Arr t cardio circulatoire chez le jeune sportif
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 42

Arrêt cardio-circulatoire chez le jeune sportif PowerPoint PPT Presentation


  • 120 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Arrêt cardio-circulatoire chez le jeune sportif. M Hanafi Service des urgences HMIMI. Piermario Morosini 14 avril 2012. Marc-Vivien Foe 28 ans Coupe de Confédérations Lyon - Juin 2003. Arrêt cardio-circulatoire chez le jeune sportif.

Download Presentation

Arrêt cardio-circulatoire chez le jeune sportif

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Arr t cardio circulatoire chez le jeune sportif

Arrêt cardio-circulatoire chez le jeune sportif

M Hanafi

Service des urgences HMIMI

Piermario Morosini 14 avril 2012


Arr t cardio circulatoire chez le jeune sportif

Marc-Vivien Foe 28 ans

Coupe de Confédérations

Lyon - Juin 2003


Arr t cardio circulatoire chez le jeune sportif1

Arrêt cardio-circulatoire chez le jeune sportif

  • Malgré une incidence faible.

  • Impact médiatique énorme.

  • Chaque accident fait la une de l’actualité.

  • 2 640 000 ref sur google

  • Mort subite du jeune sportif n’est pas acceptée.

  • Il y’a une pression sur le corps médical pour prévenir et pour améliorer la survie des victimes.

  • Rythme imposé aux sportifs de haut niveau.

  • Entretien la suspicion sur le rôle du dopage


D finition mort subite du sportif

Définition: mort subite du sportif

Arrêt cardio-circulatoire

Apparition brutale et inattendue

En dehors de tout traumatisme sévère chez une personne alors considérée en bonne santé.

durant ou jusqu’à 1 heure suivant la pratique d’un sport.


D finition sportif de haut niveau

Définition: sportif de haut niveau?

  • La pratique sportive de haut niveau est définie par un entraînement sportif de plus de 10 h par semaine.


Epidemiologie

EPIDEMIOLOGIE

La mort subite frappe 1 sur 1000/ an dans la population générale.

Deux athlètes sur 100.000 âgés de 12 à 35 ans meurent chaque année d’arrêt cardiaque.

Cette proportion est de 0,7 pour 100.000. dans la même tranche d’âge chez le non sportif.

Le sport de haut niveau augmente le risque de (2 à 2.5 fois) de mort subite/situation de repos.


Le b n fice du sport n est pas remis en question

le bénéfice du sport n’est pas remis en question.


Mort subite et pratique sportive les quatre facteurs de risque

MORT SUBITE ET PRATIQUE SPORTIVELES QUATRE FACTEURS DE RISQUE

AGE

SEXE MASCULIN 9 H/1F

CARDIOPATHIE SOUS - JACENTE

ACTIVITE PHYSIQUE INTENSE


Environnement

Environnement

  • Peut accroître les contraintes cardiovasculaires:

    • Chaleur

    • Humidité

    • Froid

    • Altitude

    • Milieu aquatique

  • +/- compétition

  • +/- contexte d’infection intercurrente « bénigne »

  • +/- prise de drogues ou de produits dopants, cigarette


Mort subite du sportif la mort d un cardiaque ignore

MORT SUBITE DU SPORTIF : LA MORT D’UN CARDIAQUE IGNORE

Deux références anatomo-pathologiques

Italie ( Corrado,Basso,Thiene et coll.

N = 55)*

U.S.A.(Maron et coll. N = 158)

*

*Examen anatomopathologique systématique et par la même équipe de toutes les morts subites < 35 ans de 1979 à 1999 en Venetie


Arr t cardio circulatoire chez le jeune sportif

MORT SUBITE DU SPORTIF : CARDIOPATHIES DIFFERENTES SELON L’AGE

AVANT 35 ANS : Causes nombreuses Congénitales le plus souvent Variabilité « géographique »*

APRES 35 ANS: Cause quasi -unique et acquise :

athérome coronaire

*Liée à des différences ethniques ,d’âge,de niveau sportif, de stratégie de dépistage médical,d’évolution des connaissances sur l’existence de certaines cardiopathies,enfin des conditions d’autopsies


Mort subite sportif 35ans u s a 1985 1995 n 158 maron bj moyenne d ge 17 ans 52 blancs 44 noir s

MORT SUBITE SPORTIF < 35ANS* U.S.A. 1985 / 1995 . (N = 158) .Maron BJ.*Moyenne d’âge :17 ans 52% blancs 44%noirs


Mort subite sportif 35ans venetie 1979 1999 n 55 corrado d moyenne d ge 23 8 ans

MORT SUBITE SPORTIF < 35ANS* Venetie 1979 / 1999 N=55 . Corrado D. *moyenne d’âge 23.8 ans


