Municipales pr parer une campagne
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 33

MUNICIPALES préparer une campagne PowerPoint PPT Presentation


  • 48 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Erwan Lecoeur - Sociologue consultant. MUNICIPALES préparer une campagne. à Grenoble, en 2014…. INTRODUCTION -. Passer de l’exercice du mandat, à la phase de bilan, à l’exercice - différent - de la campagne … d’une posture à une autre.

Download Presentation

MUNICIPALES préparer une campagne

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Municipales pr parer une campagne

Erwan Lecoeur - Sociologue consultant

MUNICIPALES préparer une campagne

à Grenoble, en 2014…


Introduction

INTRODUCTION -

Passer de l’exercice du mandat, à la phase de bilan, à l’exercice - différent - de la campagne

… d’une posture à une autre

L’opinion, le contexte : la situation complexe des écologistes en politique

… mauvais temps électoral (?)

Éléments de communication politique adaptés aux écologistes…

La nécessité d’une posture de “puissance”


Un bilan pour quoi faire

UN BILAN, POUR QUOI FAIRE ?

… Mais il faut aussi aller voir derrière les fausses évidences

  • Un bilan, pour :

  • Montrer à quoi servent des élu-es écologistes, ce qu’ils peuvent faire, ce qu’ils refusent…

  • Renouer le contact, remettre en scène et rappeler la campagne précédente, auprès des réseaux, soutiens, sur le fond et la forme…


Un bilan

UN BILAN ?

  • Ne pas penser qu’un bon bilan serait forcément un gage de réussite aux élections

  • À l’externe, un bilan ne fait pas le printemps 

  • D’autres questions se posent :

  • visibilité des politiques menées ( + acceptation / rejet)

  • en quoi sont-elles dues aux élu-es écologistes ?

  • la question de la posture comptera autant que le bilan


Un bilan1

UN BILAN ?

Préparer la campagne des Municipales…

  • S’appuyer sur les points emblématiques et se poser comme les seuls à pouvoir poursuivre

  • “Stop ou encore ?” (revendiquer des acquis !)


Pr parer la campagne suivante

PRÉPARER LA CAMPAGNE SUIVANTE…

Préparer la campagne des Municipales…

  • donner un “sens” aux slogans, points de programme, projets, et une forme (ville/nous/vie)


Pr parer la campagne suivante1

PRÉPARER LA CAMPAGNE SUIVANTE…

Préparer la campagne des Municipales…

  • dépasser le bilan et les mesures concrètes, pour incarner un projet à venir (avenir/enfants/changement)


Pr parer la campagne suivante2

PRÉPARER LA CAMPAGNE SUIVANTE…

Préparer la campagne des Municipales…

  • ouvrir de nouveaux champs dans le débat, nouveaux problèmes, nouvelles idées…

    (cf. posture : Vert… Vers..)


Pr parer la campagne suivante3

PRÉPARER LA CAMPAGNE SUIVANTE…

Préparer la campagne des Municipales…

  • en avoir envie… (?)

    • pour de bonnes raisons…


Pr parer la campagne suivante4

PRÉPARER LA CAMPAGNE SUIVANTE…

  • Améliorer les campagnes précédentes

  • Commencer par revoir ce qui a été réussi / raté, lors des campagnes précédentes (ne pas réinventer tout, sans cesse…)

  • Rétablir les réseaux, les liens, les contacts, les opportunités qui s’étaient ouverts alors…

  • Et se poser la question: comment faire encore mieux?


L opinion sur les cologistes

L’OPINION SUR LES ÉCOLOGISTES

  • UN PROBLÈME POUR LES ÉCOLOGISTES :

  • On parle d’écologie,

  • mais sans voir les écologistes capables de faire le nécessaire ;

  • ils sont alors, pour une partie du public :

  • porteurs de la mauvaise nouvelle, devenue partagée

  • “prophètes” dépassés, pas/plus à la hauteur des enjeux


L opinion sur les cologistes1

L’OPINION SUR LES ÉCOLOGISTES

  • UN PROBLÈME POUR LES ÉCOLOGISTES :

  • il seraient devenus une incarnation de l’impuissance à agir face à la crise (climatique, écologique, globale…)

  • … Quelle “CAPACITÉ / PUISSANCE” ont les écolos ?


L opinion sur les cologistes2

L’OPINION SUR LES ÉCOLOGISTES

  • L’élu-e écologiste, son rôle et sa posture

(Après la défaite retentissante du 18 mai 2003…) Écolo Belgique

« Ceux qui nous ont quitté pour voter traditionnel ont été déçus par ce qu’ils ont identifié comme notre insuffisante utilité politique.

