L homme
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 20

L’HOMME PowerPoint PPT Presentation


  • 75 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

L’HOMME. HYGIENE DES PRINCIPAUX ORGANES HYGIENE DE LA RESPIRATION ET DE LA CIRCULATION SOINS CORPORELS. I. LA SANTE PAR L’HYGIENE. L’hygiène nous apprend à conserver notre santé.

Download Presentation

L’HOMME

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


L homme

L’HOMME

HYGIENE DES PRINCIPAUX ORGANES

HYGIENE DE LA RESPIRATION

ET DE LA CIRCULATION

SOINS CORPORELS


I la sante par l hygiene

I. LA SANTE PAR L’HYGIENE

  • L’hygiène nous apprend à conserver notre santé.

  • Trop souvent, l’homme s’en inquiète lorsque la maladie le frappe. Il connaît mieux le moteur de son automobile que les organes de la machine humaine, et il entretient sa voiture avec plus d’attention que son propre corps.

  • Cependant, la santé mérite qu’on s’en préoccupe avec un soin particulier afin d’acquérir la force et la souplesse et de conserver un esprit sain dans un corps vigoureux.


Ii hygiene de la respiration

II. HYGIENE DE LA RESPIRATION

  • Fonctionnement de l’appareil respiratoire : Les mouvements respiratoires se font en deux temps, comme ceux d’un soufflet : l’inspiration et l’expiration. Nous faisons environ 15 inspirations et 15 expirations par minute. À chaque inspiration, nous introduisons dans nos poumons un demi-litre d’air environ, ce qui fait 10 800 litres par jour. Dans les poumons s’effectue un échange de gaz. Le sang y absorbe l’oxygène de l’air et rejette du gaz carbonique et de la vapeur d’eau.

  • La respiration permet l’oxydation des aliments, sorte de combustion lente.


L homme

  • La tenue : lorsque vous marchez, surveillez votre attitude. La tête en avant, le dos voûté, les genoux ployés mollement sont des signes de nonchalance. Rectifiez votre allure.À l’école, ne vous affaissez pas sur votre table. Tenez-vous droit, afin de permettre le gonflement de la cage thoracique.

  • Ne portez pas de ceinture et de corset trop serrés, sinon vous ne pourrez respirer librement.

  • La culture physique : exécutez consciencieusement – et non comme une corvée – les mouvements indiqués pendant la leçon de gymnastique. Presque tous ces exercices développent les muscles de la cage thoracique et, par conséquent, contribuent à fortifier vos poumons. Le chant est également un très bon exercice respiratoire. Chantez donc en promenade ; chantez votre bonheur de vivre.


L homme

  • Attention au froid : apprenez à respirer par le nez et non par la bouche. D’abord, les poils qui tapissent l’intérieur du nez retiennent les poussières de l’atmosphère. Ensuite, l’air passant par les fosses nasales s’y échauffe un peu, si bien que les poumons souffrent moins des brusques changements de température. Si vous vous trouvez en hiver dans une pièce chauffée, habillez-vous convenablement avant de sortir. Cependant, ne vous habituez pas à porter sans nécessité des cache-nez ou fourrures qui prédisposent aux maux de gorge.En cas d’épidémie, désinfectez le nez en introduisant dans les narines quelques gouttes d’huile goménolée.

  • Dangers de l’air confiné et de l’air vicié : l’air qui a servi à la respiration devient vite irrespirable, car non seulement il s’appauvrit en oxygène, mais il se charge de gaz carbonique. (Nous rejetons journellement 400 litres de gaz carbonique.) Dès que l’air en contient 4 litres par mètre cube, il devient dangereux à respirer. C’est de l’air confiné. Il prédispose à la tuberculose et peut provoquer l’asphyxie. Lorsque l’air est vicié par l’oxyde de carbone, le gaz d’éclairage ou l’hydrogène sulfuré (gaz des fosses d’aisances et des égouts), il peut déterminer une asphyxie rapide.


L homme

  • Microbes et poussières : l’air contient des poussières minérales (grains de sable, cendres, charbon) ou organiques (brins de tissus, poils, pellicules, microbes). Les microbes polluent dans les rues sombres des grandes villes et dans les cours intérieures ; au contraire, ils sont rares dans les montagnes ou en pleine mer ; la lumière et la sécheresse les affaiblissent.

