Introduction etat des lieux et perspectives de l oncog riatrie
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 37

Introduction : Etat des lieux et perspectives de l’ oncogériatrie PowerPoint PPT Presentation


  • 77 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Introduction : Etat des lieux et perspectives de l’ oncogériatrie. François GUILLEMIN Philippe VIGOUROUX Hervé CURE Ivan KRAKOWSKI Jean-Yves NIEMIER Christine PERRET-GUILLAUME Hubert ROUSSELOT. Mots d’accueil. Pr F. GUILLEMIN Dr L. TOURNIER-RANGEARD (P. VIGOUROUX).

Download Presentation

Introduction : Etat des lieux et perspectives de l’ oncogériatrie

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Introduction etat des lieux et perspectives de l oncog riatrie

Introduction : Etat des lieux et perspectives de l’oncogériatrie

François GUILLEMIN

Philippe VIGOUROUX

Hervé CURE

Ivan KRAKOWSKI

Jean-Yves NIEMIER

Christine PERRET-GUILLAUME

Hubert ROUSSELOT


Mots d accueil

Mots d’accueil

Pr F. GUILLEMIN

Dr L. TOURNIER-RANGEARD

(P. VIGOUROUX)


Pr sentation sofog

Présentation SoFOG

Hervé CURÉ

Président de la Société Francophone d’Onco-Gériatrie

Printemps de l’Oncogériatrie

Nancy, jeudi 8 mars 2012


Que signifie sofog

Que signifie SoFOG ?

  • SoFOG = la seule société scientifique d’onco-gériatrie en France

  • SoFOG = concerne tous les pays francophones : Québec, Tunisie, Algérie, Maroc, etc…

  • SoFOG = évolution de

    • en novembre 2010

    • Officiellement créée en avril 2011 après dépôt des statuts

      (aujourd'hui, plus de 100 membres)

    • 1er Congrès en septembre 2011 = les 7èmes EPOG à Lyon

    • 2ème Congrès en septembre 2012 = les 8èmes EPOG à Nantes


Introduction etat des lieux et perspectives de l oncog riatrie

  • Présidents d’Honneur :

    • Howard Bergman

    • Jean-Pierre Droz

  • Bureau :

    • Président : Hervé Curé

    • Vice-Président : Olivier Guérin

    • Trésoriers : Laurent Teillet et Elisabeth Carola

    • Secrétaires : ElénaPaillaud et Thomas Aparicio


Conseil d administration

Conseil d’Administration


Conseil scientifique

Conseil Scientifique


R flexions de la sofog pour les soins en onco g riatrie

Réflexions de la SoFOGpour les Soins en Onco-Gériatrie

  • C’est de la médecine interne

    Prise en compte globale de co-morbidités, des polymédications…

  • Avec des spécificités propres aux cancers des personnes âgées

    Prise en compte des facteurs pronostiques, des facteurs prédictifs de réponse pour optimiser au mieux le choix de la stratégie thérapeutique

  • Où l’expertise du médicament est essentielle

    Adaptation des traitements spécifiques et des soins de support

     Objectif : bénéfice/risque


R flexions de la sofog pour l organisation des soins

Réflexions de la SoFOGpour l’Organisation des Soins

  • Importance de la collégialité des décisions pour optimiser la prise en charge RCP +++

  • Nécessité d’une adaptation des soins de support : VVC, anti-émétiques, FCH, nutrition, etc…

  • Facilitation de l’accès à la recherche clinique

  • Nécessité d’une organisation rigoureuse des soins de suite : médecin généraliste, SSR, HAD

  • Besoin d’une évaluation en continue des pratiques en onco-gériatrie

    Objectif : un parcours de soins spécifique


R flexions de la sofog sur les quipes de soins en onco g riatrie

Réflexions de la SoFOG sur les Équipes de Soins en Onco-Gériatrie

 Objectif : le binôme Oncologue-Gériatre est la plaque tournante


R flexions de la sofog pour la politique sanitaire en onco g riatrie

Réflexions de la SoFOG pour la Politique Sanitaire en Onco-Gériatrie

  • Il œuvre pour la Bientraitance des personnes âgées

  • Il milite pour l’accès au Dépistage organisé après 74 ans

  • Il applique le Plan Cancer II (équité des soins)

     Objectif : reconnaissance de l’Onco-Gériatrie française


Sofog et politique sanitaire

SoFOG et politique sanitaire

  • SoFOG est membre associé du « Conseil National de Cancérologie » (CNC) depuis janvier 2010

  • SoFOG espère devenir le seul partenaire de l’Institut National du Cancer (INCa) et des unités UCOG (Unité de Coordination en Onco-Gériatrie), demain….

