Interface ethernet ip adressage ip
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 60

Interface Ethernet IP & adressage IP PowerPoint PPT Presentation


  • 79 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Interface Ethernet IP & adressage IP. Création : 2000-2001 : Christian Hascoët (CCR). Plan. Interface Ethernet-IP dans le modèle en couche Correspondance adresses IP/adresses Ethernet : ARP : Address Resolution Protocol RARP : Reverse Address Resolution Protocol

Download Presentation

Interface Ethernet IP & adressage IP

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Interface ethernet ip adressage ip

Interface Ethernet IP & adressage IP

  • Création :

    • 2000-2001 : Christian Hascoët (CCR)


Interface ethernet ip adressage ip

Plan

  • Interface Ethernet-IP dans le modèle en couche

  • Correspondance adresses IP/adresses Ethernet :

    • ARP: Address Resolution Protocol

    • RARP: Reverse Address Resolution Protocol

  • Couche Réseau IP : fonctions et adressage

    • Format d'adresse dans IP

    • Masques de réseau

ARS 00/01


Mod le en couches

Modèle en couches

APPLICATIONS

telnet, ftp, mail, www

Messages, Flots

Unités de données

4

TCP UDP

Segments TCP

Datagrammes UDP

TRANSPORT

IGMP

3

ICMP

RESEAU

Datagrammes

IP

ARP RARP

Trames

2

Ethernet

1

Physique

Train de bits

ARS 00/01


Mod le en couches1

APPLICATIONS

telnet,ftp,mail,www

4

TCP UDP

Modèle en couches

Station A

Dans réseau IP1

Station B

Dans réseau IP2

APPLICATIONS

telnet,ftp,mail,www

Routeur

Dans réseau IP1

&

Dans réseau IP2

4

TCP UDP

3

ICMP

3

ICMP

3

ICMP

IP

IP

IP

ARP RARP

ARP RARP

ARP RARP

2

Ethernet

2

Ethernet

2

Ethernet

1

Physique

1

Physique

1

Physique

ARS 00/01


Interface ip ethernet

Interface IP-Ethernet

  • Communication entre machines s'effectue à travers l'interface physique ethernet

  • Problème : applications n'ont la connaissance que des adresses IP,

  • Établissement d'un lien :

    • Adresse IP => Adresse physique Ethernet

  • Protocole : ARP

    • Address Resolution Protocol (ARP)

ARS 00/01


Interface ethernet ip adressage ip

ARP

  • RFC826 : Ethernet Address Resolution Protocol or converting network protocol addresses to 48bit Ethernet address for transmission on Ethernet hardware (11/1982). En résumé :

  • Trouver une adresse MAC avec une adresse IP

    • @ IP totalement indépendante de l'@ physique

    • ARP : Permet de trouver l'adresse physique (6 octets) d'une machine sur le même réseau en donnant son adresse IP (4 octets) uniquement.

ARS 00/01


Arp cache

ARP : Cache

  • Table de correspondance locale constituée après chaque réponse ARP :

    • @ physique <=> @ IP

  • Stockage dans un cache :

    • Limite charge réseau, sinon 2 requêtes pour chaque datagramme IP

    • Augmente l'efficacité des communications locales

    • Cache remis à jour en fonction des besoins

      • Entrées valides durant un certain temps (4h : cisco)

      • En cas d'échec de la communication

ARS 00/01


Arp cache machine

ARP : Cache machine

  • arp -a (machine ethernet)

    Nom machine@ [email protected]

    r-jussieu.reseau.jussieu.fr 134.157.254.10:0:c:3a:25:9c ethernet

    s-atm-rpmc.reseau.jussieu.fr 134.157.254.60:60:70:5a:9c:2ethernet

    r-tour31.reseau.jussieu.fr 134.157.254.1020:90:5f:dd:8:0 ethernet

    s-atm-efra.ccr.jussieu.fr 134.157.1.16 incomplete

    r-chevaleret.reseau.jussieu.fr 134.157.254.1060:50:3e:a1:78:0 ethernet

    r-scott.reseau.jussieu.fr 134.157.254.100:10:d:3d:c4:0 ethernet

    s-eth-scott.reseau.jussieu.fr 134.157.254.110:10:b:32:9c:ff ethernet

    s-atm-scott.reseau.jussieu.fr 134.157.254.120:10:b:32:9d:2 ethernet

    s-atm-pop.reseau.jussieu.fr 134.157.1.470:20:48:1a:4b:37 ethernet

ARS 00/01


Arp cache routeur 1

ARP : Cache routeur (1)

