Support technique
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 53

S’informer, communiquer, s’observer Conception et réalisation Marie-France Laberge et André Roux en collaboration avec Michel Pichette et Fernand Ouellet PowerPoint PPT Presentation


  • 81 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Support technique Nathanael Lécaudé et Simon E. Roux. Studio balado. Un projet intégrateur d’éducation aux médias. S’informer, communiquer, s’observer Conception et réalisation Marie-France Laberge et André Roux en collaboration avec Michel Pichette et Fernand Ouellet.

Download Presentation

S’informer, communiquer, s’observer Conception et réalisation Marie-France Laberge et André Roux en collaboration avec Michel Pichette et Fernand Ouellet

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

Support techniqueNathanael Lécaudé et Simon E. Roux

Studio balado

Un projet intégrateur d’éducation aux médias

S’informer, communiquer, s’observer

Conception et réalisation

Marie-France Laberge

et

André Roux

en collaboration avec

Michel Pichette et Fernand Ouellet


S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

PRÉSENTATION DE LA TROUSSE

  • Studio balado

  • Un projet intégrateur

  • Objectifs généraux :

    • -Démystifier les médias ;

    • -Développer une lecture intelligente et critique des médias ;

    • -S’exprimer à travers un média simple et accessible ;

    • -Stimuler le goût du français ;

    • -Sensibiliser les jeunes à la valeur de leur langue et de leur culture;

    • -Réactiver la motivation à lire, à écrire et à communiquer oralement ;

    • -Augmenter l’autonomie et l’estime de soi ;

    • -Développer son potentiel expressif et créatif.

01

S’informer, communiquer, s’observer.


S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

PRÉSENTATION DE LA TROUSSE

Liens avec le Programme de formation (suite)

Les compétences disciplinaires*

Français

-Lire ;

- Communiquer oralement ;

-Écrire des textes variés : élaborer des textes radiophoniques(messages narratifs, informatifs, persuasifs).

Au secondaire, il est recommandé d’utiliser la trousse en fonction de l’une

des quatre familles de situations.

* Selon le type d’émission choisi, plusieurs autres compétences disciplinaires pourront

être développées.

02


S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

PRÉSENTATION DE LA TROUSSE

Liens avec le Programme de formation (suite)

Les domaines généraux de formation

  • Vivre-ensemble et citoyenneté

  • - Valorisation des règles de vie en société et des institutions démocratiques;

  • Engagement, coopération et solidarité.

  • Orientation et entrepreneuriat

  • Conscience de soi, de son potentiel et de ses modes d’actualisation;

  • Appropriation des stratégies liées à un projet;

  • Connaissance du monde du travail, des rôles sociaux, des métiers et des professions.

  • Environnement et consommation

  • Présence à son milieu;

  • Stratégies de consommation et d’utilisation responsables de biens et de services;

  • Conscience des aspects sociaux, économiques et éthiques du monde de la consommation.

Médias

Constat de la place et de l’influence des médias dans sa vie quotidienne et dans la société;

Appréciation des représentations médiatiques de la réalité;

Appropriation du matériel et des codes de communication médiatique;

Connaissance et respect des droits et responsabilités individuels et collectifs relativement aux médias.

03


S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

PRÉSENTATION DE LA TROUSSE

  • Les avantages d’un projet radio

  • Permettre aux élèves de découvrir la radio(ses particularités, son évolution, son

  • rôle, ses types) et la relation qu’ils entretiennent avec elle ;

  • Acquérir ainsi des notions qui s’y rattachent en leur permettant d’apprendre à appliquer leur pensée critique dans leur écoute quotidienne de la radio tout en se préparant à la production de leur propre radio ;

  • Développer des compétencesintellectuelles cognitives et métacognitives, des compétences d’ordre méthodologique, des compétences langagières et de communication.

04


S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

PRÉSENTATION DE LA TROUSSE

  • Les missions de la radio

  • Informer

    • Formats d’émissions proposés aux élèves dans cette trousse :

      • Bulletin de nouvelles;

      • Magazine d’information;

      • Débat radiophonique;

      • Émission d’entretien (interview).

  • Divertir

  • Formats d’émissions proposés aux élèves dans cette trousse :

    • Émission musicale;

    • Feuilleton(et autres émissions à thématiques ou culturelles);

    • Émissions de convivialité qui informent et divertissent. (à venir)

  • Promouvoir

  • Formats publicitaires proposés aux élèves dans cette trousse :

    • Message d’intérêt public;

    • Indicatif d’émission;

    • Autopromotion ;

    • Simulation de messages commerciaux.

  • 05


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    PRÉSENTATION DE LA TROUSSE

    • Les moyens requis

    • POUR PRODUIRE UNE ÉMISSION OU UN SEGMENT D’ÉMISSION

    • Des technologies

    • La trousse de mixage Radio Web ou une console de mixage pour la radio hertzienne;

      • Microphones;

      • Enregistreur et lecteur de disques compact (DC) ou magnétophone;

      • Cassettes ou mini-disques;

      • Téléphone;

      • Haut parleur;

      • Écouteurs;

      • Horloge.

      • Un environnement

      • Un espace ou un local propice pour enregistrer et éviter les bruits inutiles.

      • POUR DIFFUSER

      • Système de diffusion dans la classe, dans d’autres classes ou encore, par exemple, dans l’autobus scolaire;

      • Une radio dans l’école;

      • Partenariats et temps d’antenne dans une radio communautaire, publique ou commerciale;

      • Le Web (RadioNet);

      • La baladodiffusion.

    06


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    PRÉSENTATION DE LA TROUSSE

    • Organisation

    • La réalisation d’un projet pédagogique axé sur la production et la diffusion radiophonique implique le travail en équipe des élèves, peut prendre plus ou moins d’envergure et s’étaler sur une plus ou moins longue durée de l’année scolaire. Cela dépend du temps qu’on veut lui consacrer, des moyens techniques de diffusion dont on dispose pour s’adresser à des auditeurs extérieurs à la classe (autres classes, toute l’école, d’autres écoles, communauté extérieure au milieu scolaire, etc.), des collaborations et des ententes avec des partenaires extérieurs qu’on aura préalablement conclues selon le mode de diffusion choisi (particulièrement si l’on veut diffuser en dehors de la classe).