Dans les campagnes régionales et européenne qui pointent déjà le nez, c’est cette utilité qu’il va falloir faire resurgir, en montrant en quoi les Wallons, les Bruxellois et les Européens ont besoin des Verts. »

Eric Biérin, ancien porte-parole d’Écolo, 18 juin 2003


L opinion sur les cologistes3

L’OPINION SUR LES ÉCOLOGISTES

  • L’élu-e écologiste, son rôle et sa posture

  • Comment faire passer auprès du public que les élus écologistes sont “capables” de gérer la crise ?

  • Comment rénover l’image d’une capacité - force des écologistes?

    • Quelques pistes : (communication politique)

    • ///


L opinion sur les cologistes4

L’OPINION SUR LES ÉCOLOGISTES

  • L’élu-e écologiste, son rôle et sa posture

  • lier le pouvoir (d’élu-es) à la capacité à influer parce que les écologistes ne sont pas seuls (trop souvent)

    • donner à voir une “puissance/surface” sociale :

    • avoir des amis, des penseurs, des médias…

      • chez les Verts (emblèmes)

      • et ailleurs, dans la société (artistes, etc.)

    • laisser entendre qu’il y en a beaucoup d’autres (marqueurs identitaires)


L opinion sur les cologistes5

L’OPINION SUR LES ÉCOLOGISTES

  • L’élu-e écologiste, son rôle et sa posture

  • l’écologiste (tous les écologistes !) doit raconter une AUTRE HISTOIRE- avec ses figures, combats, victoires et lieux de visibilité - à partir du réel ;

    • pour incarner ce qui va et ira vs. ce qui ne va pas

    • Pour se démarquer, “naturellement”, sans attaquer (trop) ses adversaires-partenaires

    • Pour ne pas être préempté par d’autres


Quelques analyses compl mentaires

QUELQUES ANALYSES COMPLÉMENTAIRES

  • L’élu-e écologiste, son rôle et sa posture

  • Parler “écologiste”

  • un ton, un vocabulaire…

    • de “novateur en politique” (nouveaux mots)

    • pas dupe des promesses (dérision, sourire)

    • pas membre du club des “politiciens d’hier”


Quelques analyses compl mentaires1

QUELQUES ANALYSES COMPLÉMENTAIRES

4. Ne pas se laisser jauger/définir/enfermer par l’institution, médiatique ou politique (“sérieux, pouvoir”)…

  • Le besoin de reconnaissance par les pairs est un piège, au niveau individuel (et collectif)

  • L’intégration est jaugée par l’électeur et conduit à la perte de puissance

  • Inventer d’autres “reconnaissances”… et les faire valoir auprès des médias (une HISTOIRE !)


Quelques analyses compl mentaires2

QUELQUES ANALYSES COMPLÉMENTAIRES

  • Éviter le piège de l’écologie “technique”

    • sans conflit, puissance, ni “sens”

    • posture d’écologie “gentille”, les ONG le font

    • justifie l’idée d’élus “techniciens verts”… à côté des politiques (PS, Modem…)

    • Parler “clair”, vrai, direct = effet de révélation !


Quelques analyses compl mentaires3

QUELQUES ANALYSES COMPLÉMENTAIRES

  • Faire une place au plaisir et la convivialité

    • Renforcer les affinités internes et externes (dynamique de groupe)

    • Développer les rétributions symboliques (reconnaissance sociale, visibilité…)

    • Accompagner les candidat-es, les entourer

    • … Pour ne pas s’épuiser, s’aigrir.


Quelques conseils compl mentaires

QUELQUES CONSEILS COMPLÉMENTAIRES

  • 1. Une attitude en cohérence…

  • ce que vous êtes, ou pouvez être (! ! en tant que candidat-e)

  • l’image de vous, telle qu’elle est perceptible par toute personne qui vous rencontre (et non par vos proches seulement)

  • ce qui a déjà été fait (bilan, interventions, activisme, etc ?)

  • ce que l’écologie politique porte, et l’image du parti (EELV) en général

  • avec la campagne que vous menez, la posture que vous avez décidé de tenir…


Quelques conseils compl mentaires1

QUELQUES CONSEILS COMPLÉMENTAIRES

  • 2. Se préparer (répéter), …

  • Pour pouvoir être le plus “naturel” possible (évacuer le stress) et le plus efficace

  • le mieux est de préparer des réponses (phrases, formules, mots-clés), des poses de la voix, attitudes, regards, etc.

  • Pour cela, faire des répétitions avec complice(s) sur les argumentaires, en fonction de questions différemment posées ; poser la voix, le ton, essayer les phrases, l’humour, etc.