  • show ip arp (routeur 2 ethernets)

    ProtocolAddress Age(m)Hardware Addr Type Interface

    Internet134.157.1.24 107 0000.7784.b071 ARPA Eth0

    Internet134.157.1.23 0 0800.5a1d.50bf ARPA Eth0

    Internet 134.157.53.10139 0000.a700.7a7d ARPA Eth1

    Internet 134.157.53.11 115 0000.a700.7973 ARPA Eth1

    Internet 134.157.53.8 85 0000.a700.7bbf ARPA Eth1

    Internet 134.157.53.9 80 0000.a700.7b92 ARPA Eth1

    Internet 134.157.53.5 222 0000.a701.5d66 ARPA Eth1

    Internet 134.157.53.2 54 0000.a700.7ba2 ARPA Eth1

    Internet 134.157.1.42 0 0060.b018.3b31 ARPA Eth0

    ARPA : Mac Ethernet/IP

ARS 00/01


Arp cache routeur 2

ARP : Cache routeur (2)

  • show ip arp (routeur Ethernet - FDDI)

    ProtocolAddress Age(m) Hardware AddrType Int

    Internet 134.157.254.231 170 0000.0c03.e200 SNAPFddi0

    Internet 134.157.1.24 58 0000.7784.b071 SNAP Fddi1

    Internet 134.157.254.230237 0000.0c3f.59e0 SNAP Fddi0

    Internet 134.157.110.125 43 0000.0c5d.05d7 ARPAEth4

    Internet 134.157.254.236 140 0000.0c18.1196 SNAP Fddi0

    Internet 134.157.1.16 8 0020.480c.25ce SNAP Fddi1

    Internet 134.157.110.126 - 0000.0c05.423a ARPA Eth4

    Internet 134.157.1.17 231 0800.0919.2ce1 SNAP Fddi1

    SNAP (Sub-Network Access Point) : MAC IEEE/LLC/SNAP/IP

ARS 00/01


Arp m canismes

ARP : Mécanismes

  • Soit deux équipements sur le même segment Ethernet.

  • Machine A veut envoyer un datagramme à la machine B.

    • 1) Elle connaît son adresse IP, mais pas son adresse Ethernet

    • 2) A envoie une trame de broadcast (diffusion) Ethernet qui demande l'adresse Ethernet de B :

      • Adresse destinataire FF.FF.FF.FF.FF.FF avec Type = 0x0806

      • Indique l'adresse IP de B.

    • 3) Toutes les machines du réseau local reçoivent la requête.

    • 4a) Seul B répond à A en lui donnant son adresse Ethernet.

    • 4b) Si c'est une autre machine qui répond à la place de A on parle alors de "Proxy ARP".

      • Exemple : serveurs de terminaux et les stations connectées par accès distant

ARS 00/01


Message arp

Message ARP

Préambule

@ SRC

0x0806

Message ARP

FCS

SFD

@ DEST

  • Encapsulé dans trame ethernet

    Longueur : 28 octets

    (1) Ethernet = 1 (unique)

    (2) IP = 0x0800

    (3) HLEN :

    Longueur de l'@ physique

    (4) PLEN :

    Longueur @ protocole

    (5) Opérations :

    Requête ARP = 1

    Réponse ARP = 2

0 31

Interface physique (1)

Protocole (2)

HLEN (3)

PLEN (4)

Opérations (5)

Adresse physique de l'émetteur de la trame : octets 1 à 4

Adresse physique : octets 4 & 5

@ IP émetteur : octets 1 & 2

@ IP émetteur : octets 3 &4

@ physique récepteur octets 1&2

@ physique récepteur octets 3 à 6

Adresse IP du récepteur octets 1 à 4

ARS 00/01


Rarp rfc903

RARP (RFC903)

  • RFC903 : Reverse Address Resolution Protocol (06/1984)

  • Problème :

    • Déterminer un mécanisme permettant à la station d'obtenir son adresse IP depuis le réseau.

    • RARP est utilisé par des machines sans "mémoire secondaire"

    • L'adresse IP d'une machine est configurable par l'utilisateur

    • Est enregistrée généralement dans la "mémoire secondaire" (NVRAM, disque dur) où l'OS va la récupérer au démarrage.

  • Trouver une adresse IP à partir de l'adresse Ethernet

ARS 00/01


Rarp m canismes

RARP : Mécanismes

  • Serveur RARP : fournit les adresses IP associées aux adresses physiques des stations du réseau (table).

  • Utilisé au moment du "boot" par certains équipements.

