slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
Document réalisé à l’attention de M. MORISSET, Président du Conseil Général des Deux-Sèvres

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 42

Document réalisé à l’attention de M. MORISSET, Président du Conseil Général des Deux-Sèvres - PowerPoint PPT Presentation


  • 88 Views
  • Uploaded on

CONSEIL GENERAL DES DEUX SEVRES ------------------- Étude de faisabilité du « Pôle d’Excellence du Risque » à Niort ------------------- Rapport phase 2 et 3 Etat d’avancement pour le comité technique du 29 juin 2005.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Document réalisé à l’attention de M. MORISSET, Président du Conseil Général des Deux-Sèvres ' - jalene


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide1

CONSEIL GENERAL DES DEUX SEVRES -------------------Étude de faisabilité du « Pôle d’Excellence du Risque » à Niort -------------------Rapport phase 2 et 3 Etat d’avancement pour le comité technique du 29 juin 2005

Document réalisé à l’attention de M. MORISSET, Président du Conseil Général des Deux-Sèvres

Gilles MORSCH, Cédric VICARD, KATALYSE Nantes

Brigitte ETEVE

Paris : 36, Rue des Etats Généraux 78000 Versailles - Tél. 01 39 20 80 10 - Fax. 01 39 51 69 42 - [email protected]

Lyon : 11, rue Guilloud 69003 Lyon - Tél. 04 72 68 08 08 - Fax. 04 72 68 03 66 - [email protected]

Nantes : Les Salorges 1 - 15, quai Ernest Renaud 44100 Nantes - Tél. 02 51 84 16 40 – Fax. 02 51 84 18 55 - [email protected]

S.A. au capital de 138 312 € - R.C.S. Versailles B 379 566 771

sommaire
SOMMAIRE
  • Introduction p. 4
  • Partie 1 : Stratégie et positionnement du pôle d’excellence p. 7
  • Partie 2 : Plan d’actions p. 11
    • Partie 2.1 : Actions en liens avec les thématiques phares P.15
    • Partie 2.2 : Autres actions sectorielles et transversales P.34
    • Partie 2.3 : Actions génériques de création du pôlep.40
methodologie de l intervention proposition initiale

Introduction

METHODOLOGIE DE L’INTERVENTIONProposition initiale

CP

Phase 1 :

Diagnostic

de ’existant

  • Bilan de l’existant
  • Forces / Faiblesses  Opportunités et menaces
  • Pistes de positionnement pour le pôle d’excellence

CT

CP

  • Construction des scénarios stratégiques
  • Scénarios de positionnement stratégique
  • Impacts, conditions nécessaires et probabilité de succès

CT

Phase 2 :

Scénarios

stratégiques

  • Choix du scénario
  • Elaboration et mise en œuvre d’une grille d’analyse multicritères
  • Ambition et principaux objectifs du scénario retenu

CT

CP

  • Plan d’actions stratégiques et recommandations
  • Inventaire des actions à mener
  • Répartition des tâches, pilotage, calendrier
  • Cohérence globale du plan d’actions

Phase 3 :

Plan d’actions

stratégiques

3 CT

CP

CP : Comité de Pilotage CT : Comité Technique

methodologie ajustee des phases 2 et 3

Introduction

METHODOLOGIE AJUSTEE DES PHASES 2 ET 3

Réunion Pôle de Compétitivité / février 2005

1 avril

Réunion du Comité technique

du 1 avril 2005

10 entretiens avec des acteurs intervenant sur les axes du pôle (mai/juin 2005)

CSTB, Ministères, Universités, Industriels

  • 5 réunions de travail sur la période avril-octobre
  • 1) Observatoire AcVC
  • 2) Dynamique inter-pôles
  • 3) Cartographie risques naturels
  • 4) Domestique / Maison test
  • 5) Dépendance et Maintien de l’autonomie

2 réunions du Comité Technique (juillet / septembre)

    • 1) Stratégie / portage
    • 2) Plan d’actions/ Budget

CP 2

Réunion / groupes de travail informels

5 entretiens complémentaires

(juillet/ septembre 2005)

