Pr sentation de la republique democratique du congo l.jpg
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 13

PRÉSENTATION DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO PowerPoint PPT Presentation


  • 79 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

PRÉSENTATION DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO. 1. Situation Géographique.

Download Presentation

PRÉSENTATION DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Pr sentation de la republique democratique du congo l.jpg

PRÉSENTATION DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO


1 situation g ographique l.jpg

1. Situation Géographique

  • La République Démocratique du Congo (RDC) est un pays situé en Afrique Centrale, à cheval sur l’Équateur et compris entre 5° latitude nord et 13° latitude sud. Sa superficie est de 2 345 409 km². Il partage des frontières longues de 10 292 km avec 9 pays, à savoir, la République du Congo et l’enclave de Cabinda (Angola) à l’Ouest ; la République Centrafricaine et le Soudan au Nord ; l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi et la Tanzanie à l’Est ; la Zambie au Sud-Est et l’Angola au Sud.


Situation g ographique suite l.jpg

Situation Géographique (Suite)

  • Influencés par le relief, le climat et l’hydrographie, le sous-sol et le sol offrent également des potentialités minières et agricoles importantes et variées. S’agissant du sous-sol, la RDC regorge de nombreux minerais dont les plus importants sont le cuivre, le diamant et l’or.


2 organisation administrative l.jpg

2. Organisation administrative

  • La République Démocratique du Congo est subdivisée en 11 provinces, y compris la Ville de Kinshasa, la capitale, qui a rang de province. Les provinces sont subdivisées en villes et districts, à l’exception des provinces du Maniema, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu qui sont des anciens districts érigés en province et qui, elles, sont subdivisées directement en territoires. Au total, la RDC compte 21 villes statutaires.


3 la rdcongo face a la production des statistiques de la manufacturation l.jpg

3. LA RDCONGO FACE A LA PRODUCTION DES STATISTIQUES DE LA MANUFACTURATION


4 r le de l ins dans la production des statistiques de la manufacturation l.jpg

4.Rôle de l’INS dans la production des statistiques de la manufacturation

  • l’Institut National de la Statistique est la seule institution créée par l’Etat Congolais pour centraliser toutes les statistiques notamment celles de la manufacturation. A cet effet l’INS collabore avec la Banque Centrale du Congo, le Ministère de l’Economie et la Direction des Etudes Macro-économiques du Ministère du Plan.

  • L’INS publie après chaque trois mois de l’année la note de conjoncture économique et les Comptes Nationaux qui sont annuels.

  • La classification nationale utilisée pour les activités manufacturées en RDCongo et la classification internationale type par industrie (CITI).

  • Les indicateurs couverts sont les suivants: Indice de production Industrielle (IPI) , Indice de prix à la production industrielle (IPPI), Indice de l’Emploi, Indice des investissements.


5 methodologie l.jpg

5.METHODOLOGIE

5.1.La Base de Sondage – Echantillon


Slide8 l.jpg

  • La base de sondage a été constituée à partir des fichiers disponibles auprès des institutions suivantes : Institut National de la Statistique( INS ),Fédération des Entreprises du Congo (FEC), Association Nationale des Entreprises du Portefeuille(ANEP) et le Conseil Permanent de la Comptabilité au Congo(CPCC).

  • La taille de l’échantillon est de 100 entreprises représentant les Branches d’activités ci-après : Industrie extractive, Industrie manufacturière, Energie, Bâtiment et Travaux Publics (BTP),Commerce, Transport et Télécommunication . Le tirage de l’échantillon se fait premièrement par un tirage non raisonné qui est aléatoire. Ici on se base sur le chiffre d’affaire et le nombre du personnel et enfin deuxièments le tirage raisonné qui s’applique suivant certaines spécialités pour compléter la représentativité des branches .