    • Envoie son adresse MAC dans le champ "Adresse physique émetteur"

  • Type = 0x8035 dans la trame Ethernet

  • Utilisé par

    • Stations sans disque ou anciens terminaux X

  • Même format de message que ARP

  • ARS 00/01


    Message rarp

    Message RARP

    Préambule

    @ SRC

    0x8035

    Message RARP

    FCS

    SFD

    @ DEST

    0 31

    Interface physique (1)

    • Encapsulé dans trame ethernet

    • Longueur : 28 octects

    • (1) Ethernet = 1 (unique)

    • (2) IP = 0x0800

    • (3) HLEN :

    • Longueur de l'@ physique

    • (4) PLEN :

    • Longueur de l'@ protocole

    • (5) Opérations

    • Requête RARP = 3

    • Réponse RARP = 4

    Protocole (2)

    HLEN (3)

    PLEN (4)

    Opérations (5)

    Adresse physique de l'émetteur de la trame : octets 1 à 4

    Adresse physique : octets 4 & 5

    @ IP émetteur : octets 1 & 2

    @ IP émetteur : octets 3 &4

    @ physique récepteur octets 1&2

    Adresse physique récepteur octets 3 à 6

    Adresse IP du récepteur octets 1 à 4

    ARS 00/01


    Ip internet protocol

    Applications

    Service de transport fiable

    Service réseau en mode non connecté

    IP : Internet Protocol

    • Internet Protocol (RFC 791) couche 3 de l' OSI

    • Consensus au niveau des applications :

      • Utilisateurs invoquent les applications sans avoir besoin de connaître IP ou l'architecture physique du réseau

    • Raison : seuls des services d’émission/réception sans garanties (best effort/au mieux) sont nécessaires

      TCPCouche 4

      IP Couche 3

    ARS 00/01


    Ip internet protocol1

    IP : Internet Protocol

    • Best effort : service offert par IP "non fiable"

      • Remise de paquets non garantie,

      • Sans connexion, les datagrammes IP sont traités indépendamment les uns des autres.

    • IP au dessus de tout  : protocole de convergence

      • Fonctionne sur : Ethernet, PPP, FDDI, ATM …

      • On se limitera ici à ethernet qui est de loin le plus répandu

    ARS 00/01


    Datagramme ip

    Datagramme IP

    216

    • Taille maximal théorique : 65535 octets

    • Constitution : En-tête + champ de données:

    0 4 8 16 19 31

    Version

    Longueur

    En-tête

    Type de service

    Longueur totale

    Identification

    Drapeau

    Offset (fragment)

    Durée de vie

    Protocole

    Somme de contrôle de l’en-tête

    Adresse IP Source

    Adresse IP Destination

    Options IP (éventuellement)

    Padding

    . . .

    Données

    ARS 00/01


    En t te ip fragmentation 1

    En tête IP : Fragmentation (1)

    • IP au dessus de tout : trame sur le réseau physique de taille variable selon les protocoles => découpage du datagramme en fragment

    • Unité maximale de transfert (MTU : Maximum Transfert Unit)

      • CLIP (ATM RFC1577) : 9180, FDDI : 4500, Ethernet : 1500, Localtalk : 576

    • Différents cas de changements de MTU (notion de routeurs)

      • Si le MTU diminue : fragmentation du datagramme en autant de fragments, que les trames du réseau physique supportent

      • Si le MTU augmente : transmission des fragments tels quels

    • Destinataire final reconstitue le datagramme initial à partir de l'ensemble des fragments reçus :

      • Si un seul fragment est perdu => datagramme global perdu

      • + il y a de fragmentation + la probabilité de perte d'un datagramme est grande

      • Taille du fragment = au + petit MTU traversé sur le chemin

    ARS 00/01


    En t te ip fragmentation 2

    Réseau 1

    MTU = 1500

    Réseau 2

    MTU = 576

    R

    552 octets

    1300 octets

    E1

    552 octets

    E2

    196 octets

    E3

    En-tête datagramme

    De 20 octets

    En tête IP : Fragmentation (2)

    • Drapeau : 3 bits (0 , DF , MF)

      • DF : Don't Fragment, Rejet ICMP

      • MF : More Fragment

    • Offset : Multiple de 8 octets

      • 13 bits (lg sur 16) => /8 pour conserver la cohérence

    • Exemple :

      • Données initiales : 1300 octets

      • En tête dans trame du réseau 2 :

      • E1 : offset 0MF = 1

      • E2 : offset 69 = 552/8 MF = 1

      • E3 : offset 69*2MF = 0

    ARS 00/01


    En t te ip fragmentation 3

    En tête IP : Fragmentation (3)