Plans d’actions et organisation

du Pôle

CP 3

3 octobre

detail des moyens mis en uvre sur la phase 2

Introduction

DETAIL DES MOYENS MIS EN ŒUVRE SUR LA PHASE 2
  • 3 réunions du Comité Technique
    • Réunions du 21 février pour le montage du dossier pôle de compétitivité
    • Réunion du 1 avril pour le lancement des groupes de travail
    • Réunion du 29 juin de travail de synthèse sur les thématiques
  • Animation à 5 réunions des sous-groupes thématiques
    • 24 mai / Groupe de travail « Observatoire des accidents de la vie courante »
    • 24 mai / Groupe de travail « Dynamique inter-pôles »
    • 9 juin / Groupe de travail « Observatoires des risques naturels »
    • 15 juin / Groupe de travail « Domestique et maison test »
    • 5 juillet / Groupe de travail « Maintien de l’autonomie »
  • 10 aine d’entretiens avec des acteurs externes au territoire en liens avec les thématiques phares du pôle d’excellence
vocation du pole d excellence

Partie 1 : Stratégie et positionnement du pôle

VOCATION DU POLE D’EXCELLENCE
  • Positionnement acté dans le domaine du risque à la personne
    • Volonté des mutuelles
    • Capital et savoir-faire sur le territoire
    • Positionnement différenciateur dans le paysage français
  • Deux thématiques « phares » sélectionnées par le comité de pilotage…
    • Risque domestique
    • Santé / Dépendance / Maintien de l’autonomie
  • …pôle restant ouvert sur le développement de projets de toute nature, au gré des opportunités
    • Risques routiers
    • Risques naturels
    • Actions transversales à large rayonnement…
hypothese de pole vertical crit res de s lection des th matiques

Partie 1 : Stratégie et positionnement du pôle

HYPOTHESE DE « POLE VERTICAL » Critères de sélection des thématiques

Rappel des critères ayant présidé au choix des thématiques

  • Attraits
    • C1 : Potentiel de valorisation économique & création d’emplois lié à la thématique (croissance attendue du marché)
    • C2 : Faible intensité concurrentielle : positionnement différenciateur des autres territoires
    • C3 : Demande (Ministères, Mutuelles…)
  • Atouts et facteurs clés de succès
    • C4 : Taille du tissu local d’établissements en relation avec la thématique
    • C5 : Présence de structures de recherche/formation positionnées sur cette thématique
    • C6 : Niveau d’adhésion des acteurs à la thématique (et principalement les mutuelles) dans le cadre d’un pôle d’excellence
hierarchisations des thematiques

Partie 1 : Stratégie et positionnement du pôle

HIERARCHISATIONS DES THEMATIQUES

Notation discutée lors des réunions du 21 février et 1 avril 2005 . A approfondir sur risques routiers

Critères (rappel)

C1 : Potentiel de valorisation C2 : Faible intensité concurrentielle

C3 : Demande ; C4 : Tissu industriel

C5 : Formation / R&D ; C6 : Adhésion au pôle

Notation

1 Faible  4 très fort

deroulement et objectifs de la phase 3

Partie 2 : Plan d’actions

DEROULEMENT ET OBJECTIFS DE LA PHASE 3

Validation / hiérarchisation / Tri

  • Actions prioritaires / projets court terme pour le pôle

 A monter, chiffrer

  • Actions secondaires où à mise en œuvre plus lointaine

 Réflexion à poursuivre

Plan de développement du pôle

(octobre 2005)

  • Principales actions
  • Portage, calendrier , budget
  • Fonctionnement du pôle
actions prioritaires propositions

Partie 2 : Plan d’actions

« ACTIONS PRIORITAIRES » :  PROPOSITIONS

Premières conclusions :

  • 3 projets phares pour initier la création du pôle
    • Projets phares = « Attentes des mutuelles » +  « Perspective de développement Economique » + « Besoin marché »
    •  1) Observatoire des accidents de la vie courante
    •  2) Cartographie des risques naturels
    •  3) Maison test
    • Des projets cependant à développer et préciser…etc.
  • Des projets à travailler sur les prochains mois
    • Sécurité routière
    • Maintien de l’autonomie
    • …etc.
  • Des partenaires « chauds » à associer
    • AFIGEO
    • CSTB
    • Ministère de l’intérieur
      • Sous direction de la Défense Civile et de la Prévention des Risques

Saisie officielle par un courrier ?

slide15

Partie 2 : Plan d’actions

Partie 2.1 : Actions en liens avec les thématiques phares

thematique n 1 domestique

Légende

MO : Pilote, maître d’œuvre

Fiche projet disponible

Partie 2 : Plan d’actions

 THEMATIQUE N°1 : DOMESTIQUE
fiche projet d1 observatoire des acvc pr sentation du projet

