L action des substances psychoactives sur le cerveau
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 19

L’action des substances psychoactives sur le cerveau PowerPoint PPT Presentation


  • 159 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

L’action des substances psychoactives sur le cerveau. Connexion entre deux neurones A l’intérieur du cerveau, les informations circulent sous forme d’activité électrique , appelée influx nerveux ; Elles cheminent des dendrites au corps cellulaire à l’axone.

Download Presentation

L’action des substances psychoactives sur le cerveau

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


L action des substances psychoactives sur le cerveau

L’action des substances psychoactives sur le cerveau


L action des substances psychoactives sur le cerveau

Connexion entre deux neurones

A l’intérieur du cerveau, les informations circulent sous forme d’activité électrique, appelée influx nerveux ;

Elles cheminent des dendrites au corps cellulaire à l’axone.

Quelque soit la substance, le cerveau est la première cible.


L action des substances psychoactives sur le cerveau

Synapse : pour passer d’un neurone à l’autre, l’influx nerveux se transforme en messages chimiques, le neuromédiateur, par exemple la dopamine.

Le neuromédiateur traverse l’espace situé entre deux neurones, la synapse. C’est sur ce processus qu’agissent les substances psychoactives.

Système de recapture de la dopamine

Neuromédiateur (dopamine)

Récepteur spécifique à dopamine


La dopamine active le circuit de la r compense

« La dopamine active le circuit de la récompense ».

  • Toutes les substances psychoactives (alcool, tabac, cannabis, héroïne, cocaïne, ecstasy…etc.) ont la propriété d’augmenter dans le cerveau la libération d’une molécule fabriquée par les neurones, ladopamine.

  • Tous ces produits, qui ont cette propriété de faire libérer la dopamine, peuvent déclencher une dépendance.


Le circuit de la r compense

« Le circuit de la récompense »

  • Circuit plaisir/souffrance

    • En consommant, nous ressentons le plaisir et bien-être, même si par ailleurs notre corps souffre physiquement ou moralement.

    • Les drogues, par leur action biochimique, modifient notre perception de notre environnement et de notre propre personne.

  • La prise répétée de drogues ou substances addictives

    • Modifie à long terme la façon dont notre cerveau perçoit l’origine des satisfactions.

    • Perturbe notre recherche du plaisir.

    • Entraîne chez certaines personnes des phénomènes de dépendance en stimulant la libération de dopamine.


Le cerveau humain le syst me dopaminergique

Le système hédonique ou système de récompense

Fait partie du système limbique

L’aire tegmentale ventrale(ATV) contient des neurones à dopamine

Le noyau accumbens (ACC) où ils se projettent

Le cerveau humainle système dopaminergique

  • Le système limbique oucerveau des émotions

    • Hypothalamus

    • Hippocampe

    • amygdale

  • Désirs et besoins vitaux [se nourrir, réagir à l’agression, se reproduire]

  • Circuit qui récompense ces fonctions vitales par une sensation de plaisir


L action des substances psychoactives sur le cerveau

Le système limbique dont le système hédonique ou circuit de la récompense

sensation

Lobe occipital

Mouvement

douleur

Lobe frontal

Lobe temporal

vision

ACC

ATV

hypophyse

Thalamus

Hippocampe

(Mémoire)

et Amygdale

Voie de la douleur

Mœlle épinière


D r glement du syst me de r compense

Dérèglement du système de récompense

  • Addiction = Comportement

    • Produire du plaisir

    • Écarter ou atténuer une sensation de malaise interne

  • L’addiction

    • impossibilité répétée de contrôler ce comportement

    • Poursuite malgré la connaissance des conséquences négatives

  • Prise chronique =activation anormale et répétée des circuits dopaminergiques.


Liens entre biologie et comportement

Liens entre biologie et comportement

  • Renforcement

    • Le stimulus augmente la probabilité pour que l’individu tente de le reproduire

  • Renforcement positif

    • Le stimulus induit un effet agréable (positif), induit sa répétition

  • Renforcement négatif

    • Le stimulus soulage une sensation désagréable (négative), induit sa répétition


Le renforcement positif

Le renforcement positif

  • Les drogues stimulent le circuit dopaminergique

    • Répétition de la prise

    • Stimulation anormale non régulée

    • Prend la place des stimulations normales


Le renforcement n gatif

Le renforcement négatif

  • Effets psychotropes des produits

    • Antidépresseur

    • Anxiolytiques

    • Euphorisant

    • Soulagent les affects dépressifs, anxieux ou liés aux troubles de la personnalité.

  • Soulagement des envies impérieuses de reprise de la drogue ou craving

  • Soulagement du syndrome de sevrage


Les effets sur le cerveau

Les effets sur le cerveau

Substance par substance


L alcool

L’alcool

  • Se lie à de nombreux récepteurs biologiques comme les récepteurs à glutamate, GABA, sérotonine, nicotine.

  • Impliqué dans l’augmentation de la libération dela dopamine dans le système limbique.

  • Intervient comme certains composés de la fumée du tabac, en bloquant la dégradation de dopamine, de noradrénaline et de sérotonine.


La nicotine

La nicotine

  • Induit une dépendance

  • Accroît la libération de dopamine par certains neurones

  • Imite l’action d’un neuromédiateur naturel, l’acétylcholine

  • Se lie aux récepteurs nicotiniques dans le cerveau

  • Facilite la libération des endorphines = effet antalgique


Le cannabis

Le cannabis

  • Le cannabis, par l’intermédiaire de son composé actif , le tétrahydrocannabinol (THC), entraîne une faible libération dedopamine selon un mécanisme encore mal compris.


La coca ne

La cocaïne

  • La cocaïne agit en empêchant la recapture de la dopamine, de la noradrénaline et de la sérotonine au niveau des synapses.

  • Elle augmente la présence et donc l’effet de la dopamine, notamment au niveau du cerveau des émotions [système limbique].


L ecstasy

L’ecstasy

  • Les amphétamines ou l’ecstasy augmentent brutalement la libération de dopamine, de noradrénaline et de sérotonine.


L h ro ne

L’héroïne

  • L’héroïne est transformée dans le cerveau en morphine.

  • En se liant aux récepteurs opioïdes naturels (récepteurs des endorphines), la morphine augmente la libération de dopamine.


Des drogues aux substances psycho actives

Des drogues aux substances psycho actives

  • L’usage de certaines substances n’est pas récent.

  • Depuis l’antiquité, utilisées pour soigner et guérir, ces produits (dont l’usage varie selon les cultures et les traditions) étaient aussi employés dans les cérémonies sacrées, fêtes, afin de modifier l’état de conscience et renforcer les relations entre les personnes .

  • Autrefois, le mot drogue désignait un « médicament » destiné à soulager un malade.

  • Puis il a été utilisé pour désigner les substances illicites.

  • Aujourd’hui, pour nommer l’ensemble des produits qui agissent sur le cerveau, [que l’usage soit interdit ou réglementé], on emploie le terme de « substances psychoactives ».


  • Login