JUR2515 DROIT CONSTITUTIONNEL
Download
1 / 31

Pr sentation du cours - PowerPoint PPT Presentation


  • 103 Views
  • Uploaded on

JUR2515 DROIT CONSTITUTIONNEL Hiver 2007 Professeur Pierre Mackay. Présentation du cours. . Le p rofesseur Le cours Les outils de travail La matière. Présentation du Professeur. Pierre Mackay Courriel [email protected]

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Pr sentation du cours' - lixue


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

JUR2515 DROIT CONSTITUTIONNEL

Hiver 2007

Professeur Pierre Mackay


Pr sentation du cours
Présentation du cours

.

  • Leprofesseur

  • Le cours

  • Les outils de travail

  • La matière

www.juris.uqam.ca


Pr sentation du professeur
Présentation du Professeur

  • Pierre Mackay

    • Courriel [email protected]

      • Sujet du message: jur2515

    • Téléphone: 987-3000 poste 8322

    • Bureau: W-3385

www.juris.uqam.ca


Pr sentation des outils de travail
Présentation des outils de travail

  • Site web du cours

  • www.er.uqam.ca/nobel/r31400/jur2515/

  • Site JURiS : juris.uqam.ca

  • Site Web de la faculté: www.fspd.uqam.ca

www.juris.uqam.ca


Entente d valuation
Entente d’évaluation

  • Voir le plan de cours

  • Nombre d’évaluations: 2

    • Dates

    • Modalités d’évaluation

www.juris.uqam.ca


Pr sentation de la mati re
Présentation de la matière

  • Le droit constitutionnel

    • Le DROIT

    • La CONSTITUTION

www.juris.uqam.ca


Qu est ce que le droit
Qu’est-ce que le DROIT?

  • Difficulté de définir le droit et controverses entre écoles de pensée sur la notion de droit.

  • La revue Droits a consacré deux numéros entiers et une cinquantaine d'articles au thème “Définir le Droit” (nos 10 et 11, 1989 et 1990) où l'on voit s'affronter les points de vue les plus divers (entre autres):

    • Le positivisme juridique

    • Le réalisme juridique

    • Le positivisme institutionnaliste

    • Le pluralisme des ordres juridiques

www.juris.uqam.ca


Qu est ce que le droit1
Qu’est-ce que le DROIT?

  • La définition la plus répandue chez les juristes (avocats, notaires, juges…) est le positivisme, tel qu’élaboré, entre autres par :

    • Montesquieu

    • L. A. Hart et R. Dworkin

    • Hans Kelsen 

www.juris.uqam.ca


Qu est ce que le droit2
Qu’est-ce que le DROIT?

  • Une définition positiviste juridique , inspirée de Hans Kelsen Théorie pure du droit, 1934

  • Un système…de règles ou de normes

    • Donc une organisation

    • Des règles ou des normes, c’est à dire…

    • arrêté, charte, code, convention, coutume, loi, mesure, ordre, précepte, prescription, principe, protocole, règle, règlement, standard.

    • dictionnaire de synonymes en ligne:

      http://elsap1.unicaen.fr/cherches.html/

www.juris.uqam.ca


Qu est ce que le droit3
Qu’est-ce que le DROIT?

  • Un système hiérarchisérègles ou de normes

    • Hiérarchie = Organisation d'un ensemble en une série où chaque terme est supérieur au terme suivant, par un caractère de nature normative. (Le Petit Robert)

    • Donc toutes les normes n’ont pas la même valeur

    • Certaines normes ont une valeur plus forte

www.juris.uqam.ca


Qu est ce que le droit4
Qu’est-ce que le DROIT?

  • Un système hiérarchisé de règles ou de normes obligatoires…

    • Le droit n’est pas facultatif d’où les maximes:

      • dura lex sed lex

      • La loi est dure, mais c'est la loi

      • Nul n'est censé ignorer la loi.

www.juris.uqam.ca


Qu est ce que le droit5
Qu’est-ce que le DROIT?

  • Un système hiérarchisé de règles ou de normes obligatoires pour tous

    • La loi ne fait acception de personne et s'applique également à tous (art 15 de la Charte canadienne des droits et libertés)

      • Acception = sans faire entrer en ligne de compte. Sans acception de personne (Le Petit Robert)

www.juris.uqam.ca


Qu est ce que le droit6
Qu’est-ce que le DROIT?

  • Un système hiérarchisé de règles ou de normes obligatoires pour tousles membres d’une même catégorie juridique

    • Mais il existe des catégories juridiques de personnes auxquelles s’appliquent des règles différentes: par exemple: les citoyens/les non-citoyens; les majeurs/les mineurs; les propriétaires/les locataires…

    • Certaines catégorisations sont interdites par la CONSTITUTION: race, l'origine nationale ou ethnique, la couleur, la religion, le sexe, l'âge ou les déficiences mentales ou physiques (art 15 de la Charte canadienne des droits et libertés)

www.juris.uqam.ca


Qu est ce que le droit7
Qu’est-ce que le DROIT?