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET D1 : OBSERVATOIRE DES AcVC Présentation du projet
  • Objectifs et enjeux
    • Disposer d’un véritable observatoire des accidents de la vie courante AcVC reposant notamment sur les déclarations de sinistres transmises aux mutuelles
      • Des retombées fortes sur les politiques de prévention et le modèle économique des mutuelles
    • Développement de la notoriété et l’image du pôle
  • Description du projet
    • Observatoire s’inscrivant en complémentarité avec les outils existants (INVS, CEDIAC)
    • A l’initiative de la MACIF et du CEPR : stade du pilote
    • Base de données et sources 3 régions de la MACIF : Rhône Alpes, Centre et Centre Ouest Atlantique
      • Croisement et complémentarités avec les donnés issues du réseau national des 7 hôpitaux
    • Impacts attendus :
      • Connaissance plus précise des causalités et origine des accidents de la vie courante
        • On estime qu’il existe un rapport de 1 à 8 entre les accidents actuellement recensés et le volume réel d’AcVc
      • Croisement avec les données socio-démographiques des territoires (échelle minimale : commune)
  • Intervenants et partenaires au projet
    • Maître d’ouvrage/ Porteur : MACIF et CEPR
    • Partenaires et participants : IAAT (expérience de la gestion de base de données et d’observatoire + plate-forme technique)
  • Modalités de financement
    • Développement : Budget non chiffré précisément à ce jour
      • 1,5 à 2 ETP du CEPR sur la durée du projet / stade pilote
      • Coûts internes des services MACIF impliqués (direction, prévention, services informatiques, délégations)
    • Mise en œuvre : surcoût à prévoir pour l’enregistrement des dossiers de sinistres par les mutuelles
      • Modalités restant à définir
fiche projet d1 observatoire des acvc suivi et insertion dans le cadre du p le d excellence

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET D1 : OBSERVATOIRE DES AcVC Suivi et insertion dans le cadre du pôle d’excellence
  • Calendrier et suivi
    • Points restants à valider / démarches à conduire
      • Finalisation de l’enregistrement des données des dossiers de sinistres sur les trois dernières années
      • Travail sur les bases de données et l’interopérabilité
      • Finalisation du masque de saisie des informations clés
    • Prochaines étapes / calendrier
      • Pré-projet en ordre de marche pour la fin 2005
      • Décision sur la suite à donner par la MACIF courant 2006
        • Généralisation de la démarche en fonction du succès du pilote avec les moyens appropriés
  • Mise en perspective avec le projet de pôle d’excellence
    • Un projet auto-portant « MACIF / CEPR » avec l’appui de l’IAAT
    • Opportunité de mutualisation de l’outil au service de la prévention pour les mutuelles
      • Intérêt notamment manifesté par la MAIF
    • Intérêt probable d’industriels fabricants de biens d’équipements et de consommation
    • En cas de succès un outil de portée
      • National : l’observatoire de référence
      • Européenne : insertion et mise en réseau avec d’autres observatoires européens
fiche projet d2 evaluation des reparations de sinistres habitats pr sentation du projet

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET D2 : EVALUATION DES REPARATIONS DE SINISTRES HABITATS - Présentation du projet
  • Objectifs et enjeux
    • Accroître la maîtrise de la réparabilité d’un bâtiment après sinistre : des facteurs convergents
      • 1) parc bâti conséquent, 2) coût pour les assureurs des ouvrages non réparables et 3) sécurité des personnes
    • Réduire le coût des sinistres pour les mutuelles et assureurs
  • Description du projet
    • Actions de recherche et d’essais de réparations sur une dizaine de structures sinistrées évaluées non récupérables
    • Complémentaire aux actions de prévention de l’Agence Qualité Construction (AQC)
    • Impacts attendus :
      • Amélioration de l’évaluation et des recommandations des experts
      • Formation des professionnels du bâtiment aux nouvelles solutions techniques
      • Délocalisation de l’AQC sur Niort ?
  • Intervenants et partenaires au projet
    • Maître d’ouvrage/ Porteur : à définir…
    • Partenaires et participants : Mutuelles, Agence Qualité Construction, Experts du bâtiments, CSTB ?
      • Expérience de MAAF Assurances sur l’évaluation des dommages réparables sur les automobiles
  • Modalités de financement
    • Au stade de l’idée : budget non chiffré à ce jour
    • Financements potentiels à définir
slide20

