L itin rant n1141
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 12

L'Itinérant n1141 PowerPoint PPT Presentation


L'Industrie du futur. L'Itinérant numéro 1141 du jeudi 06 octobre 2016

Download Presentation

L'Itinérant n1141

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


L itin rant n1141

Liberté, Egalité, Fraternité : “Appliquons au quotidien notre devise”2€

•Premier hebdomadaire de lutte contre la misère et la précarité•

L’INDUSTRIE DU FUTUR

L’INDUSTRIE DU FUTUR

23e année •N° 1141 - DU JEUDI 6 OCTOBRE 2016

PARIS : « C’EST L’EXPO D’UN MEC »

à lire dans notre EncartL’ItiîledeFrance

Annonces légales pages 30 à 50

1141-P01.indd 1

1141-P01.indd 1

03/10/16 15:16

03/10/16 15:16


L itin rant n1141

Sommaire

3/ Humour de Mutio

4/ Innovation. Le futur, c’est maintenant

9/ Innovation. L’aéronautique s’envole

10/ Santé. Mal d’appétit

13/ Economie. Automatiser n’est pas chômer

14/ Economie. La Normandie, région la plus industrielle de France

HEBDOMADAIRE FONDÉ LE 26 SEPTEMBRE 1994

Edité parCom’Sol

SARL de Presse au capital de 5.373,82 €

R.C. 398 427 062

Code APE : 5813Z

Siège social

Bureau, Dépôt-ventes,

Rédaction et administration :

3-5, rue de l’Atlas - 75019 Paris

Tél. 01 40 03 96 67 - Fax 01 40 03 96 87

Etablissements secondaires :

• 1, rue Henri Regnault - 92380 Garches

Harold Hugonenc

• 151, rue de la Chasse - 93130 Noisy-le-Sec

Stéphanie Caron

• 40 avenue Thiers - 94210 La Varenne Saint Hilaire

Danielle Holland

• 1, passage des Acacias - 77176 Savigny-le-Temple

Renaud Morelli

mail : [email protected]

Site internet : www.litinerant.fr

Gérante : Stéphanie Caron

Directeur de la publication : Gilbert Caron

Service annonces légales

Sophie, Stéphanie, Laure, Bernadette, Renaud

01 40 03 96 85 et 01 40 03 96 90

Fax. : 01 40 03 96 87

Chargé de dossiers : Marcel Grenay

Mails : [email protected]

Dessin : Mutio

Directeur littéraire : ✝ Rodolphe Clauteaux

Courrier : Marie Aschehoug-Clauteaux

Mails : [email protected]

Imprimerie :

RPN - Tél. 01 49 36 26 70

Papier journal recyclé

15 à 29/ L’Iti Île de France : pages consacrées aux arrondissements

de Paris, aux communes de la Seine-Saint-Denis,

des Hauts-de-Seine, du Val-de-Marne, de la Seine-et-Marne et

des départements limitrophes. Actualités culturelles, sociales,

économiques, politiques. Des éléments pour mieux comprendre

et vivre la Capitale et sa “Couronne”.

30 à 50/Annonces légales

51/ Société. Un rapport sexuel hebdomadaire suffi t au bonheur du couple

52/ Santé. L’hypnose médicale

55/ Courrier

56/ Libre opi-gnon. Mineur isolé dans la «jungle» : l’Etat condamné

58/ «Philou Bulle l’Actu» par Philouwer

59/ Fiche cuisine. Consommé au saumon

60/ Fiche cuisine. Cake au malt

61/ Petites annonces

62/ Jeux

64/ Mots fl échés

Commission paritaire : N° 0219 C 88564

N° ISSN 1273-2230

Dépôt légal : 4e trimestre 2016

L’itinérant est une marque déposée à l’INPI,

Le journal : « L’Itinérant » a été désigné

comme publicateur offi ciel pour la période

du 1er janvier au 31 décembre 2016

par arrêté de Messieurs les Préfets :

de Paris, du 28 décembre 2015

des Hauts-de-Seine, du 8 décembre 2015

de la Seine-et Marne, du 31 décembre 2015

de la Seine-Saint-Denis, du 17 décembre 2015

du Val de Marne, du 28 décembre 2015

de toutes annonces judiciaires et légales prescrites

par le Code civil, les Codes de Procédure Civile

et de Procédure Pénale et de Commerce et les Lois spéciales

pour la publicité et la validité des actes de procédure

ou des contrats et de décisions de justice pour

Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne

et Val-de-Marne

Le journal : « L’Itinérant » a été désigné comme publicateur offi ciel pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2016

par arrêté de Messieurs les Préfets : de Paris, du 28 décembre 2015 - des Hauts-de-Seine, du 8 décembre 2015 -

de la Seine-et-Marne, du 31 décembre 2015 - de la Seine-Saint-Denis, du 17 décembre 2015 - du Val-de-Marne, du 28 décembre 2015

de toutes annonces judiciaires et légales prescrites par le Code civil,

les Codes de Procédure Civile et de Procédure Pénale et de Commerce et les Lois spéciales pour la publicité

et la validité des actes de procédure ou des contrats et de décisions de justice

pour Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne et Val-de-Marne

N.B. : L’administration décline toute responsabilité quant à la teneur des annonces légales.

