Vers la réalisation du premier objectif du Millénaire pour le développement – réduire de moiti...
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 8

Le contexte PowerPoint PPT Presentation


  • 77 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Vers la réalisation du premier objectif du Millénaire pour le développement – réduire de moitié la pauvreté d’ici à 2015 L’expérience croisée des régions Asie et Pacifique et Afrique de l’Ouest et du Centre. Le contexte. Premier objectif du Millénaire pour le développement:

Download Presentation

Le contexte

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Le contexte

Vers la réalisation du premier objectif du Millénaire pour le développement – réduire de moitié la pauvreté d’ici à 2015L’expérience croisée des régions Asie et Pacifique et Afrique de l’Ouest et du Centre


Le contexte

Le contexte

  • Premier objectif du Millénaire pour le développement:

    • Taux visés en matière de pauvreté en 2015:

      • 15% en Asie de l’Est/du Sud-Est

      • 20% en Asie du Sud

  • Entre le début et la fin des années 90, la proportion de pauvres est tombée de 34 à 24% en Asie et dans le Pacifique mais 768 millions de personnes vivent encore avec moins de un dollar par jour

  • Plusieurs pays de l’Asie de l’Est et du Sud-Est (Chine, Indonésie, Viet Nam) ont atteint leurs objectifs

  • Les progrès ont été plus lents en Asie du Sud (sauf en Inde au cours des années 90)


Croissance in galit et pauvret

Croissance, inégalité et pauvreté

  • Corrélation étroite entre croissance et réduction de la pauvreté mais la mesure dans laquelle la croissance se traduit en réduction de la pauvreté varie selon les pays

  • Dans de nombreux pays, l’inégalité des revenus s’est creusée passage d’une croissance axée sur le secteur rural et agricole à une croissance centrée sur les zones urbaines et tirée par les industries d’exportation

  • Trois scénarios ayant une incidence sur la pauvreté (les taux de croissance et les niveaux d’inégalité)

  • Pour la réduction de la pauvreté, certaines formes d’inégalité comptent davantage que d’autres (biens de production, capital humain, capital financier, infrastructure rurale)


Perspectives de r aliser l omd de r duction de la pauvret

Perspectives de réaliser l’OMD de réduction de la pauvreté

  • ONU (2003): La région Asie et Pacifique globalement ainsi que plusieurs grands pays dans la région devraient atteindre l’objectif d’ici 2015 (prévision obtenue par l’extrapolation de la tendance)

  • Pas d’analyse de la manière dont la croissance agricole, le commerce et les facteurs institutionnels influent sur la pauvreté à travers leurs effets sur l’augmentation globale des revenus pas de réflexion sur les politiques

  • Analyse économétrique pour approfondir notre compréhension des changements d’orientation dans le contexte de la réalisation de l’OMD de réduction de la pauvreté


Perspectives de r aliser l omd de r duction de la pauvret1

Perspectives de réaliser l’OMD de réduction de la pauvreté

  • En Asie de l’Est, le taux de croissance économique effectif est supérieur à celui nécessaire pour atteindre l’objectif. En Asie du Sud, il faut que la croissance s’accélère.

  • La croissance de la productivité agricole contribue substantiellement à la réduction de la pauvreté  toutefois, les taux actuels de croissance sont sensiblement inférieurs au niveau requis dans les deux sous-régions

  • Une croissance modérée assortie d’une diminution des écarts de revenus aura un impact substantiel sur la réduction de la pauvreté

  • Des améliorations même modestes de la qualité des institutions (transparence des institutions locales et obligation de rendre compte, état de droit, stabilité politique) entraînent des effets positifs notables sur les revenus et par conséquent sur la pauvreté


Vers une strat gie de croissance favorable aux pauvres et renforcement des institutions

Vers une stratégie de croissance favorable aux pauvres et renforcement des institutions

  • Un schéma de politique générale crédible et rationnel est un important préalable de la croissance

  • L’échelonnement des réformes doit être judicieux (par exemple prévoir des mesures pour promouvoir un secteur privé compétitif avant de démanteler le secteur public)

  • Les activités non agricoles sont importantes pour stimuler l’emploi et les revenus dans les zones rurales même si elles peuvent légèrement creuser les écarts de revenu (par exemple Bangladesh)

  • Nécessité de diversifier le portefeuille d’activités agricoles et non agricoles pour augmenter les revenus et permettre de faire mieux face aux crises économiques (par exemple Thaïlande)

  • Améliorations de la qualité des institutions


Vers une strat gie de croissance favorable aux pauvres et renforcement des institutions1

Vers une stratégie de croissance favorable aux pauvres et renforcement des institutions

  • Les institutions nationales de gestion des conflits peuvent atténuer les difficultés résultant d’un choc externe (République de Corée et Thaïlande par rapport à l’Indonésie)

  • Les institutions transitoires n’arrêtent pas nécessairement la poursuite des réformes et peuvent ouvrir la voie à des réformes plus vastes et durables (libéralisation à deux régimes de l’agriculture en Chine)

  • Nécessité d’une continuité politique et institutionnelle (Viet Nam)

  • Potentiel du partenariat secteur public-secteur privé (Bangladesh, Inde, Viet Nam)


Points d battre

Points à débattre

  • Nécessité d’accélérer la croissance économique globale et la croissance agricole pour une réduction de la pauvreté rurale

  • Nécessité de veiller à ce que les groupes défavorisés (femmes, minorités ethniques, paysans sans terre) bénéficient de la diversification des économies rurales grâce à des activités non agricoles

  • Réduction des inégalités de revenus en corrigeant la répartition inéquitable des biens et de l’infrastructure rurale

  • Améliorations de la qualité des institutions (transparence des institutions et obligation de rendre compte, état de droit, stabilité politique)


  • Login