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET D2 :EVALUATION DES REPARATIONS DE SINISTRES HABITATS - Suivi et insertion dans le cadre du pôle d’excellence
  • Calendrier et suivi
    • Points restants à valider / démarches à conduire
      • Identification des différents partenaires potentiels et validation de l’intérêt pour le projet
      • Identification et mise en place d’une collaboration avec un partenaire « Recherche »
    • Prochaines étapes / calendrier
      • Prise de contact avec les partenaires potentiels
      • Formalisation d’un pré-projet (Equipe projet, besoins de financement…)
  • Mise en perspective avec le projet de pôle d’excellence
    • Insertion du projet dans le pôle d’excellence
      • Recherche de financements
      • Projet nécessitant des compétences d’acteurs du pôle (experts des mutuelles) et hors pôle (organismes de recherche, industriels des matériaux…)
      • Synergies possibles avec le projet « carnet d’entretien »
    • Intérêt probable de l’ensemble des assureurs « habitat »
      • Rayonnement à minima national
fiche projet d3 carnet d entretien de la maison pr sentation du projet

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET D3 : CARNET D’ENTRETIEN DE LA MAISONPrésentation du projet
  • Objectifs et enjeux
    • Disposer d’arguments incitatifs forts pour réduire la fréquence des sinistres « habitat »
  • Description du projet
    • Actions et contenu : Déterminer les coûts de non-entretiens par rapport aux coûts d’entretiens de l’habitat
      • Impact des sinistres par rapport à un entretien régulier
        • Expérience des chauffagistes ou des ramoneurs (Poujoulat ?) par exemple
    • Impacts attendus :
      • Réduction de la fréquence des sinistres habitats pour les assureurs (rentabilité des assureurs)
      • Amélioration de la durée de vie des habitations pour les particuliers
  • Intervenants et partenaires au projet
    • Maître d’ouvrage/ Porteur : à définir…
    • Partenaires et participants :
      • Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment, Fédération Française du Bâtiment, Agence Qualité Construction, architectes, CSTB et autres laboratoires pertinents, assureurs (assurance construction), experts de l’assurance construction, CEPR…
  • Modalités de financement
    • Au stade de l’idée : budget non chiffré à ce jour
    • Financements potentiels à définir
slide22

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET D3 : CARNET D’ENTRETIEN DE LA MAISONSuivi et insertion dans le cadre du pôle d’excellence
  • Calendrier et suivi
    • Points restants à valider / démarches à conduire
      • Validation de la pertinence de la démarche sur Niort (absence de laboratoire d’essais)
      • Identification et sensibilisation de partenaires pour le projet
    • Prochaines étapes / calendrier
      • Prise de contact avec les partenaires potentiels
      • Formalisation d’un pré-projet (Equipe projet, besoins de financement…)
  • Mise en perspective avec le projet de pôle d’excellence
    • Insertion du projet dans le pôle d’excellence
      • Demande nationale (projet CSTB), lien étroit avec les risques domestiques
      • Synergies possibles avec le projet « évaluation des réparations de sinistres habitat  »
    • Concours attendus du « pôle » / commentaires
      • Expérience des mutuelles (notamment MAAF Assurances et SMACL) en sinistres de structures (hors incendie)
fiche projet d4 maison d experimentation pr sentation du projet

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET D4 : MAISON D’EXPERIMENTATIONPrésentation du projet
  • Objectifs et enjeux
    • Développer sur les Deux-Sèvres le terrain d’expérimentation de référence des produits et services pour la maison de demain
      • Test de chaque produit / service selon les « fonctions » auxquelles il doit répondre dans la maison
      • Ambition forte de couvrir tout le cycle de développement d’un produit
  • Description du projet
    • Actions et contenu : Regroupement de sous-fonctions donnant corps au concept de « Maison d’expérimentation »
      • Projet segmenté en sous-fonctions selon le cycle de développement d’un produit/service et les activités transversales support
    • Impacts attendus :
      • Niort : Pôle de référence pour l’habitat de demain
  • Schématique des différentes sous-fonctions

Support

R&D

« Tests »

Prestations

Tests de produits dans la « Maison Test »

Observatoire sinistres et problématiques habitat

Activités de recherche et d’expérimentation

Prestations R&D à destination des industriels/professionnels

Tests in-situ sur des sites qualifiés de la Région

Activité de labellisation

Tests de mise en œuvre et d’appropriation par les prescripteurs

Information (exemple : Site de la maison virtuelle)