C m h

C.M.H

Transmission familiale, autosomique, dominante,

Peu symptomatique

Examen médical négatif 98% cas

ECG de repos performant

Diagnostic évoquéà l’échographie


Arr t cardio circulatoire chez le jeune sportif

Dysplasie Ventriculaire Droite ArythmogèneVirmani et coll.Sudden death and partiel absence of the right ventricular myocardiumInstitut de Pathologie des Forces Armées de Washington.Arch.Path.Lab.Med 1982,106,163-167

Mort subite premier signe révélateur de la maladie

Dégénérescence fibro-adipeuse du VD(anomalie congénitale suggérant un substrat héréditaire)

ECG:augmentation onde P, un empatement à la fin des QRS : onde epsilon

Risque élevé de mort subite par trouble du rythme: tachycardies ventriculaires récidivantes et des ESV à retard gauche

Corrado (2003) étude italienne:DVDA est la première cause de mort subite


Commotio cordis

Commotio Cordis

  • Traumatisme direct par un projectile de petite taille

    Choc avec un autre joueur

  • Décès par fibrillation ventriculaire secondaire au choc (choc sur la partie centrale du coeur, pendant la phase vulnérable de la repolarisation)

  • Fréquente dans les séries USA

  • adolescents.


Arr t cardio circulatoire chez le jeune sportif

Mécanismes de la mort subite au cours du sport

Gâchette

Mort subite

Foyer arythmogène

Intensité exercice

Système neuro végétatif

Environnement

+

Prédisposition génétique


La fv d c s en quelques minutes

La FV = décès en quelques minutes


Gagner du temps

Gagner du temps…

En l’absence de RCP, la survie diminue de 10% chaque minute


Cas clinique marc vivien fo

Cas clinique: Marc Vivien Foé

Le 26.6.2003 Marc Vivien Foé:28 ans,milieu de terrain camerounais,s’écroule prés du rond central du stade de Gerland à Lyon à la 72ème minute de la demi-finale de la coupe des confédérations :Caméroun-Coulombie(1-0).

Pas de défibrillation semi-automatique ???

L’hypothèse d’une rupture d’anévrisme cérébral a été soulevée initialement

Rapportd’autopsie:MVF est décédé d’une arythmie cardiaque imputée à une hypertrophie cardiaque congénitale ou cardiomyopathie hypertrophique congénitale

Souffrait d’une GEA 3 j avant le match: hypokalièmie,hypovolémie par déshydratation ayant généré un trouble du rythme paroxystique:autre hypothése

Analyses toxicologiques de l’urine, sang, LCR, liquide biliaire et gastrique sont revenues négatives.


Les moyens de reanimation

LES MOYENS DE REANIMATION

Lenteur des secours

Inadéquation de la PEC médicale avec les recommandations internationales sur les gestes élémentaires de survie

Nécessité d’une équipe de réanimation ?

D’un matériel de réanimation cardio-pulmonaire au cours des manifestations sportives.

Bouteille d’oxygène,canule de Guedel,masque à haute concentration d’O2,cathéter veineux,matériel d’intubation.

DEFIBRILLATEUR SEMI-AUTOMATIQUE +++


Prise en charge

PRISE EN CHARGE

  • ACR : absence de réactivité + absence de mouvement respiratoire pendant 10 sec

  • Réanimation cardiopulmonaire immédiate :

    • MCE 100/mn

    • (VC : 2 insufflations/15 massages)

    • DSA :

      • Choc indiqué : FV

      • Choc non indiqué : Activité cardiaque spontanée

  • Efficace (Las Vegas : 74% de survie si DSA < 3mn)

  • Pb : Matériels, Personnels, Prise en charge secondaire


  • R aliser le massage cardiaque

    Réaliser le massage cardiaque

    • faire circuler le sang et transport de l'oxygène vers les organes.

    • Allongez la victime sur une surface dure

    • Placez-vous à genoux, sur le côté de la victime.

    • Positionner vos mains l'une sur l'autre, au milieu du thorax, entre les deux seins, les bras bien tendus.

    • Appuyez de tout votre poids, bien au-dessus : ce ne sont pas les bras ni les mains qui appuient mais tout le corps.

    • Pratiquez 100 compressions par minute, par séquences de 30 compressions consécutives. Vous devez à chaque fois appuyer très fort, pour enfoncer la cage thoracique de 5 cm a 6 cm. Veillez à bien relâcher entièrement entre chaque compression. Recommencer des séquences de 30 compressions, jusqu'à l'arrivée des secours.

