Prestations services et competences de l anader
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 32

PRESTATIONS, SERVICES ET COMPETENCES DE L’ANADER PowerPoint PPT Presentation


  • 225 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

AGENCE NATIONALE D’APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL. PRESTATIONS, SERVICES ET COMPETENCES DE L’ANADER. PLAN DE L’EXPOSE. Contexte de la création de l’ANADER Mission de l’ANADER Objet social Domaines de compétence Organisation Services offerts par l’ANADER Activités conduites

Download Presentation

PRESTATIONS, SERVICES ET COMPETENCES DE L’ANADER

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Prestations services et competences de l anader

AGENCE NATIONALE D’APPUI AU DEVELOPPEMENT RURAL

PRESTATIONS, SERVICES ET COMPETENCES DE L’ANADER


Plan de l expose

PLAN DE L’EXPOSE

  • Contexte de la création de l’ANADER

  • Mission de l’ANADER

  • Objet social

  • Domaines de compétence

  • Organisation

  • Services offerts par l’ANADER

  • Activités conduites

  • Nouvelles orientations


I contexte de la creation 1

I. CONTEXTE DE LA CREATION (1)

L’encadrement agricole était assuré par la SATMACI (café cacao), la SODEPRA (élevages), la CIDV (cultures vivrières et horticoles), la PALMINDUSTRIE (palmier à huile), la CIDT (coton), la SAPH et l’APPH (hévéa).

Ce système d'encadrement présentait des faiblesses qui ont nécessité une reforme.

  • les surcoûts de fonctionnement liés à la duplication des structures d’encadrement qui intervenaient parfois au même moment chez le même exploitant ;

  • les coûts de structure et de fonctionnement globaux très élevés et en disharmonie avec les finances de l’Etat ;

  • la faible implication des organisations professionnelles agricoles dans l’orientation des politiques et la fourniture des services agricoles.


I contexte de la creation 2

I. CONTEXTE DE LA CREATION (2)

  • Mise en œuvre du Projet Nationale d’Appui au Service Agricole (PNASA) à travers trois (3) objectifs principaux :

    • rationalisation et décentralisation des services agricoles par la création et la mise en œuvre d’une structure unique d’encadrement;

    • renforcement des capacités du Ministère de l’Agriculture;

    • augmentation du pouvoir et de l’influence des producteurs agricoles sur le processus de formulation des politiques.

  • Création de l’ANADER

    • Créée le 29 septembre 1993 sous forme de Société d’Economie Mixte.

    • Société anonyme depuis le 28 mars 1998 avec un capital de 500 millions reparti entre l’Etat (35%) et les familles professionnelles agricoles (65%).

      La création de l'ANADER vise l'amélioration de la fourniture des services agricoles aux producteurs.


Ii mission

II. MISSION

« Contribuer à l’amélioration des conditions de vie du monde rural par la professionnalisation des exploitants et des OPA en concevant et en mettant en œuvre des outils appropriés, des programmes adaptés pour assurer un développement durable et maîtrisé. »


Iii objet social 1

III. OBJET SOCIAL (1)

  • Favoriser le professionnalisme des producteurs agricoles (planteurs, éleveurs, sylviculteurs, pisciculteurs, pêcheurs) de tous les secteurs de production.

  • Conseiller les pouvoirs publics sur toutes les questions liées à la promotion du monde rural telles que ressenties par les producteurs (formation agricole, crédit rural, aménagement ruraux, sécurité foncière, etc.).

  • Réaliser des études de projets agricoles.


Iii objet social 2

III. OBJET SOCIAL (2)

  • Conserver et exploiter des biens mobiliers et immobiliers qui auront été mis à sa disposition par l’Etat de Côte d’Ivoire ou acquis par la société dans le cadre de son objet.

  • Et plus généralement, de mener toutes activités agricoles et toutes opérations destinées à promouvoir le développement économique et social en milieu rural par la mise en œuvre de tous les programmes visant la valorisation des territoires


Iv domaines de competences

IV. DOMAINES DE COMPETENCES

  • Conseil Agricole

  • Formation

  • Planification du développement local

  • Génie Rural

  • Structuration du milieu et micro finance

  • Enquêtes et statistiques agricoles

  • Production de matériels de production et de reproduction

  • Etudes de faisabilité de projets

  • Suivi - Evaluation et études d’impact des projets

  • Gestion de l’environnement.


