Introduction générale
Download
1 / 19

Introduction générale Principales contraintes Adaptations physiologiques Accidents de plongée - PowerPoint PPT Presentation


  • 106 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Introduction générale Principales contraintes Adaptations physiologiques Accidents de plongée. Grand cachalot Physeter macrocephalus. Ordre : Cétacés Sous-ordre : Odontocètes le plus grand représentant. Champion de la plongée. Profondeur maximale : 3000 m Apnée maximale : 2 h

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha

Download Presentation

Introduction générale Principales contraintes Adaptations physiologiques Accidents de plongée

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Introduction générale

Principales contraintes

Adaptations physiologiques

Accidents de plongée


Grand cachalot Physeter macrocephalus

Ordre : Cétacés

Sous-ordre : Odontocètes

le plus grand représentant


Champion de la plongée

Profondeur maximale : 3000 m

Apnée maximale : 2 h

Vitesse de sonde : 150m/min

Vitesse de remontée : 120m/min


Baleines à bec: baleine à bec de Cuvier, de Gervais

Espèces pélagiques peu connues

Profondeur : -1885 m. (« record officiel 2006 »)


Introduction générale

Principales contraintes

Adaptations physiologiques

Accidents de plongée


  • Contraintes majeures et particularités de la plongée

  • Fluidité dans le milieu :

  • densité de l ’eau 800 x > densité de l’air

  • Augmentation de la conductibilité thermique :

  • eau 25 x > air

  • Augmentation pression hydrostatique :

    • 1 bar / 10 mètres


- Apnée prolongée : 90 minutes

- Plongée profonde et azote

- Apnée, hypercapnie et contrôle de la respiration

- Optiquement « milieu noir »


Profondeur:

Dauphin : -100 et -200 m., max. : -600 m.

Vitesse de remontée : 140 m./min !!! (homme: 10-20m./min)

Phoque commun: -200m.

Eléphant de mer: -300m.

Phoque de Weddell: -600m.

Record absolu :

- cachalot : plongée moyenne : -400 à -500 m.

Mais évidence sûre : -1136 m., supposé jusqu ’à -3000 m.

  • Baleine à bec: -1885 m. (2006)

  • Homme (apnéiste):

  • Poids constant: -111 m. (09/12/2006)

  • No limits: -183m. (28/8/2006)


Durée d’apnée

Dauphin : 15 min.

Phoque commun: 28 min.

Eléphant de mer: 40 min.

Phoque de Weddell: 73 min.

Record absolu : cachalot : 90 min à 120 min.

Homme:apnée statique: 9 min.04 sec. (13/12/2006)

13 min. 45 sec. (caisson hyperbare)


Introduction générale

Principales contraintes

Adaptations physiologiques

Accidents de plongée


Fluidité dans le milieu :Comment être hydrodynamique ?

  • Réduction des frottements :

    corps fusiforme

    membres postérieurs absents

    peau glabre à écoulement laminaire

    pas d’organes externes (pavillon auditif, organes génitaux* et mamelles**)

* refroidissement des testicules

** éjection du lait


2. Performances musculaires accrues

3. Augmentation de la densité : rôle mineur du rôle de

soutien du squelette

« atrophie »


Augmentation de la conductibilité thermique

1. Réduction des pertes thermiques:

pas de membres

inférieurs

corps cylindrique

Réduction de la surface corporelle

Epaisseur de graisse et circulation hypodermique

2. Economie de la chaleur:

Sinus vasculaires et contre-courant artères-veines: extrémités irriguées par sang « froid »

1 + 2 = bilan thermique positif


Augmentation pression hydrostatique

Pabsolue = Patm (1 bar) + Prelative (1 bar/10 m.)

Cachalot à 1000 m : 101 bars!!!

Loi de Boyle et Mariotte : Pression x Volume = constante

1. Réduction des espaces aériens

-Pas de sinus aérien, ni d’os pneumatique

(barotraumatisme chez l’homme)

2. Renforcement des voies respiratoires et du parenchyme pulmonaire

- Anneaux cartilagineux complets bronchioles terminales


3. Disposition de la cage thoracique

- Double incurvation des côtes = « accordéon » collapsus pulmonaire complet (-70 m)

4. rete mirabile à géométrie variable (« blood shift »):

double rôle:1. réserve de sang (thoracique)

2. occupe les « espaces libérés » (oreille)


Apnée prolongée

1. Caractéristiques de la respiration

1.1. Comparaison dauphin-homme

« Un dauphin, à volume pulmonaire égal, en inspirant 3 fois plus d ’air frais dont il tire deux fois plus d ’oxygène, profite six fois plus que l ’homme du contenu de chaque inspiration » Stenuit

1.2. Meilleure efficience des échanges

Rapidité de l ’échange de la barrière alvéolo-capillaire et double vascularisation des alvéoles

1.3. Réduction de l ’espace mort


2. Caractéristiques du sang

- taux d’hémoglobine

- affinité de l ’hémoglobine pour O2

- volume sanguin

3. Affinité de la myoglobine pour O2 (muscle = réservoir à O2 )

4. rete mirabile réseaux admirables = réservoir de sang

Distribués le long des vertèbres

Assure l ’irrigation cérébrale

5. Hypothermie progressive: réduction du métabolisme

Sang : enrichi en O2


ad
  • Login