DE d’Orthoptie – 3ème Année – Cours n° 4
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 160

DE d’Orthoptie – 3ème Année – Cours n° 4 2007-2008 PowerPoint PPT Presentation


  • 57 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

DE d’Orthoptie – 3ème Année – Cours n° 4 2007-2008 Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques. Dr Isabelle INGSTER-MOATI- Université Paris 7 Diderot - Hôpital Necker. DE d’Orthoptie – 3ème Année – Cours n°4 2006-2007 Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Download Presentation

DE d’Orthoptie – 3ème Année – Cours n° 4 2007-2008

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


DE d’Orthoptie – 3ème Année – Cours n° 4

2007-2008

Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Dr Isabelle INGSTER-MOATI- Université Paris 7 Diderot - Hôpital Necker


DE d’Orthoptie – 3ème Année – Cours n°4

2006-2007

Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Cours n°1 : Rappels d’Electrophysiologie Générale

Cours n°2 : Electro-Oculogramme sensoriel

Cours n°3 : Electrorétinogrammes et Potentiels Evoqués Visuels

Cours n°4 : Applications Enfants

Cours n°5 : Applications Visuelles motrices

Dr Isabelle INGSTER-MOATI- Université Paris 7 Diderot - Hôpital Necker


DU Explorations Fonctionnelles Visuelles

Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Indications chez l’Enfant


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Indications chez l’Enfant

1/ confirmer un dg suspecté cliniquement


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Indications chez l’Enfant

1/ confirmer un dg suspecté cliniquement

2/ rechercher des atteintes infra-cliniques


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Indications chez l’Enfant

1/ confirmer un dg suspecté cliniquement

2/ rechercher des atteintes infra-cliniques

3/ apprécier l’acuité visuelle à l’âge pré-verbal


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Indications chez l’Enfant

1/ confirmer un dg suspecté cliniquement

2/ rechercher des atteintes infra-cliniques

3/ apprécier l’acuité visuelle à l’âge pré-verbal

4/ évaluer une toxicité rétinienne médicamenteuse


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Indications chez l’Enfant

1/ confirmer un dg suspecté cliniquement

2/ rechercher des atteintes infra-cliniques

3/ apprécier l’acuité visuelle à l’âge pré-verbal

4/ évaluer une toxicité rétinienne médicamenteuse

5/ effectuer des expertises médico-légales


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Indications chez l’Enfant

1/ confirmer un dg suspecté cliniquement

2/ rechercher des atteintes infra-cliniques

3/ apprécier l’acuité visuelle à l’âge pré-verbal

4/ évaluer une toxicité rétinienne médicamenteuse

5/ effectuer des expertises médico-légales

6/ participer à des études génétiques,…


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (1) :

1/ Accueil de l’Enfant (prise de RDV)


  • Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

  • Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (1) :

  • 1/ Accueil de l’Enfant (prise de RDV)

  • 2/ Mise en confiance des parents et de l’enfant

  • explications


  • Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

  • Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (1) :

  • 1/ Accueil de l’Enfant (prise de RDV)

  • 2/ Mise en confiance des parents et de l’enfant

  • explications

  • 3/ Nécessité d’une équipe entraînée


  • Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

  • Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (1) :

  • 1/ Accueil de l’Enfant (prise de RDV)

  • 2/ Mise en confiance des parents et de l’enfant

  • explications

  • 3/ Nécessité d’une équipe entraînée

  • 4/ Matériel adéquate : ex. flashes portables


  • Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

  • Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (1) :

  • 1/ Accueil de l’Enfant (prise de RDV)

  • 2/ Mise en confiance des parents et de l’enfant

  • explications

  • 3/ Nécessité d’une équipe entraînée

  • 4/ Matériel adéquate : ex. flashes portables

  • 5/ Adaptation des Protocoles : ex. électrodes collées


  • Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

  • Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (1) :

  • 1/ Accueil de l’Enfant (prise de RDV)

  • 2/ Mise en confiance des parents et de l’enfant

  • explications

  • 3/ Nécessité d’une équipe entraînée

  • 4/ Matériel adéquate : ex. flashes portables

  • 5/ Adaptation des Protocoles : ex. électrodes collées

  • 6/ Temps d’attention limité


  • Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

  • Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (1) :

