el ments fiscaux pour les fonctionnaires fran ais les bonnes questions se poser
Download
Skip this Video
Download Presentation
Eléments fiscaux pour les fonctionnaires français : les bonnes questions à se poser

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 26

Eléments fiscaux pour les fonctionnaires français : les bonnes questions à se poser - PowerPoint PPT Presentation


  • 101 Views
  • Uploaded on

Eléments fiscaux pour les fonctionnaires français : les bonnes questions à se poser. AFFCE 1 décembre 2008 COLETTE TECHY Conseiller juridique. Plan de l’exposé. Introduction

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Eléments fiscaux pour les fonctionnaires français : les bonnes questions à se poser' - kenneth-garza


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
el ments fiscaux pour les fonctionnaires fran ais les bonnes questions se poser

Eléments fiscaux pour les fonctionnaires français :les bonnes questions à se poser

AFFCE

1 décembre 2008

COLETTE TECHY

Conseiller juridique

plan de l expos
Plan de l’exposé
  • Introduction
    • Le statut fiscal du fonctionnaire européen
  • Fiscalité de l’épargne : les attraits du régime fiscal belge.
    • Actions et parts de sociétés
    • Obligations , dépôts d’argents
    • Parts de Sicav
    • Contrats d’assurance-vie
    • Incidence de la directive européenne sur l’épargne
    • Conclusion
  • Transmission du patrimoine par donation ou succession.
    • Principes
    • Droits de succession en région de Bruxelles-Capitale
    • Droits de donation en région de Bruxelles-Capitale
    • Problématiques franco-belges.
slide3
:

Quel est mon statut fiscal ?

introduction le r gime fiscal du fonctionnaire fran ais europ en
Introduction : le régime fiscal du fonctionnaire français européen
  • Protocole sur les privilèges et immunités des communautés européennes
    • Pour l’application des impôts sur les revenus et les droits de succession
    • Le fonctionnaire est considéré comme ayant conservé son domicile fiscal dans son pays d’origine avant son engagement
    • La même règle s’applique au conjoint du fonctionnaire pour autant qu’il n’exerce pas d’activité professionnelle ainsi qu’à ses enfants à charge.
  • Convention Belgique/ France en matière d’impôt sur les successions :détermine les biens taxés dans chaque pays
  • Convention Belgique/ France en matière d’impôt sur les revenus : détermine les revenus taxés dans chaque pays.
slide5
.

Comment mon épargne sera-t-elle taxée en Belgique ?

slide6
FISCALITE DE L’EPARGNE

Les attraits du régime fiscal belge

actions et parts de soci t s
Actions et parts de sociétés

Titulaire est résident fiscal belge

  • Impôt de 15 ou 25% du montant du dividende
  • Précompte mobilier libératoire
  • Plus-values sur actions non imposables si réalisées dans le cadre de la gestion d’un patrimoine privé.

Titulaire est un résident fiscal français (fonctionnaire ou retraité)

  • Impôt de 15 % ou 25 % uniquement sur les dividendes d’actions de sociétés belges et pas sur les dividendes d’actions étrangères
obligations d p ts d argent
Obligations, dépôts d’argent

Titulaire est résident fiscal belge

  • Impôt de 15% sur le montant des intérêts payés
  • Précompte mobilier libératoire
  • Pas de taxation sur les plus-values.

Titulaire est un résident fiscal français (fonctionnaire ou retraité): application de la directive sur l’épargne

parts de sicav
Parts de sicav
  • Titulaire est résident fiscal belge
    • Sicav de distribution
      • Précompte mobilier de 15 % ou 25 % sur les dividendes distribués ainsi que sur la plus-value si la Sicav contient 40% d’obligations.
    • Sicav de capitalisation
      • Impôt sur la plus-value si la Sicav contient 40% d’obligations, auquel cas la plus-value générée par la partie obligataire est taxée à 15%.
  • Titulaire est un résident fiscal français (fonctionnaire ou retraité): application de la directive sur l’épargne sur dividendes de sicav de distribution investies contenant min. 15% de produits de générateurs d’intérêt et sur les plus-values sur actions de capitalisation ou de distribution investies à concurrence de min. 40 % en produits générateurs d’intérêt.
contrats d assurance vie
Contrats d’assurance-vie
  • Taxe de 1.1 % sur les primes d’assurance-vie.
  • Contrats branche 23 (liées à des fonds d’investissement):
    • pas d’imposition sur les revenus si pas de garantie de rendement.
  • Contrats branche 21:
    • imposition des revenus provenant d’assurances-vie à rendement garanti dont les primes n’ont pas bénéficié d’une réduction d’impôt
    • ces revenus sont considérés comme des intérêts et taxés au taux de 15 % (retenue d’un précompte mobilier), sauf si le contrat d’assurance a une durée supérieure à 8 ans ou est garanti par une couverture décès de 130 %.
incidence de la directive sur l pargne
Incidence de la directive sur l’épargne
  • Revenus visés par la directive : intérêts sur créances, dépôts, dividendes et plus-values sur certaines sicav de distribution
  • Conséquence: retenue du PER (prélèvement pour l’état de résidence) (20%) sauf production d’une attestation signée par le contrôleur de l’état de résidence.
  • Fonctionnaire européen ayant sa résidence fiscale en France : soumis en Belgique au PER.
  • Revenus non visés par la directive :
    • Dividendes d’actions
    • Dividendes et plus-values sur sicav de capitalisation investies à raison d’un min. de 60 % en actions.
    • Dividendes et plus-values sur sicav de distribution investies à raison d’un min. de 85% en actions.
    • Produits d’assurance (branche 21 et branche 23) et bons d’assurance
conclusions
Conclusions
  • Généralement pas d’imposition sur les plus-values
  • Pas d’impôt de solidarité sur la fortune
  • Pas de cotisation sociale généralisée
  • Retenue à la source limitée et libératoire (impôt définitif).
slide13
.

