Pr sentation d un outil de planification intersectorielle transition cole vie active
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 38

Présentation d’un outil de planification intersectorielle Transition école - vie active PowerPoint PPT Presentation


  • 48 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Présentation d’un outil de planification intersectorielle Transition école - vie active. Comité régional TÉVA / Engagement Jeunesse pour les jeunes handicapés Île de Montréal. Juin 2012. La boîte à outils intersectoriels du comité régional TÉVA / Engagement Jeunesse.

Download Presentation

Présentation d’un outil de planification intersectorielle Transition école - vie active

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Pr sentation d un outil de planification intersectorielle transition cole vie active

Présentation d’un outil de planification intersectorielleTransition école - vie active

Comité régional TÉVA / Engagement Jeunesse pour les jeunes handicapés

Île de Montréal

Juin 2012


La bo te outils intersectoriels du comit r gional t va engagement jeunesse

La boîte à outils intersectoriels du comité régional TÉVA / Engagement Jeunesse

  • La boîte à outils contiendra 4 outils intersectoriels

    • Outil de formation (diaporama)

      • Disponible en français

      • Version anglaise à venir

  • Outil de planification (napperon)

    • Disponible en français et en anglais

  • Liste des répondants TÉVA

    • Partie réalisée: commissions scolaires, centres de réadaptation, services spécialisés de main-d’oeuvre

    • À venir en 2012-2013: écoles, CSSS et organismes de loisirs

  • Guide répertoire

    • Prévu au plan d’action 2012-2013


  • Qu est ce que l outil de planification t va

    Qu’est-ce que l’outil de planification TÉVA?

    • C’est un outil de planification intersectorielle de la TÉVA qui est issu d’un consensus des réseaux

      • De l’éducation,

      • De la santé et des services sociaux,

      • De l’emploi,

      • Du loisir et

      • Du milieu associatif.


    Qui a r alis cet outil

    Qui a réalisé cet outil?

    • L’outil a été réalisé par le comité régional TÉVA/Engagement jeunesse pour les jeunes handicapés.

      • Ce comité regroupe une vingtaine d’organisations de l’île de Montréal issues des divers réseaux: éducation, santé et services sociaux, emploi, loisirs et milieu associatif.

      • Un sous-comité de travail s’est vu confier le mandat de concevoir l’outil.


    Pourquoi planifier la t va

    Pourquoi planifier la TÉVA?

    • Afin d’assurer une transition harmonieuse vers la vie adulte et ainsi éviter

      • L’anxiété face à l’avenir,

      • L’inactivité,

      • La perte d’acquis,

      • L’isolement et

      • La détresse


    Pourquoi planifier la t va suite

    Pourquoi planifier la TÉVA? (suite)

    • Afin d’aider le jeune vivant une situation de handicap à avoir une vie satisfaisante à sa sortie de l’école.

      Elle peut prendre diverses formes:

      • L’emploi

      • Des activités valorisantes

      • Les loisirs

      • Le réseau social

      • La poursuite des études


    Les objectifs de l outil de planification

    Les objectifs de l’outil de planification

    • Soutenir le jeune dans l’élaboration et la mise en œuvre de son projet de vie.

    • S’assurer d’une transition harmonieuse et ininterrompue vers une vie adulte active.

    • Faciliter le déploiement de la planification de la TÉVA sur l’île de Montréal dans un contexte mettant en scène de nombreux partenaires.


    Les destinataires de l outil

    Les destinataires de l’outil

    • L’ensemble des gestionnaires concernés et

    • L’ensemble du personnel impliqué directement dans la mise en place de la TÉVA (enseignants, professionnels, intervenants).


    L outil est il aussi pour les parents

    L’outil est-il aussi pour les parents?

    • L’outil de planification a été pensé pour faciliter le travail des personnes oeuvrant auprès des jeunes ciblés.

