et des patients napparait pas comme une proccupation majeure du secteur, pour des raisons culturelles et historiques

    Caractristiques des CMP rpondants

    56% dclarent un taux de patients gs de 60 ans et + gal celui de la rgion (16.6%), dont 40% un taux nettement suprieur

    54.2 % peroivent une augmentation des plus de 60 ans et 56.5% des plus de 75 ans, au cours des 2 dernires annes

    38% notent une arrive significative de nouveaux patients seniors (addictologie, troubles du comportements)

    31% dclarent tre forms la grontologie, 54 % la psychogriatrie

    69% bnficient de consultations psychogriatriques, 23% de consultations griatriques

    des perceptions objectiver, des dynamiques observer dans le temps, lchantillon nest reprsentatif que de structures impliques face au vieillissement

    * Enqute ralise auprs des centres mdicaux-psychologiques pour adultes en ile de France, partir dun questionnaire auto administr adress par la DRASS aux tablissements partir du fichier Finess en Mars 2009) J Extra


    Relations des cmp avec le secteur g rontologique

    Relations des CMP avec le secteur grontologique

    Lien rguliers au coup par coup pas de lien

    1 CMP sur 2 dclare des liens rguliers avec les Clics (runion de synthse) et les EPHAD (relations asymtriques)

    La majorit des CMP travaille au coup par coup avec le secteur grontologique dont les services APA, une mconnaissance des rseaux de sant grontologiques et un accs au bilan griatrique limit pour leurs patients (handicaps vieillissants) deux rseaux spcialiss handicap et grontologie (92 agekanonix) et (RPSM 78 : prvention sante mentale)

    Des liens consolider compte tenu du poids du vieillissement dclar

    Principales attentes : 2 tendances en fonction du taux de PA dans la file active

    Plus de 20% de PA : plus de coordination et danticipation (parcours, partage, visibilit sur les besoins)

    Moins de 20% : plus de comptences et ressources (formation, info, personnel danimation, bilan gronto)


    Photographie des clics

    Photographie des Clics

    Un taux de participation de 50%,

    1/3 clic sest form la question psychiatrique,3/5 aux troubles du comportement des PA

    1 clic sur 4 ne bnficie pas daucune ressource psychologique, 1/2 sappuie sur une ressource extrieure (rseau/asso)

    2/5 ont vu leur territoire sagrandir depuis leur cration (cart plus important pour ceux appartenant une filire griatrique : 1 clic sur 2 )

    51.6% ont observ des affaiblissements ou disparitions de structures dappuis au cours des 12 derniers mois, pour 63,6% qui ont vu de nouvelles crations (sad et 4 umgp 75.93.94.91)

    Des relations avec le secteur psychiatrique coordonner

    • La relation avec le secteur psychiatrique majoritairement factuelle

    • La relation avec les psychologues et psychiatres de ville est faible

    • la relation avec les rseaux de sant et les consultations mmoire est plus ancre et durable.

    • Les clics appartenant une filire griatrique dclarent plus de liens rguliers avec les CMP, les UMGP et rseaux


    Pr conisations

    Prconisations

    • Ncessit de dfinir le champ dintervention

      • smantique importante :

        • diffrencier psychogriatrie ( action de griatrie ddie aux sujets souffrant de dmence)

        • # grontopsychiatrie ( action de psychiatrie du sujet g)

        • Terminologie consensuelle : Psychiatrie du sujet g

    • Dfinir population cible de la psychiatrie du sujet g

      • Pathologies psychiatriques vieillies

      • Pathologie psychiatriques de survenue tardive

      • Pathologie aux confins neuropsychiatriques

      • Dtresse mentale ractionnelle des vnements de vie ou au consquences du vieillissement

      • Aidants naturels ( reste charge++, souffrance psychologique)

      • Avec ncessit de diffrencier actions auprs de patients souffrant de pathologies mentales svres et suivis depuis lge adulte et autres ?