  • 1/ Accueil de l’Enfant (prise de RDV)

  • 2/ Mise en confiance des parents et de l’enfant

  • explications

  • 3/ Nécessité d’une équipe entraînée

  • 4/ Matériel adéquate : ex. flashes portables

  • 5/ Adaptation des Protocoles : ex. électrodes collées

  • 6/ Temps d’attention limité

  • En résumé faire vite «Vite et Bien »


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (2) :

1/ Nécessité de la présence du médecin qui interprétera les résultats

pendant toute la durée des enregistrements ++++


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (2) :

1/ Nécessité de la présence du médecin qui interprétera les résultats

pendant toute la durée des enregistrements ++++

2/ Ne pas hésiter à contrôler


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (2) :

1/ Nécessité de la présence du médecin qui interprétera les résultats

pendant toute la durée des enregistrements ++++

2/ Ne pas hésiter à contrôler

3/ Suivre la maturation, 2ème bilan parfois nécessaire


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

* Présence ou non des Parents ?


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

Choix des protocoles en fonction

1/ de la pathologie recherchée


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

Choix des protocoles en fonction

1/ de la pathologie recherchée

2/ de l’état de l’enfant


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

Choix des protocoles en fonction

1/ de la pathologie recherchée

2/ de l’état de l’enfant

3/ de son degré d’attention et de participation


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

Choix des protocoles en fonction

1/ de la pathologie recherchée

2/ de l’état de l’enfant

3/ de son degré d’attention et de participation

Deux principes

1/ Séquence : toujours PEV puis ERG


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

Choix des protocoles en fonction

1/ de la pathologie recherchée

2/ de l’état de l’enfant

3/ de son degré d’attention et de participation

Deux principes

1/ Séquence : toujours PEV puis ERG

2/ Se rapprocher le plus possible des protocoles de l’ISCEV


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant :

Pour les PEV : 2 types d’électrodes

1/ Electrodes boules

2/ Électrodes cutanées


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

* Choix et Pose des Electrodes


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

* Choix et Pose des Electrodes

d’après le rapport SFO 1999


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

Pour les PEV : 3 types de stimulation possible

1/ Le stimulateur TV et les damiers alternants

2/ La coupole Ganzfeld


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

Pour les PEV : 3 types de stimulation possible

3/ Les Flashes portables


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

Pour les PEV : 3 types de stimulation possible

1/ Le stimulateur TV et les damiers alternants

2/ La coupole Ganzfeld

3/ Les Flashes portables


  • Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

  • Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

  • Pour les PEV : Enregistrements

  • Protocoles standardisés mais à adapter

  • Présence indispensable du médecin qui interprétera


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

Pour l’ERG : 2 types d’Electrodes

1/ Electrodes cutanées

2/ Electrodes coques


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Pour l’ERG : 2 types d’Electrodes

1/ Electrodes cutanées

d’après Bradshaw


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

Pour l’ERG : 2 types de stimulation

1/ Coupole Ganzfeld

2/ Flashes portables


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

Pour l’ERG : Enregistrement

1/ Protocoles standardisés à adapter

2/ Protocole ISCEV possible en électrodes adhésives mais

Normes ?

3/ surtout ne pas hésiter à REPETER les enregistrements

Si TRACES PLATS, une réponse peut apparaître et pb du

Pc++++


Explorations ElectrophysiologiquesVisuelles

d’après Bradshaw


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant (3) :

Problème de l’établissement des NORMES chez les enfants


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Problème de l’établissement des NORMES chez les enfants

Maturation des PEV damiers d’après A. Moskowitz, 1983


Problème de l’établissement des NORMES chez les enfants

PEV damiers

d’après Grose, 1989


Problème de l’établissement des NORMES chez les enfants

Maturation des PEV Flashes

300 ms

20 V

3 mois

200 ms

250-300 ms

160 ms

6 mois

200 ms

1 an

100 ms

200 ms

sup à 3 ans

80 ms


Problème de l’établissement des NORMES chez les enfants

Maturation des PEV Flashes

Prématuré de 2 jours

PEV immature 2 mois

PEV 8- 11 mois

20 V

d’après S. Defoordt

100 msec


Problème de l’établissement des NORMES chez les enfants

Remarque : Maturation de l’ERG

d’après Grose, 1989


  • Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

  • Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant :

  • CAS PARTICULIER de l’EOG

  • Compréhension

  • Participation

  • Pas de strabisme, ni de P.O.M.