    • Quoiqu’il en soit, nous vous suggérons de faire en sorte d’offrir aux élèves l’occasion d’explorer le plus possible leur créativité et de les mettre dans une situation réelle en leur offrant les moyens de faire de la radio pour vrai. Pour rendre cela possible toute la classe peut :

      • choisir de se transformer en une seule station de radio;

      • choisir de créer plusieurs stations de radio différentes, diffusant des émissions radiophoniques correspondant à des styles diversifiés et s’adressant à des publics cibles différents. La classe se répartira alors en plusieurs équipes, responsables de chacune de ces stations.

    • Dans les deux cas, il est nécessaire de :

      • se choisir un nom;

      • se choisir un ou des publics cibles;

      • déterminer son habillage (style, couleur, ton);

      • déterminer le nombre d’heures ou de minutes qu’on veut et peut produire;

      • se donner des échéances;

      • se doter d’un comité de programmation;

      • former des équipes* qui se répartissent les responsabilités reliées à la production de chacune des émissions choisies et à la technique.

    07

    *Une équipe est responsable de la promotion, si l’on décide de diffuser en dehors des murs de la classe.


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    ON S’INFORME’ ON OBSERVE ET ON QUALIFIE

    Qu'est-ce que la radio?

    Les types de radio

    La radio est le résultat d’une invention technologique

    Qui fut donc l’inventeur de la radio ? Plusieurs chercheurs ont contribué à son arrivée.

    Samuel Morse (un Américain), Édouard Branly (un Français), Heinrich Hertz (un Allemand), Alexandre Popov (un Russe) et Guglielmo Marconi (un Italien) développeront la technologie de la télégraphie sans fil.

    En 1918, Montréal sera la première ville du monde à posséder une station radiophonique qui diffusera quotidiennement : XWA, qui deviendra plus tard CFCF. À cette époque, plusieurs licences de radiodiffusion sont attribuées, en majorité à des entreprises reliées directement à la presse écrite.

    Aujourd’hui, la radiodiffusion sonore ne se limite plus à l’espace hertzien.

    Elle se fait par

    câble,

    satellite,

    Internet,

    téléphone portable.

    Depuis quelques années, la révolution de la radio numérique a contribué à transformer complètement les conditions de diffusion et d’écoute, apportant la qualité ultime du son.

    Vous pouvez en savoir plus en accédant au Centre de documentation de En ondes! :

    http://www.domainelangues.qc.ca/recitlangues/projets/documents/radiocom/enondes/index.htm

    08


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    ON S’INFORME’ ON OBSERVE ET ON QUALIFIE

    Avant la balado, la radio

    Histoire de la radio

    Quelques repères chronologiques*

    L’invention de la télégraphie sans fil en Europe (1890-1899).

    La télégraphie sans fil et la culture technologique au Québec (1899-1921).

    La radiodiffusion : émergence d’un nouveau média dans la société québécoise (1922-1936)**.

    La radio, un service essentiel aux dimensions du territoire(1937-1939)***.

    La radiodiffusion au Québec, en 1997 - 182 stations :

    27 stations FM de radio communautaire;

    81 stations commerciales;

    13 stations publiques de la SRC;

    1 station de Radio-Canada International;

    10 stations FM de radio étudiante;

    50 stations autochtones.

    * Source Pierre Pagé, professeur à l’UQAM** CKAC fut la première station francophone en Amérique du Nord*** Création de multiples stations en région

    Vous pouvez en savoir plus en accédant au Centre de documentation de En ondes! :

    http://www.domainelangues.qc.ca/recitlangues/projets/documents/radiocom/enondes/questce.htm

    09


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    ON S’INFORME’ ON OBSERVE ET ON QUALIFIE

    Quelques définitions

    Le langage de la radio

    Amorce (lead)

    C'est l'introduction d'un article dans un média écrit ou d'un sujet dans les médias électroniques qui a pour objet d'éveiller l'attention du lecteur, de l'auditeur ou du téléspectateur.

    Annonce-amorce (teaser)

    Quelques mots ou images diffusés en ondes dans le but d’exciter les auditeurs, de solliciter leur curiosité et de développer leur intérêt pour une émission ou un segment d'émission devant être diffusé ultérieurement sur les ondes d'une station de radio ou de télévision.

    Bloc publicitaire

    Une série de messages publicitaires diffusés consécutivement, à la radio ou à la télévision.

    10


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    ON S’INFORME’ ON OBSERVE ET ON QUALIFIE

    Quelques définitions

    Le langage de la radio (suite)

    Bulletin de nouvelles

    C'est une courte émission d'information sur l'actualité. Il s'agit de la couverture générale (ensemble des actualités) ou spécialisée (sports, météo, etc.) des événements quotidiens. À la radio, le bulletin de nouvelles est habituellement d'une durée de cinq minutes par heure. Il comporte des nouvelles généralement très brèves (manchettes), préparées par des journalistes qui font leur propre enquête, par des lecteurs qui s'alimentent à une agence de presse ou à une salle de rédaction commune à un réseau. On présentera par ailleurs un bulletin de nouvelles plus complet et plus long au début des grandes périodes de la journée (matinée, après-midi, fin d'après-midi et soirée).

    Commandite d'émissions

    Cela peut prendre la forme de l'accolement du nom d'une institution, d'une firme (avec logo) ou d'un produit, à une émission ou à un bulletin de nouvelles : ex. « les manchettes X » ou « telle émission est présentée par X  ».

    11


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    ON S’INFORME’ ON OBSERVE ET ON QUALIFIE

    Quelques définitions

    Le langage de la radio (suite)

    Différé (En)

    Il s'agit d'une émission entièrement produite et enregistrée avant diffusion, sur bande magnétique, vidéo ou sur un autre support.

    Direct (En)

    Émission produite en même temps qu'elle est diffusée.

    Effets sonores

    Bruits généralement produits artificiellement dans le but de créer une impression particulière ou d'attirer l'attention de l'auditeur ou du téléspectateur.