    • Il pourra être utilisé en support lors d’interactions avec des parents, bien quecet outil ne possède pas toutes les caractéristiques qui permettent d’initier les parents au concept de la TÉVA.


    Survol du recto

    Survol du recto

    Un bref survol du recto du napperon permettra

    • De connaître les intentionspoursuivies par cette partie,

    • D’avoir un aperçu du contenu et

    • De se familiariser avec les choixeffectuéspar le comité régional TÉVA/Engagement jeunesse pour les jeunes handicapés qui font du napperon un outil régional distinct des autres productions associées à la TÉVA.


    Intentions poursuivies

    Intentions poursuivies

    • Assurer une vision commune de la démarche du jeune et du processus d’accompagnement des partenaires.

      • La démarche est centrée sur le jeune et son projet de vie.

    • Illustrer d’une façon concrète le cheminement du jeune en préparation à son entrée dans la vie adulte.

    • Préciser les moyens à mettre en œuvre dans le cadre de la collaboration intersectorielle.


    Aper u du contenu

    Aperçu du contenu

    • La clientèle visée

    • La démarche du jeune

    • L’accompagnement par les partenaires

    • La responsabilité partagée


    Choix effectu s

    Choix effectués

    • L’outil de planification est fait en particulier pour les jeunes vivant une situation de handicap* et qui ont besoin d’être accompagnés de manière planifiée et concertée.

      * « Toute personne ayant une déficience entraînant une incapacité significative et persistante et qui est sujette à rencontrer des obstacles dans l’accomplissement d’activités courantes. »

      Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées en vue de leur intégration scolaire, professionnelle et sociale


    Choix effectu s suite

    Choix effectués (suite)

    • La notion de vie active englobe tous les aspects possibles d’un projet de vie: emploi, poursuite des études, formation, activités valorisantes, loisirs, réseau social, habitation, transport et autres.

    • La démarche a comme point de départ les souhaits du jeune pour sa vie adulte et non la liste des services qui peut s’appliquer à lui.

    • Il appartient à chaque partenaire de favoriser le développement de l’autonomie du jeune.


    Choix effectu s suite1

    Choix effectués (suite)

    • La démarche débute trois ans avant le départ de l’école, ce qui témoigne de l’importance de la préparation.

    • Ces trois années sont vues séparément, afin de bien faire ressortir la progressiondu jeune.

    • L’importance de la responsabilité conjointe est soulignée.

    • Les partenaires partagent la responsabilité de l’accompagnement pendant toute la durée de la démarche et s’assurent de la continuité du soutien au moment de quitter l’école.


    Survol du verso

    Survol du verso


    Intentions poursuivies1

    Intentions poursuivies

    • Illustrer la diversité des services pouvant être offerts dans le cadre d’une démarche de TÉVA.

    • Identifier les partenaires montréalais de la TÉVA.

    • Faciliter la mise en place des collaborations entre les intervenants des différents secteurs concernés.


    Aper u du contenu1

    Aperçu du contenu

    • Les partenaires de la TÉVA

      • Par aspect du projet de vie du jeune

    • Les partenaires clé des réseauxde la santé et des services sociaux et de l’emploi

      • Par déficience ou par trouble


    Choix effectu s1

    Choix effectués

    • Concevoir un outil ayant comme point de départ les besoins du jeune et non l’offre de services complète des partenaires.

    • Regrouper l’information essentielle afin de faciliter les arrimages intersectoriels.

      • Des informations plus détaillées seront fournies dans un répertoire qui est à paraître.

    Conclusion


    Lecture guid e

    Lecture guidée

    • Dans cette partie du diaporama, des explications supplémentaires seront données par rapport au contenu des différentes sections de l’outil.


    Le jeune l cole

    Le jeune à l’école

    • La démarche s’adresse autant aux jeunes intégrés dans les classes régulières qu’aux jeunes inscrits dans les classes et les écoles spécialisées.