Quelques conseils compl mentaires2

QUELQUES CONSEILS COMPLÉMENTAIRES

  • 2. Se préparer (répéter), …

  • (à savoir…)

  • Tout cela ne servira peut-être pas (pas forcément), si vous êtes très doué-e… mais dans tous les cas, ce sera le « minimum » que vous pourrez faire :

    • éviter de parler trop vite, des phrases longues et difficiles, le programme en 20 points, en trois questions, etc.

  • Enfin, il vaut toujours mieux dire peu et bien, que beaucoup dont on ne retient rien.


  • Quelques conseils compl mentaires3

    QUELQUES CONSEILS COMPLÉMENTAIRES

    • 3. Une question = une possibilité de dire quelque chose

    • préparer des réponses qui permettent (dans la même phrase, ou le même « mouvement) de sortir de la question elle-même pour donner un élément de ce qui aura été préparé… (« peu importe la question »)

      • ex. « oui, nous allons nous présenter en tant que Verts, parce que nous sommes les seuls à parler de …. Et à proposer clairement … »

      • ex. « évidemment, cette campagne sera difficile pour nous / puisque nos alliés d’hier semblent désormais vouloir devenir des écologistes le temps d’une campagne… mais il leur manque … »


    Quelques conseils compl mentaires4

    QUELQUES CONSEILS COMPLÉMENTAIRES

    • 4. Faire son « agenda »

    • Pour ne pas subir la campagne (les coups, les annonces, communiqués, etc.)

    • Pour ne pas paraître seulement en « réaction »…

    • Pour ne pas être dans l’agenda des autres, il faut faire le sien !

    • D’abord, avoir un “plan média” (liste contacts, procédures d’envois, de réaction, liens entretenus, dates de Rdv, rétroplanning, etc.)

    • Ensuite, des initiatives, positions, etc.


    Quelques conseils compl mentaires5

    QUELQUES CONSEILS COMPLÉMENTAIRES

    • 4. Faire son « agenda »

    • Délimiter les événements prévisibles de la période (locaux, nationaux, sujets dans l’air du temps, etc.)

    • Se donner les moyens de réagir à l’actualité non prévisible :

      • Mutualisation pour une cellule de veille

      • Protocole de mise en réseau des équipes de campagne

      • Diffusion d’argumentaires, communiqués, mots-clés, expressions, etc.

      • Mise en lien de sites Web


    Quelques conseils compl mentaires6

    QUELQUES CONSEILS COMPLÉMENTAIRES

    • 5. Être visible, dans des lieux adaptés

    • La visibilité et la crédibilité (présence) passent par des lieux appropriés, adaptés au message (et posture)

    • Un local de campagne est un miroir de la campagne, de son ton, de son accessibilité…

    • D’autres lieux (café, restaurant, place, musée, cinéma..) sont des lieux de rendez-vous appropriés

    • Enfin, des lieux emblématiques, où la campagne prend un tour revendicatif, exemplaire

      • positif : rues piétonnes, pistes cyclables, concert, jardin public…

      • négatif : panneaux pub, carrefours dangereux, bruit, etc.


    Quelques conseils compl mentaires7

    QUELQUES CONSEILS COMPLÉMENTAIRES

    • 6. Campagne… de recrutement

    • Une campagne est un moment particulier de rencontres, de prises de contact

      • Pour les citoyens, c’est un moment pour s’occuper de politique (plus disponibles)

      • Pour les militants-candidats, c’est un moment de stress…

    • Penser à l’accueil : ménager de la disponibilité, une personne chargée d’accueillir les arrivants, relancer les contacts, répartir les tâches, etc.


    Une concurrence annonc e

    Une concurrence annoncée


    Le contexte politique

    Le contexte politique

    • Quelques exemples de tendance…

    1. Le maire : un personnage particulier en France

    • Cumul des mandats, des pouvoirs…

    • Faire campagne en “Colombie” ?!...

    • Accords et désaccords


    Le contexte politique1

    Le contexte politique

    • Quelques exemples de tendance…

    2. Les Verts, appréciés, mais pas choisis…

    • Verts: courbe depuis 1992 (+ de 40% depuis 1997)

    • La plus grande différence entre la popularité et les résultats électoraux (1992 - 2007)

      • Le paradoxe du “sympathisant non électeur”…


    Le contexte politique2

    Le contexte politique

    • Quelques exemples de tendance…

    • 3. Le poids des enjeux nationaux :

      • Quelle “histoire” à raconter…

      • Qui la raconte ?

      • Une politique passe par les médias…


    Municipales 2014 formation c dis

    - - - - Municipales 2014 - - - - formation Cédis - - - -

    Erwan Lecoeur - Sociologue consultant

    [email protected]


  • Login