Malformations vasculaires peripheriques
Download
1 / 53

MALFORMATIONS VASCULAIRES PERIPHERIQUES - PowerPoint PPT Presentation


  • 117 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

UNIVERSITÉ CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR FACULTE DE MEDECINE DE PHARMACIE ET D’ODONTO-STOMATOLOGIE. MALFORMATIONS VASCULAIRES PERIPHERIQUES. Dr Hassen BAKLOUTI Dr Ousmane SANO DES Imagerie médicale 2012/2013. OBJECTIFS. Enumérer et classer les différentes malformations vasculaires.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha

Download Presentation

MALFORMATIONS VASCULAIRES PERIPHERIQUES

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Malformations vasculaires peripheriques

UNIVERSITÉ CHEIKH ANTA DIOP DE DAKARFACULTE DE MEDECINE DE PHARMACIE ET D’ODONTO-STOMATOLOGIE

MALFORMATIONS VASCULAIRESPERIPHERIQUES

Dr Hassen BAKLOUTI

Dr Ousmane SANO

DES Imagerie médicale 2012/2013


Objectifs
OBJECTIFS

  • Enumérer et classer les différentes malformations vasculaires.

  • Poser l’indication de l’imagerie dans l’approche diagnostique des MFV.

  • Donner l’apport des différents moyens d’imagerie dans l’exploration et le traitement des MFV.


Malformations vasculaires peripheriques
PLAN

INTRODUCTION

  • CLASSIFICATION DE L’ISSVA

  • MOYENS D’IMAGERIE

  • RESULTATS

    • Malformation veineuse

    • Malformation capillaire

    • Malformation lymphatique

    • Malformation artério-veineuse

    • Forme mixte

    • Cas particulier : l’anévrysme

      CONCLUSION


Introduction
INTRODUCTION

  • Malformations vasculaires : perturbations innées de la morphogenèse sans prolifération cellulaire .Les vaisseaux capillaires, veineux ,lymphatiques ou artériels peuvent être concernés de façon isolée ou associée.

  • Sont exclues, les tumeurs vasculaires (hémangiome, etc.).

  • Dominées par la malformation veineuse.

  • Rôle capital de l’imagerie: indiquée en cas de doute diagnostique ou de bilan pré-thérapeutique (US/IRM+++)


Classification de l issva international society for the study of vascular anomalies
CLASSIFICATION DE L’ISSVAInternational Society for the Study of Vascular Anomalies

Classification des anomalies vasculaires fondée sur des données cliniques,

évolutives, histologiques et hémodynamiques (1996).


Moyens d exploration
MOYENS D’EXPLORATION

  • RADIOGRAPHIE STANDARD

    ECHO-DOPPLER

    IRM

    AUTRES


Radiographie standard
RADIOGRAPHIE STANDARD

ECHO-DOPPLER

  • PREMIERE INTENTION

  • Aspect morphologique de la MFV

  • Caractéristiques hémodynamiques +++ :

    • flux lent ou non enregistrable : malformation

    veineuse, capillaire, lymphatique ou mixte

    • flux rapide : malformationartério-veineuse

  • EXAMEN OPTIMAL

  • 2 incidences orthogonales

  • Recherche de phlébolithes +++

  • Etat des structures osseuses sous-jacentes


Malformations vasculaires peripheriques
IRM

DEUXIEME INTENTION

• Extension et rapports MFV/structures de voisinage.

• Caractéristiques hémodynamiques( séquences

dynamiques après injection de GADOLINIUM).

  • TDM

  • ARTERIOGRAPHIE : pas intérêt Dg

AUTRES


Malformation veineuse
MALFORMATION VEINEUSE

  • CLINIQUE

  • IMAGERIE+++

    TRAITEMENT


Malformation veineuse1
MALFORMATION VEINEUSE

  • Plus fréquente des MFV.

  • Enfant ou adolescent (+++), voire adulte jeune.

  • Siège variable : tête, cou, membres et tronc.

  • Dilatation veineuse à flux lent ou hémodynamiquement inactive

  • Bilan d’extension : infiltrationloco-régionale +++


Clinique
CLINIQUE

  • Tuméfaction, souvent unique, molle, non douloureuse

  • Majorée par une élévation de la pression veineuse locale (position déclive, pleurs, manœuvre de Valsalva , compression veineuse proximale, grossesse)

  • Sans augmentation de la chaleur locale ni thrill.