  • SoFOG est la branche française de la SIOG comme l’était Gépo-g-France


Sofog siog 10 priorities

SoFOG/SIOG-10 priorities

  • To act into the worldwide medical community that geriatric oncology concerns patients older than 75 years, definitively (= preambule).

  • To promote geriatric evaluation for all the cancer patients older than 75 years before their taking over, systematically.

  • To promote specific clinical research ( to 10 % inclusions in therapeutical protocols) by all the cancer patients older than 75 years and treated by chemotherapy.

  • To realize PK/PD studies with new but also ancient drugs of chemotherapy systematically.

  • To promote large fundamental studies concerning cancers in old people

  • To promote learning of onco-geriatry during the medical studies and to promote complementary education of nurses in our French medical institutions about geriatric evaluation and patient education specially.

  • To realize specifics international guidelines concerning treatments patients older than 75 years.

  • To encourage creation of national cancer registers by patients older 75 years in each country and to promote worldwide epidemiological studies in onco-geriatry.

  • To encourage creation of an international association of patients to fight against cancer fatality in old people.

  • To realize some political actions as : enlargement of the age limit for breast and colon cancer screening or promotion of financial supports for old disabled patients with cancer treatment in community.


Oncolor le r seau r gional de canc rologie rrc de lorraine

ONCOLORLe réseau régional de cancérologie (RRC)de Lorraine

Ivan Krakowski

CN001


Organisation de la canc rologie

Organisation de la cancérologie

  • National : Ministères et Institut National du Cancer (INCa)

  • Grande Région : 7Cancéropoles (recherche)

  • Région : Agence Régionale de Santé (ARS)

    • Réseau Régional de Cancérologie

    • Autres : IREPS (prévention - éducation à la santé), Observatoire régional de santé (ORS  santé de la population)

    • Etablissements à périmètre régional : CHU, CRLCC constituant le Pôle régional decancérologieexpertise, recours, enseignement, recherche

  • Département

    • structures de gestion du dépistage des cancers

  • Territoire

    • établissements autorisés pour les traitements du cancer (chirurgie, radiothérapie et chimiothérapie)

    • établissements associés (soins de suite et de réadaptation, chimiothérapie déléguée)

    • Les professionnels de santé de proximité libéraux et autres organisations (HAD, Réseaux de territoires, SSIAD, …)


Le cancer en lorraine

Le cancer en Lorraine

72 établissements membres (16 à venir) dont 36 établissements autorisés (3 à venir)

≈ 500 médecins concernés par la cancérologie

24 OM, 25 RT, 4 chir excl.

2.3 M habitants

13 000 nouveaux cas de cancer/an

6500 décès/an

30 000 patients

Printemps de l’oncogériatrie 2012

CN001


Les missions et le r le du r seau r gional de canc rologie

Les missions et le rôle du réseau régional de cancérologie

  • Promotion et amélioration de la qualité

  • Promotion d’outils de communication communs

  • Aide à la formation - l’information des professionnels de santé

  • Information des patients et proches

  • Recueil de données d’activités en cancérologie et évaluation des pratiques

  • Coordination des acteurs régionaux

  • Tous les établissements autorisés à traiter le cancer doivent être membres d’un réseau de cancérologie

     Pas de prise en charge des patients

     Rôle d’organisation et de coordination des acteurs


6 coordination des acteurs

6. Coordination des acteurs

  • Organisation de l’interface ville - hôpital

  • Organisation de la chimiothérapie à domicile

  • Réseau OncolorPédiatrie

  • Mise en place d’une Equipe Mobile régionale de Recherche Clinique

  • Organisation et pratiques en oncogériatrie


2 outils communs du r seau oncolor

2. Outils communs du réseau Oncolor


Le plan cancer 2009 13

Le Plan Cancer 2009-13

Un complément du 1er Plan Cancer …

CN001


Les 6 axes du 1 er plan cancer

Les 6 axes du 1er plan cancer

  • Prévention

  • Dépistage

  • Soins

  • Enseignement

  • Recherche

  • L’Institut National du Cancer (INCa)