V organisation 1

V. ORGANISATION (1)

Les compétences de l’ANADER sont étendues à l’ensemble du territoire national.

Une organisation à cinq niveaux

  • Niveau 1: Centres d’animation rurale :

    Tenus par les Animateurs de Développement Rural, chargés de l’information, de la sensibilisation, de l’intermédiation, de la facilitation et du suivi des producteurs.


Prestations services et competences de l anader

V. ORGANISATION (2)

  • Niveau 2 : 57 Zones de développement

  • Les Chefs de Zones qui ont en charge la gestion et la coordination des activités de la zone.

  • Les Techniciens Spécialisés en Cultures Annuelles, Cultures Pérennes, Elevages, Organisations Professionnelles, Planification de développement local, chargés de la formation des ADR et des exploitants. Ils assurent le conseil spécialisé à certains exploitants.

  • Les Enquêteurschargés de la collecte des informations quantitatives et qualitatives.


Prestations services et competences de l anader

V. ORGANISATION (3)

  • Niveau 3 : 6 Délégations régionales

    Des spécialistes dans divers domaines chargés :

    - de la conception, de la coordination et du suivi-évaluation des programmes techniques,

    - de la formation et des appuis techniques au personnel des zones

  • Niveau 4 : La Direction Générale

    Des départements techniques, d’appui et des unités centrales chargés de la conception, de la coordination, de l’évaluation et du contrôle des programmes techniques. A sa tête une équipe dirigeante dont le mandat est de s’occuper de la gestion courante de l’entreprise et qui rend compte au Conseil d’Administration.


Prestations services et competences de l anader

V. ORGANISATION (4)

  • Niveau 5 : Le Conseil d’Administration

  • Le conseil d’administration occupe une place prépondérante dans le système de gouvernance de l’entreprise. Son rôle principal est de veiller aux intérêts de l’entreprise et de ses actionnaires tout en se souciant des impacts de leurs décisions sur les parties prenantes. Il se situe au-dessus de l’équipe de direction, et rend des comptes à l’assemblée des actionnaires.


V organisation 5

V. ORGANISATION (5)

  • Niveau régional (six Délégations Régionales)

    - La Délégation Régionale Nord, avec six (6) zones : Boundiali, Dabakala, Ferké, Katiola, Korhogo, et Tengréla. 

    - La Délégation Régionale Centre, avec dix (10) zones : Béoumi, Bocanda, Bouaké,Dimbokro, Mankono, M'Bahiakro, Toumodi, Sakassou, Tiébissou et Yamoussoukro.

  • La Délégation Régionale Centre - Ouest, avec douze (12)zones : Bouaflé, Daloa, Gagnoa, Issia, Oumé, San Pedro, Séguéla, Sinfra, Soubré, Tabou, Vavoua et Zuénoula. 

    - La Délégation Régionale Ouest, avec onze (11) zones : Bangolo, Biankouma, Danané, Duékoué, Guiglo, Man, Touba, Toulepleu, Odienné, Kouibly et Minignan. 

    - La Délégation Régionale Centre Est, avec sept (7) zones: Abengourou,Agnibilékrou, Bondoukou, Bongouanou, Bouna, Daoukro et Tanda.

    - La Délégation Régionale Sud, avec onze (11) zones : Abidjan, Aboisso, Adzopé, Agboville, Alépé, Dabou Grand-Lahou, Divo, Lakota, Sassandra et Tiassalé.


Vi les services offerts par l anader

VI. LES SERVICES OFFERTS PAR L’ANADER

  • Animation rurale

  • Conseil de gestion

  • Champ école paysan

  • Production de matériel de reproduction

  • Formation

  • Plan de développement local

  • Aménagements ruraux

  • Production de matériels de production

  • Institution financière d‘épargne et de crédit des coopérateurs (IFECC)

  • Crédit encadre

  • Gestion durable des sols

  • Etude

  • Evaluation impact projet

  • Suivi-évaluation des projets

  • Donnes statistiques agricoles


Vii des activites conduites 1

VII. DES ACTIVITES CONDUITES (1)

PROJET D’URGENCE DE REHABILITATION ET DE RELANCE DES ACTIVITES RIZICOLES DANS LES REGIONS DU TONKPI, DU GUEMON ET DU CAVALLY

Objet: Appui à la mise en valeur de trois mille (3000) hectares de bas fonds rizicoles, le conseil agricole, la distribution des intrants et des matériels agricoles aux coopératives, la supervision des coopératives dans la distribution des intrants et des matériels agricoles à leurs membres et la formation des OPA.

