Ganagobie
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 38

Ganagobie PowerPoint PPT Presentation


  • 53 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Ganagobie. Photos : septembre – octobre 2010 et juillet 2011. Ganagobie se situe entre Manosque et Sisteron, plus précisément entre Lurs et Peyruis, à l’Est de Forcalquier.

Download Presentation

Ganagobie

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Ganagobie

Ganagobie

Photos : septembre – octobre 2010 et juillet 2011


Ganagobie

Ganagobie se situe entre Manosque et Sisteron, plus précisément entre Lurs et Peyruis, à l’Est de Forcalquier.

Il s’agit d’un plateau dont le sommet est une dalle, légèrement inclinée, de calcaire marin du Miocène (Burdigalien), reposant sur des sédiments lacustres variés de l’Oligocène.

Le site est surtout connu pour son monastère, mais il y a de très nombreux vestiges d’une occupation ancienne.

Lurs

Ganagobie


Ganagobie

A Ganagobie,c’est l’abbaye Notre-Dame qui est généralement bien connue.

Vers 960, l’évêque de Sisteron, Jean III, donna Ganagobie à l’abbaye St-Pierre de Cluny. Il fut alors édifié une église sur une ancienne abbatiale et une nécropole.

Aux 12ème et 13ème siècles, le monastère ne comptait pas plus de treize moines.

Attaque des protestants en 1562.

A la révolution, le prieuré fut vendu comme bien national (1791). Sa démolition commença quelques années plus tard (1794).

La restauration commença en 1898, date de la redécouverte des mosaïques.

Retour de moines Bénédictins en 1922.

1960-1986 : remise en état de l’église

1976-1986 : restauration des mosaïques

En 1987, les moines de Hautecombe décident de s’installer à Ganagobie et lancent des travaux d’agrandissement de 1988 à 1992.


Ganagobie

Festons du 16ème siècle

C’est un miracle que ces sculptures du tympan, réalisées au 12ème siècle, aient été si bien préservées. Toutefois, des modifications furent apportées au 16ème siècle, avec la mise en place des festons et la suppression de colonnettes (Il n’en reste que 3 sur 5 de chaque côté).


Ganagobie

L’église est très sobre.


Ganagobie

Le cloître ne se visite plus aujourd’hui, mais il est partiellement visible de l’intérieur de l’église.


Ganagobie

Influence de l’art oriental

L’église abrite une mosaïque exceptionnelle, du 12ème siècle (réalisée vers 1124). Remarquablement restaurée de 1976 à 1986 et d’une surface de 72 m2, c’est la plus grande mosaïque médiévale de France.


Ganagobie

Décorations sur un sarcophage du 10ème siècle découvert près de Lurs … et ayant servi d’abreuvoir dans une ferme.


Ganagobie

Sur le côté de l’église, des tombes furent creusées dans le calcaire


Ganagobie

Une partie des bâtiments du monastère.


Ganagobie

Les moines cultivent un peu de lavande et quelques amandiers.


Ganagobie

Ce mur fut édifié pour protéger les cultures contre les lapins.


Ganagobie

Une borie se trouve dans l’enceinte du monastère.


Ganagobie

On ignore généralement que le site de Ganagobie, qui domine la vallée de la Durance et la voie romaine (via Domitia), fut occupé de longue date. La forêt de chênes verts masque de très nombreuses ruines.

Le plus surprenant est le village fortifié, en ruines, qui se trouve à l’extrémité septentrionale du plateau. Villevieille possède encore de belles fortifications malgré de très importantes dégradations.

Ce village aurait été brutalement détruit à la fin du 14ème siècle.

La route d’accès au monastère fut ouverte en 1953.


Ganagobie

L’accès à Villevieille se fait par un sentier situé sur la bordure Nord-Ouest du plateau.


Ganagobie

La bordure du plateau constitue une défense naturelle.


Ganagobie

Soudain, on découvre les remparts imposants qui protégeaient Villevieille au Sud. Villevieille aurait été bâtie au tout début du 13ème siècle et abandonnée brutalement à la fin du 14ème siècle, consécutivement à une épidémie ou un massacre attribué à Raymond de Turenne.


Ganagobie

Une porte bien préservée, avec le passage d’une herse. Une pointe de javelot a été trouvée fichée dans le rempart.


Ganagobie

Cette porte serait du 13ème siècle


Ganagobie

Une salle de garde ou une ancienne église (Saint Jean ?), ou encore un donjon, se trouve près de la porte. Il est également envisagé que cette construction ait rempli plusieurs fonctions, sur des niveaux différents.


Ganagobie

Les ruines des habitations sont enfouies sous la végétation.

Il est difficile d’imaginer la vie de ce village, il y a mille ans.


Ganagobie

Il ne reste que peu de murs encore debout, en raison du développement de la végétation et des pillages récents.


Ganagobie

Villevieille, village médiéval malheureusement pillé et dégradé. Au Nord, une tour de garde dominait la région.


Ganagobie

De l’extrémité Nord du plateau, là où se trouvait la tour médiévale, on découvre un immense paysage, avec les villages de Peyruis, Montfort et des Mées de part et d’autre de la Durance.


Ganagobie

Des morceaux de dalles calcaires ont été relevées pour servir de contreforts à des habitations de pierres sèches ou de branchages.


Ganagobie

Une belle allée conduit à la bordure Ouest du plateau, là où étaient exploitées des meules.


Ganagobie

La calcaire, facile à tailler, se débite naturellement en couches peu épaisses. Quelques meules sont encore en place.


Ganagobie

Des meules ont été extraites en plusieurs endroits. Parfois, des meules ont été laissées sur place car le calcaire s’est fissuré au cours du creusement de la gorge circulaire.


Ganagobie

La « fontaine aux oiseaux », sur le rebord Ouest du plateau.


Ganagobie

Un sentier mène à une petite source située en contrebas du monastère (bordure Est du plateau).

La source se trouve sous les calcaires marins du Burdigalien (Miocène), poreux, sur les sédiments lacustres argileux de l’Oligocène.


Ganagobie

De gros blocs de calcaire sont éboulés sur la bordure du plateau


Ganagobie

Le lavoir est un peu plus bas, sous le rebord de la dalle calcaire.


Ganagobie

L’ « allée des moines » mène à la bordure orientale du plateau qui domine la vallée de la Durance. Le calme de cet endroit favorise assurément la méditation.


Ganagobie

Le peintre marseillais Monticelli (1824 – 1886) a passé son enfance à Ganagobie, jusqu’à l’âge de onze ans, et il est revenu de temps en temps pour retrouver le charme de ce site extraordinaire.

Monticelli a étudié un peu la peinture avec Félix Ziem. Il se lia aussi d’amitié avec Paul Cézanne. Vincent Van Gogh fut influencé par la peinture de Monticelli, considéré, avec Ziem et quelques autres, comme un précurseur de l’impressionnisme.


Ganagobie

FIN


Ganagobie

Bibliographie

Ganagobie : le prieuré roman, le plateau, randonnées. Les Alpes de Lumière n°91/92. G.Barruol et al. Imprimerie Louis-Jean, Gap. 1986.

Pays de Lure, Forcalquier, Manosque. Patrick Ollivier-Elliott. Edisud, Aix-en-Provence. 2007.

L’abbaye Notre-Dame de Ganagobie. Communauté des Bénédictins. Editions Ouest-France. 2010.


  • Login