Slide1 l.jpg
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 1

These drugs may increase myocardial infarction—and patients may need to be told. BMJ 2004;329:1248–9 : bmj/cgi/reprint/329/7477/1248 PowerPoint PPT Presentation


  • 51 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Ce que passent sous silence les experts de la Haute Autorité de Santé :. Les travaux embarassants de Martin STRAUSS et al. : Alors que les IEC ont prouvé qu’ils protégeaient contre l’infarctus du myocarde, les sartans pourraient même en augmenter le risque ! .

Download Presentation

These drugs may increase myocardial infarction—and patients may need to be told. BMJ 2004;329:1248–9 : bmj/cgi/reprint/329/7477/1248

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Slide1 l.jpg

Ce que passent sous silence les experts de la Haute Autorité de Santé :

Les travaux embarassants de Martin STRAUSS et al. : Alors que les IEC ont prouvé qu’ils protégeaient contre l’infarctus du myocarde, les sartans pourraient même en augmenter le risque !

Trois cardiologues canadiens et britanniques emmenés par Martin STRAUSS de Toronto, ont analysé scrupuleusement l’ensemble des études sartans versus placebo. Leurs travaux mettent en évidence une augmentation paradoxale du risque d’infarctus du myocarde avec les sartans. Dans 9 des 11 études cliniques les plus importantes comparant un sartan au placebo, davantage d’infarctus du myocarde sont observés avec les sartans ; La différence est significative dans deux essais : VALUE et CHARM-alternative ; L’étude VALUE a comparé chez 15.000 patients à haut risque CV le valsartan à l'amlodipine, avec un suivi de 4,2 ans : 19% d'infarctus fatals ou non en plus avec le valsartan (p=0,02) ; L'étude CHARM-alternative, enregistre 36% d'infarctus du myocarde en plus dans le groupe candesartan en dépit d'une réduction de la pression artérielle. Les auteurs avancent des explications biologiques ou pharmacodynamiques pour expliquer ce paradoxe des ARAII. A noter que la dernière étude, ONTARGET ne lève pas le doute, retrouvant davantage d'IDM avec le telmisartan que le ramipril.

D’après Martin STRAUSS et al.

Unraveling the ARB-MI Paradox. M. H. STRAUSS, A. S. HALL. Circulation. 2006;114:838-854. Circulation. 2006;114:838-854 : http://circ.ahajournals.org/cgi/content/full/114/8/838

These drugs may increase myocardial infarction—and patients may need to be told. BMJ 2004;329:1248–9 : http://www.bmj.com/cgi/reprint/329/7477/1248


  • Login