Pollution lumineuse en Provence

Pollution lumineuse en Provence PowerPoint PPT Presentation


  • 152 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Pollution lumineuse en Provence. . Cet expos

Download Presentation

Pollution lumineuse en Provence

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


1. Pollution lumineuse en Provence Pierre Brunet Association Nationale pour la Protection du Ciel Nocturne

2. Pollution lumineuse en Provence Cet exposé de sensibilisation à la pollution lumineuse à l’adresse des Pouvoirs Publics a été présenté à plusieurs reprises : 4/6/2 Commission Environnement du PNR du Gâtinais 18/6/2 Conférence Nature & Découvertes 30/7/2 Service ISO 14001 Renault Lardy 11/11/2 Cité des sciences et de l’industrie 2/4/3 Direction Environnement du Conseil Général de l’Essonne

3. Objet : Pourquoi contenir la pollution lumineuse ? Les moyens d’y parvenir

4. Pollution lumineuse Définition Pollution ? Etat des lieux (en Provence) Prévention

5. Définition : La « pollution lumineuse » se définit par l’impact de la lumière artificielle sur l’environnement.

6. Pollution ? Impact sur le paysage nocturne : observation du ciel étoilé Impact sur la faune

7. Pollution ? Impact sur le paysage nocturne : observation du ciel étoilé

8. Pollution ? Impact sur le paysage nocturne : observation du ciel étoilé Photographie prise dans le Nord. Représentative du paysage nocturne français.Photographie prise dans le Nord. Représentative du paysage nocturne français.

9. Pollution ? Impact sur le paysage nocturne : observation du ciel étoilé

10. Pollution ? Impact sur le paysage nocturne : observation du ciel étoilé

11. Pollution ? Impact sur le paysage nocturne : observation du ciel étoilé Au XIXème siècle, les étoiles pouvaient encore rivaliser avec un éclairage public peu puissant. Le Rhône à Arles.Au XIXème siècle, les étoiles pouvaient encore rivaliser avec un éclairage public peu puissant. Le Rhône à Arles.

12. Pollution ? Impact sur le paysage nocturne : observation du ciel étoilé Le dôme des Invalides détaché sur le ciel étoilé… Illustration Villemin.Le dôme des Invalides détaché sur le ciel étoilé… Illustration Villemin.

13. Pollution ? Impact sur la faune Information relayée par Sky & Telescopes de juillet 2002, page 96.Information relayée par Sky & Telescopes de juillet 2002, page 96.

