Les flores bact riennes
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 22

Les flores bactériennes PowerPoint PPT Presentation


  • 175 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Les flores bactériennes. Ba Ecole d’infirmières Hôpital de Rambouillet. Les flores bactériennes commensales. Ces flores commensales limitent l’implantation d ’espèces pathogènes et la développement de bactéries commensales potentiellement dangereuses La flore cutanée

Download Presentation

Les flores bactériennes

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Les flores bact riennes

Les flores bactériennes

Ba

Ecole d’infirmières

Hôpital de Rambouillet


Les flores bact riennes commensales

Les flores bactériennes commensales

  • Ces flores commensales limitent l’implantation d ’espèces pathogènes et la développement de bactéries commensales potentiellement dangereuses

  • La flore cutanée

    • Flore résidente : staph coag – et corynébactéries

    • Flore transitoire : entérobactéries, staph doré

  • La flore de l’arbre respiratoire supérieur

    • Très variable et abondante

    • Contient de nombreux opportunistes majeur

Brigitte Arnault


Les flores bact riennes commensales1

Les flores bactériennes commensales

  • La flore génitale

    • Les gardiens : les lactobacilles de Döderlein

    • Flore commensale : streptocoque, corynébactérie, bifidobactéries

  • La flore digestive

    • Bouche: streptocoques, entérobactéries, anaérobies

    • Estomac : flore très pauvre

    • Intestin grêle : flore pauvre avec Streptocoques, Staph, Lactobacilles

    • Colon : flore variée et abondante avec anaérobies, Entérobactéries, Entérocoques et Staphylocoques

Brigitte Arnault


Les antibiotiques

Les antibiotiques…

Brigitte Arnault


Les antibiotiques1

…Les Antibiotiques …

  • Définition

    • Fleming 1928 a découvert la pénicilline G

    • Un antibiotique est une substance élaborée par un microorganisme et capable d’inhiber la croissance d’autres microorganismes ou de les détruire

    • Les antiseptiques sont des substances qui agissent sur les bactéries de façon non spécifique

  • Classification

    • Cible : la paroi

      • Les bétalactamines

      • La fosfomycine

      • Les glycopeptides

Brigitte Arnault


Les antibiotiques2

…Les Antibiotiques…

  • Cible : la membrane

    • Les polymyxines

    • Les gramicidines et tyrocidine

  • Cible : le ribosome

    • Les aminosides

    • M L S

    • Les phénicolés

    • Les tétracyclines

    • L’acide fusidique

    • Les oxazolidinones

Brigitte Arnault


Les antibiotiques3

…Les Antibiotiques

  • Cible : blocage de l’ARN-polymérase

    • Les rifamycines

  • Cible : l’ADN

    • Les quinolones

    • Les fluoroquinolones

    • Les produits nitrés

  • Cible : synthèse de l’acide folique

    • Les sulfamides

    • Le triméthoprime

Brigitte Arnault


L antibiogramme

L’antibiogramme

  • Introduction

    • Tester la sensibilité d’un germe à 1 ou plusieurs antibiotiques

    • Epidémiologie

    • Identification bactérienne

  • La CMI

    • C’est la concentration minimale d’antibiotique qui inhibe la croissance visible du germe en 24 heures

    • Elle est définie par le Comité de l’Antibiogramme de la Société Française de Microbiologie (CA-SFM)

  • Détermination des catégories S/I/R

    • Les souches catégorisées S sont celles pour lesquelles la probabilité de succès thérapeutique est forte

    • Les souches catégorisées R sont celles pour lesquelles il existe une forte probabilité d’échec thérapeutique

    • Les souches catégorisées I sont celles pour lesquelles le succès thérapeutique est imprévisible

Brigitte Arnault


L antibiogramme1

L’antibiogramme

  • Méthode de détermination de la CMI

    • Méthode de diffusion en milieu solide

      • Ensemencement par inondation sur un milieu solide de la souche à tester

      • Dépôt de disques de papier buvard comprenant un antibiotique

    • Lecture

      • Après une nuit à 37 ° lecture des diamètres des zones d’inhibition

      • Calcul de la CMI en se reportant à des courbes de concordance pré établies

Brigitte Arnault


L antibiogramme2

L’antibiogramme

Brigitte Arnault


L antibiogramme3

L’antibiogramme

Brigitte Arnault


E test

E Test

Brigitte Arnault


La r sistance aux antibiotiques

La résistance aux Antibiotiques…

  • Les types de résistance

    • Les résistances naturelles

    • Les résistances acquises

  • Les phénotypes de résistance

    • Notion de phénotype sauvage

    • Désignés par les initiales des antibiotiques inactifs

  • Les niveaux de résistance

    • Bas niveau de résistance

    • Haut niveau de résistance

Brigitte Arnault


La r sistance aux antibiotiques1

…La résistance aux Antibiotiques

  • Le support génétique de la résistance

    • Les résistances acquises sont soit

      • Chromosomiques secondaires à une mutation : peu répandues

      • Extra-chromosomiques :fréquentes , contagieuses.

Brigitte Arnault


Les m canismes de r sistance

Les mécanismes de résistance…

  • Les enzymes inactivant les antibiotiques

    • Les bêtalactamases

      • Les pénicillinases plasmidiques : résistance acquise

        • La bêtalactamase de Staphylocoque aureus .Elle est sensible aux inhibiteurs de bêtalactamases

        • Les bêtalactamases des bacilles à gram négatif

          • TEM, SHV, OXA, PSE également inactivés par les inhibiteurs de bêtalactamases

      • Les pénicillinases chromosomiques

        • Spécifiques des espèces Klebsiella et Levinea

Brigitte Arnault


Les m canismes de r sistance1

…Les mécanismes de résistance

  • Les céphalosporinases

    • Produites par les Enterobacter, Citrobacter, Proteus, Morganella, Providentia, Pseudomonas, Acinetobacter, Serratia

    • Céphalosporinases inductibles

    • Céphalosporinase déréprimée

    • Céphalosporinase d’Eschérichia coli

  • Les bêtalactamases à spectre étendu ou BLSE

    • Elles hydrolysent toutes les bêtalactamines jusqu’aux C3G

    • Elles sont sensibles aux inhibiteurs de bêtalactamases

Brigitte Arnault


L antibiogramme4

L’antibiogramme

Brigitte Arnault


Test du bouchon de champagne

Test du bouchon de champagne

Brigitte Arnault


L antibiogramme5

L’antibiogramme

Brigitte Arnault


L antibiogramme6

L’antibiogramme

Brigitte Arnault


Les bmr

Les BMR

  • Streptocoque pneumoniae

  • SARM (Staphylocoque méthicilline résistant )

  • Les entérobactéries productrices de BLSE

  • Les pseudomonas producteurs de céphalosporinase

  • Les Acinetobacter (baumannii)

Brigitte Arnault


Questions

Questions


  • Login