    Jussieu

    Extérieur

    • Taille trames ethernet : Exemple de Jussieu

      • Sortie du Campus (show interface)

        • Last clearing of "show interface" counters 00:18:07

        • Entrée : 4.290.846 packets input, 2.548.781.280 bytes 594

        • Sortie : 4.373.258 packets output, 2.539.564.304 bytes580

      • Sortie du CCR

        • Last clearing of "show interface" counters 00:52:21

        • Sortie : 973.226 packets input, 353.875.676 bytes363

        • Entrée : 1.118.027 packets output, 177.342.697 bytes158

      • Remarque : Attention lecture informations interface

    CCR

    ARS 00/01


    En t te ip 1

    En tête IP (1)

    • Version du protocole IP (version 4 aujourd'hui, 6 dans qq années)

    • Longueur de l'en-tête en mots de 32 bits : 5 en général ( sans d'option)

    • Type de service (champ TOS) : pour la gestion du datagramme

      • RFC 1349 (1992), 8 bits dont le dernier bit est non utilisé. Défaut : (00000000)

      • Précédence (3 bits) : priorité du datagramme, ignoré pour le moment. (000)

      • 4 bitspour le type d'acheminement désiré : délai court (telnet,ftp), débit élevé(ftp), fiabilité (snmp) et coût faible (nntp). 1 à la fois (1000,0100,….)

    • Longueur totale du "fragment" sur 16 bits (en-tête + données)

      • IP dans Ethernet : distinction infos utiles / infos de bourrage

    • Identification: entier qui identifie le datagramme initial.

      • Utilisé par le récepteur pour la reconstitution du datagramme.

      • Émetteur place N° unique, si fragmentation : les fragments auront ce N°.

    ARS 00/01


    En t te ip 2

    En tête IP (2)

    • Durée de vie (TTL) : Indique en secondes, la durée maximale de transit du datagramme

      • La machine qui émet le datagramme définit sa durée de vie.

      • Les routeurs traitant le datagramme décrémente le TTL (évite en cas de boucle de routage le mouvement perpétuel)

      • Arrivé à 0 => destruction du datagramme et un message d'erreur est renvoyé à l'émetteur.

    • Protocole : Identifie le protocole de niveau supérieur

      • 1 : ICMP, 2 : IGMP, 6 : TCP, 17 : UDP

    • Somme de contrôle de l’en-tête : détection d'erreurs

    • Options : facultatif, de longueur variable. (Voir RFC 1700)

    ARS 00/01


    En t te ip exemple ttl

    En tête IP : Exemple TTL

    • traceroute to 17.254.0.41 from 134.157.1.23, 30 hops max, outgoing MTU = 1500 1 r-ccr.reseau.jussieu.fr (134.157.1.126) 1 ms 1 ms 1 ms 2 r-jusren.reseau.jussieu.fr (134.157.254.126) 1 ms 1 ms 1 ms

      6 nio-i.cssi.renater.fr (193.51.206.145) 6 ms 11 ms 6 ms 7 193.51.206.34 (193.51.206.34) 130 ms 128 ms 128 ms 8 bagnolet2-backbone.opentransit.net (193.251.128.113) 173 ms 169 ms 171 ms 9 bagnolet-backbone1.opentransit.net (193.251.128.141) 163 ms 161 ms 150 ms10 stockton.opentransit.net (193.251.128.130) 274 ms 267 ms 260 ms...19 ftp18.apple.com (17.254.0.41) 284 ms 277 ms 287 ms

    • TTL initial 255 : 18 routeurs à traverser => TTL ping à 255 - 18 : 237

    • ping ftp.apple.com 56 164 bytes from 17.254.0.31: icmp_seq=0 ttl=237 time=394 ms

    ARS 00/01


    Acteurs r seau ip r seau ethernet

    ActeursRéseau IP Réseau Ethernet

    Réseau IP N°1

    ordinateur A

    imprimante

    Réseau local

    ethernet N°1

    Pont

    Pont

    Réseau local

    ethernet N°2

    Répéteur

    Commutateur

    Réseau IP N°2

    ordinateur C

    Routeur

    ordinateur B

    Réseau local

    Ethernet N° 3

    ARS 00/01


    L adresse ip

    L'Adresse IP

    • Une adresse IP :

      • 4 octets (32 bits) à notation décimal pointé A.B.C.D.