Le règlement des annonces légales s’effectue au comptant. Les annonces légales ne sont pas reçues par téléphone.

Tarifs (hors taxes) pour une ligne de légale :

Paris - Hauts-de-Seine - Seine-Saint-Denis - Val-de-Marne : 5,50 € - Seine-et-Marne : 5,24 €

La ligne de 40 caractères.

Les surfaces consacrées aux titres, sous-titres, fi lets, paragraphes et alinéas sont défi nies par arrêtés d’habilitation.

Le calibrage de l’annonce est établi au lignomètre du corps employé, de fi let à fi let.

2

1141-P02.indd 2

1141-P02.indd 2

03/10/16 15:28

03/10/16 15:28


L itin rant n1141

Humour de Mutio

3

1141-P03 mutio.indd 3

1141-P03 mutio.indd 3

03/10/16 14:57

03/10/16 14:57


L itin rant n1141

Innovation

Le futur,

c’est maintenant

Les nouvelles technologies, comme la fabrication additive ou l’Internet industriel,

bouleversent nos industries en profondeur. Cette révolution est aussi une chance pour

placer industrie française au meilleur niveau mondial.

C

renoue avec sa tradition d’innova-

tion, que le président de la Répu-

blique a lancé l’Alliance Industrie

du futur en avril 2015. Elle réunit

les industriels des écoles d’ingé-

nieurs, des organismes de recherche

et techniques, le CNI (Conseil

national de l’industrie), autour

d’un projet commun de moderni-

sation et de transformation de notre

modèle industriel par le numérique.

Ce renouveau concerne toutes les

étapes de la chaîne de valeur et tous

les acteurs, de toute taille et tout

secteur. Ces acteurs, fédérés au sein

de l’Alliance Industrie du futur avec

un pilotage resserré, se mobilisent

avec l’appui des pouvoirs publics

(État, Régions) pour prendre la

tête de cette révolution, autour de

5 piliers.

place de l’homme dans l’usine, ro-

botique, réalité augmentée ; fabri-

cation additive (impression 3D)  ;

monitoring et contrôle ; composites,

nouveaux matériaux et assemblage ;

automatique et robotique ; effi cacité

énergétique. À noter que 240 pro-

jets de R&D (recherche et dévelop-

pement) sur les priorités d’actions

de l’industrie du futur ont été déjà

lancés depuis 2013 et 100 M d’eu-

ros ont été dédiés à l’appel à projets

« industrie du futur ».

’est pour mieux accom-

pagner le mouvement de

modernisation de notre

industrie et pour qu’elle

L’accompagnement des entre-

prises

Des programmes d’accompagne-

ment ont été mis en place depuis

mai 2015 dans la totalité des régions

avec pour objectif d’accompagner

2  000 PMI et ETI (Entreprise de

taille intermédiaire) d’ici fi n 2016.

Cet accompagnement, mis en place

par les conseils régionaux avec

l’appui et l’expertise de l’Alliance

Industrie du futur, permet aux chefs

d’entreprise de mieux connaître les

technologies disponibles, d’iden-

tifi er les verrous (humain, organi-

sationnel) limitant l’accès à ces in-

novations, d’intégrer les nouveaux

logies de production. Les projets

industriels sont soutenus dans cha-

cun de ces domaines : digitalisation,

virtualisation et Internet des objets ;

Le développement de l’offre tech-

nologique

La recherche publique et privée

française s’est mobilisée pour dé-

velopper des technologies de pointe

et mettre l’Industrie du futur au

cœur des défi s sociétaux de la Stra-

tégie nationale de recherche. Sept

grandes priorités d’actions ont été

défi nies pour soutenir le dévelop-

pement de l’offre dans les techno-

4

1141-P04 A 09 INDUSTRIE.indd 4

1141-P04 A 09 INDUSTRIE.indd 4

30/09/16 15:20

30/09/16 15:20


L itin rant n1141

Innovation

Renforcement de la coopération

européenne et internationale

La plupart des pays industrialisés

ont lancé des programmes gouver-

nementaux pour promouvoir les

nouvelles technologies dans l’in-

dustrie. Le 19 avril 2016, la Com-

mission européenne a présenté à

son tour un plan pour la numérisa-

tion de l’industrie européenne. Le

projet français «  Industrie du fu-

tur » a vocation à s’interfacer avec

ces projets pour initier et soutenir

des coopérations technologiques ou

de formation avec d’autres pays. Il

s’agit également de mettre en place

des alliances stratégiques sur les

thématiques de la normalisation,

afi n de mieux représenter les inté-

rêts français au sein des initiatives

européennes ou mondiales.

concepts dans une vision « chaîne

de valeur  » et de réinventer leur

modèle économique. Des prêts de

Bpifrance et des dispositifs fi scaux

d’aide à l’investissement (suramor-

tissement et amortissement accé-

léré) apportent le soutien fi nancier

nécessaire. À noter que 1 500 PME/

ETI sont déjà engagées dans des

programmes

d’accompagnement

vers l’industrie du futur pour un

objectif de 2 000 PME/ETI à la fi n

2016. 719 M d’euros de prêts indus-

trie du futur ont déjà été distribués

pour fi nancer cette transformation.

une démarche collective, en particu-

lier avec les partenaires sociaux et

les acteurs de terrain.