14. Pollution ? Impact sur la faune Cervidés, sangliers. Hérissons. Cervidés, sangliers. Hérissons.

15. Pollution ? Impact sur la faune MACAREUX ET POLLUTION LUMINEUSE Un reportage de Jean-Etienne Frère et Philippe Mathieu , consacré au sujet des macareux victimes de la pollution lumineuse en Islande, a été diffusé le Vendredi 3 décembre 1999 sur FR3 dans l’émission « Faut pas rêver » Au mois d’août, les enfants Islandais de Heimaey passent la nuit à arpenter les rues qui entourent le port. Munis de lampes électriques, ils fouillent les recoins, se lancent dans de brèves courses-poursuites et protégent leurs trouvailles dans des cartons. Il s’agit de trouver, avant que les chiens et les chats le fassent, ou avant qu’ils ne se fassent écraser, les dizaines ou centaines de bébés macareux qui ont été attirés par les lumières de la ville au lieu de s’envoyer vers l’océan pour leur premier vol de nuit. Le lendemain, au petit matin, ils les relâchent depuis le haut des falaises vers le grand large. Dans le reportage, un ornithologue local leur apprend à ne pas jeter les jeunes oiseaux dans le vide, mais à les regarder s’envoler seuls comme ils le font normalement de nuit, et comme le font la plupart des oiseaux de mer. A la Réunion, le Pétrel de Barrau niche en altitude, sur le piton des neiges (3061m). Les poussins s’envolent groupés pour la mer (avril/mai), certains sont attirés par l'éclairage de certains villages d’altitude et depuis quelques années par les lampes des stades de football. Ces poussins sont trop lourds et gras pour redécoller, ils sont mangés par les chiens, chats, prédateurs locaux, voire par les hommes. Ceux qui ne s’orientent pas vers les stades sont souvent victimes de l’éclairage du littoral, où ils rentrent jusque dans les maisons. Idem pour le Puffin de Baillon (ssp de la Réunion) nichant dans les ravines basses. Le Puffin du Pacifique, parce qu’il s’envole directement en mer, à partir des falaises non éclairées, échappe lui à ce fatal attrait. photo G JAKYBEK Bio Eco Environnement Maubeuge avril 97 St Denis de la réunion. 03 27 67 58 51 (ou 66 41 25) Florent Lamiot : L’oedicnème (ou courlis) autrefois courant en France où il était consommé régresse et survit souvent dans des lieux épargnés par la pollution lumineuse. Les marins sur les cargos capturaient pétrels ou albatros en les attirant avec de la lumière pour agrémenter le menu du bord. Lucien Kérautret, président du Groupe Ornithologique Nord a appris à baguer les oiseaux sur le phare d’Ouessant où les ornithologues attrapaient les oiseaux avec des sortes de grands filets à papillons parmi les centaines qui tournaient toutes les nuits autour des phares. A Biarritz, il n’y a pas si longtemps, tous les matins, les habitants ramassaient des oiseaux morts ou agonisants aux pieds du phare pour les manger. Ces migrations devaient épuiser les oiseaux et fortement réduire leur fitness (chances de survie) MACAREUX ET POLLUTION LUMINEUSE Un reportage de Jean-Etienne Frère et Philippe Mathieu , consacré au sujet des macareux victimes de la pollution lumineuse en Islande, a été diffusé le Vendredi 3 décembre 1999 sur FR3 dans l’émission « Faut pas rêver » Au mois d’août, les enfants Islandais de Heimaey passent la nuit à arpenter les rues qui entourent le port. Munis de lampes électriques, ils fouillent les recoins, se lancent dans de brèves courses-poursuites et protégent leurs trouvailles dans des cartons. Il s’agit de trouver, avant que les chiens et les chats le fassent, ou avant qu’ils ne se fassent écraser, les dizaines ou centaines de bébés macareux qui ont été attirés par les lumières de la ville au lieu de s’envoyer vers l’océan pour leur premier vol de nuit. Le lendemain, au petit matin, ils les relâchent depuis le haut des falaises vers le grand large. Dans le reportage, un ornithologue local leur apprend à ne pas jeter les jeunes oiseaux dans le vide, mais à les regarder s’envoler seuls comme ils le font normalement de nuit, et comme le font la plupart des oiseaux de mer. A la Réunion, le Pétrel de Barrau niche en altitude, sur le piton des neiges (3061m). Les poussins s’envolent groupés pour la mer (avril/mai), certains sont attirés par l'éclairage de certains villages d’altitude et depuis quelques années par les lampes des stades de football. Ces poussins sont trop lourds et gras pour redécoller, ils sont mangés par les chiens, chats, prédateurs locaux, voire par les hommes. Ceux qui ne s’orientent pas vers les stades sont souvent victimes de l’éclairage du littoral, où ils rentrent jusque dans les maisons. Idem pour le Puffin de Baillon (ssp de la Réunion) nichant dans les ravines basses. Le Puffin du Pacifique, parce qu’il s’envole directement en mer, à partir des falaises non éclairées, échappe lui à ce fatal attrait. photo G JAKYBEK Bio Eco Environnement Maubeuge avril 97 St Denis de la réunion. 03 27 67 58 51 (ou 66 41 25) Florent Lamiot : L’oedicnème (ou courlis) autrefois courant en France où il était consommé régresse et survit souvent dans des lieux épargnés par la pollution lumineuse. Les marins sur les cargos capturaient pétrels ou albatros en les attirant avec de la lumière pour agrémenter le menu du bord. Lucien Kérautret, président du Groupe Ornithologique Nord a appris à baguer les oiseaux sur le phare d’Ouessant où les ornithologues attrapaient les oiseaux avec des sortes de grands filets à papillons parmi les centaines qui tournaient toutes les nuits autour des phares. A Biarritz, il n’y a pas si longtemps, tous les matins, les habitants ramassaient des oiseaux morts ou agonisants aux pieds du phare pour les manger. Ces migrations devaient épuiser les oiseaux et fortement réduire leur fitness (chances de survie)