  • ERG normal


Explorations Fonctionnelles Electrophysiologiques

Précautions particulières pour les E.F.V. de l’Enfant :

CAS PARTICULIER de l’EOG

Pb de la SURVEILLANCE des Enfants

sous SABRIL (Vigabatrin)


Quelques Exemples


  • Enfant A. Mike, né en 1984 vu 1994 10 ans

  • acuité visuelle odg limitée à 6/10ème

  • le bilan électrophy. a permis de comprendre pourquoi

  • dystrophie des cônes

ERG W

ERG R

ERG B


  • Enfant A. Mike, né en 1984 vu 1994 10 ans

  • A.V. limité à 6/10ème

  • le bilan électrophy a permis de comprendre pourquoi : dystrophie

  • des cônes

PEV dam 0G 60


  • Enfant A. Freddy, né en 1986, vu 1994 12 ans

  • A.V. limitée à 6/10ème

  • le bilan électrophy a permis de comprendre : amblyopie fonct.

  • Ce n’est pas la même maladie que son frère

ERG R

ERG W

ERG B


  • Enfant A. Freddy, né en 1986, vu 1994 12 ans

  • A.V. limité à 6/10ème

  • le bilan électrophy a permis de comprendre : amblyopie fonct.

  • Ce n’est pas la même maladie que son frère

102 ms

PEV damiers 60 og


Enfant Marion, née en 1995 vue à 10 mois avant énucléation

microphtalmie

ERG W

ERG R

attention à l’échelle des uV


  • Enfant Laura M., née en juin 95 vue à l’âge de 5 mois

  • * Comportement de malvoyance

  • pas de mouvements oculaires anormaux

  • RPM présents mais peu vifs

  • Milieux oculaires antérieurs normaux

  • FO : aspect un peu granité de la rétine

PEV damiers 60 (échelle)BDF++++


  • Enfant Laura M., née en juin 95 vue à l’âge de 5 mois

  • * Comportement de malvoyance

  • pas de mouvements oculaires anormaux

  • RPM présents mais peu vifs

  • Milieux oculaires antérieurs normaux

  • FO : aspect un peu granité de la rétine

PEV damiers 30BDF


  • Enfant Laura M., née en juin 95 vue à l’âge de 5 mois

  • * Comportement de malvoyance

  • pas de mouvements oculaires anormaux

  • RPM présents mais peu vifs

  • Milieux oculaires antérieurs normaux

  • FO : aspect un peu granité de la rétine

PEV damiers 15BDF


  • Enfant Etienne H., né en 81 en 96, à l’âge de 15 ans

  • Amblyopie bilatérale sans cause organique organique évidente

  • Suivi en cs de psychiatrie

  • PEV

PEV 60

PEV 30


  • Enfant Etienne H., né en 81 en 96, à l’âge de 15 ans

  • Amblyopie bilatérale sans cause organique organique évidente

  • Suivi en cs de psychiatrie

  • PEV

PEV 15


  • Enfant Etienne H., né en 81 en 96, à l’âge de 15 ans

  • Amblyopie bilatérale sans cause organique organique évidente

  • Suivi en cs de psychiatrie

W

R

B

En fait : atteinte rétinienne


PEV et Amblyopie

Nécessité de l’ERG au moins lors du 1er bilan

Nécessité d’une certaine coopération de l’enfant

Nécessité de plusieurs bilans (traitements, maturation)

Limites de la méthode (interprétation, normes)


PEV damiers 2 patients (500 ms*40 V)d’après Wright, 1990

PEV et Amblyopie


PEV damiers d’après Henc-Petronovic, 1993

PEV et Amblyopie


Limites du bilan électrophysiologique visuel

1/ Le bilan électrophysiologique visuel n’est pas étiologique

Il est FONCTIONNEL. Il permet des MESURES

2/ Dissociation entre PEV et AV, les BAV entre 10/10 et 6/10

3/ Il doit être intégré au bilan clinique

Explorations Fonctionnelles de l’Enfant


Exemple clinique n°1 :