    • La priorité actuelle, en début de déploiement, va aux élèves des classes et des écoles spécialisées.


    Le jeune vivant une situation de handicap

    Le jeune vivant une situation de handicap

    • La démarche s’adresse auxjeunes ayant :

      • Une déficience physique ou sensorielle

      • Une déficience intellectuelle(incluant une déficience intellectuelle légère même si celle-ci ne correspond pas à un code de handicap du MELS)

      • Un trouble envahissant du développement (TED)

      • Un trouble de santé mentale, dans la mesure où il entraîne une situation de handicap

        et qui ont besoin d’une démarche planifiée et concertée pour réussir leur transition


    Les tapes de la d marche

    Le jeune et son projet de vie sont au cœur de la démarche

    Les étapes de la démarche

    Le développement de l’autonomie se poursuit pendant toute la démarche.


    Les tapes de la d marche1

    Les étapes de la démarche

    3 ans avant de quitter l’école

    • Le jeune définit son projet de vie et s’engage dans l’action

      • Se connaît mieux,

      • Découvre les ressources de son environnement,

      • Identifie les dimensions de son projet de vie et

      • Réalise des apprentissages qui l’aideront à actualiser son projet de vie.


    Les tapes de la d marche2

    Les étapes de la démarche

    2 ans avant de quitter l’école

    • Le jeune développe ses compétences et ses habiletés pour réaliser son projet de vie

      • Se prépare à sa vie d’adulte

        • Compétences personnelles, relationnelles et sociales

        • Autonomie dans sa vie quotidienne, son logement et le transport

        • Réseau social

        • Exploration et expérimentation (stages, loisirs, activités dans la communauté, transport)

        • Apprentissages en lien avec son projet de vie


    Les tapes de la d marche3

    Les étapes de la démarche

    1 an avant de quitter l’école

    • Le jeune amorce la réalisation de son projet de vie

      • Valide ses choix et précise son projet de vie,

      • Consolide ses acquis et poursuit ses apprentissages,

      • Est en lien avec des partenaires et

      • Réalise avec leur soutien certains aspects de son projet de vie.


    Les tapes de la d marche4

    Les étapes de la démarche

    Au moment de quitter l’école

    • Avec l’aide des partenaires, le jeune poursuit en continuité la réalisation des divers aspectsde son projet de vie

      • A des acquis significatifs pour sa vie adulte

      • Continue à développer son réseau social

      • Maintient son autonomie en matière de transport

      • Actualise ses choix en matière d’insertion socioprofessionnelle

        • Est prêt à entreprendre des démarches en vue d’une intégration au marché du travail ou

        • Est inscrit à des études post-secondaires ou à une formation ou

        • Est inscrit à des activités valorisantes

      • Est inscrit à des activités de loisirs


    Les tapes de la d marche5

    Les étapes de la démarche

    • Remarques

      • Les contenus des quatre phases de la démarche sont décrits de manière à bien faire ressortir ce qui les distingue.

        • Dans la réalité, certaines activités peuvent chevaucher plus d’une année. Il importe de suivre le rythme du jeune.

      • Parmi les actions proposées, on retiendra celles qui correspondent le mieux au projet de vie du jeune.


    Les partenaires et le cadre de leur collaboration

    Les partenaires et le cadre de leur collaboration

    • Une initiative de l’école; une responsabilité de tous les partenaires

      • L’école

      • Le jeune et ses parents

      • Le réseau de la santé et des services sociaux

        • Le CSSS

        • Le Centre de réadaptation (CRDP, CRDITED)

        • Le Centre jeunesse

      • Le réseau de l’emploi

        • Le Service spécialisé de main-d’œuvre (SSMO-PH)

      • L’organisme de loisirs

      • Les organismes communautaires (au besoin)

  • Le cadre de la planification de la TÉVA

    • Plan de transition : élément du plan d’intervention (PI) de l’élève

      • Plan de service individualisé (PSI) et PI du réseau de la santé


  • Pr cisions sur la collaboration des partenaires

    Précisions sur la collaboration des partenaires

    • Implication dans l’élaboration du plande transition

      • Les partenaires mentionnés précédemment sont impliqués en début de processus, afin de

        • Connaître le jeune et sa famille,

        • Établir un lien avec le jeune,

        • Contribuer à l’émergence du projet de vie,

        • Faire une première prévision des services et des partenaires requis pour la définition et la mise en œuvre du projet de vie du jeune.