16. Pollution ? Impact sur la faune POLLUTION LUMINEUSE ET MORTALITE D’OISEAUX. LE CAS DU NOUVEAU PONT-TUNNEL ØRESUNDSBRON RELIANT LA SUEDE AU DANEMARK AU MOINS 1000 OISEAUX TUES PAR LA LUMIERE EN UNE SEULE NUIT ! Selon une association ornithologue suédoise, l'ornithologue appelé pour constater les premiers dégâts après la nuit du 8 octobre 2000 a pu ramasser et identifier 344 oiseaux migrateurs parmi les cadavres. Il en restait environ autant mais non identifiables (écrasés par les véhicules). On peut estimer qu’au moins autant, sinon beaucoup plus étaient tombés dans la mer. Ce sont donc aux environs de 1000 oiseaux au moins qui ont péri en une seule nuit, attiré par les halos lumineux dans le brouillard. C’est autour des endroits les plus éclairés, sur la partie la plus haute du pont, que le maximum de cadavres ont été trouvés.. La plupart des oiseaux (288) étaient des grives (en pleine migration), tous les cadavres n’étaient plus identifiables, mais voici à titre d’indication l’inventaire dressé pour la première nuit. nom suèdois nom francais nom latin nombre d’oiseaux morts & identifiables taltrast grive musicienne (Turdus philomelos) 288 rödhake rouge-gorge familier (Erithacus rubecula) 46 sånglärka alouette des champs (Alauda arvensis) 5 bofink Pinson des arbres (Fringilla coelebs) 2 ängspiplärka Pipit farlouse (Anthus pratensis) 1 gärdsmyg Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) 1 sävsparv Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) 1 FÅGLAR TOTALT TOTAL DES OISEAUX 344 Ces oiseaux migrent essentiellement de nuit. On estime qu'ils ont été attiré par les lumières fortes, et soit ils se sont assommés ou blessés sur les structures et superstructures et ils sont tombés sur le pont ou en mer, soit ils ont été assommés par des véhicules et écrasés sur la voie. Un certain nombre ont probablement poursuivi leur migration en étant blessé, ce qui diminue leurs chances de survie. L'ornithologue suédois note que le phénomène va se reproduire sauf changement dans l’éclairage et suggère qu'on diminue la lumière au maximum les nuits où existent des risques de pluie et/ou brouillard coïncidant avec les dates des grandes migrations. Il faudrait que les architectes apprennent à utiliser des dispositifs rétroréfléchissants ou des éclairages modulables en fonction des risques ou conçus pour ne pas perturber les oiseaux [points lumineux de faible intensité guidant les voitures au lieu d’éclairer directement le sol, avec des fibres optiques ?) par ex] L'impact de la lumière en particulier en pleine mer ou sur les littoraux (phares) sur les oiseaux migrateurs est connu mais peu documenté (si ce n’est pour les phares et les ports, je n'avais pas d'information pour une infrastructure linéaire longue de ce type). Il semble que lors de l’ouverture de l’éclairage de l’autoroute A 16 entre la Belgique et Calais un phénomène similaire, mais peut-être de moins grande ampleur s’est produit. Il n’y avait cependant pas eu de comptage. le site du pont-tunnel Øresundsbron http://www.oresundskonsortiet.se/mainpage/english.php3 un groupe d'ornitologues travaille aussi sur ce thème à Toronto (Canada) Au USA, un projet d'illumination de pont à Los Angeles a du être complètement revu après évaluation environnementale. POLLUTION LUMINEUSE ET MORTALITE D’OISEAUX. LE CAS DU NOUVEAU PONT-TUNNEL ØRESUNDSBRON RELIANT LA SUEDE AU DANEMARK AU MOINS 1000 OISEAUX TUES PAR LA LUMIERE EN UNE SEULE NUIT ! Selon une association ornithologue suédoise, l'ornithologue appelé pour constater les premiers dégâts après la nuit du 8 octobre 2000 a pu ramasser et identifier 344 oiseaux migrateurs parmi les cadavres. Il en restait environ autant mais non identifiables (écrasés par les véhicules). On peut estimer qu’au moins autant, sinon beaucoup plus étaient tombés dans la mer. Ce sont donc aux environs de 1000 oiseaux au moins qui ont péri en une seule nuit, attiré par les halos lumineux dans le brouillard. C’est autour des endroits les plus éclairés, sur la partie la plus haute du pont, que le maximum de cadavres ont été trouvés.. La plupart des oiseaux (288) étaient des grives (en pleine migration), tous les cadavres n’étaient plus identifiables, mais voici à titre d’indication l’inventaire dressé pour la première nuit. nom suèdois nom francais nom latin nombre d’oiseaux morts & identifiables taltrast grive musicienne (Turdus philomelos) 288 rödhake rouge-gorge familier (Erithacus rubecula) 46 sånglärka alouette des champs (Alauda arvensis) 5 bofink Pinson des arbres (Fringilla coelebs) 2 ängspiplärka Pipit farlouse (Anthus pratensis) 1 gärdsmyg Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) 1 sävsparv Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) 1 FÅGLAR TOTALT TOTAL DES OISEAUX 344 Ces oiseaux migrent essentiellement de nuit. On estime qu'ils ont été attiré par les lumières fortes, et soit ils se sont assommés ou blessés sur les structures et superstructures et ils sont tombés sur le pont ou en mer, soit ils ont été assommés par des véhicules et écrasés sur la voie. Un certain nombre ont probablement poursuivi leur migration en étant blessé, ce qui diminue leurs chances de survie. L'ornithologue suédois note que le phénomène va se reproduire sauf changement dans l’éclairage et suggère qu'on diminue la lumière au maximum les nuits où existent des risques de pluie et/ou brouillard coïncidant avec les dates des grandes migrations. Il faudrait que les architectes apprennent à utiliser des dispositifs rétroréfléchissants ou des éclairages modulables en fonction des risques ou conçus pour ne pas perturber les oiseaux [points lumineux de faible intensité guidant les voitures au lieu d’éclairer directement le sol, avec des fibres optiques ?) par ex] L'impact de la lumière en particulier en pleine mer ou sur les littoraux (phares) sur les oiseaux migrateurs est connu mais peu documenté (si ce n’est pour les phares et les ports, je n'avais pas d'information pour une infrastructure linéaire longue de ce type). Il semble que lors de l’ouverture de l’éclairage de l’autoroute A 16 entre la Belgique et Calais un phénomène similaire, mais peut-être de moins grande ampleur s’est produit. Il n’y avait cependant pas eu de comptage. le site du pont-tunnel Øresundsbron http://www.oresundskonsortiet.se/mainpage/english.php3 un groupe d'ornitologues travaille aussi sur ce thème à Toronto (Canada) Au USA, un projet d'illumination de pont à Los Angeles a du être complètement revu après évaluation environnementale.