Axe soins

Axe soins

  • Mesure 18 : Personnaliser la prise en charge et renforcer le rôle du médecin traitant

  • Mesure 19 : Renforcer la qualité des prises en charges pour tous les malades

  • Mesure 20 : Soutenir la spécialité d’anatomopathologie

  • Mesure 21 : Garantir un égal accès aux traitements et aux innovations

  • Mesure 22 : Soutenir la radiothérapie

  • Mesure 23 : Développer des prises en charges spécifiques pour les personnes atteintes de cancers rares, de prédisposition génétique et pour les PERSONNESÂGÉES, enfants & adolescents

  • Mesure 24 : Répondre aux défis démographiques des professions et former de NOUVELLES COMPÉTENCES


Introduction etat des lieux et perspectives de l oncog riatrie

VERS LE TERRITOIRE DE SANTÉ

les soins de support

Psycho

oncologie

DE LA (LES) STRUCTURE(S) DE CANCEROLOGIE

Accompagnement social

Nutrition

« Algologie »

Gériatrie

Rééducation

Soins palliatifs

Addictologie

Abords veineux

Infectiologie

ERI …

Oncologie

chirurgicale

RCP

Oncologie

médicale

Interformation

&

Organisation

les soins spécifiques

Oncologie

radiothérapique

Oncologie intra

spécialités

3C

Centre Coordination Cancéro

Adapté de I. Krakowski In : Rev. Praticien, 1987-2042, Vol. 56, N°18, 30/11/06.

Printemps de l’oncogériatrie 2012


L exemple du parcours onco g riatrique

Oncologue

Gériatre

L’EXEMPLE DU PARCOURS ONCO-GÉRIATRIQUE

Diagnostic

Le suivi

Fin de vie

« Survivors »

  • - EGS

  • - Détecter vulnérabilité

  • - Prédire risques du traitement

  • Prédire espérance de vie

  • - Gérer avant, pendant et après (maladie aigue, décompensation)

  • Gérer les complications des traitements

- Unité de soins palliatifs

- Accompagnement du patient âgé

  • Identifier les survivants

  • gestion des séquelles de traitements

  • Second cancers

  • médecine préventive

Médecin généraliste

Soins oncologiques de support

CN001


Introduction etat des lieux et perspectives de l oncog riatrie

Etablissements MCO

SOINS SPECIFIQUE DE LA PATHO.

CAOSP des CH MCO

Médecin traitant

SOINS DE SUPPORT :

Acc social, Douleur & Sympt., Nutrition, Rééduc-réa., Soins palliatifs, Soutien psy …

PATHO. CHRONIQUES

PROJET ORGANISATION DES RESEAUX

SROS LORRAINE

Equipe coordination du RT

Coord méd

Coord soins

Coord admin

SSIAD

Autres Pro. libéraux

HAD

PATHOLOGIES CHRONIQUES : Addicto, Allergo, Cancéro, Cardio, Diabèto, Géronto, Néphro, Neuro, Obstétrique, Pneumo, Rhumato, VIH …

Soutien et Soins du RR

(mesures nouvelles et mesures dérogatoires)

Etablissements SSR, EHPAD

LEGENDE

RÉSEAUX RÉGIONAUX

CIBLES : EQUIPE COORDINATION DU RT, PROFESSIONELS ± MALADES

EXPERTISE, FORM DONT ETP, EVALUATION, REGISTRE, SOINS EXCEPTIONNELLEMENT

CAOSP des CH MCO : Cellule d’Aide à l’Organisation des Soins de Proximité pour Coordination intra et extra hospitalière et expertises des équipes des CH

CIBLE : EQUIPE COORDINATION DU RT, PROFESSSIONELS

Réseaux territoriaux

CIBLE :

PROF / MALADES

SOINS, ETP

SOINS SPÉCIFIQUES assurés par l’équipe libérale avec le soutien de la coordination et les reco. du RR

SOINS DE SUPPORT assurés par l’équipe libérale avec le soutien de la coordination et les reco. du RR

ARS Lorraine. 2011


L oncog riatrie comment am liorer la prise en charge de la personne g e atteinte de cancer

L’Oncogériatrie : comment améliorer la prise en charge de la personne âgée atteinte de cancer ?