  • Par conséquent, il faut :

    1°Aérer les salles de classe et les locaux d’habitation ;

    2°Vivre, travailler et jouer, le plus souvent possible, au grand air ; rechercher le soleil, la montagne et la forêt ;

    3°Dormir les fenêtres ouvertes ;

    4°S’assurer que les poêles ont un bon tirage ;

    5°Fermer avec soin, après usage, les robinets de la conduite de gaz ;

    6°Evitez de soulever les poussières qui apportent les microbes de maladies graves ; par exemple, dans la gorge, les microbes de la diphtérie et de l’angine ; dans les poumons, les microbes de la tuberculose, de la bronchite et de la pneumonie. Il faut donc condamner l’époussetage au plumeau, le balayage à sec, et adopter le nettoyage au linge humide ou mieux l’aspirateur de poussière.


Iii hygiene de la circulation

III. HYGIENE DE LA CIRCULATION

  • Le sang : le sang est composé d’un liquide, appelé plasma charriant des globules rouges et des globules blancs. Le plasma est formé du sérum et de la fibrine. C’est la fibrine qui fait coaguler le sang. Le sang circule afin de distribuer aux cellules du corps :

    1°les aliments digérés qu’il va chercher dans l’intestin grêle,

    2°l’oxygène qu’il prend dans les poumons. En outre, le sang débarrasse les organes du gaz carbonique et des autres déchets.


L homme

  • L’appareil circulatoire : il comprend le cœur et des vaisseaux sanguins. Le cœur est un muscle puissant, creusé de 4 cavités : 2 oreillettes, 2 ventricules. Le sang part du ventricule gauche. Il passe dans de nombreuses artères et dans les vaisseaux capillaires, visite tous les organes, puis revient pas les veines à l’oreillette droite. C’est la grande circulation. Ensuite, partant du ventricule droit, le sang va se purifier dans les poumons et revient à l’oreillette gauche. C’est la petite circulation.


L homme

  • Le sang doit pouvoir circuler librement : ne portez donc pas de vêtements qui compriment les vaisseaux sanguins, par exemple, col, ceinture, jarretière ou corset trop serrés qui favorisent le développement des varices.

  • Au contraire, activez la circulation du sang : les exercices de plein air, et surtout la marche, accélèrent la circulation. Faîtes donc souvent des promenades à pied, à vive allure. Le jardinage est également recommandé, surtout pour les sédentaires, de même que la gymnastique et certains sports, comme la natation, le canotage, le ski, le camping, le scoutisme, l’alpinisme, les jeux de raquette et de basket-ball.

  • On peut encore favoriser la circulation en se couchant horizontalement sur le dos, les jambes surélevées, ce qui facilite le retour du sang au cœur.


L homme

  • Mais ne fatiguez pas votre cœur : si les sports sont très utiles, il ne faut pourtant pas en abuser, car les exercices violents provoquent des palpitations et peuvent rendre le cœur gravement malade ; de plus, ils épuisent le système nerveux et arrêtent la croissance.

  • Ne buvez pas d’alcool : l’alcool abîme le cœur et les artères. Celles-ci deviennent dures et perdent leur souplesse ; ce durcissement détermine l’artériosclérose pouvant provoquer la formation d’anévrismes, sortes de poches aux parois fragiles dont la rupture cause la mort subite.


L homme

  • En cas de blessures : il faut soigner les blessures, même légères, car elles offrent un passage aux microbes, et nous verrons plus loin comment il faut soigner les plaies. Le but à atteindre est double :

    1°Détruire par l’antisepsie les microbes existant déjà dans le plaie ;

    2°Empêcher l’installation de nouveaux microbes par l’asepsie, c’est-à-dire par la stérilisation du matériel de pansement.

    Si les microbes s’introduisaient dans le sang par la plaie ouverte, ils pourraient produire un abcès ou même une infection générale du sang appelée septicémie.

  • Les saignements de nez : ils s’arrêtent souvent d’eux-mêmes à cause de la coagulation du sang. On peut faciliter la formation d’un caillot par l’application d’eau oxygénée ou d’une solution d’antipyrine.

    Il suffit quelquefois de comprimer, pendant plusieurs minutes, la narine qui saigne, ou de la tamponner avec de l’ouate imbibée d’eau froide.