      • Exemples : 17.190.5.1 - 134.157.1.23 - 193.32.20.150

    • Elle doit être unique au Monde

      • Configurable par logiciel (commande ifconfig d'Unix)

      • Associée à chaque interface réseau

    • Attribution des adresses de réseau en France:

      • Classe A et B par RIPE (Réseaux IP Européens)

        • mail à [email protected]

      • Classe C en France :

        • NIC : www.nic.fr

    ARS 00/01


    Adressage ip

    Adressage IP

    • Découpée en deux parties :

      • Adresse de réseau (network id)

        • assigné par une autorité nationale ou internationale

      • Numéro local de la machine (host id)

        • Assigné par l’administrateur local du réseau

      • Découpage précis qui dépend de la classe d’adresses

      • 2 parties structurées de manière à définir 5 classes

    • Adressage non hiérarchisé ou arborescent

      • Différence avec téléphone, X25, ATM, IPv6

      • Voir développement dans la suite du cours

    ARS 00/01


    Adressage ip les classes

    Adressage IP : Les Classes

    0

    16

    24

    31

    8

    Host-id

    Network-id

    0

    Classe A

    Host-id

    Network-id

    1

    0

    Classe B

    Network-id

    Host-id

    1

    1

    0

    Classe C

    Multicast IP

    1

    1

    1

    0

    Classe D

    Réservé

    1

    1

    1

    1

    0

    Classe E

    ARS 00/01


    Adresses ip de classe a

    Adresses IP de Classe A

    0

    16

    24

    31

    8

    Host-id

    Network-id

    0

    Classe A

    • Les très grand réseaux (27 - 2 = 126)

      • 17.0.0.0 (Apple) - 18.0.0.0 (MIT) (0 en France)

    • (256)3 - 2 = 16.777.214 machines

    • De 1.0.0.0 à 126.0.0.0

    • Mai 92 : 49 allouées (38%) 11 non réservés

    • De 64.0.0.0 à 126.0.0.0 réservé

    • Distribution actuelle sous forme de classe C plus petite (256 adresses)

    ARS 00/01


    Adresses ip de classe b

    Host-id

    Network-id

    1

    0

    Adresses IP de Classe B

    0

    16

    24

    31

    8

    Classe B

    • Les réseaux de taille moyenne (214 = 16382)

      • Jussieu : 134.157.0.0 Lip6 : 132.227.0.0

    • (256)2 - 2 = 65534 machines

    • De 128.0.0.0 à 191.254.0.0

    • Mai 92 : 7354 allouées (45%)

    • Allocation au compte goutte (sous utilisation passée)

      • Forte justification nécéssaire

    • Découpage en classe C aussi

    ARS 00/01


    Adresses ip de classe c

    Network-id

    Host-id

    1

    1

    0

    Adresses IP de Classe C

    0

    16

    24

    31

    8

    Classe C

    • Les petits réseaux (221 - 2 = 2097150)

      • 194.57.137 (UREC) 193.49.160 (GIP RENATER)

    • (256)1 - 2 = 254 machines

    • De 192.0.0.0.0 à 223.255.254.0

    • Mai 92 : 44014 allouées (2%)

    • Prévision d'épuisement vers 2010

    ARS 00/01


    Attribution des adresses

    Attribution des adresses

    256 adresses1 classe C

    512 adresses 2 classes C contiguës

    1024 adresses 4 classes C contiguës

    2048 adresses 8 classes C contiguës

    4096 adresses 16 classes C contiguës

    8192 adresses 32 classes C contiguës

    16384 adresses 64 classes C contiguës

    ARS 00/01


    Adresses ip de classe d 1

    Multicast IP

    1

    1

    1

    0

    Adresses IP de Classe D (1)

    0

    16

    24

    31

    8

    Classe D

    • De 224.0.0.1 à 239.255.255.255

    • Plus de distinction Réseau/Machine

      • Utilisation locale ou ponctuelle

      • RFC 1700 (10/94) donne la liste des adresses réservées (224.X.X.X principalement)

      • Évolution à suivre sur

        • ftp://ftp.isi.edu/in-notes/iana/assignments/multicast-addresses

      • Nommées dans la zone mcast.net

    ARS 00/01


    Adresses ip de classe d 2

    Multicast IP

    1

    1

    1

    0

    Adresses IP de Classe D (2)

    0

    16

    24

    31

    8

    Classe D

    • Exemples de diffusion de groupe multicast :

      • Visioconférence (Multicast backbone = mbone)

        • Sur ethernet @IP classe D correspond à @Mac en recopiant les 23 bits libres de l'@ Multicast IP au 23 derniers bits d'une @ Mac particulière (01:00:5E, bit de poids fort du 4ième octet à 0)

      • Routage dynamique

        • 224.0.0.9 : RIP V2rip2-routers.mcast.net

        • 224.0.0.10 : IGRPigrp-routers.mcast.net

    ARS 00/01


    Adresses ip particuli res 1

    Réservé

    1

    1

    1

    1

    0

    Adresses IP particulières (1)

    0

    16

    24

    31

    8

    Classe E

    • Classe E : de 240.0.0.0 à 254.255.255.255

      • Réservée à une utilisation future ???