A ce jour, sur 20 T de semences de riz irrigué initialement prévues, 20,4 T ont été finalement livrées aux riziculteurs dans le mois de juillet 2012. Ce qui représente 510 ha au lieu de 500 ha initialement prévus.


Vii des activites conduites 2

VII. DES ACTIVITES CONDUITES(2)

Projet « Vision for Change» (V4C)

Objet: Assurer la durabilité de la production et l’amélioration des revenus des producteurs et leurs organisations professionnelles d’une part, et sécuriser les approvisionnements et maintenir des cours raisonnables susceptibles de garantir un approvisionnement régulier des marchés en fèves de cacao et en produits chocolatés, d’autre part.

Le projet « Vision for Change » vise à contribuer au développement durable de l’économie cacaoyère en Côte d’Ivoire.

Les principaux domaines d’action de ce projet portent sur :

  • le transfert de technologies améliorées de régénération des cacaoyères ;

  • le développement communautaire.


Vii des activites conduites 3

VII. DES ACTIVITES CONDUITES(3)

Projet « Vision for Change» (V4C) (suite et fin)

Quelques résultats (à ce jour):

  • La formation de 3 agents ANADER en Indonésie sur le greffage du cacao.

  • L’installation de quarante cinq (45) sites (15 CEP et 30 PD) afin de permettre aux producteurs de participer aux séances de formation dans les parcelles de formation.

  • La participation de 299 producteurs à 25 sessions de formation dans quinze (15) champs écoles paysans soit un taux de participation de 69%.

  • 518 producteurs ont participé aux sessions de formations dans trente (30) parcelles de démonstration, avec un taux de participation de 71%.

  • 15 DGP réalisés dans les Terroirs de GBILY (08), de GNABOYA (02), de KIPIRI (2) et de KODA (3) avec l’appui des équipes de planification de la Zone ANADER de Soubré.

  • Les DGP ont abouti à l’identification de micro- projets et à la mise en place de 15 Comités de Développement (CD) et de 4 Conseils de Développement Local (CDL).


Vii des activites conduites 4

VII. DES ACTIVITES CONDUITES (4)

Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest, en abrégé PPAAO (ou WAAPP en anglais)

Objet: Initié par la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ce programme vise à l’amélioration de la productivité agricole tout en favorisant l’intégration régionale comme instrument de promotion d’une croissance partagée et de réduction de la pauvreté en Afrique de l’Ouest.

WAAPP 1.B: le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire et le Nigéria, depuis le 30 Septembre 2010.

L’ANADER intervient pour la diffusion et l’adoption des technologies développées par les structure de recherche et pour la production de matériel végétal.

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme, l’ANADER et le FIRCA ont signé trois (3) contrats de production de matériel végétal de plantation au cours de l’année 2011.


Vii des activites conduites 5

VII. DES ACTIVITES CONDUITES (5)

Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest, en abrégé PPAAO (ou WAAPP en anglais) (suite)

  • La production et la fourniture de matériel végétal (rejets) aux producteurs de banane plantain ;

  • L’objectif de ce projet est de contribuer à la sécurité alimentaire à travers la production et la fourniture de rejets de bananiers plantains pour réduire les besoins en rejets des producteurs. De façon spécifique, le projet permettra de :

     Produire du matériel végétal (rejets);

     Approvisionner les producteurs de banane plantain en matériel végétal (rejets).

    Résultats

  • A ce jour, 20, 07 ha ontété mis en place pour la production de rejets sur les 20 ha prévus,  soit un taux de réalisation de 100,4% avec deux (2) variétés : Batard pour 5,80 ha (14 500 pieds) et Corn 1 pour 14,27 ha (35 685 pieds).