17. Pollution ? Impact sur la faune Dans les années 60, lors de l’extension de l’éclairage public au quartiers résidentiels de l’Isle-sur-la-Sorgue (84), on observe nombre d’insectes morts au matin, au pied des lampadaires. Le grand paon de nuit a ainsi été décimé. On pouvait ainsi ramasser plusieurs spécimens par an, sur le trottoir, au pied de chaque lampadaire. Témoignage Pierre Brunet. Dans les années 60, il y avait des lucioles dans les jardins des quartiers résidentiels de l’Isle-sur-la-Sorgue (84). Témoignage Pierre Brunet. En 2000, l’éclairage des ronds-points en rase campagne dans le département de la Drôme (Châtillon-en-Diois) décime des population de hannetons. Témoignage Pierre Brunet. En 2000, l’éclairage du pont canal de Briare provoque des hécatombes : à certaines époques de l’année on marche sur des tapis (!) d’insectes. Témoignage responsable ISO14000 Renault Lardy (91). Dans les années 60, lors de l’extension de l’éclairage public au quartiers résidentiels de l’Isle-sur-la-Sorgue (84), on observe nombre d’insectes morts au matin, au pied des lampadaires. Le grand paon de nuit a ainsi été décimé. On pouvait ainsi ramasser plusieurs spécimens par an, sur le trottoir, au pied de chaque lampadaire. Témoignage Pierre Brunet. Dans les années 60, il y avait des lucioles dans les jardins des quartiers résidentiels de l’Isle-sur-la-Sorgue (84). Témoignage Pierre Brunet. En 2000, l’éclairage des ronds-points en rase campagne dans le département de la Drôme (Châtillon-en-Diois) décime des population de hannetons. Témoignage Pierre Brunet. En 2000, l’éclairage du pont canal de Briare provoque des hécatombes : à certaines époques de l’année on marche sur des tapis (!) d’insectes. Témoignage responsable ISO14000 Renault Lardy (91).