Enf. G. Marlène, 6 ans

bilan électrophysiologique car amblyopie profonde OD

OD : av inf à 1/10 et P14

OG : av 10/10 P2

Début du traitement entrepris

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. G. Marlène

ERG adh « blanc »

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. G. Marlène

ERG adh « rouge »

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. G. Marlène

ERG adh « bleu »

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. G. Marlène

PEV 60 bi

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. G. Marlène

PEV 30 bi

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. G. Marlène

PEV 15 bi

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. G. Marlène

PEV 30 OD (œil amblyope)

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. G. Marlène

PEV 15 OD (œil amblyope)

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. G. Marlène

PEV 30 OG

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. G. Marlène

PEV 15 OG

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. G. Marlène

PEV 30 OD PEV 30 OG

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. G. Marlène

PEV 30 bi PEV 15 OG

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. G. Marlène FSC statique bi

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. G. Marlène FSC statique OD (œil amblyope)


Enf. G. Marlène FSC statique

Vision binoculaireOD (amblyope)


Exemple clinique n°3:

Enf. Clara M., M2335, née janv. 1996, vue 2000

- Lettre du 26 février 2000 :

* Amblyopie de l’œil gauche (examen scolaire)

Pâleur papillaire bilatérale OG sup OD

Faire ERG-PEV

ERG et PEV le 6 mars 2000

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie

Enf. Clara M. ERG « blanc »


Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie

Enf. Clara M. ERG « bleu »


Enf. Clara M. PEV flashes blancs OD

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. Clara M. PEV flashes blancs OG

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


PEV Flashes

M2335


CR de Clara M. du 6 mars 2000

- ERG : normal

- PEV Flashes : OD normaux

OG : amplitude plus faible

- PEV Damiers : OD et OG difficilement discernables

Conclusion : trouble de la conduction de l’ensemble des 2 voies visuelles. Etant donné la normalité de l’ERG, cette atteinte se situe à un niveau supra-rétinien.

« je pense qu’une IRM est tout de même nécessaire pour vérifier la taille des nerfs optiques »

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Scanner et IRM : volumineuse masse endo- et supra-sellaire dont les caractéristiques TDM sont celles d’un craniopharyngiome en grande partie kystique…La coque tumorale est en partie calcifiée….

Le craniopharyngiome soulève le nerf optique et le chiasma et refoule le plancher du 3ème ventricule…La lumière du V3 est en partie obstruée et la partie haute de la tumeur vient presque jusqu’aux trous de Monroe..

Pas actuellement d’hydrocéphalie obstructive…

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


CR OPERATOIRE 20 avril 2000 :

« ….Manifestement depuis l’IRM qui a lieu près d’un mois avant, le kyste a du augmenter de volume et l’hydrocéphalie obstructive se produit……… »

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie

M2335


Chronologie

26 Février 2000 : cs oph : amblyopie, pâleur papillaire

6 Mars 2000 : ERG+PEV : tr. de la conduction+++

21 Mars 2000 :Scanner+IRM : craniopharyngiome

24 Avril 2000 : Neurochirurgie

28 Avril 2000 : Endocrinologie

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie

M2335


Exemple clinique n°4:

Enf. Souhail S., né en 2000, vu en 2003

Cataracte congénitale bilat. opéré en oct 2002

Implant intra-oculaire

R10 odg

- A.V.?

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. Souhail S.ERG « collé » blanc

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. Souhail S.ERG « collé » rouge

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. Souhail S.ERG « collé » bleu

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. Souhail S.BDF

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. Souhail S.PEV 15 bi

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. Souhail S.PEV 15 od

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Enf. Souhail S.PEV 15 og

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Exemple clinique n°5:

Enf. Camille K. adressée par Dr C.,

Née en 1997, venue en 2002 puis en novembre 2003 (P1542)(rajouter les tracés)

Lettre de demande :

- Amblyopie de l’oeil gauche acuité visuelle 1/10ème non améliorable R25 (et acuité visuelle od 4/10 ème)

- exophorie de l’œil gauche

- FOG : maculopathie

- essai de traitement par pénalisation, non efficace, poursuite ou non du trt ?