  • La fourniture des rejets aux producteurs a débuté au cours de ce mois de Juin 2012.

  • Au total, ce sont 195 500 rejets qui sont prévus pour être livrés aux producteurs d’ici le 30 Septembre 2012.


Vii des activites conduites 6

VII. DES ACTIVITES CONDUITES (6)

Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest, en abrégé PPAAO (ou WAAPP en anglais) (suite)

  • L’appui à la multiplication de semences de variétés sélectionnées de maïs.

    L’objectif du projet est de rendre disponible des semences de maïs de qualité auprès des producteurs en vue d’accroître la productivité des parcelles de maïs.

    Résultats

  • 1 953 producteurs dont 1 096 femmes (soit 56%), membres de 68 groupements, ont souscrit au projet en vue de multiplier deux variétés sélectionnées de semences de maïs, DMR-ESR-W (grains blancs, 90-95 jours) et GMRP-18 (grains jaunes, 100-105 jours) sur 367 hectares.

  •  A la fin de la période de semis (23 octobre 2011), 342 ha sont mis en place toutes variétés confondues (220 ha de GMRP-18 et 122 ha de DMR-ESR-W) sur un total de 367 ha prévus soit 93% de réalisation.

  • Le projet a impliqué effectivement 1 961 producteurs dont 1 102 femmes (56%), répartis dans 68 groupements.

  • A fin février 2012, les producteurs multiplicateurs de semences de maïs ont collecté (effectivement) 136,5 tonnes de semences de maïs de bonne qualité. Ces quantités sont disponibles chez les producteurs, dans les 15 zones ayant participé au projet.


Vii des activites conduites 7

VII. DES ACTIVITES CONDUITES (7)

Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest, en abrégé PPAAO (ou WAAPP en anglais) (suite et fin)

  • La production et la fourniture de boutures de variétés améliorées de manioc à haut rendement et tolérantes aux maladies et ravageurs

    L’objectif du projet est de contribuer à rendre disponible des boutures de variétés de manioc de qualité (haut rendement et tolérantes aux maladies et ravageurs) auprès des producteurs en vue d’accroitre la productivité de leurs parcelles. De façon spécifique, le projet permettra de :

     Promouvoir, avec la participation des producteurs, la diffusion de trois variétés améliorées de manioc à haut rendement (Bocou 1, Bocou 2 et TMS 4 (2) 1425)

     Renforcer les capacités des producteurs à produire du matériel amélioré de plantation

     Contribuer à la durabilité et à la rentabilité économique de la Filière Manioc.

    Résultats

  • 27,3 ha ont été mis en place sur 26 ha prévus, soit 105% de réalisation. Les mises en place ont été faites d’Août à Novembre 2011.

  • 56 groupements comprenant 1 409 membres dont 1 013 femmes (72%) et 34 producteurs individuels dont 16 femmes (47%), soit au total 1 443 bénéficiaires dont 1 029 femmes (71% contre 40% attendu) répartis dans 54 localités sont engagés dans ce projet de production de boutures de manioc.

  • La fourniture des boutures aux bénéficiaires a commencé au cours du mois de Mai 2012 à Dabou et Bouaké. A ce jour, ce sont au total 43 250 boutures qui ont été livrés aux bénéficiaires (soit 4,3 ha).


Vii des activites conduites 8

VII. DES ACTIVITES CONDUITES (8)

PROGRAMME PEPFAR-ANADER

L’objectif général du programme est de contribuer à l’extension de l’accès aux services de prévention, de dépistage, de prise en charge et de traitement du VIH/Sida parmi les populations rurales et peu desservies de la Côte d’Ivoire. La première phase de ce programme a démarré en octobre 2005 et a pris fin en septembre 2010

Principaux résultats obtenus

  • Prévention par l’abstinence et la fidélité (AB) :  De 2007 à 2010, sur un objectif de 493 000 personnes attendues, 427 744 personnes ont été touchées, soit un taux de réalisation d’environ 87%.