Formations

fiche projet d4 maison d experimentation suivi et insertion dans le cadre du p le d excellence

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET D4: MAISON D’EXPERIMENTATION Suivi et insertion dans le cadre du pôle d’excellence
  • Calendrier et suivi
    • Points restants à valider / démarches à conduire
      • Validation de l’intérêt de chaque acteur du pôle pour chacune des sous-fonctions
    • Prochaines étapes / calendrier
      • Sélection d’un maître d’œuvre pour chaque sous-fonction
      • Définition des besoins en investissement/fonctionnement de chaque fonction et de ses modalités de financement
  • Mise en perspective avec le projet de pôle d’excellence
    • Insertion du projet dans le pôle d’excellence
      • Projet en liens avec l’ensemble des initiatives et actions du « pôle » d’excellence
      • Projet nécessitant une mise en réseau avec des partenaires nationaux à minima et le renforcement des compétences niortaises
        • Renforcement des laboratoires de recherche par exemple
    • Concours attendus du « pôle » / commentaires
      • Lobbying visant la décentralisation de fonctions d’acteurs nationaux (CSTB, AQC…?)
      • Capacité du pôle à financer l’amorçage du projet
fiche projet d4 maison d experimentation pr sentation des sous fonctions 1 3

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET D4 : MAISON D’EXPERIMENTATIONPrésentation des sous-fonctions (1/3)
  • Tests de produits dans la « Maison Test »   
    • Objectifs et enjeux
      • Répondre au besoin de qualification des produits par l’expérimentation sur une plate-forme technologique
    • Description de la fonction
      • Création d’un laboratoire d’essais : un futurCRITT « Risques domestiques » ?
    • Intervenants et partenaires
      • Maître d’ouvrage/ Porteur : à définir…
      • Partenaires et participants : IRIAF, université, ergothérapeutes, organismes de recherche, CSTB ?
    • Modalités de financement à définir
  • Observatoire sinistres et problématiques habitat     
    • Objectifs et enjeux
      • Identifier les principaux leviers d’action sur les causes des sinistres domestiques
      • Répertorier les solutions aux problématiques domestiques (exemple : autonomie)
    • Description de la fonction : à préciser
    • Intervenants et partenaires
      • Maître d’ouvrage/ Porteur : A définir…
      • Partenaires et participants : CEPR, Mutuelles…?
    • Modalités de financement à définir
  • Activités de recherche et d’expérimentation  
    • Objectifs et enjeux
      • Animer des équipes de recherche ou des bureaux d’étude autour des problématiques repérées par l’observatoire
    • Description de la fonction : à finaliser
      • Impacts attendus : renforcer la R&D sur le pôle
    • Intervenants et partenaires
      • Partenaires et participants : IRIAF, CSTB ?
    • Modalités de financement à définir

Lien avec l’observatoire des accidents de la vie courante

Légende : cibles des sous-fonctions

 Particulier / Grand Public

 Mutuelles et assureurs

 Professionnels de la santé (ergothérapeutes, médecins…)

 Professionnels du bâtiment

 Industriels

 Institutionnels (Etat, Ministères, collectivités, organismes de recherche)

fiche projet d4 maison d experimentation pr sentation des sous fonctions 2 3

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET D4 : MAISON D’EXPERIMENTATIONPrésentation des sous-fonctions (2/3)
  • Tests de mise en œuvre et d’appropriation par les prescripteurs   
    • Objectifs et enjeux
      • Finaliser les tests produits par des essais de mise en œuvre et d’appropriation par les principaux installateurs
    • Description de la fonction
      • Validation de la facilité de déploiement, d’installation et de prescription du produit testé
    • Intervenants et partenaires
      • Maître d’ouvrage/ Porteur : A définir
      • Partenaires et participants : Fédération Française du Bâtiment, laboratoires des scienceshumaines, CSTB… ?
    • Modalités de financement à définir
  • Activité de labellisation   
    • Objectifs et enjeux
      • Créer une valeur de référence dans le domaine des produits destinés à réduire les risques et problématiques domestiques
    • Description de la fonction
      • Mise en place d’un label (réflexion, choix, attribution…)
      • Contribution de partenaires nationaux dans la reconnaissance et l’usage du label
    • Intervenants et partenaires à définir
    • Modalités de financement à définir
  • Test in-situ dans des structures d’accueil réelles et qualifiées de la Région   
    • Objectifs et enjeux
      • Valider sur le terrain les résultats obtenus en laboratoire
    • Description de la fonction
      • Référencement de sites « cobayes »
      • Déploiement sur sites des produits et suivi
    • Intervenants et partenaires
      • Maître d’ouvrage/ Porteur : A définir
      • Partenaires et participants : CG79, maisons d’accueil ?
    • Modalités de financement à définir