    • 0.0.0.0 : machine sans adresse

      • Station sans disque qui utilise RARP

      • La route par défaut (route add)

  • 127.0.0.1 (en général) : loopback, localhost

    • Test logiciels, communication interne inter-processus

  • ARS 00/01


    Adresses ip particuli res 2

    Adresses IP particulières (2)

    • Adresses particulières

      • Tous les bits partie machine à 0 : le réseau

        • 134.157.0.0 désigne le réseau de classe B 134.157

        • Ancienne adresse de diffusion système BSD

      • Tous les bits partie machine à 1 : diffusion

        • Broadcast IP

        • 134.157.255.255 : désignent toutes les machines du réseau 134.157.0.0

    ARS 00/01


    Adresses ip particuli res 3

    Adresses IP particulières (3)

    • RFC 1918 : Les réseaux privés ≈ "non routable"

      • Classe A : 10.0.0.0

      • Classe B : 172.16.0.0 à 172.32.0.0

      • Classe C : 192.168.0.0 à 192.168.254.0

    • Utilisable localement par tous (intranet)

    • C'est une convention, car les routeurs les traitent comme tous les autres réseaux

    ARS 00/01


    Adressage ip non hi rarchis

    Adressage IP : Non hiérarchisé

    • Augmente la taille des tables de routage

    ARS 00/01


    Sous adressage ip 1

    Sous adressage IP (1)

    • Extension du plan d’adressage initial (RFC950)

    • Découpage d'un réseau en entités + petites : les sous-réseaux ou subnets

      • Structuration plus adaptée au réseau du site (décidée par l'administration locale du site)

      • Adresses sous-réseaux dans partie host-id (X+Y bits)

        • 1ière partie host-id : X bits pour sous réseaux

        • 2ième partie host-id : Y bits pour machines

        • Utilisation de bits non contigus non conseillée dans RFC,

        • Implémentation (et compréhension) : bits contigus

    ARS 00/01


    Sous adressage ip 2

    Sous adressage IP (2)

    • Administration Mondiale : Net-Id

    • Administration Locale : Host-id

    • La partie locale du plan d’adressage initial est subdivisée en "sous réseau" + "machine" (host-id)

    • Champs Sous Réseau et Machine sont de tailles variables; la longueur des 2 champs étant toujours égale à la longueur de la partie locale.

    Administration Mondiale

    Administration Locale

    Réseau

    Sous Réseau

    Machine

    ARS 00/01


    Sous adressage ip 3

    Sous adressage IP (3)

    Dorsale Campus

    • Exemple Jussieu : Classe B

      • Présence d'environ 400 laboratoires

      • Trouver un moyen de découper la classe B attribuée au site de Jussieu en une somme de sous réseaux attribuable à chaque laboratoire

    Routeur

    Routeur

    Routeur

    Routeur

    Réseaux laboratoires

    ARS 00/01


    Sous adressage ip 4

    Sous adressage IP (4)

    Dorsale Campus

    Routeur

    Routeur

    Routeur

    Routeur

    Réseaux laboratoires

    Position des bits pour le découpage en sous réseau

    1 8 16 X 32

    Machine

    Réseau

    Sous Réseau

    • 134 • 157 • ? • N° machine

    • Dans l'exemple : 16 bits pour le partage sous réseau/machine

    • RFC 1878 (12/1995) Variable Length Subnet Table for IPV4définit les masques utilisables

    ARS 00/01


    Sous adressage ip 5

    Sous adressage IP (5)

    Position des bits pour le découpage en sous réseau

    1 8 16 X 32

    • RFC 1878 supprime la nécessité de conserver la notion d'adresse de réseau et la notion d'adresse de diffusion dans ce découpage qui obligeait la réservation de la :

      • Première plage réservée à l'adresse de réseau

      • Dernière plage réservée à l'adresse de diffusion

    Machine

    Réseau

    Sous Réseau

    134 • 157 • ? • N° machine

    ARS 00/01


    Sous adressage ip 6

    Sous adressage IP (6)

    Position des bits pour le découpage en sous réseau

    1 8 16 X 32

    • 0 bit : pas de subnet

    • 1 bit : 21 2 sous réseaux

    • 2 bit : 224 sous réseaux

    • 3 bit : 238 sous réseaux

    • 4 bit : 2416 sous réseaux etc .…...

