slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
Aspects virologiques Aspects Immunologiques Histoire naturelle Classifications

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 16

Aspects virologiques Aspects Immunologiques Histoire naturelle Classifications - PowerPoint PPT Presentation


  • 155 Views
  • Uploaded on

Aspects virologiques Aspects Immunologiques Histoire naturelle Classifications. Dr Corinne AMIEL. Aspects virologiques de l’infection par le virus HIV. Les virus HIV. Les virus HIV appartiennent à la famille des Rétro virus. Rétrovirus. reverse transcription. Spumavirus. Oncovirus.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Aspects virologiques Aspects Immunologiques Histoire naturelle Classifications' - lottie


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

Aspects virologiques

Aspects Immunologiques

Histoire naturelle

Classifications

Dr Corinne AMIEL

slide2

Aspects virologiques

de l’infection par le virus HIV

les virus hiv appartiennent la famille des r tro virus
Les virus HIV appartiennent à la famille des Rétrovirus

Rétrovirus

reverse transcription

Spumavirus

Oncovirus

Lentivirus

non pathogènes

Leucémies/Lymphomes

Transforment CD4 in vitro

HTLV-1

HTLV-2

Infections progressives lentes

Persistance du virus malgré la réponse du système immunitaire

HIV-1

HIV-2

slide5

Les virus HIV

HIV-1

50 % homologie

HIV-2

Histoire naturelle différente

(évolution lente, charge virale moindre, faible taux TMF)

slide6

Les virus HIV

HIV-1

50 % homologie

HIV-2

groupe O

« outlier »

groupe N

« non M non O »

groupe M

« major »

sous-types A  E

9 sous-types : A B C D F G H J K

+ recombinants: CRF01 (AE); CRF02 (AG),…

(circulating recombinant forms)

Différentes populations virales

divergentes de > 20% dans séquences acides nucléiques

slide7

Origine des virus HIV

HIV-1 : le chimpanzé

1er sérum 1959

serait passé à l’homme en 1930

HIV-2 : le mangabey

1er sérum 1963

serait passé à l’homme en 1940

slide8

Classification CDC 93, catégorie A

  • pas de critère B ou C
  • infection VIH asymptomatique
  • Σd de lymphadénopathie chronique
  • Primo-infection symptomatique
slide9

Classification CDC 93, catégorie B

  • Pas de critère C
  • Manifestations cliniques:
    • liées au VIH ou indicatives d’un déficit immunitaire
    • D’évolution clinique ou de prise en charge compliquée par l’infection VIH
  • Angiomatose bacillaire
  • Candidose oro-pharyngée
  • Candidose vaginale persistante, fréquente ou répondant mal au traitement
  • Dysplasie du col modérée ou grave, carcinome in situ
  • Syndrome constitutionnel
  • Leucoplasie chevelue langue
  • Zona récurrent ou > 1 dermatome
  • PTI
  • Salpingite, abcès tubo-ovariens
  • Neuropathie périphérique
slide10

Classification CDC 93, catégorie C

  • Infections Opportunistes
    • Candidose bronchique, trachéale, pulmonaire ou oesophagienne
    • Coccidioïdomycose disséminée ou extrapulmonaire
    • Cryptococcose extrapulmonaire
    • histoplasmose disséminée ou extrapulmonaire
    • retinite à cytomegalovirus
    • Infection à CMV (autre que foie rate et ganglions)
    • Infection herpétique: ulcèrations chronique > 1 mois ou bronchique, pulmonaire, oesophagienne
    • Leuco-encéphalite multifocale progressive (LEMP)
    • Infection à Mycobacterium avium ou kansasii, disséminée ou extrapulmonaire
    • Infection à Mycobacterium tuberculosis, quel que soit le site
    • Infection à mycobacterie identifiée ou non, disséminée ou extrapulmonaire
    • Pneumopathie bactérienne récurrente
    • Septicémie à Salmonella non typhi récurrente
slide11

CDC 93, classe C

  • Cancers
    • Maladie de Kaposi
    • Lymphomes malins non hodgkiniens
      • Burkitt
      • Immunoblastique
      • SNC
    • Cancer du col utérin
  • Autres
    • Syndrome cachectique lié au VIH
    • Encéphalopathie due au VIH
slide12

Classification OMS : 4 stades

  • Stade 1
      • - asymptomatique / adénopathie persistante généralisée
      • -et/ou degré d ’activité 1 : patient asymptomatique, activité normale
  • Stade 2
      • - perte de poids< 10% / manifestations cutanéo-muqueuses mineures / zona au cours les 5 dernières années / infections récidivantes des VAS
      • - et/ou degré d ’activité 2 : patient symptomatique, activité normale
  • Stade 3
      • - perte de poids> 10% / diarrhée > 1mois / fièvre > 1 mois / candidose buccale / leucoplasie chevelue/ tuberculose pulmonaire dans l ’année précédente / infection bactérienne sévère
      • - et/ou degré d ’activité 3 : patient alité moins de la moitié de la journée pendant le dernier mois
classification oms
Classification OMS
  • Stade 4
    • - herpès cutanéomuqueux > 1mois ou viscéral / LEMP / mycose endémique généralisée / candidose œsophage, trachée,bronche poumon / mycobactériose atypique généralisée / septicémie à salmonelles non typhiques / tuberculose extrapulmonaire / lymphome / Skaposi / encéphalite à VIH
    • - et/ou degré d ’activité 4 : patient alité plus de la moitié de la journée pendant le dernier mois.
d finitions du sida
Définitions du SIDA
  • USA
    • tous les patients dont CD4 < 200/mm 3
  • Europe
    • nécessité d ’une manifestation clinique catégorie C
  • Nécessité de mises à jour
    • 1987
    • 1993
    • au vu des expériences cliniques acquises.
slide15

Conclusion

- Variabilité +++ du virus ; problème des résistances….

- Réplication virale majeure en primo-infection et en fin de vie

- Déficit immunitaire de cause multiple

- CD4 et charge virale : très bon marqueurs pour suivi, indications de traitement…

ad