    Pr cisions sur la collaboration des partenaires1

    Précisions sur la collaboration des partenaires

    • Implication dans la réalisation du plan de transition

      • Les partenaires sont appelés à contribuer à la réalisation du plan de transition, au moment opportun,

        • Selon leur expertise,

        • En fonction de la progression du jeune ou

        • De l’apparition de nouveaux besoins.

      • Par exemple,

        • Les services spécialisés de main-d’œuvre pour personnes handicapés (SSMO-PH) interviendront de façon plus intensive la dernière année.


    Partenaires t va du r seau de la sant et des services sociaux et de l emploi

    Partenaires TÉVA du réseau de la santé et des services sociaux et de l’emploi

    • Au centre:

      • Le jeune à l’école et son projet de vie.

    • À partir du profil du jeune, identifier

      • les partenaires spécialisés en santé et services sociaux (3 CRDITED, 6 CRDP) et

      • les partenaires en emploi du réseau des SSMO-PH (8).


    L acc s aux services

    L’accès aux services

    • Réseau de la santé et des services sociaux

      • Les CSSS (12) offrent les services de première ligne et réfèrent aux services spécialisés de leur réseau (ex. centres de réadaptation).

    • Réseau de l’emploi

      • Les SSMO-PH et les centres locaux d’emploi d’Emploi-Québec sont accessibles directement.


    Partenaires et services en fonction du projet de vie du jeune

    Partenaires et services en fonction du projet de vie du jeune

    • À partir du projet de vie du jeune, identifier les partenaires qui offrent les servicesrequis pour répondre aux besoins du jeune.

      • Une grande diversité de services et de partenaires sont identifiés :

        • Formation

        • Préparation à l’intégration en emploi

        • Intégration en emploi

        • Intégration sociale

        • Loisirs

        • Hébergement

        • Transport

        • Promotion et défense des droits


    Le d ploiement d un outil volutif

    Le déploiement d’un outil évolutif

    • Il s’agit de la première version de cet outil.

      • Des ajustements pourront être effectués après son expérimentation.

    • Il sera diffusé et utilisé dans

      • Le réseau scolaire public

      • Les écoles privées en adaptation scolaire

      • Les CSSS

      • Les centres de réadaptation (CRDITED et CRDP)

      • Les services spécialisés de main-d’œuvre pour personnes handicapées (SSMO-PH)

      • Les centres locaux d’emploi

      • Les organismes de loisirs pour personnes handicapées

      • Le milieu associatif


    La t va en action

    La TÉVA en action

    Maintenant, à nous de jouer!


    Pr sentation d un outil de planification intersectorielle transition cole vie active

    Les membres du Comité régional TÉVAAnnée 2011-2012


    Comit de conception de l outil de planification de la t va

    Comité de conception de l’outil de planification de la TÉVA

    • Roxane Bernard, Engagement jeunesse Montréal

    • Michèle Bleau, Centre de réadaptation Lucie-Bruneau

    • Amélie Clément, Action main-d’œuvre inc.

    • Élisabeth Cordeau, Office des personnes handicapées du Québec

    • Samantha Gabriel, SPHERE-Québec

    • Constance Labelle, Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île

    • Michel Massé, CRDITED de Montréal, secteur Nord

    • Céline Robert, Commission scolaire de Montréal

    • Philippe Sauvé, Direction régionale d’Emploi-Québec de l’Île-de-Montréal


  • Login