  • Parfois thromboses (douleur)


Radiographie standard1
RADIOGRAPHIE STANDARD

  • Phlébolithes : très typiques (opacité calcique par calcification du thrombus)


Radiographie standard2
RADIOGRAPHIE STANDARD

  • Atteinte corticale (hyperostose ou érosion)

  • Réaction périostée non agressive

  • Atteinte os spongieux (raréfaction osseuse focale, épaississement des travées osseuses).


Echo dopplefr
ECHO-DOPPLEFR

  • Structures anéchogènes lacunaires et tubulaires compressibles

  • Parfois des phlébolithes

  • Flux très lent, parfois imperceptible.

  • Manœuvres nécessaires : compression/ décompression.



Malformations vasculaires peripheriques
TDM

  • La MV est spontanément isodense se rehaussant faiblement et tardivement avec parfois des phlébolithes.

  • Très contributive pour le bilan d’extension en cas d’atteinte osseuse associée.


Malformations vasculaires peripheriques
TDM

  • La MV est spontanément isodense se rehaussant faiblement et tardivement avec parfois des phlébolithes.

  • Très contributive pour le bilan d’extension en cas d’atteinte osseuse associée.


Malformations vasculaires peripheriques
IRM

  • Bilan pré-op (caractère infiltrant des MV? / rapports avec organes de voisinage).

  • HypoT1- hyperT2

  • Rehaussement lent et progressif des lumières vasculaires (séquences tardives+++).

  • Structures hypoT1-T2 (phlébolithes, septa fibreux )

  • Prolifération graisseuse et atrophie musculaire en cas de MV intramusculaires (discuter angiosarcome, liposarcome) mais pas de vaisseaux nourrissiers.


Malformations vasculaires peripheriques
IRM

T2

T1


Malformations vasculaires peripheriques
IRM

T1 GAD

T2

T1


Arteriographie
ARTERIOGRAPHIE

  • Pas d’intérêt diagnostique

  • Normale ou veines dilatées visibles au temps tardif



Malformation lymphatique
MALFORMATION LYMPHATIQUE

  • CLINIQUE

  • IMAGERIE+++

    TRAITEMENT


Malformation lymphatique1
MALFORMATION LYMPHATIQUE

  • Anomaliede développement du système lymphatique

  • Localisée (lymphangiome kystique) ou diffuse (lymphoedème)

  • LK peut être macrokystique, microkystique (<2mm) ou mixte. • Age de survenue : 90% des cas avant 2 ans.

    • Topographie: tête et cou (70%), creux axillaires, paroi thoracique

  • Clinique: masse de consistance élastique, non pulsatile et non

    compressible.


Echo doppler
ECHO-DOPPLER

Forme macrokystique

Forme microkystique

Logettes très petites

aspect hyperéchogène hétérogène pseudo-tissulaire

• Renforcement postérieur des échos témoignant de son caractère kystique.

  • Logettes anéchogènesbien limitées, uni- ou multiloculaires séparées par des septa fibreux très fins

  • Contenu échogène parfois ( saignement ou d’infection) réalisant des niveaux avec un sédiment échogène déclive

  • Aucun flux au sein des logettes

  • Flux artériels pauvres au niveau des septa



Echo doppler2
ECHO-DOPPLER

Patient présentant une ML axillaire gauche


Malformations vasculaires peripheriques
TDM

  • Masse kystique polycyclique

  • TDM spontanée < US pour la détection des septa

  • INJECTION DE PRODUIT DE CONTRASTE NECESSAIRE


Malformations vasculaires peripheriques
IRM

  • Réservée pour la recherche de formes infiltrantes notamment crânio-cervicales et médiastinales

  • Et la cartographie pré-opératoire.

  • Logettes de signal liquidien hypo T1, HyperT2.

  • Septa hypoT1-T2 et se rehaussent après

    injection de chélates de gadolinium.

  • Niveaux liquide-liquide si saignement.


Malformations vasculaires peripheriques
IRM

T1

T2

T1 FAT SAT GADO


Malformations vasculaires peripheriques
IRM

T2

T1 GADO

T2




Malformations capillaires
MALFORMATIONS CAPILLAIRES

  • Angiome plan ou «tache de vin » : densification du réseau capillaire dermique superficiel

  • Télangiectasie: dilatation de petits vx cutanés formant de fines lignes rouges

  • Angiokératome: augmentation du calibre de vx cutanés+kératose

  • Diagnostic clinique et ne nécessite aucune exploration radiologique.


