marqueurs tumoraux
Download
Skip this Video
Download Presentation
MARQUEURS TUMORAUX

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 47

MARQUEURS TUMORAUX - PowerPoint PPT Presentation


  • 140 Views
  • Uploaded on

MARQUEURS TUMORAUX. G. JERUSALEM Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège. PSA screening. Homme, 68 ans Prise de sang (thyroïde) Souhaite dosage PSA. PSA screening. Résultat : 2.4 ng/ml. PSA screening. Faux négatifs.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' MARQUEURS TUMORAUX' - kapono


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
marqueurs tumoraux
MARQUEURS TUMORAUX

G. JERUSALEM

Oncologie médicale

CHU Sart Tilman - Liège

psa screening
PSA screening

Homme, 68 ans

Prise de sang (thyroïde)

Souhaite dosage PSA

psa screening1
PSA screening

Résultat : 2.4 ng/ml

psa screening2
PSA screening

Faux négatifs

psa screening 7 ans de suivi
PSA screening:7 ans de suivi

max. 0,5ng/ml : 6,6% cancer

0,6-1 10,1%

1,1-2 17%

2,1-3 23,9%

3,1-4 26,9%

Thomson et al,NEJM,2004

psa screening3
PSA screening

50% des cancers restent asymptomatiques jusqu’à la fin de la vie !

d couverte fortuite
Découverte fortuite

Homme, 50 ans

Prise de sang de routine

Tabagisme : 1/2 paquet/jour

CEA : 14 ng/ml

examens r alis s
Examens réalisés

TDM thorax

TDM abdomen-pelvis

Gastro-colonoscopie

Echo-thyroïde

Examen ORL

PET scan corps entier

d couverte fortuite1
Découverte fortuite

Confirmer l’augmentation !

cea faux positifs
CEA : faux positifs

Tabagisme

Hépatite

Cirrhose

Pancréatite

Pneumopathies chroniques

Cholécystite

Colite ulcéreuse

screening
Screening

CEA : ?

CA 15.3 : ?

CA 125 : ?

NSE : ?

CA 19.9 : ?

cancer du sein ca 15 3
Cancer du sein : CA 15.3

Valeurs pathologiques :

Stade I : 5-30%

Stade II : 15-50%

Stade III : 60-70%

Stade IV : 65-90%

ca 15 3 d pistage
CA 15.3 : dépistage

Affection bénigne :

- sein : 15-20 %

- foie : 50-60 %

ca 15 3 d pistage1
CA 15.3 : dépistage

Autre cancer :

- poumon : 20-70 %

- gastrointestinal : 15-60 %

- ovaire : 40-60 %

ca 15 3 d pistage2
CA 15.3 : dépistage

Conclusions :

- faible sensibilité pour stade précoce

- mauvaise spécificité

ca 125 faux positifs
CA 125 : faux positifs

Pathologie des séreuses :

  • Epanchements pleuraux
  • Ascite
  • Péricardite

Pathologie bénigne hépatique :

  • Cirrhose
  • Hépatite
ca 125 faux positifs1
CA 125 : faux positifs

Endométriose

Maladie autoimmune

Grossesse

Affections inflammatoires du pelvis

screening1
Screening

CEA : non

CA 15.3 : non

CA 125 : non

NSE : non

CA 19.9 : non

PSA : ??

stratification th rapeutique
Stratification thérapeutique

CA 15.3 ?

CEA ?

Autre ?

stratification th rapeutique1
Stratification thérapeutique

CA 15.3

CEA

Pas de facteur pronostic

indépendant!

cancer du testicule
Cancer du testicule

Stratification thérapeutique

Faible risque

Alpha FP <1000 ng/ml

HCG <1000 ng/ml

LDH <1.5 x N

cancer du testicule1
Cancer du testicule

Haut risque

Alpha FP >10000 ng/ml

HCG >10000 ng/ml

LDH >10 x N

monitoring th rapeutique
Monitoring thérapeutique

Cancer du sein, métastases pulmonaires

CA 15.3 : 90 UI/L

Taxotère : 100 mg/m²

J1, cycle n°2 : CA 15.3 dosé à 160 UI/L

J2, cycle n°3 : CA 15.3 dosé à 210 UI/L

ca 15 3 monitoring de la r ponse
CA 15.3 : monitoring de la réponse

La majorité des patientes présentent une

augmentation du marqueur CA 15.3 , mais

à utiliser avec prudence !!!

- faux positifs : augmentation temporaire

chez 25% des patientes avec réponse

favorable

ca 15 3 monitoring de la r ponse1
CA 15.3 : monitoring de la réponse
  • faux positifs : augmentation en cas de

pathologies bénignes (sein, foie!)