    Fond musical

    À la radio, il s'agit d'une musique d'accompagnement d'un message, publicitaire ou non, de façon à créer une ambiance, sans voler la vedette à la voix de l'animateur.

    12


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    ON S’INFORME’ ON OBSERVE ET ON QUALIFIE

    Quelques définitions

    Le langage de la radio (suite)

    Grille de programmation

    Tableau indiquant le jour et l'heure de diffusion de toutes les émissions offertes par une station de radio ou une chaîne de télévision.

    Indicatif

    Message diffusé en ondes afin d'identifier une station de radio ou une chaîne de télévision, un réseau, une émission ou un animateur. L'indicatif sera généralement musical, parlé ou chanté. À la télévision, il sera accompagné du logo (logotype) et d'images animées représentatives de la chaîne.

    Jingle(refrain ou ritournelle publicitaire)

    Mélodie vantant un produit ou un service à des fins publicitaires.

    Lancement

    Texte dit par le présentateur ou par la présentatrice et qui annonce le sujet qui va suivre.

    13


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    ON S’INFORME’ ON OBSERVE ET ON QUALIFIE

    Quelques définitions

    Le langage de la radio (suite)

    Magazine

    Le magazine est une émission périodique constituée de chroniques ou de topos sur une diversité de sujets. Il peut aussi être construit autour d'un seul sujet faisant appel à des modes de présentation divers. Il peut être composé principalement d'entretiens en studio, de reportages en extérieur, ou faire alterner studio et reportages. Le magazine est souvent assez près de l'actualité.

    Mots ambigus (en anglais, weasel words)

    En publicité, ce sont des mots auxquels les annonceurs ont recours pour persuader les consommateurs d’acheter un produit, mais qui modifient en même temps le produit en taisant ou en déguisant sa vraie nature, ou en en suggérant des aspects en réalité inexistants. C'est la forme la plus perfectionnée des soft-news. Il épouse la forme journalistique et amène le lecteur à croire que c'est un vrai reportage. À la radio et à la télévision, cela peut prendre la forme, par exemple, d'une émission sur la santé commanditée par une chaîne de pharmacies, un marchand de produits naturels, etc.

    14


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    ON S’INFORME’ ON OBSERVE ET ON QUALIFIE

    Quelques définitions

    Le langage de la radio (suite)

    Nouvelle-éclair (Flash)

    Première annonce, très brève, d'une information qui fera ultérieurement l'objet d'un traitement plus approfondi à la radio et à la télévision.

    Programmation

    Désigne l'ensemble des contenus de diffusion décidé par une station de radio ou une chaîne de télévision. Dans les médias généralistes, la programmation comprend généralement les informations sur l'actualité immédiate et permanente, le divertissement, la fiction, les serviceset la publicité.

    « Soft-news »

    Ce sont des informations positives, jamais critiques, destinées à accompagner la publicité.

    Tribune téléphonique

    Émission au cours de laquelle le public est invité à intervenir par communication téléphonique. L'expression ligne ouverte est un calque de l’anglais.

    • Source: Lexiques des genres et des langages médiatiques / CREM

      • http://www.reseau-crem.qc.ca/projet/profrad.htm

    15


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    ON S’INFORME’ ON OBSERVE ET ON QUALIFIE

    Quelques réflexions éthiques

    Respect des droits d’auteurs

    Une entente entre le ministère de l‘Éducationet la SODRAC1ainsi qu’avec la SOPROQpermet, à certaines conditions,la reproduction totale ou partielle, à des fins deservices éducatifs et d’activitésparascolaires, des œuvresmusicales et des enregistrements sonores sur lesquelsces œuvres sont fixées*.

    Les œuvres proviennent du répertoire francophone internationalet francophone québécois, du répertoire étranger de plus de quatre-vingts pays (Allemagne, Espagne, Italie, Brésil, etc.) et, dans une moindre mesure, du répertoire anglophone canadien et anglophone international (sauf les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Australie et la Nouvelle-Zélande).

    Attention

    Tu n’es pas autorisé à diffuser, sur les autoroutes del’information ou sur le réseau Internet, des œuvres musicalesou des enregistrementssonores reproduits conformément à l’entente.

    Toutefois, il t’est permis de le faire sur le réseau interne(Intranet) de ton école ou sur celui d’autres établissements d’enseignement.2

    1 Société dudroit de reproduction des auteurs, compositeurs et éditeurs auCanada

    2 Source : DRD-MEQ

    16


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    ON S’INFORME’ ON OBSERVE ET ON QUALIFIE

    • Quelques réflexions éthiques

    • Respect des droits d’auteurs (suite)

    • Conditions

    • Tu peux, en tant qu’élève, ou ton professeur, en tant que membre du personnel enseignant de l’école, reproduire surdes supports audio et audiovisuels (analogiques ounumériques) les œuvres musicales et les enregistrementssonores du répertoire couvert par l’entente, et ce, à partir desupports sonores (microsillons, disques compacts, cassettes,etc.) disponibles légalement sur le marché.

    • Par exemple, un repiquage de chansons afin de réaliser un montage audio pour une radio étudiante.

    • Attention

    • Il t’est interdit de reproduire une œuvre musicale ou unenregistrement sonore à partir de supports audiovisuels oumultimédias tels que des enregistrements vidéo, desvidéoclips, des cédéroms, des logiciels, des disques durs,etc., de même qu’à partir d’émissions de radio ou detélévision, d’autoroutes de l’information ou du réseau Internet.

    17


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    ON S’INFORME’ ON OBSERVE ET ON QUALIFIE

    Les métiers de la radio

    le recherchiste

    Premier devoir pour le recherchiste : s'informer des événements récents au moyen de la radio, de la télévision, des fils de presse et des journaux, et par l’observation des gens autour de lui.

    Puis, en réunion de production, les membres de l'équipe - le réalisateur, l'animateur (le présentateur, pour les bulletins de nouvelles) et les recherchistes - se rassemblent et discutent de ce qu'ils ont lu, vu et entendu et déterminent le ou les sujets retenus. En cas de désaccord, le réalisateur prendra la décision finale. Ensuite, le recherchiste pousse plus loin les recherches pour documenter les sujets retenus.