18. Pollution ? Impact sur la faune Thalassa, FR3, hiver 2003.Thalassa, FR3, hiver 2003.

19. Pollution ? Impact sur la faune

20. Etat des lieux Images satellite Sur le terrain

21. Etat des lieux Images satellite NOAA National Oceanic & Atmospheric Administration Defense Meteorological Satellite Program NOAA National Oceanic & Atmospheric Administration Defense Meteorological Satellite Program

22. Etat des lieux Images satellite NOAA National Oceanic & Atmospheric Administration Defense Meteorological Satellite Program NOAA National Oceanic & Atmospheric Administration Defense Meteorological Satellite Program

23. Etat des lieux Images satellite NOAA National Oceanic & Atmospheric Administration Defense Meteorological Satellite Program NOAA National Oceanic & Atmospheric Administration Defense Meteorological Satellite Program

24. Etat des lieux Images satellite NOAA National Oceanic & Atmospheric Administration Defense Meteorological Satellite Program NOAA National Oceanic & Atmospheric Administration Defense Meteorological Satellite Program

25. Etat des lieux Images satellite NOAA National Oceanic & Atmospheric Administration Defense Meteorological Satellite Program NOAA National Oceanic & Atmospheric Administration Defense Meteorological Satellite Program

26. Etat des lieux Images satellite NOAA National Oceanic & Atmospheric Administration Defense Meteorological Satellite Program Nord-Est de l’Italie NOAA National Oceanic & Atmospheric Administration Defense Meteorological Satellite Program Nord-Est de l’Italie

27. Etat des lieux Images satellite

28. Etat des lieux Images satellite

29. Etat des lieux Sur le terrain

30. Etat des lieux Sur le terrain

31. Etat des lieux Sur le terrain

32. Etat des lieux Sur le terrain Un champ de blé du nord de la Beauce qui ne laisse pas présager que nous soyons noyés dans le halo de lumière artificielle de la banlieue parisienne.Un champ de blé du nord de la Beauce qui ne laisse pas présager que nous soyons noyés dans le halo de lumière artificielle de la banlieue parisienne.