    Machine

    Réseau

    Sous Réseau

    134 • 157 • ? • N° machine

    ARS 00/01


    Sous adressage ip masque 1

    Sous adressage IP : Masque (1)

    • Dans la pratique, on utilise un masque de sous réseau ou subnet mask : c'est un masque de bit

    • Masque : 4 octets scindé en 2 parties (bits contigus) :

      • Suite de bit à 1 : bits "réseau", suivis de bit à 0 : bits "machine"

    1 1 1 1 1 1 1 1 • 1 1 1 1 1 1 1 1

    1 1 1 …. 1

    0 …. 0 0 0

    1 8 16 X 32

    Position des bits pour le découpage en sous réseau

    ARS 00/01


    Sous adressage ip masque 2

    Sous adressage IP : Masque (2)

    Position des bits pour le découpage en sous réseau

    1 8 16 24 32

    1 1 1 1 1 1 1 1 • 1 1 1 1 1 1 1 1

    • Notation en décimal pointé :

      • Exemple ci dessus :

        • 11111111. 11111111.11111111.00000000

        • 255 . 255 . 255 . 0

        • Soit donc 8 bits utilisés => 28 = 256 sous réseaux

      • Insuffisants pour 400 laboratoires : de 9 bits => 512 sous réseaux

        • 11111111. 11111111.11111111.10000000

        • 255 . 255 . 255 . 128

    1 1 1 1 1 1 1 1

    0 0 0 0 0 0 0 0

    ARS 00/01


    Sous adressage ip classe c

    Sous adressage IP : Classe C

    Position des bits pour le découpage en sous réseau

    1 8 16 24 X 32

    • Masque classe C : Nombre de bit à 1 ≥ 24

      • Toujours de type255.255.255.X

    1 1 1 1 1 1 1 1 • 1 1 1 1 1 1 1 1 • 1 1 1 1 1 1 1 1

    1 1 1

    0 0 0 0 0

    ARS 00/01


    Sous adressage ip classe b

    Sous adressage IP : Classe B

    • Masque classe B : Nombre de bit à 1 ≥ 16

      • Toujours de type255.255.X.Y

    ARS 00/01


    Sous adressage ip classe a

    Sous adressage IP : Classe A

    • Masque classe A : Nombre de bit à 1 ≥ 8

      • Toujours de type255.X.Y.Z

      • Nombre de bits utilisables : de 1 à 22

      • Exemples :

        • 2 bits : 255.192.0.0

        • 8 bits : 255.255.0.0 255 classes B

        • 16 bits: 255.255.255.0 65536 classes C

    ARS 00/01


    Lien masque r seau

    Lien masque-réseau

    • Une machine peut connaître le réseau sur lequel il se trouve en faisant un Et logique entre [email protected] machine et le masque de réseau :

      @IP 134.157.1.15110000110.10011101.00000001.10010111

      Masque 255.255.255.128 11111111.11111111.11111111.10000000

      ET logique 10000110.10011101.00000001.10000000

      @ du réseau 134 . 157 . 1 .128

    ARS 00/01


    Vlsm 1

    VLSM (1)

    • VLSM : Variable Lenght Subnet Mask (RFC 1009)

      • Un réseau IP peut utiliser plusieurs masques différents

    • Évite la rigidité du masque fixe qui impose (fixe) :

      • Le nombre de sous-réseaux et le nombre de machines par sous réseau

      • Exemple : 134.157.0.0 255.255.255.128

        • 512 réseaux de 126 adresses par sous-réseau

        • Inadapté pour des petits services

        • Inadapté pour les grands services

    • => Optimisation de l’adressage IP à la taille de l'entité à connecter

    ARS 00/01


    Vlsm 2

    VLSM (2)

    • Problèmes :

      • Tous les protocoles de routages ne le gère pas

      • Utilisation des protocoles de protocoles standards (non propriétaires) RIP Version 2 ou OSPF

    • Précautions :

      • Vérifier qu'il n'y a pas de chevauchement inter plage dans le découpage des sous réseaux

    ARS 00/01


    Vlsm 3

    VLSM (3)

    • Le découpage ci dessous est impossible :

    • Réseau de Classe C 192.168.32.0 :