Explorations Fonctionnelles de l’Amblyopie


Exemple clinique n°5: Enf. Camille K.

ERG

ERG W

ERG R

ERG Fl.


Exemple clinique n°5: Enf. Camillle K.

PEV damiers en vision binoculaire juin 2002

60’

30’

15’


Exemple clinique n°5: Enf. Camillle K.

PEV flashes juin 2002

OG

OD


Exemple clinique n°5: Enf. Camillle K.

PEV damiers 30’ 2002

OG

OD

Conclusion : poursuite du trt, revue novembre 2003 , très positif,

Nette amélioration des réponses des PEV par damiers de l’œil G


Exemple clinique n°6: Enf. Léa G. née en janv. 2001,vue en janv. 2002 (P2934)

Demande : strabisme OG qui ne semble pas s’améliorer avec la correction( +3 OD et +4,5 OG et rééducation « mange » largement son secteur)

ERG normal

PEV damiers 60’ à l’âge d’un an

BI

OD

OG

Conclusion : possibilité des PEV damiers très tôt, poursuite du trt


Exemple clinique n°6: Enf. Léa G. née en janv. 2001,vue en janv. 2002 (P2934)

PEV damiers 30’ à l’âge d’un an

BI

OD

OG

Conclusion : possibilité des PEV damiers très tôt, poursuite du trt


Exemple Clinique n°7

Enfant Z. Sarah

BAV – psy ???


Enfant Z. Sarah

PEV 60 ODOG


Enfant Z. Sarah

PEV 30 ODOG

Pev 30 od


Enfant Z. Sarah

PEV 15 ODOG


Enfant Z. Sarah

bdf


Enfant Z. Sarah

ERG W phot colléERG Flicker


Enfant Z. Sarah

ERG op colléERG W scot


Exemple Clinique n°8 : Enfant Kevin Gon.

  • Lettre du Dr Martine P., du 8 juillet 2005

  • HDM : strabisme divergent OG avec au FO

  • Une dysversion papillaire

  • Une membrane épirétinienne

  • Une hyperpigmentation du pôle postérieur

  • Intérêt : Amblyopie organique et fonctionnelle

Bdf 2004


Enfant Kevin Gon. N°

Conclusion de mars 2004

ERG gauche à contrôler….

Par ordre chronologique


2004

Enfant Kevin Gon.

ERG adh W 2004


2004

Enfant Kevin Gon.

ERG adh flashes portables 2004


2004

Enfant Kevin Gon.

ERG adh W scot 2004


2004

Enfant Kevin Gon.

2004 PEV Fl W OD

2004 PEV Fl W OG


2004

Enfant Kevin Gon.

2004 PEV 60 BI


2004

Enfant Kevin Gon.

2004 PEV 30 BI


2004

Enfant Kevin Gon.

2004 PEV 15 BI


2004

Enfant Kevin Gon.

2004 PEV 60 ODOG


2004

Enfant Kevin Gon.

2004 PEV 30 ODOG


2004

Enfant Kevin Gon.

2004 PEV 15 ODOG


2004

Enfant Kevin Gon.

2004 septembre ERG collé W scot


2004

Enfant Kevin Gon.

2004 septembre ERG collé mixte


2004

Enfant Kevin Gon.

2004 septembre ERG R scot mixte


2004

Enfant Kevin Gon.

2004 septembre ERG Rod collé


2004

Enfant Kevin Gon.

2004 septembre ERG Rod mixte


2006

Enfant Kevin Gon.

2006 ERG Rod collé


2006

Enfant Kevin Gon.

2006 ERG Bleu collé


2006

Enfant Kevin Gon.

2006 ERG mixte collé


2006

Enfant Kevin Gon.

2006 ERG W scot collé


2006

Enfant Kevin Gon.

2006 ERG Cone collé


2006

Enfant Kevin Gon.

2006 ERG Flicker collé


2006

Enfant Kevin Gon.

2006 PEV BI 60


2006

Enfant Kevin Gon.

2006 PEV BI 30


2006

Enfant Kevin Gon.