    Qui inviter pour parler des différents sujets ? Il faut diversifier les points de vue !

    Avant de contacter les personnes, il faut se préparer avec rigueur.

    À tout moment, l'animateur peut demander au recherchiste une précision sur un dossier, histoire de bien cerner la pensée d'un invité ou de mieux répondre à un auditeur. Ce qui signifie que le recherchiste peut devoir être présent pendant l’émission.

    18


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    ON S’INFORME’ ON OBSERVE ET ON QUALIFIE

    Les métiers de la radio

    l’animateur

    Pour l’animateur, il est important de :

    Connaître ses auditeurs et de se rappeler pourquoi ils ont choisi son émission;

    Traiter les auditeurs avec respect, travailler son discours, éviter les formules toutes faites;

    Rendre l’écoute intéressante, éviter de sombrer dans l’humour facile ;

    Rester simple ;

    Évaluer ce qu’on entend et non ce qu’on propose sur papier ;

    Profiter de l’expérience des gens qui l’entourent ;

    Prendre le temps de bien planifier avec l’équipe; tous les intervenants en bénéficieront;

    Oser être différent ;

    Prendre son travail au sérieux ;

    Pimenter son récit par petites touches, ne pas avoir peur de mettre de l’emphase sur certains aspects (donner du style, de la couleur, intéresser les auditeurs).

    19


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    ON S’INFORME’ ON OBSERVE ET ON QUALIFIE

    • Les métiers de la radio

    • le comédien ou l’humoristeÀ la radio, on peut choisir de présenter des numéros d’humour (monologues, dialogues, chroniques, …). Les textes peuvent être écrits par l’humoriste lui-même ou par quelqu’un d’autre. Si cette avenue t’intéresse,tente d’être subtil dans le message que tu véhicules. Cela veut dire être capable d’observer avec finesseles comportements des gens qui t’entourent ou les situations de la vie dont tu veux parler. Joue avec les mots, les idées…, adresse-toi au cœur et à l’intelligence de la personne qui t’écoute…, conjugue humour et émotion. Par l’humour, on communique des idées et des opinions, mais on tente aussi de refléter des comportements et de faire réagir.

    • Un humour recherché demande aussi un certain degré de culture, de connaissances et d’observation. N’aie pas peur de poser des questions, d’échanger, de lire, de chercher… Cela te fera un bagage plus riche à communiquer !

    • Voici des habiletés et aptitudes nécessaires à la réussite de tes projets, si tu choisis ce domaine. Mais bien sûr, vas-y selon tes goûts, tes  intérêts, ton talent :

    • Grande facilité à communiquer et à s’exprimer clairement et efficacement devant public ;

    • Grand sens de l’observation et du jeu pour être capable de suivre le déroulement d’une histoire afin de bien s’y intégrer et au moment opportun ;

    • Imagination, créativité et spontanéité pour interpréter des personnages et apporter des idées ;

    • Maturité ;

    • Facilité à écouter pour pouvoir adapter les numéros selon les réactions,les goûts et les attentes du public ;

    • Grande facilité à travailler en équipe; souvent, nécessité de travailler avec plusieurs autres personnes.

    À la radio, le comédien peut participer à des radio-romans, faire la lecture de certaines œuvres, enregistrer des pubs, etc. Il peut aussi être un animateur qui assaisonne ses propos d’un soupçon d’exagération de façon à capter l’intérêt des auditeurs et à provoquer leur imagination. Il intègre alors le jeu à ses animations.

    20


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    ON S’INFORME’ ON OBSERVE ET ON QUALIFIE

    Fiches de planification

    Quelques questions à discuter

    AVANT TOUTE CHOSE

    Quoi communiquer et pourquoi ?

    Témoigner de la vie de l’école auprès de la communauté, présenter la vie du quartier, se pencher sur l’actualité internationale, etc.

    Quel sera notre public cible ?

    À qui veut-on s’adresser ? À qui parler ? À la communauté scolaire : classe, école. À la communauté extérieure : autres écoles, quartier, région, résidences ou institutions particulières, etc.

    Quel genre et quel format d’émission privilégierons-nous ?

    Comment va-t-on communiquer ? Quoi dire, comment le dire, quel niveau de langage ? Quelle couleur, quel ton, quel rythme particulier adopter pour rejoindre notre public-cible ? Une seule émission complète comprenant divers segments; une programmation comprenant plusieurs émissions : bulletins de nouvelles, magazines, animation musicale, fiction, etc.

    Quels sont nos moyens ?

    Quels moyens prendrons-nous ? Organisation de la classe pour produire et temps disponible, ressources humaines et documentaires, ressources extérieures, ressources techniques, financières, environnement sonore, etc.

    Quel mode de diffusion ?

    En direct ? En différé (pré-enregistré) ? La diffusion : par ondes hertziennes sur les radios communautaires, publiques ou privées; par le Web.

    21


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    • Les activités proposées

      • Des émissions d’informations sur les actualités locales (école, quartier, arrondissement, ville), régionales, nationales, internationales, avec des nouvelles, des interviews, des reportages, des enquêtes, des revues de presse, etc. :

        • LE BULLETIN DE NOUVELLES (ÉMISSION D’INFORMATIONS) fiche #24

        • L’INTERVIEW fiche #29

        • LE DÉBAT RADIOPHONIQUE fiche #39

        • LE MAGAZINE D’INFORMATIONS (à venir)

      • Pour inciter et convaincre :

        • LA PUB fiche #34

  • Des émissions de divertissement :

    • L’ÉMISSION MUSICALE PLUS

    • LE RADIOROMAN

  • 22


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    LE BULLETIN DE NOUVELLES (ÉMISSION D’INFORMATIONS)

    Présentation de l’activité

    PREMIÈRE ÉTAPE : Écouter des bulletins d’informations à la RADIO de différentes stations radiophoniques.

    DEUXIÈME ÉTAPE:Consulter les fiches d’information et le lexique.

    TROISIÈME ÉTAPE : Produire un bulletin d’informations à ta façon, en tenant compte du public cible auquel tu t’adresses.

    QUATRIÈME ÉTAPE : Après avoir consulté les fiches techniques et la fiche de réflexion, écouter votre production et l’analyser.