Promotion de l’industrie du futur

Il s’agit de promouvoir l’Industrie

du futur en France et à l’étranger.

Ainsi, en mars 2016, lors de la se-

maine de l’Industrie 2016, sur le

thème de l’Industrie du futur, 2 550

événements ont été labellisés partout

en France pour valoriser l’industrie

française. Le 1er avril, le chantier na-

val de Cherbourg a été labellisé vi-

trine de l’Industrie du futur et le site

de Brumath de Sew-Usocome a été

labellisé vitrine franco-allemande

de l’Industrie du futur. Ces labelli-

sations portent à 6 le nombre de la-

bellisations depuis le début du pro-

jet Industrie du futur sur un objectif

total de 15 à fi n 2016. Le 26 avril

2016, la campagne Creative Indus-

try a été lancée par l’ancien ministre

de l’Économie Emmanuel Macron

à la Foire de Hanovre pour promou-

voir l’excellence industrielle fran-

çaise à l’international.

Formation des salariés

La formation des prochaines gé-

nérations aux nouveaux métiers

constitue la première condition du

succès de l’Industrie du futur. Elle

accompagne la présence accrue du

numérique et de la robotisation dans

l’industrie, indispensables pour la

compétitivité des entreprises dans

de nombreux secteurs et la création

d’emplois en France. La construc-

tion d’une vision doit s’appuyer sur

Les enjeux

Économie des données

Le développement du numérique

et l’augmentation exponentielle

des tablettes, smartphones, ordina-

teurs et objets connectés engendrent

5

1141-P04 A 09 INDUSTRIE.indd 5

1141-P04 A 09 INDUSTRIE.indd 5

30/09/16 15:20

30/09/16 15:20


L itin rant n1141

Innovation

des quantités inédites de données.

Elles forment un gisement de va-

leur pour les citoyens et un potentiel

de croissance encore sous-exploité

pour les entreprises. Leur exploita-

tion, qui repose notamment sur des

technologies de Big data, de cloud

computing et de supercalculateurs,

permettra de mieux anticiper et de

prédire et d’adapter les produits

aux besoins de chacun : réduction

des coûts opérationnels pour les

entreprises (maintenance prédictive

sur les équipements, réduction de

la fraude, optimisation de proces-

sus-clés, etc.), création de nouveaux

services innovants (simplifi cation

de démarches pour le citoyen via

de nouveaux outils numériques en

mode cloud, meilleure compréhen-

sion des problèmes des clients via

l’analyse comportementale, etc.).

La France a les atouts pour relever

ce défi : les formations pour nos in-

génieurs et scientifi ques (mathéma-

tiques, statistiques, informatique),

des startups et des PME dynamiques

comme les 30 entreprises lauréates

du Concours mondial d’innovation

dans la thématique Big Data et une

croissance rapide des marchés as-

sociés. Le marché du big data en

France est évalué à 2,5 Md d’euros

en 2018.

Alimentation intelligente

Comment nourrir 9 milliards d’hu-

mains en 2040 de manière soute-

nable pour la planète ? Comment

tirer le meilleur parti de la puis-

sance agricole de la France et de sa

tradition culinaire pour faire de ce

défi mondial une opportunité de dé-

veloppement de nos exportations ?

L’industrie agroalimentaire, pre-

mier secteur industriel en France,

est une force traditionnelle de l’éco-

nomie française. La compétition

mondiale, accrue par le progrès des

autres pays et la libéralisation des

échanges commerciaux, a obligé

le secteur à opérer une mutation

importante pour accroître sa com-

pétitivité. La solution « Alimenta-

tion intelligente » mobilise les deux

leviers pour placer les industries

agroalimentaires

en position conquérante pour

développer les marchés existants et

émergents : baisse de coûts et aug-

mentation de la qualité sociale et

environnementale, avec les travaux

sur le froid ou la modernisation des

abattoirs, la mobilisation coordon-

née des capacités d’innovation sur

les produits fermentés (vins, pro-

duits laitiers, charcuteries, etc.) et

les nouvelles sources de protéines.

aussi vocation à se diffuser dans le

reste de notre économie, en parti-

culier les TPE et les PME, pour les

aider à réussir leur transition nu-

mérique. La France est aujourd’hui

reconnue comme l’une des nations

leader en matière d’objets connectés

et crée chaque année l’événement

au Consumer Electronics Show de

Las Vegas.