Transmettre mon patrimoine à mes héritiers :

- quelles sont les caractéristiques du régime belge ?

- Quels sont les points d’attention ?

slide14
Transmission du patrimoine

par succession

ou

par donation

dans la région de Bruxelles- Capitale

principes r gionalisation de la l gislation
Principes : régionalisation de la législation
  • La Belgique comporte 3 Régions : la Région wallonne, la Région flamande et la Région de Bruxelles-Capitale.
  • Les taux et les bases d’imposition diffèrent entre les Régions
  • Quel est le domicile fiscal du de cujus/donateur?
    • Les droits de succession/donation sont déterminés par la Région de la Belgique où le défunt avait son domicile fiscal lors de son décès ou de sa donation.
    • Règle des 5 ansen cas de déménagement d’une région de la Belgique à une autre.
    • Le fonctionnaire européen en exercice est souvent considéré, pour les droits de succession, comme ayant gardé son domicile fiscal en France.
    • S’il prend sa retraite en Belgique ou s’il était résident belge avant son engagement, alors le fonctionnaire européen sera considéré comme résident belge du point de vue des droits de succession.
  • Les immeubles seront taxés dans le pays où ils sont situés.
    • Ex: fonctionnaire français ayant gardé sa résidence fiscale en France: la maison située en Belgique sera taxée en Belgique, les biens meubles seront taxés en France où qu’ils soient situés.
les droits de succession en r gion de bruxelles capitale
Les droits de succession en Région de Bruxelles-Capitale
  • Bruxelles = 19 communes
  • Qui sont vos successibles ? Et quel taux?
    • en ligne directe, entre époux et cohabitants légaux.
      • (3% min, 30% au-delà de 500.000 EUR)
    • entre frères et sœurs
      • (20% min, 65 % au-delà de 250.000 EUR)
    • entre oncle/neveu
      • (35% min , 70 % au-delà de 175.000 EUR ) + globalisation
    • entre toutes autres personnes
      • (40% min,80% au-delà de 175.000EUR) + globalisation
les droits de donation en r gion de bruxelles capitale
Les droits de donation en Région de Bruxelles-Capitale
  • Donations de biens meubles
    • Donation enregistrée : 3% en ligne directe, entre époux et cohabitants légaux – 7% entre autres personnes
    • Donation non enregistrée: 0 % sous condition de survie de 3 ans du donateur.
  • Donations de biens immeubles :
    • Taux identiques au taux des droits de succession
r gime matrimonial et d volution successorale
Régime matrimonial et dévolution successorale
  • Droit civil belge applicable aux résidents belges de nationalité française et aux biens immeubles sis en Belgique !
  • En Belgique, le conjoint survivant en concours avec des descendants a droit à l’usufruit sur l’entièreté de la succession (réserve: 50% de la succession min. logement familial et meubles meublants).
  • En Belgique, les clauses d’attribution de communauté au conjoint survivant sont taxables en droits de succession.
r gime matrimonial et d volution successorale1
Régime matrimonial et dévolution successorale
  • Calcul des droits de succession
    • Exemple : patrimoine commun 1.000.000 € - Mr et Mme ont 60 ans – 2 enfants

Clause d’attribution de communauté en pleine propriété au conjoint survivant :

Droits de succession = 135.900 €

Dévolution légale : droits de succession 85.100 €

  • Conseil : modifier le contrat de mariage – clause alternative
donation par un r sident belge un r sident fran ais
Donation par un résident belge à un résident français
  • Perception par la France des droits de donation si le donataire a résidé en France pendant 6 ans durant les 10 dernières années.
  • Conseil :
    • enregistrer la donation en Belgique (3 ou 7%) et l’enregistrer ensuite en France . Les droits de donation payés en Belgique sont déductibles des droits payables en France.
les assurances vie
Les assurances-vie
  • Les assurances-vie contractées en France sont soumises aux droits de succession en Belgique si le défunt est résident belge.
  • Risque de double taxation pour les contrats souscrits par un résident français depuis le 13 octobre 1998 : prélèvement de 20 % après application de l’abattement de 152.500 € par bénéficiaire + droits de succession en Belgique.
  • Conseil : vendre !
ad