Leçon 3 pour le 19 avril 2014
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 14

LE CHRIST ET LA TRADITION RELIGIEUSE PowerPoint PPT Presentation


  • 61 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Leçon 3 pour le 19 avril 2014. LE CHRIST ET LA TRADITION RELIGIEUSE. LES PHARISIENS : GARDIENS DE LA LOI. Qui étaient les pharisiens ?.

Download Presentation

LE CHRIST ET LA TRADITION RELIGIEUSE

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Le christ et la tradition religieuse

Leçon 3 pour le 19 avril 2014

LE CHRIST ET LA TRADITION RELIGIEUSE


Le christ et la tradition religieuse

LES PHARISIENS : GARDIENS DE LA LOI

Quiétaient les pharisiens ?

« Secte ou parti religieux conservateur du judaïsme à l'époque intertestamentaire et du Nouveau Testament. Ils s'appelaient eux-mêmes « les compagnons » (hébreu jabêrîm) ou «saints» (hébreu qedoshim). »

(D’après le Dictionnaire biblique adventiste)

Les pharisiens ont refusé d’acquérir des coutumes grecques opposées à la loi de Moïse. Ils ont appuyé la révolution des Macchabées contre les Grecs, (IIe siècle avant J.-C.) et rapidement se sont affirmés comme conscience morale du peuple.


Le christ et la tradition religieuse

LES SCRIBES : DES MAÎTRES DE LA LOI

Bien qu'ils soient mentionnés comment un groupe à part des pharisiens (Matthieu 23.2), les scribes étaient pharisiens avec une mission spéciale : interpréter la loi.

Les scribes les plus fameux ont été Hillel et Shammaï (qui ont vécu au temps d’Hérode le Grand), et Gamaliel (maître de Paul)

On les nommait habituellement "Rabbi" (mon maître)


Le christ et la tradition religieuse

VERTUS ET DEFAUTS DES SCRIBES ET DES PHARISIENS

Fait intéressant, les vertus des pharisiens sont devenues leurs pires défauts.


Le christ et la tradition religieuse

VERTUS ET DEFAUTS DES SCRIBES ET DES PHARISIENS

Fait intéressant, les vertus des pharisiens sont devenues leurs pires défauts.


Le christ et la tradition religieuse

VERTUS ET DEFAUTS DES SCRIBES ET DES PHARISIENS

Fait intéressant, les vertus des pharisiens sont devenues leurs pires défauts.


Le christ et la tradition religieuse

LA TRADITIONS DES ANCIENS

« Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? Car ils ne se lavent pas les mains quand ils mangent. »(Matthieu 15.2)

Bien qu'il soit bon,pourdes questions d’hygiène, de se laver les mains avant de manger, aucune loi divine ne l'exigeait pour des questions de pureté rituelle.

Le rituel du lavage des mains rapporté ici était strictement rituel et non hygiénique. Les responsables religieux croyaient qu'ils devaient se purifier, au cas où ils auraient touché une chose impure.

Sil’on ne pouvait pas obtenir d'eau, une ablution à sec était permise, dans laquelle la personne faisait simplement les mouvements de se laver les mains dans la forme prescrite.

Après avoir été confronté la tradition, Jésus cherchait à supprimer les formes externes inutilesde la religion, et à cultiver dans le cœur le vrai esprit de consécration.


Le christ et la tradition religieuse

Le Christ «est la porte» qui donne accès à la bergerie divine. Par cette porte sont entrés tous ses enfants, depuis les temps les plus reculés.

Mais il n’y a qu’une porte: le Christ; et tous ceux qui ont mis quelque autre chose à sa place ou qui ont essayé d’entrer dans la bergerie par quelque autre voie, sont des voleurs et des brigands.

  • (E.G White –Jésus-Christ, Le divin Berger p 475-476)


Le christ et la tradition religieuse

Les pharisiens n’étaient pas entrés par la porte. Ayant pénétré dans la bergerie autrement que par le Christ ils n’accomplissaient pas l’œuvre d’un véritable berger. Prêtres et anciens, scribes et pharisiens détruisaient les pâturages vivants et souillaient les sources de l’eau vive. Ces paroles de l’inspiration avaient bien décrit ces faux bergers: “Vous n’avez pas fortifié les brebis débiles; vous n’avez pas guéri les malades, vous n’avez pas bandé les blessées; vous n’avez pas ramené les égarées, ... mais vous les avez dominées avec violence et dureté.”Ézéchiel 34:4.