  • faux négatifs : n’indique pas la disparition

de toutes les cellules tumorales

Ne changez jamais un traitement sur base du

marqueur uniquement !

cancer du testicule2
Cancer du testicule

Homme, 32 ans, choriocarcinome

Masse rétropéritonéale

Multiples métastases pulmonaires

2 métastases au foie

AFP : 185 ng/ml

HCG : 78500 ng/ml

4 cycles PEB

cancer testicule choriocarcinome
Cancer testicule : choriocarcinome

Masse rétropéritonéale de 8 cm

2 métastases pulmonaires

1 métastase du foie

AFP : normale

HCG : 324 ng/ml

cancer testicule
Cancer testicule

Chimiothérapie de rattrapage ?

Autogreffe ?

Chirurgie ?

cancer testicule1
Cancer testicule

Chute insuffisante des marqueurs

Erreur de laboratoire

Réponse insuffisante précoce : lyse tumorale

Réponse insuffisante tardive : masse résiduelle avec nécrose = « pseudoplateau »

cancer testicule pseudoplateau
Cancer testicule « pseudoplateau »

Plateau pendant des semaines ou des mois

Pas de cellule tumorale résiduelle

Résorption de la masse nécrotique

cancer testicule pseudoplateau1
Cancer testicule « pseudoplateau »

Masse tumorale importante au diagnostic

Composante importante de choriocarcinome

Augmentation importante du HCG au diagnostic

Diminution rapide du HCG avec chimiothérapie

Uniquement faible ou lente régression des masses tumorales

Surtout après chimiothérapie intensive

cancer testicule2
Cancer testicule

Attendre !

Si diminue : nécrose

Si stable : nécrose ou cancer résiduel

Si augmente : rechute précoce

cancer testicule3
Cancer testicule

8 semaines plus tard

Diminution masse rétropéritonéale (5 cm)

Disparition métastases pulmonaires

Lésion cicatricielle du foie

HCG : 25 ng/ml (reste légèrement augmenté)

cancer testicule4
Cancer testicule

Résection masse rétropéritonéale

70% tissu fibrotique

20% tératome immature

10% carcinome indifférencié

2 cycles VIP, normalisation HCG

cancer testicule5
Cancer testicule

4 ans plus tard

AFP : 13 ng/ml (0-10)

HCG : normal

cancer testicule6
Cancer testicule

Contrôle 4 semaines plus tard :

AFP : 27 ng/ml

! SNC

! Testicule controlatérale

cancer testicule7
Cancer testicule

TDM abdomen : masse kystique rétropéritonéale de 6 cm de diamètre

Résection : tératome mature dans la paroi kystique

cancer du sein
Cancer du sein

Suivi par CA 15.3 ?

cancer du sein1
Cancer du sein

75 ans

T2N0, Bloom 3, 0 ggl.,récepteurs nég.,

cerbB2 surexprimé

Tumorectomie , radiothérapie

CA 15.3 : 40,6 (0-30) ng/ml

puis 41,4 +1mois

53,6 +5mois

55,6 +8mois

ca 15 3 suivi
CA 15.3 : suivi

40-50 % des patientes ont d’abord une

augmentation du marqueur avant de

développer des métastases visibles

Ces métastases deviennent symptomatiques

après 3-18 mois

ca 15 3 suivi1
CA 15.3 : suivi

Le bénéfice de la découverte d’une maladie

autrement non identifiable est incertain

Ne débutez jamais un traitement de

rattrapage sur base d’un marqueur seul!

cancer du c lon
Cancer du côlon

Femme, 49 ans

Dukes C (T3N2)

6 cures de chimiothérapie adjuvante

Suivi par CEA ?

cancer du c lon1
Cancer du côlon

CEA : 1x3/mois

Echographie du foie

30% de survie sans récidive à 10 ans si résection chirurgicale d’une lésion unique

marqueurs tumoraux tissulaires
Marqueurs tumoraux tissulaires

Doser les récepteurs pour les oestrogènes et

la progestérone

Rechercher une surexpression du c-erbB-2

marqueurs de pr disposition
Marqueurs de prédisposition

BRCA 1 et 2 : famille à risque

( 2 patientes en dessous de 50 ans ou

association avec cancer ovaire)

Quelle prévention?

Quel dépistage?

marqueurs tumoraux conclusions
Marqueurs tumoraux : conclusions

Il est indispensable de savoir interpréter

correctement les résultats du dosage.

Il faut connaître les faux positifs et faux négatifs.

marqueurs tumoraux conclusions1
Marqueurs tumoraux : conclusions

Il ne suffit pas d’identifier un problème!

Rechercher une prédisposition au cancer,

la présence d’un cancer ou une rechute

n’est utile que si on dispose probablement d’un

traitement efficace !!!

ad