L offre oncog riatrique en lorraine

L’offre oncogériatrique en Lorraine


Introduction etat des lieux et perspectives de l oncog riatrie

  • Organisation au sein du Pôle Régional de Cancérologie

  • effective depuis 6 ans dans les deux Etablissements de Santé à partir des structures oncologiques et gériatriques existantes et sans allocation de ressource spécifique pour cette activité

  • L’activité oncogériatrique s’est développée dans les deux Etablissements de Santé (CHU et Centre Alexis Vautrin (CAV) faisant partie des CLRCC), à partir des structures oncologiques et gériatriques existantes


Introduction etat des lieux et perspectives de l oncog riatrie

  • Au CHU le développement de l’oncogériatrie est inscrit au projet d’établissement, il s’agit aussi d’un axe prioritaire de développement du pôle de gérontologie qui comporte un service de médecine gériatrique, un SSR et une USLD

  • Au Centre Alexis Vautrin une action sur la spécificité gériatrique est engagée au niveau du service interdisciplinaire de soins de support pour les patients en oncologie (SISSPO) depuis 2004.


Le projet ucog lorraine

Le projet UCOG Lorraine


D ploiement national d unit s de coordination en oncog riatrie ucog

Déploiement national d’unités de coordination en oncogériatrie - UCOG

CN001


Introduction etat des lieux et perspectives de l oncog riatrie

  • Projet porté par les 2 structures CHU-CAV.

  • Dossier soumis à l’avis de l’INCA

  • Projet d’envergure régionale, volonté et nécessité d’inclure tous les professionnels de santé lorrains.

  • Objectifs de l’Inca :

    • Mieux adapter les traitements des patients âgés atteints de cancer par des décisions conjointes oncologues-gériatres

    • Promouvoir dans la région la prise en charge des patients âgés atteints de cancer afin de la rendre accessible à tous

    • Contribuer au développement de la recherche en oncogériatrie

    • Soutenir la formation et l’information en oncogériatrie


D cision multidisciplinaire rcp

Centres Hospitaliers habilités à traiter le cancer (3C)Centres Hospitaliers Régionaux

Médecin généralistemédecin coordonnateur MdeROncologuesGériatres

Évaluation

Oncologique

Décision Multidisciplinaire (RCP)

BinômeOncologue - Gériatre

Plan personnalisé de soin

PERSONNE AGEE atteinte de CANCER

Évaluation

Oncogériatrique

Équipe opérationnelle

De coordination de l’UCOG

Comité de Pilotage UCOG


Introduction etat des lieux et perspectives de l oncog riatrie

Nous souhaitons promouvoir dans la région la prise en charge des patients âgés atteints de cancer afin de la rendre accessible à tous

  • Ceci doit passer par le renforcement du maillage de la région Lorraine existant, basé sur le 3C. Des contacts ont été établis avec les principaux centres participant au 3C. Nous souhaitons constituer des binômes oncologues-gériatres pour chaque centre, dans les quatre départements formant la région Lorraine.

  • Un déploiement progressif sur l’ensemble des centres volontaires de la région est prévu dans un délai de trois ans après la création de l’UCOG.

  • L’équipe opérationnelle de l’UCOG s’impliquera dans les différentes structures pour permettre la formation à l’Oncogériatrie des différentes équipes et des équipes mobiles, le partage d’expérience et la diffusion d’outils communs.

  • Cela favorisera la diffusion des recommandations de prise en charge.


Conclusion

Conclusion

  • Une dynamique oncogériatrique est présente en Lorraine.

  • Nécessité de poursuivre le développement de cette expertise.

  • La gériatrie nancéenne continuera à porter ce projet (… quelque soit la réponse de l’Inca).


  • Login