  • (E.G White –Jésus-Christ, Le divin Berger p 475-476)


Le christ et la tradition religieuse

LA TRADITION ET LA LOI

« Il leur disait : Vous rejetez bel et bien le commandement de Dieu pour établir votre tradition. »(Marc 7.9)

Après s’être confronté à la faillite de la tradition des anciens, Jésus attire l’attention des pharisiens sur les priorités : d'abord, la loi divine; après, la tradition des anciens.

La loi divine : « Honore ton père et ta mère. » (Exode.20.12 ; 21.17)

  • Tradition: «Si un homme dit à son père ou sa mère : Ce que j’aurais pu te donner pour t’assister est korbân­– un présent sacré – vous ne le laissez plus rien faire pour son père ou pour sa mère ; vous annulez ainsi la parole de Dieu par la tradition que vous avez transmise.» Marc 7.11-13


Le christ et la tradition religieuse

Jésus entame une discussion sur la tradition orale qui s’ajoute aux commandements de la Bible.

Il s’agit ici de la loi du Korban par laquelle vous pouviez promettre de l’argent au templequi ne serait payé qu’au moment de votre décès. Cela signifiait qu’une partie de votre argent ne pouvait être utilisée de votre vivant.

La conséquence était que vous ne pouviez pas aider financièrement vos propres parents s’ils en avaient besoin, même si vous aviez l’argent nécessaire.

2014, 19 avril | Christ et sa loi, n° 3 | www.adventiste.org/bible


Le christ et la tradition religieuse

ÊTRE PLUS JUSTES QUE LES PHARISIENS

« Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez jamais dans le royaume des cieux. »(Matthieu 5.20)

La justice stricte des pharisiens était basée sur le propre effort et sur la conduite externe. Ils s'efforçaient de garder la loi à la lettre.

La justice que Jésus requiert va au-delà du propre effort, la conduite externe ou la lettre de la loi. Il requiert un changement interne, une obéissance basée sur l'amour.

« Mais voici l’alliance que je conclurai avec la maison d’Israël, après ces jours-là — déclaration du SEIGNEUR : Je mettrai ma loi au dedans d’eux, je l’écrirai sur leur cœur ; je serai leur Dieu, et eux, ils seront mon peuple. » (Jérémie 31.33)


Le christ et la tradition religieuse

Par Moïse, le Christ avait présenté, de la manière la plus précise, le plan du salut et les conditions du bien-être:

“Tu es un peuple saint pour l’Éternel, ton Dieu; l’Éternel, ton Dieu, t’a choisi, pour que tu fusses un peuple qui lui appartînt entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre. ... Sache donc que c’est l’Éternel, ton Dieu, qui est Dieu. Ce Dieu fidèle garde son alliance et sa miséricorde, jusqu’à la millième génération envers ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements. ... Ainsi, observe les commandements, les lois et les ordonnances que je te prescris aujourd’hui, et mets-les en pratique.

Deutéronome 7:6, 9, 11-14.

(E.G White -Les Paraboles de Jésus, Un message à l’église moderne, p. 475-476)


Le christ et la tradition religieuse

“. Si vous écoutez ces ordonnances, si vous les observez et les mettez en pratique, l’Éternel, ton Dieu, gardera envers toi l’alliance et la miséricorde qu’il a jurées à tes pères. Il t’aimera, il te bénira et te multipliera; il bénira le fruit de tes entrailles et le fruit de ton sol, ton blé, ton moût et ton huile, les portées de ton gros et de ton menu bétail, dans le pays qu’il a juré à tes pères de te donner. Tu seras béni plus que tous les peuples...”

Deutéronome 7:6, 9, 11-14.

  • (E.G White -Les Paraboles de Jésus, Un message à l’église moderne, p. 475-476)


  • Login