    Pr conisations1

    Prconisations

    • Ncessit dinventorier, qualifier ce qui existe et comprendre la modalit daction sur chaque territoire

    • Dfinir les besoins /territoire en fonction de la dmographie et de loffre existante

    • Crer un observatoire rgional des ressources ?

    • Crer un Comit technique rgional Psychiatrie sujet g (usagers et professionnels)?


    Pr conisations clarifier

    Prconisations: clarifier

    • Importance de dfinir les bornes dge pour orientation?

      • Se caler sur la griatrie 75ans et plus et poly pathologie?

      • Ou 60 et plus : borne dans le mdico social et souvent demande de relai des CMP par EHPAD suivi psychotiques vieillies et pathologies dbutant lge avanc )

      • Problme de linterface 60-75 ans

    • Quels acteurs?

      • Pivot =Psychiatre form ( expertise)

      • Monte en expertise de griatres?

      • Grontopsychologue, psychomotricien, neuropsychologue, infirmiers (), Aide mdico psychologique, assistante sociale etc.

    • Quelle formation ?

      • Socle commun de connaissances, comptences relation daide, psychiatrie centre sur la personne, pratiques avances

    • Quel partenariat privilgier?

      • Binme griatre /psychiatre voire trinme avec neurologue

      • quipes mdico sociales et sociales

      • Association dusagers ( assoc patients bipolaires, UNAFAM , FNApSY , autres UNA),

      • Aidants naturels


    Pr conisations optimiser les ressources

    Prconisations: optimiser les ressources

    • Comment dfinir une offre de soin gradue/territoire

    • En fonction des ressources existantes et dun modle de soin gradu ( cf addictologie ?)

      filire de ressource en psychiatrie du sujet g


    Pr conisations optimiser les ressources1

    Prconisations: optimiser les ressources

    • Filire comprenant offre de soin structure et gradue dans chaque territoire

      • lits dhospitalisation de psychiatrie du sujet g ( ajuster selon besoins reprs du territoire et offre existante) non sectoriss

        • Identifier un cahier des charges clair de la structure dhospitalisation TP

        • situe de prfrence en lien direct avec plateau technique et services de soins somatiques

      • et une offre ambulatoire dfinir selon contexte

        • consultation dexpertise, hpital de jour, CATTP

        • renforcer quipes mobiles ?

      • En lien avec dispositif griatrique ( filire griatrique)

      • Des structures daval mdico sociales adaptes (structurer prise en charge des malades mentaux vieillissants (prciser le niveau et la nature des besoins en structures daval).


    Pr conisations2

    Prconisations

    • En collaboration avec autres champs:

      • Avec filires griatriques ,

      • Avec dispositifs mdico-sociaux existant pour les personnes ges (CLIC, MAIA, rseaux),

      • Avec spcialistes libraux ( neurologues) et consultations mmoire

    • En se situant en position dexpertise et de ressource Participation du psychiatre du sujet g des runions cas complexes, cs partages

    • Renforcer Formation un socle commun de connaissances des quipes psychiatriques et griatriques dans ce domaine

    • Favoriser les transferts de comptences: infirmiers, psychologues, AMP

    • En dveloppant axe universitaire


    Fili re g rontopsychiatrique territoire

    filire grontopsychiatrique/ territoire ?

    Structure hospitalire

    tte de pont

    Centre de ressources cas complexes

    Dispositifs mdico sociaux

    CLIC

    MAIA

    Plate forme

    Equipe mobile

    GP

    Tlmedecine

    Tlmedecine

    Equipe de liaison

    Intra hospitalire

    Cs partage

    Domicile

    Structures dhbergement mdico sociales

    USLD psychiatriques psychotiques vieillissants

    Offre Ambulatoire

    Sanitaire

    Consultations

    HJ

    CATTP

    Autres services MCO

    Filire griatrique

    Psychiatre libral

    Mdecin traitant

    Offre Ambulatoire associative

    Accs sismothrapie


  • Login