Confi ance numérique

Le développement des usages du

numérique ne peut se faire sans

le développement des réseaux de

communication, terrestres ou sa-

tellitaires, de la maîtrise des com-

posants électroniques et des lo-

giciels embarqués et de la mise

en place d’un environnement

de sécurité propre à garantir la

confi ance. La solution « Confi ance

numérique  » vise à favoriser le

développement des technologies

clés et des briques fondamentales

du numérique à toutes les échelles,

à la fois en termes de micro et

nano électronique, de logiciel

embarqué ou au niveau systémique

(sécurité, infrastructures terrestres

et satellitaires), et à garantir leur

diffusion vers nos entreprises et nos

infrastructures.

Objets intelligents

Qu’il s’agisse d’objets connectés,

d’outils et services sans contact, de

robots, ou de textiles intelligents et

les technologies associées telles que

la réalité virtuelle, la réalité aug-

mentée ou l’intelligence artifi cielle

transforment notre quotidien. Les

objets connectés ont le potentiel

pour améliorer le bien-être des ci-

toyens, faciliter la prise de décision

et la connaissance de notre environ-

nement. La France doit assurer la

pleine maîtrise de ces technologies

qui seront source de croissance et

d’emplois sur des marchés en forte

croissance. Ces technologies ont

françaises

6

1141-P04 A 09 INDUSTRIE.indd 6

1141-P04 A 09 INDUSTRIE.indd 6

30/09/16 15:20

30/09/16 15:20


L itin rant n1141

Innovation

Nouvelles ressources

À long terme, l’accroissement

mondial de la consommation des

ressources n’est pas soutenable. Il

faut produire autrement, c’est-à-

dire plus effi cacement et plus éco-

logiquement. Par exemple les ma-

tières plastiques sont aujourd’hui

présentes dans la quasi-totalité de

nos activités et s’imposent de plus

en plus dans l’industrie, notam-

ment comme facteur d’allégement

des véhicules. La production de

plastique a été multipliée par 20

entre 1964 et 2014 et devrait dou-

bler d’ici 2035 et tripler d’ici 2050.

À cette date, sa part dans la consom-

mation de pétrole devrait passer de

6 % à 20 % et de 1 % à 20 % dans

le budget carbone, ce qui n’est pas

soutenable. Pour concilier dévelop-

pement des usages et exigences en-

vironnementales, il faut l’éclosion

de nouvelles solutions pour de nou-

veaux modes de production plus

effi cients, de nouveaux matériaux à

partir de ressources renouvelables,

de nouvelles sources d’énergie et

une économie circulaire comme

développer la chimie verte, c’est-

à-dire une chimie plus sobre en

énergie et matières premières,

produisant moins de déchets,

et fournissant des produits plus

performants et respectueux pour

l’homme et l’environnement ; dé-

velopper les nouvelles utilisations

de nos ressources renouvelables en

lieu et place des énergies fossiles.

Qu’il

s’agisse

naturelles, à travers la production

de produits biosourcés, produits

chimiques ou de biocarburants

avancés, de l’utilisation de matières

premières de recyclage (notamment

de nouveaux matériaux, déchets

plastiques, déchets électroniques,

déchets du bâtiment et des tra-

vaux publics, fi bres de carbone) ou

d’énergie de récupération (en par-

ticulier les CSR - combustibles so-

lides de récupération). 62

Ville durable

Deux tiers des personnes vivront en

ville d’ici 2020 dont un tiers dans des

villes actuellement en pleine expan-

sion dans les pays émergents. L’en-

jeu de soutenabilité est majeur. Les

villes doivent s’adapter et innover

pour faire face aux nouveaux enjeux

environnementaux, climatiques et

sanitaires. La solution « Ville du-

rable », en intégrant des nouvelles

technologies, vise à développer une

gestion plus intelligente des réseaux

et infrastructures d’eau et d’éner-

gie, à construire et rénover des bâti-

ments pour qu’ils soient de qualité,

durables et avec des performances

environnementales et énergétiques

élevées, et enfi n à améliorer la qua-

lité environnementale des espaces

publics et développer des services

associés.

de

ressources

7

1141-P04 A 09 INDUSTRIE.indd 7

1141-P04 A 09 INDUSTRIE.indd 7

30/09/16 15:20

30/09/16 15:20


L itin rant n1141

Innovation

Réseaux électriques intelligents

La clé du succès de la fi lière fran-

çaise réside dans la bonne coor-

dination des acteurs et des tech-

nologies. C’est pourquoi dans le

cadre d’un appel à projets lan-

cé par l’État, trois projets dont

deux territoires « vitrine » ont été

sélectionnés, Smile (Bretagne /

Pays de Loire, 1 000 emplois di-

rects et 8  500 emplois induits à

long terme) et Flexgrid (Paca,

6 500 emplois à long terme), per-

mettant aux opérateurs de réseaux

de déployer l’ensemble le plus

large de technologies smartgrids

éprouvées et proches de la maturité

industrielle. Ces projets pourront

bénéfi cier de 80 M d’euros d’in-

vestissements des gestionnaires

de réseaux (RTE et ERDF) et,

aux côtés de You&Grid (Hauts de

France), de 50 M d’euros du Pro-

gramme d’investissements d’ave-

nir. La fi lière française des réseaux

électriques intelligents (transport

et distribution) vise la création de

10 000 emplois directs à horizon

2020.