Légende : cibles des sous-fonctions

 Particulier / Grand Public

 Mutuelles et assureurs

 Professionnels de la santé (ergothérapeutes, médecins…)

 Professionnels du bâtiment

 Industriels

 Institutionnels (Etat, Ministères, collectivités, organismes de recherche)

fiche projet d4 maison d experimentation pr sentation des sous fonctions 3 3

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET D4 : MAISON D’EXPERIMENTATIONPrésentation des sous-fonctions (3/3)
  • Formations    
    • Objectifs et enjeux
      • Former les différents professionnels aux nouvelles techniques et nouveaux outils
    • Description de la fonction
      • Toutes activités de formation en lien avec les compétences du projet
      • Possibilité de commercialiser le savoir-faire du pôle
    • Intervenants et partenaires
      • Maître d’ouvrage/ Porteur : A définir
      • Partenaires et participants : ECF, CEPR, Fédération Française du Bâtiment, PUN…
    • Modalités de financement à définir
  • Information    
    • Objectifs et enjeux
      • Disposer d’une « maison virtuelle » comme vitrine des activités du projet et des produits labellisés
      • Accroître la notoriété et la visibilité du projet
    • Description de la fonction
      • Réalisation d’un site Internet vitrine explicative avec éventuellement un double niveau d’information particuliers/professionnels
      • Référencement des produits et services
        • Lien fort avec le maintien de l’autonomie
    • Intervenants et partenaires
      • Maître d’ouvrage/ Porteur : A définir
      • Partenaires et participants : CEPR, Serena MAIF, CAMIF, Caisse des Dépôts ?
    • Modalités de financement à définir
  • Prestations de R&D à destination des industriels/professionnels  
    • Objectifs et enjeux
      • Mettre à disposition des industriels et professionnels, les compétences, le savoir-faire et les outils des laboratoires d’essais
    • Description de la fonction
      • Commercialisation de prestations techniques
    • Intervenants et partenaires à définir
    • Modalités de financement à définir

Légende : cibles des sous-fonctions

 Particulier / Grand Public

 Mutuelles et assureurs

 Professionnels de la santé (ergothérapeutes, médecins…)

 Professionnels du bâtiment

 Industriels

 Institutionnels (Etat, Ministères, collectivités, organismes de recherche)

thematique n 1 domestique remarques et commentaires

Partie 2 : Plan d’actions

 THEMATIQUE N°1 DOMESTIQUE Remarques et commentaires
  • Attentes des acteurs du pôle de compétence (rappel)
    • Double dimension du risque « domestique »
      • Sécurité et préservation des biens
      • Sécurité de la personne
    • Développement d’outil d’expérimentation
    • Objectifs finaux : produits limitant les risques, sensibilisation….  réduction des sinistres (montant, occurrence..etc. )
      • Services complémentaires offerts aux sociétaire (accompagnement)
  • Actions conduites par les acteurs locaux (en cours et actions passées)
    • Séances de sensibilisation « Eskabo » (film) (MAIF / MGEN)
    • Rencontres sociétaires sur les risques de la petite enfance (MAIF)
    • Outils pédagogiques (MAIF / CEPR) Maison géante + expos
    • Risques de vol : mise en place d’un produit de télésurveillance (Opérateur IMA)
    • Expérimentation sur la prévention des incendies DAAF (habitat individuel)
      • Projet de loi en rédaction
    • …Sans oublier l’ensemble des actions menées par les mutuelles
thematique n 2 dependance et maintien de l autonomie

Légende

MO : Pilote, maître d’œuvre

Fiche projet disponible

Partie 2 : Plan d’actions

 THEMATIQUE N°2 : DEPENDANCE ET MAINTIEN DE L’AUTONOMIE

Tableau et thématique à approfondir

Réunion de travail le 5 juillet prochain

fiche projet a1 creation d un centre sante activite physique et alimentation pr sentation