    CINQUIÈME ÉTAPE : Remplir les fiches d’évaluation.

    23


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    LE BULLETIN DE NOUVELLES (ÉMISSION D’INFORMATIONS)

    Informations

    Une émission d’informations vise à renseigner ceux qui l’écoutent.

    Dans un bulletin de nouvelles, le ton est généralement sérieux mais il peut aussi être léger à l’occasion.

    On y présente différentes capsules d’informations.

    PRÉPARATION

    1 - Pour préparer un bulletin de nouvelles, l’équipe de l’émission devra faire le relevé des sujets d’actualité et des sujets dignes d’un reportage.

    2 - Ensuite, le ou les journalistes vont trouver des renseignements sur le ou les sujets retenus.

    3- Le présentateur de nouvelles est intégré à la fin de la démarche de recherche afin de lui permettre de prendre connaissance des dossiers qui seront traités lors de l’émission.

    RÉALISATION et PRODUCTION

    Pour réaliser une émission d’informations, l’équipe pourra être assez réduite :

    1 présentateur de nouvelles;

    1 ou des journalistes;

    1 recherchiste;

    1 technicien à la sonorisation;

    1 réalisateur.

    24

    S’assurer de déterminer la durée de l’émission!


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    LE BULLETIN DE NOUVELLES (ÉMISSION D’INFORMATIONS)

    Informations (suite)

    Voici les éléments dont vous aurez besoin sur le plan technique

    pour réaliser votre émission d’informations.

    ÉQUIPEMENT

    La trousse [RadioWeb] ou une console pour faire de la radio hertzienne;

    Un magnétophone (préférablement numérique);

    Un microphone unidirectionnel;

    Des écouteurs;

    Un trépied court;

    Une table et une chaise;

    Les textes détaillés pour le présentateur de nouvelles (attention au froissement du papier !).

    RESSOURCES HUMAINES

    Un présentateur de nouvelles;

    Un ou des journalistes.

    25


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    LE BULLETIN DE NOUVELLES (ÉMISSION D’INFORMATIONS)

    Aspects techniques

    Créer un indicatif d’émission

    Quelle sera l’indicatif de votre émission ?

    Quel en sera le ton ? le rythme ? la durée ?

    Trouvez différents thèmes musicaux et écoutez-les afin d’en choisir un.

    Assurez-vous de prendre un thème musical qui convient à une émission d’informations et - très important - au public auquel vous vous adressez !

    • Le site Voxpopuli offre plusieurs indicatifs musicaux libres sous certaines conditions :

      • http://voxpopuli.fr/voxpopuli/ecoutez_top100ldd.htm

    26


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    LE BULLETIN DE NOUVELLES (ÉMISSION D’INFORMATIONS)

    Réflexions

    RÉFLEXION TECHNIQUE

    1 - Combien de temps dure ton émission?

    Si tu avais à la reprendre, changerais-tu le minutage?

    2 - Le présentateur s’exprimait-il convenablement ?

    Y aurait-il quelque chose à changer à son débit, à sa diction, au volume ou au ton de sa voix ?

    3 – Réécoute ta production.

    Le présentateur est-il intéressant?

    RÉFLEXION SUR LE CONTENU

    1- Où as-tu trouvé de l’information pour réaliser ton émission?

    2- Comment t’assurer que tes sources d’information sont fiables?

    3- L’indicatif convient-il au genre de l’émission?

    4- Comment vas-tu vérifier l’appréciation du public?

    27

    On ne diffuse pas une nouvelle qui n’ait été confirmée par au moins 2 sources!


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    L’INTERVIEW

    Présentation de l’activité

    Tu pourras réaliser cette activité en 6 étapes.

    PREMIÈRE ÉTAPE : Écoute des interviews à différents postes de radio.

    DEUXIÈME ÉTAPE : À l’aide des fiches d’information, des fiches techniques, prépare l’interview en équipe (à l’aide des fiches reproductibles de travail).

    TROISIÈME ÉTAPE : Produis une interview en tenant compte des renseignements recueillis.

    QUATRIÈME ÉTAPE : Après avoir consulté la fiche de réflexion, écoute le document produit avec ton équipe. Au cours de l’audition, prends des notes.

    CINQUIÈME ÉTAPE : En utilisant la fiche de réflexion, fais l’analyse de ta production avec tes coéquipiers : ce dont vous êtes satisfaits, ce que vous aimeriez changer…

    SIXIÈME ÉTAPE : Remplis les fiches d’évaluation.

    28


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    L’INTERVIEW

    Informations

    Une interview vise à informer ceux qui l‘écoute. Lors d’une interview, on demande à des personnes de dire ce qu’elles savent (leurs connaissances), ce qu’elles pensent (leurs opinions) ou ce qu’elles ressentent (leurs impressions) relativement à un sujet particulier (sujet personnel ou sujet d’actualité).

    PRÉPARATION

    1 - Pour préparer une interview, il faut choisir le sujet de l’entrevue.

    2 - Trouver une ou des personnes à interviewer.

    3 - Établir une liste de questions qu’on aimerait poser à cette personne ou à ces personnes.

    RÉALISATION et PRODUCTION

    Pour réaliser une interview, l’équipe peut être composée de la façon suivante :

    1 journaliste;

    1 technicien à la sonorisation;

    1 recherchiste (ou plus);

    1 réalisateur.

    29


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    L’INTERVIEW

    Informations (suite)

    Voici les éléments dont vous aurez besoin sur le plan technique pour réaliser votre interview.

    ÉQUIPEMENT

    La trousse [RadioWeb] ou une console pour faire de la radio hertzienne;

    Un microphone omnidirectionnel;

    Des écouteurs;

    Une table et des chaises;

    Des fiches de questions pour le journaliste.

    RESSOURCES HUMAINES

    Un journaliste;

    Un technicien à la sonorisation pour installer convenablement le micro et ajuster le volume;

    Le réalisateur pour diriger la production et éditer la trame audio (lorsque l’émission est en différé).

    Édite la trame sonore en arrimant l’intro musicale et la ou les interviews.

    Tu n’as qu’à suivre les directives de la page 9 à la page 11 du document.