s’appuyant sur les technologies de

la communication, se déploient,

notamment

l’autopartage.

mobilité individuelle, particuliè-

rement urbaine, connaît ainsi de

profonds changements qui vont

se poursuivre et s’amplifi er. Si

les acteurs français sont déjà très

actifs (Valeo commercialise ses

aides à la conduite auprès d’un

panel de constructeurs internatio-

naux  ; 61  % des véhicules élec-

triques légers vendus en 2015 sont

de marque Renault ; PSA a lancé

des expérimentations véhicules au-

tonomes), les mutations en cours

appellent des véhicules plus éco-

nomes, grâce surtout aux énergies

alternatives, plus connectés et plus

autonomes, avec un déploiement

adapté des infrastructures.

industries de santé et le système de

soin pour préserver et même amé-

liorer la position de la France dans

ce secteur.

La

Transports de demain

La demande mondiale de solutions

de transport par voie maritime,

ferroviaire ou aérienne est de plus

en plus portée par les pays émer-

gents, le réseau grande vitesse

de ces pays devrait doubler d’ici

2025, tandis que le trafi c aérien de

passagers à destination ou en pro-

venance de ces pays devrait repré-

senter 70 % du trafi c mondial d’ici

2035. Dans le même temps, le sec-

teur des transports est au cœur des

politiques publiques de développe-

ment durable. Il représente 14 %

des émissions mondiales de gaz à

effets de serre en 2010 et fait à ce

titre l’objet d’exigences réglemen-

taires de plus en plus fortes. Il faut

répondre à cette augmentation de

la demande de mobilité des biens

et des personnes dans le monde

entier tout en proposant des solu-

tions écologiques et compétitives.

Les industries des transports sont

un domaine d’excellence indus-

trielle historique de la France dans

lequel nos champions français et

européens comptent parmi les lea-

ders mondiaux. Pour conserver

notre rang face à la concurrence

croissante des industriels des pays

émergents, nous devons réinventer

les modes de transports et propo-

ser des solutions innovantes alliant

effi cacité écologique et compéti-

tivité économique pour capter la

demande croissante sur le marché

mondial.

Médecine du futur

Le progrès en médecine connaît

une accélération sans précédent,

notamment sous l’effet des innova-

tions technologiques, en particulier

dans les biotechnologies, la méde-

cine de précision et avec l’essor du

numérique. Les cartes de la com-

pétition mondiale des industries de

santé sont rebattues et le système

de soin doit être repensé pour tirer

tout le potentiel médical et écono-

mique des nouvelles technologies.

La spécialisation des traitements,

qui deviennent plus coûteux, le

vieillissement de la population,

l’augmentation de la prévalence

des maladies chroniques et l’indi-

vidualisation croissante des soins

mettent les systèmes de santé sous

tension. La France a de nombreux

atouts dans la compétition inter-

nationale son système de soin est

reconnu mondialement, sa base de

données est la plus riche au monde,

une recherche académique et cli-

nique du meilleur niveau et une po-

sition industrielle forte, notamment

en pharmacie. L’enjeu est de trans-

former, à horizon de 5 à 10 ans, les

Mobilité écologique

Les citoyens veulent pouvoir se

déplacer rapidement, en toute sé-

curité, à moindre coût et avec un

impact le plus limité possible sur

l’environnement par conséquent

les ventes de véhicules électriques

progressent fortement (+ 47 % en

2015), les émissions moyennes

de CO2 des voitures neuves se

réduisent (111  g/ km en 2015

contre 127  g/km en 2011). De

nouveaux acteurs, issus du monde

du numérique, se positionnent

pour assurer l’utilisation de leurs

produits et services dans les vé-

hicules «  connectés  », capables

de communiquer avec d’autres

véhicules et les infrastructures,

et en développant des concepts

de véhicules autonomes (sans

conducteur). De nouveaux services,

8

1141-P04 A 09 INDUSTRIE.indd 8

1141-P04 A 09 INDUSTRIE.indd 8

30/09/16 15:20

30/09/16 15:20


L itin rant n1141

1141-P15 a 29_ITI 03/10/16 13:58 Page15

L’Iti îledeFrance

PARIS

« C’est l’expo d’un mec »

C

mots, son outrance néces-

saire, son esprit critique, son

humour en toutes circons-

tances… L’exposition pré-

sentée à l’Hôtel de Ville du

6 octobre 2016 au 7 janvier

2017 met à l’honneur la vie

de cet homme unique,

curieux et raffiné, à travers

les objets de son univers per-

sonnel, ses costumes, des

photos, des vidéos et des

témoignages illustrant la

grande richesse et l’extrême

diversité de ses intérêts…

« On connaît le Coluche

clown et provocateur, le

Coluche de scène, de radio,

de cinéma et de télévision.