  • Le système de collecte des données manufacturières est basé sur des enquêtes auprès des unités de production manufacturières . Ces enquêtes sont trimestrielles et s’effectuent au niveau national. Ces unités manufacturières sont les entreprises. L’année de base est le trimestre moyen 2007 dont la base de pondération est la valeur ajoutée 2005 et les branches d’activité concernée pour le calcul des indices sont :extraction ou industrie extractive, industrie alimentaire(boisson et tabac), industrie textile(habillement et cuire),industrie de bois, industrie chimique, minéraux non métallique , industrie métallique, électricité , gaz , eau et autres industries( industries de papier, meubles, industrie métallique, imprimerie et éditions) .


5 2 comment sont effectuees ces enquetes l.jpg

5.2.COMMENT SONT EFFECTUEES CES ENQUETES?

  • La première étape c’est le recrutement des enquêteurs parmis les agents de la Direction des Synthèses Economiques de l’INS et de la Direction Macro Economiques du Ministère du Plan ;

  • La deuxième étape c’est la formation des enquêteurs sur la méthodologie et techniques de collectes des données ;

  • La troisième étape c’est le déroulement de l’enquête proprémendite : ici les instruments suivants sont mis à la disposition de l’ enquêteur pour lui permettre d’accéder facilement dans les entreprises sélectionnées : l’ordre de mission, le guide de l’enquêteur, les questionnaires et les lettres de la FEC et de l’ANEP pour faciliter aux enquêteurs l’entrée dans ces entreprises parce que les textes légaux font défaut.

  • Un questionnaire est déposé à l’entreprise sélectionnée qui la retourne à l’enquêteur une fois rempli après le délais des cinq jours lui accordé et aussi les équipes sont envoyés au Conseil Permanent de la Comptabilité au Congo(CPCC) pour dépouiller les déclarations statistiques et financières(DSF) des entreprises déposées dans ce central de bilan. C’est le cas des données pour les besoin de la comptabilité nationale.


Slide10 l.jpg

  • Dans les deux cas, une fois les données collectées d’autres équipes sont mises en place pour la codification qui consiste à attribuer un code à chaque entreprise et aux différents paramètres tels que la capacité productive des entreprises, la production, le prix, le chiffre d’affaire, l’emploi, les investissements et autres obstacles gênant la production et les conditions du marché après la codification et saisie s’en suit le traitement des données et enfin l’analyse des données.

  • Les résultats sont en suite publiés sous format papier(sous forme des livres) , on notera que ces publications paraissent souvent après plusieurs mois de retard parce que le financement n’est pas toujours assuré.


5 3 niveau de detail des donnees l.jpg

5.3.NIVEAU DE DETAIL DES DONNEES

  • Il est connu à partir de la classification internationale type par industrie que nous utilisons dans notre pays. Dans cette classification il y a trois niveaux à savoir : la branche(manufacture), sous branche(différentes subdivisions telle que industrie alimentaire, industrie de bois etc.) et le produit .


Slide12 l.jpg

6. DIFFICULTES RENCONTREES DANS LA COLLECTE DES DONNEES , DANS LA COMPILATION DES DON NEES ET DANS LA DIFFUSION

  • Nous rencontrons beaucoup des difficultés dans mon pays la RDC que je résume en ces différents points :

  • les Entreprises ne respectent pas le délais(5jours) pour le remplissage du questionnaire,

  • d’autres entreprises refusent même de recevoir le questionnaire sous l’ordre de leur manager,

  • insuffisance de l’outil informatique dans le traitement des données,

  • irrégularité des formations de renforcement des capacités humaines face à l’évolution de la technologie en matière des enquêtes,

  • le fichier des entreprises n’est pas à jour,

  • Par fois la couverture des données n’est pas nationale ,

  • qualité des données,

  • manque de support médiatique pour la publication et la diffusion des données d’où les données produites sont diffusées avec un grand retard,

  • le budget alloué par l’Etat est insuffisant


Slide13 l.jpg

Je vous remercie

KATAWANDJA MABRUKI Alvago


  • Login