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET A1 : CREATION D’UN CENTRE SANTE, ACTIVITE PHYSIQUE ET ALIMENTATION - Présentation
  • Objectifs et enjeux
    • Disposer d’un lieu d’étude, de formation, d’éducation, de sensibilisation et de communication adressé aux personnes de tout age et autour des thématiques « Hygiène de vie » et « Maintien de l’autonomie »
      • Exemples : Alimentation, activité physique,… / Approche physique, mentale et sociale du handicap
    • Proposer aux particuliers des compétences concernant la santé (hygiène de vie)
      • Déclinaison sous la forme d’informations, d’accompagnement et d’apports de solutions
    • Mettre à disposition des professionnels (collectivités, kinésithérapeutes, psychologues, accidentologues, spécialistes des activités physiques, de l’agro-alimentaire…) des outils et services élaborés en commun
      • Programmes de recherche, développement de nouveaux outils et de nouveaux procédés, programme éducatifs
  • Description du projet
    • Actions de conseils, de prévention, de soins… auprès des particuliers (plate-forme relais)
      • Aspect prévention : maintien physique de la personne
        • Lieu de partages d’expériences + Réalisation d’actions itinérantes proposées à l’ensemble des partenaires
      • Aspect curatif : conseil et information
        • Proposer des possibilités d’aide et de suivi après un traumatisme (gérer la phase de rupture, réadaptation dans son environnement…)
    • Actions mutualisées de recherche, d’expérimentation et de formation
      • Expérimentation de nouveaux produits et matériaux
        • Exemple : Matériaux permettant la motricité et l’activité physique après un accident
        • Produits thématisés : « rester actif et autonome »
      • Formation à de nouveaux métiers / prestations de services (aide à la personne)
      • Activités de recherche
        • « comportements alimentaires » et « assistance aux particuliers » : Études en milieu rural et agricole (Deux Sèvres)
        • « personnes âgées et activité physique » : lutte contre les risques de chutes
    • Impacts attendus
      • Intégration de nouveaux acteurs au Pôle
      • Développement des relations nationales et européennes (notamment avec d’autres pôles)
      • Développement de la notoriété du pôle en abordant les comportements à risque de l’individu dans son quotidien, sous l’angle de la santé (bien vivre)
slide31

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET A1 : CREATION D’UN CENTRE SANTE, ACTIVITE PHYSIQUE ET ALIMENTATION - Suivi et insertion dans le pôle
  • Intervenants et partenaires au projet
    • Maître d’ouvrage/ Porteur : organismes de prévention, assurances IARD et santé
    • Partenaires et participants :
      • Agriculteurs, industrie agro-alimentaire, médecins, chercheurs, fabricants de matériel sportif (?)
      • Centre de rééducation, assureurs , collectivités , CRAM… pour les actions à destination des particuliers
  • Modalités de financement à définir
  • Calendrier et suivi
    • Points restants à valider / démarches à conduire
      • Validation de l’intérêt par les assurances santé, le monde médical, les secteurs de l’agriculture et de l’agro-alimentaire
      • Validation de la possibilité d’un fonctionnement pluridisciplinaire
    • Prochaines étapes / calendrier
      • Non défini
  • Mise en perspective avec le projet de pôle d’excellence
    • Insertion du projet dans le pôle d’excellence
      • Projet nécessitant une validation/participation par les acteurs du pôle (intérêt des différents acteurs, recherche de compétences…etc.)
    • Concours attendus du « pôle » / commentaires
      • Projet en lien direct avec la thématique risques à la personne
      • Collaboration avec un observatoire des risques à la personne
thematique n 2 maintien de l autonomie remarques et commentaires

Partie 2 : Plan d’actions

 THEMATIQUE N°2 : MAINTIEN DE L’AUTONOMIE Remarques et commentaires
  • Attentes des acteurs du pôle de compétences (rappel)
    • Problématique lourde des coûts de la dépendance
    • Risque mal mesuré, actions de prévention fondamentales
  • Actions en cours et passée sur la thématique
    • Bilan situationel
    • Serena MAIF
    • Faculté de Droit / Centre de recherche en droit des assurances (Faculté de droit)
    • Département SAS (IRIAF)
    • Maintien à domicile en post opératoire/ télésurveillance médicale à domicile (étude conduite par le CEPR)
    • Autonomie du déplacement, optimisation poste de conduite appliqué aux seniors / reconnaissance des itinéraires, choix des meilleurs itinéraires.. (ECF)
    • Actions auprès du public sourd (MACIF)
    • Intégration des handicapés en milieu scolaire (Colloques MAIF)
    • Proposition d’actions dans le cadre du pôle d’excellence
      • Etude prospective socio-économique (poste thésard)
      • Implication du CHU Poitiers ??
      • Développement d’une approche transversale de la notion de dépendance (habitat, transport, financier, prévention….)
slide34