Et encore le Coluche

engagé, l’humaniste, celui

des élections présiden-

tielles et des Restos du

Cœur. Le Coluche que lui-

même donnait à voir. Mais

qui était-il vraiment? inter-

oluche, l’artiste

généreux, a mar-

qué les généra-

tions par ses

roge Fabienne Bilai, com-

missaire de l’exposition.

Au-delà de l’artiste, les

thèmes abordés dans cet

hommage ont ainsi pour

ambition de dévoiler les dif-

férents aspects de sa per-

sonne, d’appréhender ce qui

l’animait, comment il fonc-

tionnait. Sa sensibilité, sa

passion de la vie, son goût

du jeu, son instinct d’appar-

tenance au petit peuple, son

élégance dont il fit un mode

de vie, sa volonté de saisir

le mécanisme de tout, se

révèlent au long de ce par-

cours comme une évi-

dence… jusqu’à la poli-

tique,

son

suprême. »

Né à Paris, et orphelin de

père à l’âge de trois ans,

Coluche est élevé à Mon-

trouge par sa mère, fleuriste

à Montparnasse. Il grandit

dans un environnement très

modeste. Plus tard, il

enchaîne les petits boulots

avant de se rapprocher des

Ville de Paris

exigence

L’Itinérant n° 1141 — Du jeudi 6 octobre 2016

L’exposition présentée à l’Hôtel de Ville met à l’honneur

la vie de cet homme unique, curieux et raffiné.

h

Sommaire

page 19: 300 offres de service civique

à Paris

page 20: Festival du 1ercourt-métrage

à Pontault-Combault

page 22: Santé et bien-être à Melun

page 23: Collèges numériques dans les

Hauts-de-Seine

page 26: Est Ensemble adopte son

Schéma de développement économique

page 28: Tapis rouge à Créteil Village


L itin rant n1141

1141-P15 a 29_ITI 03/10/16 13:58 Page16

cabarets et du monde de la musique. En

salopette et t-shirt jaune, ses célèbres

godillots aux pieds, Coluche arbore fiè-

rement une salopette d’ouvrier du rail,

en parfaite adéquation avec son nez

rouge, ses pommettes rosies et sa coif-

fure, dite de «toréador». Depuis sa plus

tendre enfance, il aime le rythme (musi-

cal ou mécanique), le déguisement et

l’outrance du trait pour mieux faire sai-

sir la satire…

Coluche aime les belles créatures, les

belles motos, les belles voitures… On se

souvient de la moto au carénage rose du

record à 252 km/h de moyenne.

Coluche, c’est aussi un franc-parler qui

aime à préciser, « Les gens confondent

la grossièreté avec la vulgarité. Pourtant,

si la grossièreté est une manière de dire,

la vulgarité est une manière de ne pas

être ». Il a pu choquer, faire rire, galva-

niser et susciter l’adhésion, il a surtout

stimulé la réflexion de tous ses publics.

Des planches à la scène politique, où il

se présente comme candidat aux élec-

tions présidentielles en 1981, Coluche

exhorte ses compatriotes et veut mettre

Français, classée 4ederrière Napoléon,

Charles de Gaulle, Jeanne D’Arc, et

devant… Louis XIV », conclut

Fabienne Bilai.

en vigueur une démocratie réelle. Der-

rière son apparence de clown, c’est le

sort injuste de milliers de personnes

démunies en France qu’il dénonce.

L’homme aime les gens et mettra sa

notoriété au profit des autres, à travers

Les Restaurants du Cœur.

« “Impose ta chance, serre ton bonheur,

et va vers ton risque. À te regarder, ils

s’habitueront”, écrivait René Char.

Mantra qui sied si bien à Coluche, lui

qui a bouleversé l’humour, le langage,

la pensée, affolé les politiques, trouvé

les solutions qu’eux n’avaient su imagi-

ner pour nourrir des millions de per-

sonnes. Les publics variés et nombreux,

mais aussi les artistes, les intellectuels,

et non des moindres, ont adhéré sans

condition à son irrévérence, à son

« politiquement incorrect », prêts à le

suivre longtemps. Char avait raison. À

le regarder, ils s’étaient habitués. Mais

le 19 juin 1986, un “putain de camion”,

comme l’écrivit si bien Renaud, leur

enleva prématurément celui qui était

devenu leur voix, et qui reste à ce jour la

personnalité historique préférée des

h

Parcours

Le music-hall

«Moi, je suis plutôt de ceux qui veulent

apprendre que de ceux qui cherchent à

savoir. Ça m’intéresse plus la période

où je suis devenu vedette de music-hall

que le fait de le rester. » Du Café de la

Gare, à Bobino ou à l’Olympia, avant

de jouer durant plus de trois ans au

Théâtre du Gymnase, ou bien à Europe

1 et à Canal +, Coluche n’a cessé de

garder un contact très étroit avec tous

ses publics.

Le langage, la radio

Un clown qui fait de la radio est amputé

d’un grand atout: son corps! Pour y

pallier, Coluche invente un langage

«En voilà une idée qu’elle est bonne!».