Malformation arterio veineuse
MALFORMATION ARTERIO-VEINEUSE

  • CLINIQUE

  • IMAGERIE+++

    TRAITEMENT


Malformations arterio veineuses
MALFORMATIONS ARTERIO-VEINEUSES

  • Plus rares et graves.

  • Communication anormale entre artères et veines (shunt hémodynamique actif)

  • Pas de réseau capillaire normal.

  • Présentes dès l’enfance

  • Masse chaude, battante,

    Thrill et souffle systolique

  • Peau en regard habituellement normale

  • MAV des extrémités peuvent induire une hypertrophie squelettique

  • Evolution imprévisible/ Complications graves (retentissement

  • local et détournement du flux sanguin) troubles

  • trophiques majeurs, hémorragie, insuffisance cardiaque.


Radiographie
RADIOGRAPHIE

  • Atteinte osseuse volontiers destructrice

  • Parfois des fractures pathologiques

  • Hypertrophie squelettique


Echo doppler3
ECHO-DOPPLER

Confirme le diagnostic :

  • Pas de masse tissulaire

  • Peloton Vx avec multiples structures tubulaires et tortueuses

  • Larges veines de drainage avec des flux artérialisés

  • Lit artériel dilaté et tortueux avec accélération vitesses circulatoires (pic systolique élevé > 1,5 m/s), flux diastolique élevé avec chute IR


Malformations vasculaires peripheriques
IRM

  • Pas de masse tissulaire

  • Structures serpigineuses

    rapidement circulantes vides de signal ou « flow void » (Hypo T1 et T2) (→)

  • Larges veines de drainage

  • Parfois œdème péri lésionnel en hyper T2

  • Angio-IRM: cartographie

    vasculaire Mais pas aussi fiable et précise que celle fournie par une

    angiographie numérisée.


Arteriographie1
ARTERIOGRAPHIE

  • Examen de référence (angio-architecture des MAV+++)

  • Précise les différents troncs artériels afférents au nidus

  • Shunts artério-veineux avec dilatation parfois anévrysmale des artères nourricières et retour veineux précoce

  • Examen invasif qui ne s’envisage que comme 1ier temps d’un éventuel geste.

  • Complété par un temps thérapeutique (embolisation endo-vasculaire).




Syndrome de klippel trenaunay
Syndrome de KLIPPEL TRENAUNAY

Forme mixte associant :

  • angiome plan ,

  • anomalies variables des veines du membres inf.

  • anomalies lymphatiques pf.

  • et un gigantisme monomélique.



Anevrysme
ANEVRYSME

  • Dilatation localisée artère, le plus souvent sous forme d'une poche reliée au reste de l'artère par un « collet ».

  • Progressive pouvant se rompre, provoquant une hémorragie interne : c'est la rupture d'anévrysme.


Facteurs etiologiques
FACTEURS ETIOLOGIQUES

  • Diabète, HTA, hypercholestérolémie, tabagisme, alcoolisme chronique,

  • Certaines maladies génétiques (maladie de Marfan, polykystose rénale, etc.),

  • Traumatisme ,

  • Infections, etc.


Echo doppler4
ECHO-DOPPLER

SUFFIT POUR L’EXPLORATION :

  • Confirme le dg (perte de parallélisme) / dimensions?

  • Assure le suivi :

    • Complications : Thrombus? Rupture?

    • Contrôle post-thérapeutique (endoprothèse).

  • Elimine un faux anévrysme



Faux anevrysme
FAUX ANEVRYSME

  • Hématome péri ou juxta artériel

  • Communiquant avec la lumière

  • Sans interface franche avec les tissus périphériques




Conclusion
CONCLUSION

  • L’imagerie des anomalies vasculaires des parties molles repose sur le couple écho-Doppler/IRM.

  • Echo-Doppler (examen de 1ière intention) : permet de classer les MFV à flux rapide (MAV) et à flux lent ou imperceptible (MV et LK).

  • IRM (examen de référence) : pour préciser rapport anomalie/structures de voisinage et établir la cartographie vasculaire.


ad
  • Login