33. Prévention Le cadre Les matériels Orientation de l’émission La puissance installée La plage horaire de fonctionnement Modération des « plans lumière » Aspect sécuritaire Actualité

34. Prévention Le cadre

35. Prévention Les matériels

36. Prévention Les matériels

37. Prévention Les matériels

38. Prévention Les matériels

39. Prévention Les matériels

40. Prévention Les matériels

41. Prévention Les matériels

42. Prévention Les matériels

43. Prévention Les matériels

44. Prévention Les matériels

45. Prévention Les matériels

46. Prévention Les matériels

47. Prévention Les matériels

48. Prévention Les matériels

49. Prévention Orientation de l’émission

50. Prévention La Puissance installée

51. Prévention La plage horaire de fonctionnement

52. Prévention La plage horaire de fonctionnement

53. Prévention Modération des « plans lumière »

54. Prévention Aspect sécuritaire

55. Prévention Aspect sécuritaire

56. Prévention Aspect sécuritaire

57. Prévention Aspect sécuritaire

58. Prévention Aspect sécuritaire

59. Actualité

60. Conclusions Les raisons d’un engagement à limiter la pollution lumineuse : Préserver aux hommes la vision du ciel étoilé, Préserver l'habitat des espèces nocturnes, Limiter la consommation énergétique, et la production de déchets qui en découle, Particulièrement, mission des PNR d’expérimenter le développement durable.

61. Conclusions Intégrer un critère d’impact environnemental de l’éclairage artificiel Par le choix des bonnes options techniques Par la définition de plages horaires de fonctionnement

62. Références P. Cinzano, F. Falchi, C.D. Elvige, K.E. Baugh. The artificial night sky brightness mapped from DMSP satellite Operational Linescan System measurements. Mon. Not. R. Astron. Soc. 318, 641-657 (2000). P. Cinzano, F. Falchi, C.D. Elvige. The first world atlas of the artificial night sky brightness. Mon. Not. R. Astron. Soc. 000, 1-16 (2001). Deutsche Lichttechnische Gesellschaft LiTG, www.litg.de. Fördergemeinschaft Gutes Licht FGL, www.licht.de. International Dark sky Association, www.darksky.org Association Nationale pour la Protection du Ciel Nocturne (ANPCN), Société Astronomique de France (SAF), 3, rue Beethoven, 75016 Paris. www.astrosurf.com/anpcn Forum de discussion http://groups.yahoo.com/group/cielnoir Guide de l’espace public. L’éclairage public. Mairie de Paris. Direction de la Voirie et des Déplacements. Avril 2001. Marché de fournitures. Cahier des clauses techniques particulières (CCTP). Objet : fourniture d’appareils d’éclairages extérieurs. Mairie de Paris, Direction de la Voirie et des Déplacements, Service de la Gestion des Infrastructures. John Bortle. Introducing the Bortle dark-sky scale. Sky&Telescope, February 2001. Syndicat de l’Eclairage.17, rue Hamelin, 75783 Paris cedex 16, www.feder-eclairage.fr Catalogue Mazda www.mazdaeclairage.com Catalogue Philips www.eur.lighting.philips.com Catalogue Thorn www.thornlight.com Digital Sky Survey. NASA/HEASARC. http://skyview.gsfc.nasa.gov Alexander E. Zavalishin. StarCalc 5.7. www.relex.ru/~zalex/main.htm PixScreenTM Lite, version 1.0.0.3. http://pixaround.com http://www.questions.assemblee-nationale.fr/ Environnement magazine www.victoires-editions.fr/em/index_em.php Le Parisien www.leparisien.fr/ Ciel et Espace www.cieletespace.fr/ Crédit photos : Alexis Bosson, Jean-Christophe Dalouzy, Emmanuel Lesieur, Pierre Mens, Joe Roberts, Pierre Brunet

  • Login