  • Un système hiérarchisé de règles ou de normes obligatoires pour tousles membres d’une même catégorie juridique, édictées par l’État

    • Dans un État de droit seules les institutions législatives peuvent adopter des lois

    • Il n’y a pas de place à l’arbitraire individuel des dirigeants

    • L’État seul peut faire appliquer les lois: il a le monopole de la violence légitime: arrestation, condamnation, amendes, emprisonnement

    • NUL NE PEUT SE FAIRE JUSTICE À SOI-MÊME

www.juris.uqam.ca


La d finition de kelsen
La définition de Kelsen

En définissant le droit comme un ordre de contrainte, nous indiquons que sa fonction essentielle est de réglementer l'emploi de la force dans les relations entre les hommes.

Le droit se distingue des autres ordres normatifs par le fait qu'à des comportements déterminés il attache la conséquence d'un acte de contrainte. Or qui dit acte de contrainte, dit emploi de la force.

La force ne devant être employée que par certains individus spécialement autorisés à cet effet, tout autre acte de contrainte a, dans n'importe quel ordre juridique positif, le caractère d'un acte illicite

Le droit apparaît ainsi comme une organisation de la force. Il fixe à quelles conditions et de quelle manière tel individu peut faire usage de la force à l'égard de tel autre.

Les individus qu'un ordre juridique autorise à exécuter des actes de contrainte agissent en qualité d'organes de la communauté constituée par cet ordre. [...] la fonction essentielle du droit est d'établir un monopole de la force en faveur des diverses communautés juridiques. (Kelsen, Théorie pure du droit, 64-65)

www.juris.uqam.ca


Qu est ce que le droit8
Qu’est-ce que le DROIT?

  • Le positivisme n’est pas la seule façon de concevoir le droit, par exemple…

  • L'école dite du “réalisme juridique”, (Etats-Unis, Scandinavie) remplace l'État par une notion plus large, soit l'autorité sociale désignée comme légitimement investie du pouvoir normatif.

  • (A. A. Arnaud, 1989, Ost et van de Kerchove, 1989, Troper, 1989).

www.juris.uqam.ca


Qu est ce que le droit9
Qu’est-ce que le DROIT?

  • Le positivisme institutionnaliste insiste sur le fait que le droit doit être défini à la fois comme signification normative et comme réalité institutionnelle.

  • Le droit n'existe que parce qu'il est efficace (ce qui rapproche cette théorie du réalisme juridique américain) en tant que cadre d'action dans un complexe d'institutions.

  • O. Weinberger et D. N. MacCormick (1986),

www.juris.uqam.ca


Qu est ce que le droit10
Qu’est-ce que le DROIT?

  • La théorie du pluralisme des ordres juridiques, dans laquelle l'ordrejuridique étatique cohabite avec d'autres ordres juridiques non étatiques et les différents ordres juridiques entretiennent divers rapports d'interaction et de “reliance”

  • S. Romano (1975),

www.juris.uqam.ca


Facteurs d volution et de transformation du droit
FACTEURS D’ÉVOLUTION et de TRANSFORMATION DU DROIT

  • 1L'internationalisation normative.

  • Les normes se créent, émergent et se développent dans un contexte où les dimensions supranationales et multinationales des phénomènes technologiques prennent une dimension croissante, voire prépondérante.

  • Le rôle de l’État, et donc de l’État de droit s’en trouve réduit

  • Le conflit du bois d’œuvre et l’ALÉNA

www.juris.uqam.ca


Facteurs d volution et de transformation du droit1
FACTEURS D’ÉVOLUTION et de TRANSFORMATION DU DROIT

  • 2Le rôle des concepts flous.

  • Les normes font appel à un nombre important de concepts flous (également appelés normes à contenu indéterminé ou variable).

  • Cela accroît le rôle de l’interprète de la norme (le juge, l’arbitre…) et diminue celui du législateur.

  • La place de concepts comme « l’ordre public » ou la « personne raisonnable » du Code civil

  • Le sens des mots « société distincte » (Meech)

  • La norme ALARA (As Low As Reasonably Achievable en matière de déchets nucléaires)

www.juris.uqam.ca


Facteurs d volution et de transformation du droit2
FACTEURS D’ÉVOLUTION et de TRANSFORMATION DU DROIT

  • 3 Le rôle croissant de l'auto-réglementation.

  • L'auto-réglementation constitue une part importante des phénomènes normatifs observés dans l'ensemble des champs liés aux nouvelles technologies.

  • Codes de conduite de l’industrie pharmaceutique

  • Le Code de conduite de la Banque CIBC >>>

www.juris.uqam.ca


Facteurs d volution et de transformation du droit3
FACTEURS D’ÉVOLUTION et de TRANSFORMATION DU DROIT

  • 4 La place de l'éthiqueet de la morale face au juridique

  • Le droit entretient des rapports d'inter-normativité importants avec l'éthique, dont l'importance semble s'accroître en raison des phénomènes d'incertitude croissante occasionnés par les développements technologiques.

