Introduction générale
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 19

Introduction générale Principales contraintes Adaptations physiologiques Accidents de plongée PowerPoint PPT Presentation


  • 67 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Introduction générale Principales contraintes Adaptations physiologiques Accidents de plongée. Grand cachalot Physeter macrocephalus. Ordre : Cétacés Sous-ordre : Odontocètes le plus grand représentant. Champion de la plongée. Profondeur maximale : 3000 m Apnée maximale : 2 h

Download Presentation

Introduction générale Principales contraintes Adaptations physiologiques Accidents de plongée

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

Introduction générale

Principales contraintes

Adaptations physiologiques

Accidents de plongée


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

Grand cachalot Physeter macrocephalus

Ordre : Cétacés

Sous-ordre : Odontocètes

le plus grand représentant


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

Champion de la plongée

Profondeur maximale : 3000 m

Apnée maximale : 2 h

Vitesse de sonde : 150m/min

Vitesse de remontée : 120m/min


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

Baleines à bec: baleine à bec de Cuvier, de Gervais

Espèces pélagiques peu connues

Profondeur : -1885 m. (« record officiel 2006 »)


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

Introduction générale

Principales contraintes

Adaptations physiologiques

Accidents de plongée


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

  • Contraintes majeures et particularités de la plongée

  • Fluidité dans le milieu :

  • densité de l ’eau 800 x > densité de l’air

  • Augmentation de la conductibilité thermique :

  • eau 25 x > air

  • Augmentation pression hydrostatique :

    • 1 bar / 10 mètres


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

- Apnée prolongée : 90 minutes

- Plongée profonde et azote

- Apnée, hypercapnie et contrôle de la respiration

- Optiquement « milieu noir »


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

Profondeur:

Dauphin : -100 et -200 m., max. : -600 m.

Vitesse de remontée : 140 m./min !!! (homme: 10-20m./min)

Phoque commun: -200m.

Eléphant de mer: -300m.

Phoque de Weddell: -600m.

Record absolu :

- cachalot : plongée moyenne : -400 à -500 m.

Mais évidence sûre : -1136 m., supposé jusqu ’à -3000 m.

  • Baleine à bec: -1885 m. (2006)

  • Homme (apnéiste):

  • Poids constant: -111 m. (09/12/2006)

  • No limits: -183m. (28/8/2006)


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

Durée d’apnée

Dauphin : 15 min.

Phoque commun: 28 min.

Eléphant de mer: 40 min.

Phoque de Weddell: 73 min.

Record absolu : cachalot : 90 min à 120 min.

Homme:apnée statique: 9 min.04 sec. (13/12/2006)

13 min. 45 sec. (caisson hyperbare)


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

Introduction générale

Principales contraintes

Adaptations physiologiques

Accidents de plongée


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

Fluidité dans le milieu :Comment être hydrodynamique ?

  • Réduction des frottements :

    corps fusiforme

    membres postérieurs absents

    peau glabre à écoulement laminaire

    pas d’organes externes (pavillon auditif, organes génitaux* et mamelles**)

* refroidissement des testicules

** éjection du lait


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

2. Performances musculaires accrues

3. Augmentation de la densité : rôle mineur du rôle de

soutien du squelette

« atrophie »


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

Augmentation de la conductibilité thermique

1. Réduction des pertes thermiques:

pas de membres

inférieurs

corps cylindrique

Réduction de la surface corporelle

Epaisseur de graisse et circulation hypodermique

2. Economie de la chaleur:

Sinus vasculaires et contre-courant artères-veines: extrémités irriguées par sang « froid »

1 + 2 = bilan thermique positif


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

Augmentation pression hydrostatique

Pabsolue = Patm (1 bar) + Prelative (1 bar/10 m.)

Cachalot à 1000 m : 101 bars!!!

Loi de Boyle et Mariotte : Pression x Volume = constante

1. Réduction des espaces aériens

-Pas de sinus aérien, ni d’os pneumatique

(barotraumatisme chez l’homme)

2. Renforcement des voies respiratoires et du parenchyme pulmonaire

- Anneaux cartilagineux complets bronchioles terminales


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

3. Disposition de la cage thoracique

- Double incurvation des côtes = « accordéon » collapsus pulmonaire complet (-70 m)

4. rete mirabile à géométrie variable (« blood shift »):

double rôle:1. réserve de sang (thoracique)

2. occupe les « espaces libérés » (oreille)


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

Apnée prolongée

1. Caractéristiques de la respiration

1.1. Comparaison dauphin-homme

« Un dauphin, à volume pulmonaire égal, en inspirant 3 fois plus d ’air frais dont il tire deux fois plus d ’oxygène, profite six fois plus que l ’homme du contenu de chaque inspiration » Stenuit

1.2. Meilleure efficience des échanges

Rapidité de l ’échange de la barrière alvéolo-capillaire et double vascularisation des alvéoles

1.3. Réduction de l ’espace mort


Introduction g n rale principales contraintes adaptations physiologiques accidents de plong e

2. Caractéristiques du sang

- taux d’hémoglobine

- affinité de l ’hémoglobine pour O2

- volume sanguin

3. Affinité de la myoglobine pour O2 (muscle = réservoir à O2 )

4. rete mirabile réseaux admirables = réservoir de sang

Distribués le long des vertèbres

Assure l ’irrigation cérébrale

5. Hypothermie progressive: réduction du métabolisme

Sang : enrichi en O2


  • Login