Il a ainsi embarqué un public de plus en

plus nombreux à partager les clés de ce

nouveau territoire. Coluche animera la

André Perlstein collection privée

Sa sensibilité, sa passion de la vie, son goût du jeu, son instinct d’appartenance au petit peuple,

son élégance dont il fit un mode de vie, sa volonté de saisir le mécanisme de tout, se révèlent au long de ce parcours comme une évidence.

L’Itinérant n° 1141 — Du jeudi 6 octobre 2016 • 16


L itin rant n1141

1141-P15 a 29_ITI 03/10/16 13:58 Page17

La bio

28 octobre 1944 Naissance à Paris

(14e) de Michel-Gérard-Joseph

Colucci dit Coluche • Est orphelin de

père à trois ans. Grandit à Montrouge •

Met fin à sa scolarité en 1958 après son

certificat d’études primaires • Après

nombre de petits boulots, effectue en

1964 son service militaire 1965-1968

Reprend divers petits boulots dont

fleuriste • Se lance dans la musique •

Passe par le cabaret Chez Bernadette,

puis La Méthode. Y rencontre respecti-

vement Georges Moustaki puis

Romain Bouteille • 1968 Naissance du

Café de la Gare de Romain Bouteille

avec Coluche, Patrick Dewaere, Miou-

Miou, Henri Guybet, Sotha… • Adopte

le pseudonyme « Coluche »· 1969 Rôle

de second plan dans Le Pistonné de

Patrick Ullmann / Roger-Viollet

Archives familiales

Claude Berri • 1971 Monte son propre café-théâtre Le Vrai Chic Parisien avec

Roland Giraud, Claire Nadeau, Philippe Bruneau, Brigitte Roüan, Véronique

Kantor • Premier spectacle: Thérèse est triste, du 1erdécembre au 9 janvier

1972, Théâtre La Bruyère • 1972 29 juillet. naissance de Romain, fils de

Coluche et de Véronique Kantor • Themroc, film de Claude Faraldo (sortie

1973) • 1973 Reprise à l’Olympia de Ginette Lacaze créé en 1972 (première

partie de Dick Rivers) • Création de la pièce: Introduction à l’esthétique •

1974 Premier one man show « Mes Adieux au music-hall », Café de la Gare •

1975 Reprise à l’Olympia de « Mes Adieux au music-hall » le 18 février •

16 octobre, épouse Véronique Kantor • Rejoue son one man show à Bobino du

1ernovembre à fin février 1976 • L’Aille ou la Cuisse de Claude Zidi, avec

Louis de Funès (sortie 1976) • 1976 16 octobre, naissance de Marius, leur

deuxième fils • 1977 Du 9 mai au 7 juillet réalise son unique film Vous n’aurez

pas l’Alsace et la Lorraine • Du 14 décembre • 1977 à fin février 1981, inter-

prète son spectacle au Théâtre du Gymnase à guichets fermés. Seules interrup-

tions: des tournées dans toute la France, en Belgique et en Suisse • 1978

D’avril à juin 1979, Europe n° l, « On n’est pas là pour se faire engueuler » •

1980 RMC: se fait remercier douze jours plus tard • 7 octobre, conférence de

presse au Gymnase, annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 1981

• Inspecteur La Bavure de Claude Zidi • 1981 Avril, se retire de la campagne

électorale • Le Maître d’école de Claude Berri • Décembre: divorce de Michel

et Véronique • 1982 Deux heures moins le quart avant jésus-Christ de Jean

Yanne • Banzaï de Claude Zidi • Tchao Pantin de Claude Berri (sortie 1983) •

1984 La Femme de mon pote de Bertrand Blier • César du meilleur acteur pour

Tchao Pantin • Le Bon Roi Dagobert de Dino Risi • La Vengeance du serpent

à plumes de Gérard Oury • Le Fou de guerre de Dino Risi • 1985 25 septembre,

mariage avec Thierry Le Luron « Pour le meilleur et pour le rire » • 26 sep-

tembre, lancement de l’idée des Restos du Cœur sur Europe 1 • 29 septembre,

bat le record du monde du kilomètre lancé à moto à 252,087 km/h (circuit de

Nardo, Italie) • Du 8 juillet au 28 février • 1986, Europe 1: « Y’en aura pour

tout le monde » • Du 7 octobre 1985 à février 1986, Canal+ : « Coluche I-

Faux » • 19 juin 1986 Coluche décède à Opio (Alpes-Maritimes) dans un

« accident de camion » à moto. Il roulait à 55 km/h. Il n’avait pas 42 ans…

André Perlstein collection privée

Jacques Cuinières / Roger-Viollet

L’Itinérant n° 1141 — Du jeudi 6 octobre 2016 • 17


L itin rant n1141

1141-P15 a 29_ITI 03/10/16 13:58 Page18

danse les rocks, les be-bops les plus fous

avec les filles aux jupes cloches qu’il fait

monter sur sa moto: un moteur à deux

temps! Il observe une rigueur de métro-

nome: « C’est un rire toutes les quatre

secondes, une chute toutes les huit

secondes.» Vouant un véritable culte à la

musique, à toutes les musiques, il s’est

entiché dès l’adolescence du rock’n’roll,