  • Les comités d’éthique des hôpitaux

  • Les comités d’éthique de la recherche

www.juris.uqam.ca


Facteurs d volution et de transformation du droit4
FACTEURS D’ÉVOLUTION et de TRANSFORMATION DU DROIT

  • 5Le rôle des représentations symboliques et de l'imaginaire.

  • La création des normes juridiques fait appel à la représentation symbolique du réel que les normes entendent organiser. L'étude des représentations et de l'imaginaire (le plus souvent collectif) des auteurs des normes est une dimension essentielle à la compréhension des phénomènes normatifs.

  • Le sens du mot « personne » en 1867…

www.juris.uqam.ca


Facteurs d volution et de transformation du droit5
FACTEURS D’ÉVOLUTION et de TRANSFORMATION DU DROIT

  • 6La tension entre le public et le privé

  • Les normes se développent dans une tension constante entre le privé et le public.

  • Les choix de société qu'appellent les nouvelles technologies mettent en lumière ce phénomène ancien avec une acuité nouvelle: droit individuel à la santé et allocations des ressources

  • Les débats entre droits individuels et droits collectifs: droits linguistiques, droit d’affichage commercial

  • Le rôle de l’État et le rôle de la société civile:

  • Le rôle de l’État dans l’économie et la redistribution des richesses: le cas des PPP

  • Le rôle de l’État face au bien public: la privatisation de l’eau

www.juris.uqam.ca


La constitution
La CONSTITUTION

  • Qu’est-ce que le CONSTITUTION?

  • La Constitution du Canada est la loi suprême du Canada;

  • elle rend inopérantes les dispositions incompatibles de toute autre règle de droit.

    • Art. 52 de la Loi constitutionnelle de 1982

www.juris.uqam.ca


Les fonctions de la constitution
Les fonctions de la CONSTITUTION

La fonction essentielle de la Constitution est de définirla souveraineté dans l’État

  • QUI exerce la souveraineté

    • Composition et répartition du pouvoir

      • Législatif, exécutif, judiciaire

      • État fédéral, provinces

  • COMMENT doit s’exercer la souveraineté

    • Exigences démocratiques: droit de vote, cens électoral, élections

    • Exigences de forme: procédure d’adoption des lois

  • LIMITES de la souveraineté

    • Droits et libertés des personnes à l’encontre du pouvoir de l’État

    • Contrôle judiciaire sur le pouvoir et son exercice

www.juris.uqam.ca


La place de la constitution
La place de la CONSTITUTION

  • La Constitution est le résultat d’une longue évolution historique et politique

  • La Constitution est la loi fondamentale

  • La Constitution est au sommet de la hiérarchie des normes

www.juris.uqam.ca


La hiérarchie des normes

  • Premier exemple:

  • Règlements municipaux de zonage

  • Adoptés par les villes

  • et municipalités pour

  • réglementer l’utilisation

  • du territoire:

  • Zonage commercial

  • Zonage industriel

  • - Zonage commercial

Deuxième exemple:

Arrestation pour vérificationdu taux d’alcoolémie dans sang (ivressomètre)

Peut-être effectué par des policiers dans des caset situations prévues par-Code criminel

-Code de la sécurité routière

Loi sur l'environnement


Domaine du droit constitutionnel
DOMAINE DU DROIT CONSTITUTIONNEL

Règles contenues dans la Loi constitutionnelle

  • Loi constitutionnelle de 1867 et partage des compétences législatives

  • Loi constitutionnelle de 1982 et Charte canadienne des droits et libertés

  • Règles contenues dans la Constitution non-écrite: convention, coutumes…

  • Règles visant à définir la conformité…

    • …des lois et des règlements à la Constitution

    • …des gestes de l’administration publique à la Constitution

    • …de la composition des tribunaux à la Constitution

  • www.juris.uqam.ca


    Domaine du droit constitutionnel1
    DOMAINE DU DROIT CONSTITUTIONNEL

    La Constitution comprend donc à la fois…

    • le soutien au pouvoir politique…

      • en fondant sa légitimité

      • en définissant sa composition

        ET

    • la critique du pouvoir politique…

      • en garantissant les droits libertés des personnes à l’encontre du législateur qui édicte les lois et de l’exécutif qui les applique

    www.juris.uqam.ca


    Pour le prochain cours
    Pour le prochain cours…

    • À lire avant le cours:

      • http://www.er.uqam.ca/nobel/r31400/jur2515/fderoute.html

      • Notes de cours: Introduction 1 et 2

      • Les Lois constitutionnelles de 1867 à 1982

      • Arrêt R. c. Sioui, [1990] 1 R.C.S. 1025

    • Lectures complémentaires

      • Hogg: chapitres 1 et 2 OU

      • Brun et Tremblay: Introduction et ch1, ch2 sect1

    www.juris.uqam.ca


    ad