L homme

IV. LA PROPRETE CORPORELLE - HIGIENE DE LA PEAU

  • La peau n’est pas une membrane inerte : la peau est un organe qui remplit de multiples fonctions.

    a) Elle protège le corps contre les microbes (ceux-ci profitent d’ailleurs de la plus petite plaie pour s’introduire dans l’organisme).

    b) La peau joue un rôle dans la respiration. Le sang des nombreux vaisseaux capillaires échange, à travers la peau, le gaz carbonique contre l’oxygène de l’air. C’est pourquoi la respiration cutanée facilite beaucoup le travail des poumons.

    c) Elle épure le sang, car elle rejette la sueur par les pores. Dans sa couche interne, c’est-à-dire dans le derme, existent de nombreuses petites glandes appelées glandes sudoripares qui communiquent avec les pores de la peau par des canaux microscopiques. En passant dans chacune de ces glandes, le sang y abandonne un liquide analogue à l’urine, la sueur, qui s’écoule en dehors par les pores. Ce filtrage du sang par les glandes sudoripares, c’est la transpiration.

    d) La peau est l’organe du toucher. Les nombreux nerfs qui y aboutissent nous renseignent sur la forme, la consistance et la température des objets.

    Enfin, la peau est perméable, et il est possible de lui faire absorber, au moyen de frictions, certains produits comme l’iode.


L homme

  • Les parasites de la peau : les poux, les puces et les punaises sont des insectes répugnants et dangereux. Leurs piqûres peuvent transmettre des maladies contagieuses, telles que la tuberculose et la peste. La gale est causée par le sarcopte, petit insecte qui creuse des galeries sous la peau afin d’y déposer ses œufs, surtout entre les doigts et aux aisselles, provoquant ainsi de vives démangeaisons. On détruit les sarcoptes par des frictions et des applications de pommade soufrée. La teigne est due à un champignon qui fait tomber les cheveux.

  • Les soins de la propreté : les poussières de l’air, mélangées à la sueur, forment sur l’épiderme une couche de crasse qui bouche les pores et favorise le développement de microbes. La crasse nuit au bon fonctionnement de la respiration cutanée et des glandes sudoripares. Elle favorise l’éclosion et l’installation des parasites et dégage, en outre, une odeur désagréable.


L homme

  • Donc soyez propres :

    1°Lavez-vous soigneusement le cou et le visage, chaque soir et chaque matin, à l’eau et au savon.

    2°Ne mettez pas vos doigts à la bouche. Les microbes se logent particulièrement dans les rides de la peau et les sillons des ongles.

    3°Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour, surtout avant les repas.

    4°Taillez en amande les ongles de la main, et nettoyez-les avec un cure-ongles. Coupez ceux des pieds en carré, afin d’éviter l’ongle incarné.

    5°Lavez-vous tout le corps, de la tête aux pieds, au moins deux fois par semaine. Dans chaque appartement, on devrait trouver un cabinet de toilette comprenant une baignoire et un lavabo, avec eau courante, chaude et froide. À défaut de salle de bains ou d’installation spéciale, un appareil à douches peut suffire, ou même un grand récipient : cuvette, bassine, lessiveuse, ou cuvier. Après le bain chaud (d’une température de 36°pendant un quart d’heure), ou après la douche tiède, entre 25 et 30 degrés, on frictionne énergiquement la peau avec un gant de crin ou une serviette rugueuse, afin d’activer la circulation.

    6°Changez de linge au moins deux fois par semaine, et portez des vêtements très propres.

    7°Ayez toujours les cheveux bien brossés. Lavez le cuir chevelu au moins 2 fois par mois, à l’eau tiède et au savon ou au shampoing.


On n ach te pas la sant

On n’achète pas la santé,

mais on la conserve par l’hygiène.


Poussi re

Poussière

Source : www.wikipedia.org


La circulation du sang dans l organisme

La circulation du sang dans l’organisme

Source : www.les-maronniers.org


Coupe de la peau

Coupe de la peau

Source : www.infovisual.info


Bain de toilette

Bain de toilette

Source : www.sudimages.fr


Bain dans un grand r cipient

Bain dans un grand récipient

Source : www.sudimages.fr


  • Login