  • Conseil et Dépistage du VIH (CT) : Sur un objectif de 92 490 personnes attendues, 86 617 personnes ont été dépistées, soit un taux de réalisation d’environ 94%. On dénombre 5 702 personnes séropositives dont 1 913 hommes et 3 787 femmes. Les femmes représentent 66,42% des personnes dépistées séropositives contre 33,58% pour les hommes sur la période allant d’octobre 2007 à septembre 2010.

  • Soins et Soutien aux PVVIH : Sur un objectif contractuel de 7 820 PVVIH (Adultes et enfants) 6 128 PVVIH ont été prises en charge, soit un taux de réalisation 78%.

  • Soins et Soutien aux OEV : Sur un objectif de 9 500 OEV attendus, 10 539 OEV ont bénéficié des soins et soutien soit un taux de réalisation de 111%.106 OEV ont été mis en apprentissage dans divers domaines.

    Au niveau de la Zone de San-Pédro

  • Sensibilisation de la population : 6187 personnes touchées

  • Soins et soutien aux PVVIH, : 432

  • Soins et soutiens aux OEV : 1172


Vii des activites conduites 9 dans la zone anader de san pedro

VII. DES ACTIVITES CONDUITES (9):dans la Zone ANADER de San Pedro

  • Partenariat Public Privé

    L’ANADER a, sur sollicitation des partenaires tels que CARGILL et SACO, formé 2300 producteurs de cacao aux bonnes pratiques agricoles, à l’environnement, aux sujets sociaux. Cela à permis la mise en place de 22 CEP; la certification UTZ de 1812 producteurs (CARGILL).

  • Programme 2QC (Quantité, Qualité, Croissance)

  • Distribution de matériel végétal à haut rendement aux producteurs : 62600 cabosses distribuées à 1168 producteurs

  • Distribution de produits phytosanitaires aux producteurs 33 682 ha d’insecticide et 29697 ha de fongicide pour 41368 exploitants

  • Formation de 1377 producteurs sur les bonnes pratiques de production au sein de 10 champs écoles paysans.

  • Lutte contre la maladie du Swollen shoot du cacaoyer

    • Information et sensibilisation sur la maladie

    • Transfert de technologie de gestion de la maladie

    • Actualisation des données sur l’évolution de la maladie.


Vii des activites conduites 10 dans la zone anader de san pedro

VII. DES ACTIVITES CONDUITES (10) dans la Zone ANADER de San Pedro

  • CLP/FBS

  • Formation sur l’entrepreneuriat agricole ; 12 modules de formation dispensés.

  • 2305 producteurs formés

  • ANADER – ALLIANCE CI

  • 6 groupements bénéficiaires de crédit encadré

  • Formation à:

  • la vie associative: 78,

  • la comptabilité simplifiée: 43,

  • la recherche de marché : 77,

  • l’itinéraire technique du riz: 54


Vii des activites conduites 11 dans la zone anader de san pedro

VII. DES ACTIVITES CONDUITES (11): dans la Zone ANADER de San Pedro

DANS LE CADRE DU SERVICE PUBLIC

  • Amélioration de la productivité des vergers de cacao et de la qualité des produits au champ

    • 246 725 ha entretenus ;

    • 4655 ha traités contre les mirides ;

    • 6862 producteurs sont formés à la qualité des produits.

    • Le suivi de la production de 604 245 plants vivants par 498 exploitants.

    • Le suivi de mises en place de 125 ha par 93 exploitants.

  • Production de riz : 4151 ha de riz pluvial mis en place par 2718 exploitants et 4908 ha de riz de bas-fond réalisés par 6472 exploitants


Vii des activites conduites 12 dans la zone anader de san pedro

VII. DES ACTIVITES CONDUITES (12): dans la Zone ANADER de San Pedro

  • Production de maïs : Mise en place de 4407 ha par 4167 exploitants pour la production de maïs grain.

  • Filière de protéagineux : Arachide : 139,5 ha sont mis en place par 383 exploitants dont 325 femmes

  • Filière Cultures maraîchères

  • 1402 ha mis en place

  • La formation de 587 producteurs à l’utilisation des pesticides dont 320 femmes.

  • La formation de 610 exploitants aux techniques culturales dont 311 femmes.

  • 1402 ha des cultures de saison normale été mis en place par 1525 producteurs.