      • @espéréréelle masqueNombre machines

      • 192.168.32.0 255.255.255.252 2

      • 192.168.32.4 0255.255.255.2486

      • 192.168.32.12 0255.255.255.128126

      • 192.168.32.140 128255.255.255.19262

      • 192.168.32.204 192255.255.255.22430

      • 192.168.32.236 224255.255.255.24014

      • 192.168.32.252 255.255.255.2522

  • Chevauchement des réseaux (et logique) (voir tables)

  • ARS 00/01


    Vlsm 4

    VLSM (4)

    • Exemple de découpage correct :

      • @réseauMasqueNombre machines

      • 192.168.32.0 255.255.255.252 2

      • 192.168.32.4 255.255.255.2522

      • 192.168.32.8255.255.255.2486

      • 192.168.32.16255.255.255.24014

      • 192.168.32.32255.255.255.22430

      • 192.168.32.64 255.255.255.19262

      • 192.168.32.128 255.255.255.19262

      • 192.168.32.192 255.255.255.22430

      • 192.168.32.224 255.255.255.22414

      • Symétrique Etc…Total : 228

    ARS 00/01


    Vlsm 5

    VLSM (5)

    • Dans l'exemple précédent, on adresse plus de machines qu'avec une classe C avec un masque fixe

      • Limite perte, mais on cherche surtout à faire coïncider la plage d'adresse à l'entité qui peut elle aussi évoluer dans le temps

      • Se méfier d'un découpage trop strict, prendre des marges ce qui entraîne des pertes d'adresses

    • Coût : Chaque sous réseau connecté par un routeur => + il y a de sous réseau, + il y a de routeur

    • Problème lié au routage : agrégation

      • Dorsale dans un subnet alimentant les autres subnets

    ARS 00/01


    Sous adressage ip notation

    Sous adressage IP : Notation

    • La notion de classe tend à devenir caduque (classless)

    • Croissance importante du nombre de réseaux de l’Internet => limiter la consommation de classe complète d’adresses IP :

      • Gestion administrative des adresses IP pour satisfaire tout le monde,

      • Mais augmentation de la taille des tables de routage et du temps de traitement de ces tables par les routeurs

  • On parle maintenant de réseaux :

    • 192.168.32.0/26 : 192.168.32.0 255.255.255.192

    • 192.168.32.0/23 : 192.168.32.0 255.255.254.0<=> 192.168.32.0 255.255.255.0 + 192.168.33.0 255.255.255.0

  • ARS 00/01


    Cidr 1

    CIDR (1)

    • RFC 1466 (Mai 1993) : Guide pour la gestion de l'espace d'adressage

    • CIDR : Classless Internet Domain Routing

      • Hiérarchie généralisée dans IPv6

      • Tentative de "hiérarchisation" pour diminuer la taille des tables de routage (agrégation)

      • Les adresses appartiennent aux fournisseurs d'accès et plus aux utilisateurs (en théorie)

    ARS 00/01


    Cidr 2

    CIDR (2)

    • Multi-régional (Avt 93) 192.0.0.0 - 193.255.255.255

    • Europe 194.0.0.0 - 195.255.255.255

    • Autres 196.0.0.0 - 197.255.255.255

    • North America 198.0.0.0 - 199.255.255.255

    • Central/South America 200.0.0.0 - 201.255.255.255

    • Pacific Rim 202.0.0.0 - 203.255.255.255

    • Autres 204.0.0.0 - 205.255.255.255

    • Autres 206.0.0.0 - 207.255.255.255

    ARS 00/01


    Cidr 3

    CIDR (3)

    • Attribution d'adresses IP de réseau contiguës

      • 192.168.3.0 et 192.168.4.0 non contiguës point de vue bits

      • 192.168.4.0 et 192.168.5.0 contiguës = 192.168.4.0/23

        • 3011

        • 4100

        • 5101

      • 192.0.0.0 - 193.255.255.255 : 192.0.0.0/7

      • 134.0.0.0 - 134.255.255.255 : 134.0.0.0/8

    • Diminution d'autant de lignes dans les tables de routage.

    ARS 00/01


    Conclusion

    Conclusion

    • Tous les équipements réseaux :

      • Ont une adresse IP unique (erreur humaine possible)

      • Utilisent la notion de masque (réseau ou sous-réseau)

    • Dans un même sous réseau le masque est doit unique => adresse du sous réseau

    • Interconnexion des sous-réseaux ou réseaux par des routeurs, ce sont eux qui aiguillent les datagrammes IP dans l'internet

    ARS 00/01


  • Login