    30


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    L’INTERVIEW

    Aspects techniques (suite)

    Créer un environnement propice

    La qualité d’une interview repose souvent sur la capacité de créer une ambiance intimiste entre l’animateur et son invité. Ceci dépend grandement de la personnalité de l’animateur.

    Il est cependant possible de contribuer physiquement à cette impression de climat intimiste en plaçant le mobilier de façon à faciliter un rapprochement confortable entre l’animateur et son invité. Ceci est illustré dans le plan d’aménagement ci-contre.

    Table carrée

    Micro

    Ordinateur ou console

    Chaises confortables

    31


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    L’INTERVIEW

    Réflexions

    RÉFLEXION TECHNIQUE

    1 - Le niveau sonore de l’enregistrement est-il acceptable? Trop élevé? Pas assez?

    2 - Observe les variations du niveau sonore. Le micro était-il bien placé? Bien ajusté?

    RÉFLEXION SUR LE CONTENU

    1 - Comment t’y es-tu pris pour préparer ton interview? Avais-tu pris soin de t’informer sur la ou les personnes que tu as interviewées? Sur le ou les sujets retenus pour l’interview?

    2 - Comment as-tu préparé tes questions? Comment pourrais-tu améliorer cette étape lors d’une prochaine interview?

    32


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    LA PUB

    Présentation de l’activité

    Tu pourras réaliser cette activité en 6 étapes.

    PREMIÈRE ÉTAPE : Écoute quelques pubs à la RADIO. Trouve une ou des pubs qui font d’avantage appel à la raison, une ou des pubs qui font appel aux sentiments, une ou des pubs qui font appel aux sens…

    DEUXIÈME ÉTAPE : Choisis un produit ou un service que tu veux publiciser en fonction de ton public cible et crée 3 pubs en tenant compte des 3 types de pub énoncés plus haut (raison, sentiment, sens). Utilise la fiche reproductible 1 pour planifier et préparer ta pub.

    TROISIÈME ÉTAPE: Produis tes 3 pubs sans les enregistrer.

    QUATRIÈME ÉTAPE : Consulte les fiches d’information, les fiches techniques et la fiche de réflexion.

    CINQUIÈME ÉTAPE : Choisis la pub que tu trouves la plus efficace et enregistre-la en tenant compte des améliorations et des modifications souhaitées.

    SIXIÈME ÉTAPE : Remplis les fiches d’évaluation.

    33


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    LA PUB

    Informations

    Une pub vise à informer et à convaincre pour inciter ceux qui l’écoutent à passer à l’action. Dans la pub, il y a des renseignements, de la séduction et UN élément qui est mis en évidence.

    PRÉPARATION

    1 - Pour préparer une pub, l’équipe de la pub devra s’entendre sur un type de produit ou de service à annoncer.

    2 - Ensuite, il faut élaborer chacune des 3 mises en scène.

    3- Faire la liste des accessoires.

    RÉALISATION et PRODUCTION

    Pour réaliser une pub, l’équipe est constituée de :

    le nombre nécessaire de comédiens;

    1 technicien à la sonorisation;

    1 bruiteur;

    1 réalisateur.

    34


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    LA PUB

    Informations (suite)

    ÉQUIPEMENT

    La trousse [RadioWeb] ou une console pour faire de la radio hertzienne;

    Un microphone omnidirectionnel;

    Des écouteurs;

    Une trépied pour le micro;

    Un ou des lutrins pour placer les feuilles de texte.

    Des accessoires pour le bruiteur;

    Un enregistrement musical;

    Les textes détaillés pour le ou les narrateurs, ou pour le ou les comédiens (attention aux bruits de papier).

    Un ordinateur ou une console de montage pour éditer.

    RESSOURCES HUMAINES

    Un ou des narrateurs, ou un ou des comédiens;

    Un bruiteur pour générer des effets spéciaux;

    Un technicien à la sonorisation;

    Le réalisateur pour diriger et éditer la production.

    Il serait intéressant de faire un inventaire des accessoires qui seront nécessaires au bruiteur pour «donner vie» à votre pub. Il peut aussi être pertinent de faire quelques tests préalables avec les accessoires qui seront utilisés.

    35


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    • LA PUB

    • Aspects techniques

      • Voici quelques suggestions qui permettront possiblement d’améliorer ta pub.

    • Ajouter des éléments sonores au message

    • Une pub a plus de succès si elle retient l’attention de son public cible.

    • À la télévision ou dans les médias écrits, on mise beaucoup sur l’impact visuel du produit.

    • Ceci n’étant pas possible à la radio, il faut utiliser des stratégies compensatoires (ton, type de voix, intonation).

    • On peut y parvenir en utilisant des éléments sonores appropriés aux bons endroits (le bruit d’un bouchon cédant sous un décapsuleur pour annoncer une boisson rafraîchissante, par exemple).

    • Ajouter des éléments musicaux au message

    • Une autre façon de retenir l’attention des auditeurs est d’appuyer le message avec une musique ou, préférablement, une chanson appropriée.

    Pourquoi ne pas constituer une banque de bruits et de sons qui pourraient être utilisés pendant l’émission?

    36


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    • LA PUB

    • Réflexions

    • SUR LE CONTENU

    • Avoir une phrase clé

    • Le succès de ta réclame publicitaire repose sur l’impact du punch final, une phrase clé qui va rester gravée dans la mémoire de l’auditeur.

    • Ta pub a-t-elle un punch final?

    • Retour dans le temps

    • Dans les années 1940 et 1950, plusieurs pubs étaient présentées sous forme de ritournelles publicitaires (jingles), c’est-à-dire un message publicitaire presque exclusivement chanté.

    • Aurais-tu le goût de sortir des sentiers battus et de recourir à ce genre rétro pour présenter votre pub de façon originale?

    Un exemple du ritournelle des années 50, en portuguais, pour Coca Cola ici :http://dc130.4shared.com/img/153413805/70abc1d5/dlink__2Fdownload_2F153413805_2F70abc1d5_2F_3F/preview.mp3

    37


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    LE DÉBAT RADIOPHONIQUE (PANEL DE DISCUSSION)

    Présentation de l’activité

    Tu pourras réaliser cette activité en 6 étapes.