    • Même si vous avez l'impression de mal effectuer le geste, continuez : mieux vaut un massage cardiaque imprécis que pas de massage cardiaque du tout.


    D fibriller le c ur une chance suppl mentaire de survie

    Défibriller le cœur , une chance supplémentaire de survie

    • Les défibrillateurs automatisés externes sont très simples d'utilisation. Leur rôle : délivrer un choc électrique pour permettre au coeur de se remettre à battre efficacement. Ces appareils sont fiables à 99,9 %.

    • Défibriller pour faire repartir le coeur.

    • Ouvrez-le : une voix électronique vous donne les instructions à suivre. Elle vous explique d'abord comment placer les électrodes, sur la peau nue de la victime : l'une doit se situer sous l'aisselle gauche, l'autre sur la poitrine côté droit.

    • L’appareil fait lui-même le diagnostic et délivre le choc si c’est nécessaire : donc pas de risque de se tromper !

    • Éloignez-vous du corps de la victime pendant que le défibrillateur délivre l'impulsion électrique. Le défibrillateur va alors vérifier si le coeur est reparti et vous donnera les instructions à suivre.


    D fibrillation semi automatique

    Défibrillation semi-automatique

    Utilisable par tous….

    Décret N° 2007-705 du 4 Mai 2007


    Arr t cardio circulatoire chez le jeune sportif

    développer l’installation de défibrillateurs dans les structures sportives 

    décret 2007


    Depistage les recommandations de lausanne f i f a d cembre 2004

    DEPISTAGE:Les recommandations de Lausanne.F.I.F.A Décembre 2004

    Visite médicale d’aptitude +++

    Interrogatoire: mort subite familiale, signes fonctionnels, facteurs de risque: tabac,alcool

    Examen clinique minutieux

    Etape1:ECG 12 dérivations au repos

    Etape 2: si ATCD personnels ou familiaux sont positifs, si ECG est +

    Echocardiographie

    Test d’effort maximum, ECG de 24 h

    Dépistage parmi les membres de la famille


    Recommandations

    RECOMMANDATIONS

    Plusieurs décès ont été enregistrés sur les terrains de sport du monde entier depuis la mort du milieu de terrain camerounais Marc-Vivien Foé.

    Le Comité international olympique (CIO) a demandé aux médecins des clubs d'améliorer la surveillance de leurs athlètes afin de réduire le nombre de décès par crises cardiaques pendant les compétitions.

    FIFA:échocardiographie pour tous les joueurs participant au Mondial 2006 en Allemagne.

    Identifié les sportifs porteurs de CMH;la cause la plus fréquente de mort subite.

    Equipe de réanimation sur le terrain avec un DSA.

    LNF: acquisition de DSA et stages de formation aux médecins des clubs .


    La prevention par le respect des regles de bonne pratique

    LA PREVENTION PAR LE RESPECT DES REGLES DE BONNE PRATIQUE

    CŒUR ET ACTIVITE SPORTIVE :

    LES 10 REGLES D’OR

    selon le

    CLUB DES CARDIOLOGUES DU SPORT


    Arr t cardio circulatoire chez le jeune sportif

    Je respecte toujours un échauffement et une récupération de 10 min lors de mes activités sportives

    Je bois 3 à 4 gorgées d’eau toutes les 30 minutes d’exercice

    J’évite les activités intenses par des températures extérieures inf à -5° ou sup à +30°

    Je ne fume jamais 1 heure avant ni 2 heures après une pratique sportive

    Je ne prends jamais de douche froide dans les 15 min qui suivent l’effort

    Je ne fais pas de sport intense si j’ai de la fièvre, ni dans les huit jours qui suivent un épisode grippal


    Arr t cardio circulatoire chez le jeune sportif

    • Je pratique un bilan médical avant de reprendre une activité sportive intense si j’ai plus de 35 ans pour les hommes et 45 ans pour les femmes

    • Je signale à mon médecin toute douleur dans la poitrine ou essoufflement anormal survenant à l’effort

    • Je signale à mon médecin toute palpitation cardiaque survenant à l’effort ou juste après l’effort

    • Je signale à mon médecin tout malaise survenant à l’effort ou juste après l’effort


    Conclusion

    Conclusion

    • Le sport de haut niveau augmente le risque de mort subite sur le terrain.

    • souvent cardiopathie silencieuse.

    • Pratique déraisonnable sans encadrement médical.

    • Le mécanisme = fibrillation ventriculaire.

    • L’organisation des secours doit permettre une défibrillation en moins de 2 à 3 min.

    • La reduction des accidents passera surtout par une politique de prevention.


  • Login