rêvant de devenir chanteur et musicien…

André Perlstein collection privée

L’enfance

« Moi de toute façon j’ai jamais eu l’in-

tention de devenir un homme. J’ai l’in-

tention fermement de rester un enfant

qui se marre. » Coluche se retrouve

orphelin de père à l’âge de trois ans. Sa

mère Simone dite Monette, employée

fleuriste, a bien du mal à joindre les

deux bouts pour élever ses jeunes

enfants: Michel et Danièle. « Quand

j’étais petit à la maison, le plus dur

c’était la fin du mois, surtout les trente

derniers jours. »

Il a bouleversé l’humour, le langage, la pensée, affolé les politiques,

trouvé les solutions qu’eux n’avaient su imaginer pour nourrir des millions de personnes.

tranche de l’après-midi sur Europe 1

avec l’émission « On n’est pas là pour

se faire engueuler » d’avril 1978 à

juin 1979, puis « Y’en aura pour tout le

monde » de juin 1985 à mars 1986.

angle, le seul qui dévoile ce point de vue

ci. Elle permet de voir ce qui n’est

révélé que grâce à l’opérateur. C’est

l’une des expressions de son désir de

maîtriser le mécanisme, de savoir

« comment ça marche ».

h

La politique

Lors de la campagne électorale de 1981,

Coluche s’est fait piéger par le système:

interdit dans les émissions de divertisse-

ment à la télé sous le prétexte qu’il était

« en campagne électorale », il n’avait

pas non plus accès aux émissions poli-

tiques au motif que « c’était un clown ».

Déçu de n’avoir pu faire valoir sa haute

idée de la démocratie, Coluche a pensé

les choses différemment et a créé les

Restos du Cœur en 1985. «Quand je me

suis présenté, j’ai fait peur aux hommes

politiques: quand j’ai fait les Restos, je

leur ai fait honte. »

Le mot

« Alors que 2016 marque le 30e anni-

versaire de la disparition de Coluche,

je suis heureuse que la Ville de Paris

rende un juste hommage à cet homme

généreux et sincère. Comique irrésis-

tible, comédien talentueux, politique

indigné, Coluche a connu plusieurs

vies, mené autant de combats. Sur la

scène ou dans les médias, ses mots

n’étaient jamais vains. Il était un infa-

tigable défenseur de la justice, un

intraitable adversaire de l’hypocrisie.

Caustique mais jamais inique, il

moquait les artifices et dénonçait les

impostures. Son humour réjouissait,

son impertinence inspirait. Habité

d’un profond amour des autres, il a

tendu la main à ceux qui n’avaient

rien, initiant avec les Restos du Cœur

un formidable élan de solidarité, qui

compte aujourd’hui d’innombrables

héritiers. Son intelligence et sa fran-

chise nous manquent chaque jour.

Cette exposition révèle la complexité

d’un artiste hors du commun, dont le

souvenir joyeux accompagne les

générations reconnaissantes. »

Anne Hidalgo, maire de Paris

Les bandes

« Comme je ne sors pas, je ne vois que

ceux que je reçois chez moi, c’est la

cantine. Chacun a son rond de serviette.

Je ne peux me passer de mes copains,

c’est vital! » Coluche accueille aussi

bien les idoles du show-biz que les

cinéastes, les comédiens des divers

cafés-théâtres, des penseurs, ses

copains d’enfance, de jeunes acteurs ou

des jolies filles.

Le cinéma

Sa personnalité hors norme vite repérée

par l’industrie du cinéma, lui fait démar-

rer une carrière d’acteur bien avant qu’il

n’atteigne, à la scène, la popularité de

comique qu’on lui connaît. Il mènera de

front les deux activités, pour ne se

consacrer qu’au cinéma à partir de

1981. Perçu par Coluche comme des

vacances après de harassantes tournées

sur scène, le septième art est défini par

lui comme un moyen très lucratif et peu

fatigant… « Le music-hall, c’est dur. Le

cinéma, c’est facile… »

L’élégance, le déguisement

Chez Coluche l’élégance n’a pas néces-

sairement à voir avec le vêtement, c’est

une attitude, un rapport de nuances, une

générosité délicate, un joli geste… Il se

déguisera toute sa vie passant de la bar-

boteuse au tutu, des rayures de bagnard

à la robe de mariée. Autant de remparts

pour cacher sa pudeur et dire l’indicible.

La photo

Passionné de motos, de voitures, d’ins-

truments de musique, il le sera tout

autant de la photo… Comme un sketch,

elle expose de façon fulgurante un

Le jeu, la musique, le rythme

Le rythme accompagne toutes les étapes

de la vie de Coluche: fan des sixties il

L’Itinérant n° 1141 — Du jeudi 6 octobre 2016 • 18


  • Login