2006 PEV BI 15


Enfant Kevin Gon.

Comparaison 2004-2006

PEV OG 30 20042006


Enfant Kevin Gon.

Comparaison 2004-2006

PEV OG 15 20042006


Enfant Kevin Gon.

2006 ERG ISCEV collé Rod


Enfant Kevin Gon.

2006 ERG ISCEV collé Bleu


Enfant Kevin Gon.

2006 ERG ISCEV collé réponse mixte


Enfant Kevin Gon.

2006 ERG ISCEV collé W scot


Enfant Kevin Gon.

2006 ERG ISCEV collé Cone


Enfant Kevin Gon.

2006 ERG ISCEV Flicker


Enfant Kevin Gon.

Comparaison 2004-2006

2006 PEV 60 ODOG


Enfant Kevin Gon.

Comparaison 2004-2006

2006 PEV 30 ODOG


Enfant Kevin Gon.

Comparaison 2004-2006

2006 PEV 15 ODOG


Enfant Kevin Gon.

Comparaison 2004-2006

PEV OG 60 20042006


Enfant Kevin Gon.

Intérêt des Comparaisons ++++

Chez l’Enfant (et chez l’Adulte)


Cas Clinique n°9 : enfant M. Alexandre âgé de 4 mois ERG

  • - Circulaire du cordon – SFA

  • - né Apgar 5 à la naissance et 5 à 8 minutes

  • mouvements oculaires et comportement visuel anormaux

  • Pas de nystagmus

  • RPM+

  • Ex clinique oph nl


Enfant M. Alexandre âgé de 4 mois ERG


Enfant M. Alexandre âgé de 4 mois ERG


Enfant M. Alexandre âgé de 4 mois PEVau sein

PEV en têtant le seinBDF

149 ms

158 ms

Conclusion : PEV au sein

résultats (ERG+PEV) normaux pour l’âge


Bilan électrophysiologique en Neuro-Ophtalmologie

Examen neurologique

Examen ophtalmologique

Bilan électrophysiologique visuel


Bilan électrophysiologique en Neuro-Ophtalmologie

Limites du bilan électrophysiologique visuel

1/ Le bilan électrophysiologique visuel n’est pas étiologique

Il est FONCTIONNEL. Il permet des MESURES

2/ Dissociation entre PEV et AV, les BAV entre 10/10 et 6/10

3/ Il doit être intégré au bilan clinique


  • Protocole des patients adressés par les Services de Neurologie

  • avec les résultats écrits du bilan oph et port de la correction opt.

  • 1. PEV damiers , PEV Flashes œil /œil

  • 2. ERG pattern

  • 3. ERG « collé » court

  • 4. FSC statique

  • 5. EOMG

  • Autres cas cliniques

  • FSC

  • EOMG


Bilan électrophysiologique en Neuro-Ophtalmologie

Limites du bilan électrophysiologique visuel

1/ Le bilan électrophysiologique visuel n’est pas étiologique

Il est FONCTIONNEL. Il permet des MESURES

2/ Dissociation entre PEV et AV, les BAV entre 10/10 et 6/10

3/ Il doit être intégré au bilan clinique


Explorations Fonctionnelles Visuelles

Conclusion

1. L’Examen ophtalmologique clinique complet est un préalable

INDISPENSABLE à toute exploration fonctionnelle visuelle.

2. Les Explorations fonctionnelles Visuelles étudient une

Fonction. Elles ne sont pas ETIOLOGIQUES.

3. Leurs résultats doivent être intégrés dans le CONTEXTE CLINIQUE


Explorations Fonctionnelles Visuelles

Conclusion(2)

  • Spécificités des examens des enfants :

  • 1. Prendre son temps

  • 2. Prendre encore plus de soin à la technique

  • 3. Savoir répété les examens

  • 4. Etre prudent dans l’interprétation


Explorations Fonctionnelles Visuelles

Je vous remercie de votre attention

TRAVAIL d’EQUIPE

Je remercie A. Jacob, D. Le Brun et Ph. Le Neindre

[email protected]


Explorations Fonctionnelles Visuelles

Je vous remercie de votre attention

[email protected]


  • Login