    PREMIÈRE ÉTAPE : Écoute une émission où des personnes sont invitées à échanger leurs opinions sur un sujet.

    DEUXIÈME ÉTAPE : Choisis un sujet que tu aimerais présenter et qui répond à des critères d’intérêt public.

    TROISIÈME ÉTAPE : Dresse une liste d’invités.

    QUATRIÈME ÉTAPE : Enregistre ton émission.

    CINQUIÈME ÉTAPE : Fais-la écouter à un groupe témoin et recueille leurs réactions.

    SIXIÈME ÉTAPE : Analyse ton émission à la suite de ces réactions et propose des correctifs ou des améliorations.

    38


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    • LE DÉBAT RADIOPHONIQUE (PANEL DE DISCUSSION)

    • Informations

    • Un débat radiophonique vise à renseigner ceux qui l’écoutent.

    • PRÉPARATION

    • 1 - Pour préparer un débat radiophonique, l’équipe devra s’entendre sur le sujet qui sera analysé.

    • 2 - Ensuite, il faut sélectionner les invités.

    • RÉALISATION et PRODUCTION

    • Pour réaliser un débat radiophonique, l’équipe est constituée de :

    • 1 animateur modérateur;

      • Entre 3 et 5 invités (en fonction du temps alloué);

      • 1 équipe de recherche;

  • 1 technicien à la sonorisation;

  • 1 réalisateur.

  • 39


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    LE DÉBAT RADIOPHONIQUE (PANEL DE DISCUSSION)

    Informations (suite)

    Voici les éléments dont vous aurez besoin sur le plan technique pour réaliser votre débat.

    ÉQUIPEMENT

    La trousse [RadioWeb] ou une console pour faire de la radio hertzienne;

    Un microphone omnidirectionnel;

    Des écouteurs;

    Une table (ronde) et des chaises;

    Des fiches de questions pour l’animateur modérateur.

    RESSOURCES HUMAINES

    Un animateur modérateur;

    Des invités sélectionnés soit pour leur expertise, soit pour l’originalité et la diversité de leurs points de vue;

    Une équipe de recherche pour trouver des personnes et des histoires dignes d’intérêt;

    Un technicien à la sonorisation pour installer convenablement le micro et ajuster le volume;

    Le réalisateur pour diriger la production et éditer la trame audio (lorsque l’émission est en différé).

    Édite la trame sonore en incluant l’introduction musicale et le débat.

    Tu n’as qu’à suivre les directives de la page 9 à la page 11 du présent document.

    40


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    LE DÉBAT RADIOPHONIQUE (PANEL DE DISCUSSION)

    Aspects techniques

    Invités «contre»

    Répartition des invités

    Afin de créer de l’atmosphère en studio, il peut être intéressant de regrouper les invités en fonction de leurs opinions. Par exemple placer ceux qui ont des points de vues similaires ensemble et placer ceux qui s’y opposent vis-à-vis eux.

    Il est aussi préférable de placer les invités autour d’une table ronde afin que chacun se sente l’égal de l’autre. Cette disposition, jumelée à un micro omnidirectionnel placé au centre de la table, permet également de bien entendre tout le monde.

    Animateur

    Ordinateur ou console

    Micro

    Invités «pour»

    41


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    FICHES D’ACTIVITÉS

    • LE DÉBAT RADIOPHONIQUE (PANEL DE DISCUSSION)

    • Réflexions

    • SUR LE CONTENU

    • Le débat présenté a-t-il suscité une certaine controverse entre vos invités?

    • Qu’est-ce qui aurait pu donner plus de mordant au débat?

    • Vos invités s’exprimaient-ils rationnellement (en donnant des explications logiques) ou de façon affective en confrontant leurs points de vue de façon émotive? Ou les deux en alternance?

    • Les échanges entre vos invités se sont-ils faits dans un climat de courtoisie?

    • L’animateur modérateur a-t-il su diriger les débats? A-t-il été capable de garder un certain contrôle sur le groupe? Parvenait-il à faire respecter le droit de parole?

    42

    Quelle différence y-a-t-il entre des propos démagogiques et une argumentation raisonnée?


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    L’ÉMISSION MUSICALE PLUS

    Présentation de l’activité

    Tu pourras réaliser cette activité en 6 étapes.

    PREMIÈRE ÉTAPE : À la radio, écoute une émission musicale où l’animateur apporte des commentaires et sa couleur à l’émission.

    DEUXIÈME ÉTAPE : Choisis un genre musical que tu aimerais mieux connaître et faire découvrir à tes auditeurs.

    TROISIÈME ÉTAPE : Trouve les pièces musicales que tu veux présenter.

    QUATRIÈME ÉTAPE : Prépare tes présentations.

    CINQUIÈME ÉTAPE : Enregistre une émission d’une durée de 15 minutes.

    SIXIÈME ÉTAPE : Analyse les commentaires que tu auras reçus par courriel.

    43


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    L’ÉMISSION MUSICALE PLUS

    Informations

    Une émission musicale vise à divertir et, dans notre cas, aussi, à renseigner ceux qui l’écoutent.

    PRÉPARATION

    1 - Pour préparer une émission musicale, l’équipe devra s’entendre sur le genre musical.

    2 - S’entendre sur le type d’émission musicale (consacrée par exemple à un musicien, à un chanteur, à un groupe en particulier).

    3 - Ensuite, il faut sélectionner les pièces musicales.

    4 - Se renseigner sur les musiciens ou le genre musical présentés.

    5- Convenir d’une adresse de courriel qui sera donnée en ondes pour recevoir les commentaires des auditeurs.

    RÉALISATION et PRODUCTION

    Pour réaliser une émission musicale, l’équipe est constituée de :

    1 animateur;

    1 responsable de la discographie;

    1 technicien à la sonorisation;

    1 réalisateur.

    44


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    L’ÉMISSION MUSICALE PLUS

    Informations (suite)

    Voici les éléments dont vous aurez besoin sur le plan technique

    pour réaliser votre émission musicale.