Vii des activites conduites 13 dans la zone anader de san pedro

VII. DES ACTIVITES CONDUITES (13) dans la Zone ANADER de San Pedro

DANS LE CADRE DU SERVICE PUBLIC (suite)

Programmes d’appui conseil aux producteurs de Filières des productions animales et halieutiques

Filière des ruminants

  • Bovin

    • 24 élevages (bovin) sont suivis avec 2286 têtes;

    • 2069 animaux (bovin) ont subi le déparasitage interne

    • 1968 animaux (bovin) ont subi le déparasitage externe

    • 124 têtes (bovin) touchées en soins divers

  • Ovin-Caprin

    • 129 élevages (ovins-caprins) suivis avec 2156 têtes

    • 1411 animaux (ovins-caprins) ont subi le déparasitage interne

    • 884 animaux (ovins-caprins) ont subi le déparasitage externe

    • 627 têtes (ovins-caprins) touchées en soins divers.


  • Vii des activites conduites 14 dans la zone anader de san pedro

    VII. DES ACTIVITES CONDUITES (14): dans la Zone ANADER de San Pedro

    DANS LE CADRE DU SERVICE PUBLIC (suite et fin)

    Programmes d’appui conseil aux producteurs de Filières des productions animales et halieutiques

    • Filière Porcine

      • 41 élevages suivis avec 887 têtes dont 14 verrats et 170 truies ;

      • 298 porcelets ont reçu une dose de solution de fer.

  • Filière volaille traditionnelle : 22499 sujets vaccinés

  • Aviculture moderne « Chair »

    • 34 fermes (poulets de chair) suivies

    • 16502 sujets vaccinés en aviculture de chair.

      26 élevages pour 101 710 têtes : 11 fermes (pondeuses) suivies avec 22 220 têtes

  • Cuniculture : 9 exploitants sont suivis dans la conduite de la cuniculture avec 197 têtes.

  • Renforcer les capacités techniques des pisciculteurs

    • 22 fermes sont suivies

    • 110 étangs aménagés de 21 540 m²


  • Viii nouvelles orientations 1

    VIII. NOUVELLES ORIENTATIONS (1)

    PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT 2009-2015

    • Objectifs du PSD

    • La finalité du plan est dans un contexte de relance économique initiée par l’Etat, d’offrir aux populations rurales, un environnement leur permettant de réaliser dans les meilleures conditions possibles, un développement économique et social basé principalement sur les activités agricoles.

    • Objectif global: « Les populations en milieu rural bénéficient de soutiens efficaces pour la réalisation de leur économique et social ».

    • Objectif spécifique: l’ANADER est performante


    Viii nouvelles orientations 2

    VIII. NOUVELLES ORIENTATIONS (2)

    PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT 2009-2015

    • Résultats de l’étude de diagnostic

    • Tous sont unanimes à reconnaître que l’ANADER est un outil incontournable ;

    • Les objectifs de déconcentration n’ont pas été atteints et devraient être une des principales orientations de la redynamisation de l’ANADER ;

    • Les moyens actuels de l’ANADER (humains et matériels) sont largement insuffisants (quantitativement et qualitativement) face aux attentes des acteurs et aux nouveaux défis du développement rural ;


    Viii nouvelles orientations 3

    VIII. NOUVELLES ORIENTATIONS (3)

    PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT 2009-2015

    • Recommandations

      • Concentrer désormais les interventions de l’ANADER sur les activités agricoles (production, transformation, commercialisation), et sur les activités d’accompagnement de l’agriculture (financement, animation-intermédiation) ;

      • Doter l’ANADER d’objectifs précis et définir de façon consensuelle, des modalités claires pour l’exécution de la mission de service public, en parfaite harmonie avec les tutelles et les autres partenaires ;


    Viii nouvelles orientations 4

    VIII. NOUVELLES ORIENTATIONS (4)

    ORIENTATION 2009-2015

    • Recherche/Développement

    • Conseil Agricole

    • Appui au développement local

    • Appui à l’organisation des producteurs

    • Formation des producteurs et de tous les intervenants dans le milieu Rural

    • Appui à la définition d’une situation de référence

    • Appui aux couches vulnérables

    • Management

      • Veille et communication

      • Ressources Humaines

      • Développement de partenariats


  • Login