    ÉQUIPEMENT

    La trousse [RadioWeb] ou une console pour faire de la radio hertzienne;

    Un microphone unidirectionnel;

    Des écouteurs;

    Une horloge qui indique les secondes;

    Des enregistrements musicaux (préférablement des enregistrements numériques, lorsque la trousse est utilisée);

    Des fiches de commentaires pour l’animateur.

    RESSOURCES HUMAINES(S) HUMAINE(S)

    Un animateur;

    Un recherchiste;

    Un technicien à la sonorisation pour installer convenablement le micro et ajuster le volume;

    Le réalisateur pour diriger la production et éditer la trame audio (lorsque l’émission est en différé).

    45


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    • L’ÉMISSION MUSICALE PLUS

    • Informations (suite)

      • Voici quelques éléments qui permettront de planifier et de structurer ton émission musicale.

    • Utilisation de la fiche de gestion des événements

    • Il est important, lorsqu’on prépare une émission musicale, de planifier le temps qui sera consacré aux pièces musicales et celui qui sera consacré à des commentaires par l’animateur. La fiche reproductible 2 permet d’élaborer le découpage de l’émission.

    • Utilisation de fiches de présentation

    • Lorsqu’on anime une émission musicale, il est intéressant de jeter un éclairage sur les œuvres et sur les artistes présentés. Prépare quelques fiches de présentation (fiche reproductible 3) pour insérer des commentaires dans ton émission (il n’est pas nécessaire que chacune des œuvres soit commentée).

    • Adresse de courriel

    • Il est nécessaire d’annoncer une adresse de courriel en ondes pour recevoir les réactions des auditeurs. Il faut donc en déterminer une si vous n’en avez pas.

    46


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    L’ÉMISSION MUSICALE PLUS

    Réflexions

    RÉFLEXION TECHNIQUE

    1 - Combien de pièces musicales as-tu insérées dans ton émission?

    2 - Quelle proportion de ton émission était consacrée à des commentaires? Était-ce suffisant ?

    3 - Combien avez-vous reçu de commentaires par courriel de vos auditeurs ?

    RÉFLEXION SUR LE CONTENU

    Es-tu satisfait du contenu musical de ton émission ?

    Était-il assez diversifié ?

    Y avait-il une continuité entre les pièces musicales ?

    Es-tu satisfait des commentaires formulés lors de l’émission ?

    Est-ce que cela a aidé à mieux apprécier le contenu musical?

    47


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    LE RADIOROMAN

    Présentation de l’activité

    Tu pourras réaliser cette activité en 5 étapes.

    PREMIÈRE ÉTAPE : Regarde quelques feuilletons à la télévision (drame, comédie, comédie dramatique) et écoute, si l’occasion se présente, un radioroman.

    DEUXIÈME ÉTAPE : Après avoir choisi un genre, écris avec ton équipe un scénario qui pourrait être interprété à la radio.

    TROISIÈME ÉTAPE : Fais quelques pratiques avec les comédiens.

    QUATRIÈME ÉTAPE : Enregistre et diffuse une émission d’une durée de 15 minutes.

    CINQUIÈME ÉTAPE : Fais un sondage auprès de votre clientèle cible afin de connaître leurs

    48

    Il y a un prof de théâtre à ton école? Demande-lui conseil!


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    • LE RADIOROMAN

    • Informations

    • Un radioroman vise à divertir et, dans certains cas, à faire réfléchir ceux qui l’écoutent.

    • PRÉPARATION

    • 1 - Pour préparer un radioroman, l’équipe devra s’entendre sur le genre du feuilleton (drame, comédie, comédie dramatique).

    • 2 - Rédiger le scénario.

    • 3 - Déterminer puis trouver les objets à utiliser pour créer l’ambiance.

    • 4 - Faire des pratiques.

    • 5 - Ajuster le scénario.

    • RÉALISATION et PRODUCTION

    • Pour réaliser un radioroman, l’équipe est constituée du :

    • le nombre nécessaire de comédiens;

      • 1 bruiteur;

  • 1 technicien à la sonorisation;

  • 1 réalisateur.

  • 49


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    • LE RADIOROMAN

    • Informations (suite)

    • Voici les éléments dont vous aurez besoin sur le plan technique

    • pour réaliser votre radioroman.

    • ÉQUIPEMENT

    • La trousse [RadioWeb] ou une console pour faire de la radio hertzienne;

    • Un microphone omnidirectionnel;

    • Un trépied;

    • Les objets pour produire les effets spéciaux;

    • Les textes pour les comédiens.

    • RESSOURCES HUMAINES

    • Les comédiens pour interpréter les textes;

    • Un bruiteur pour générer les bruits pertinents (porte qui ouvre, pas, marche montées…);

    • Un technicien à la sonorisation pour installer convenablement le micro et ajuster le volume;

    • Le réalisateur pour diriger les comédiens et éditer la trame audio (lorsque l’émission est en différé).

    50

    Il pourrait être intéressant d’ ajouter une introduction musicale à votre feuilleton.


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    • LE RADIOROMAN

    • Aspects techniques

      • Voici une idée qui permettra de mieux régir le radioroman.

    Position des comédiens

    Il est préférable que les comédiens soient debout et placés en cercle pour interpréter leurs rôles. Cela va leur assurer une certaine mobilité. Ainsi, par exemple, un comédien pourra reculer vers l’extérieur du cercle avant de parler en avançant, créant ainsi l’impression qu’il arrive de quelque part…

    Bruiteur

    et

    sa table

    Personnage qui «arrive»

    51


    S informer communiquer s observer conception et r alisation marie france laberge et andr roux en collaboration avec

    FICHES D’ACTIVITÉS

    LE RADIOROMAN

    Réflexions

    RÉFLEXION TECHNIQUE

    1 – La position du micro a-t-elle permis de bien entendre chacun des comédiens?

    2 – Les effets spéciaux ont-ils été convaincants ?

    RÉFLEXION SUR LE CONTENU

    1 - Le scénario comportait-il une entrée en matière, des péripéties, une finale ?

    2 - Quel est le point fort de votre scénario ?

    3 - Y a-t-il un élément du scénario qui serait à parfaire ? Lequel ?

    52


  • Login