Partie 2 : Plan d’actions

Partie 2.2 : Autres actions sectorielles et transversales

actions sectorielles thematisees tableau de synth se

Légende

MO : Pilote, maître d’œuvre

Fiche projet disponible

Partie 2 : Plan d’actions

 ACTIONS « SECTORIELLES » / THEMATISEES Tableau de synthèse

Liste non exhaustive

actions generiques transversales

Légende

MO : Pilote, maître d’œuvre

Fiche projet disponible

Partie 2 : Plan d’actions

 ACTIONS GENERIQUES/ TRANSVERSALES

Liste non exhaustive

fiche projet cartographie des risques naturels pr sentation du projet

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET : « CARTOGRAPHIE DES RISQUES NATURELS » Présentation du projet
  • Objectifs et enjeux
    • Partager l’information dans le domaine des risques naturels (inondations, sécheresses, séismes, risques en montagne, risques maritimes…)
    • Disposer d’outils référents en matière :
      • de détection des risques naturels et de leur représentation spatiale (SIG)
      • d’analyse des ressources et des moyens en matière de gestion de crise sur une région
      • d’apports de solutions (coordination des secours, gestion de l’information entre les partenaires…)
      • de simulation à destination des collectivités, des professionnels et des particuliers (sensibilisation et formation)
  • Présentation du projet : Impacts attendus
    • Positionnement des Deux Sèvres comme une référence en matière de gestion de l’«aléa» (impacts sur l’individu et son habitat)
    • Développement d’activités sur le territoire
      • Nouvelles activités : prestations de services à destination des professionnels, des collectivités…
      • Formation
        • Nouveaux métiers ( exemple : géomatique…)
        • Nouveaux outils à destination des professionnels (exemple : simulateurs/ élus )
        • Nouveaux outils pédagogiques à destination des particuliers (exemple : « comment réagir en cas de catastrophe naturelle? »)
      • Recherche
        • Fondamentale : Accueil et prise en charge de chercheurs ( notamment par la fondation MAIF) > plateforme de recherche ( coordonner les recherches/ différentes universités et labos prêts à travailler sur les sujets )
        • Appliquée : tester la vulnérabilité face à une situation de crise de différents territoires pilotes (proposées par les Mutuelles) et tester les outils permettant d’anticiper et de gérer la crise.
    • Développement de la notoriété et de l’image du pôle
      • Séminaires, colloques, salons (organisation et coordination : CEPR)
        • Communiquer les résultats d’études
        • Présenter aux professionnels de nouveaux produits de prévention, de nouveaux matériaux, de nouvelles méthodes d’actions …
      • Multiplication des collaborations nationales
        • Exemples : Pôle grenoblois risques naturels, Futuroscope, Mission des Risques Naturels - MRN…
fiche projet cartographie des risques naturels actions et participants

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET : « CARTOGRAPHIE DES RISQUES NATURELS » Actions et participants
  • Description du projet : Actions et contenu
    • Centre de ressources et de traitement de la donnée
      • Identification et collecte : partage et mutualisation d’informations sur les causes et les conséquences des sinistres liés aux catastrophes naturelles (> des coûts individuels)
        • IAAT : collecte et traitement des informations
        • Lien : Labos de recherche (Université de Poitiers, réseaux universitaires de la fondation MAIF et autres acteurs du pôle)
      • Analyse territoriale des risques potentiels et traitement des données à destination :
        • Des Mutuelles d’assurances ( exp. réajuster leurs produits, sensibiliser leurs sociétaires),
        • Des collectivités (exp. Mise en place d’un plan d’actions, sensibilisation de la population…),
        • Des professionnels du bâtiment (exp. adaptation des matériaux…)…
    • Plate-forme de coordination et apports de solutions en matière de gestion de crise sur les zones étudiées
      • Analyse de l’existant en matière de gestion de crise (Zones étudiées) / mobilisation possible de moyens (assureurs, sécurité civile, santé publique, …)
      • Diagnostic et apports de solutions (coordination des secours, gestion de l’information)
        • Diminution de la vulnérabilité du territoire face aux risques détectés
      • Mise en réseaux avec les acteurs concernés (locaux ou nationaux)
    • Actions de diffusion et de formation
      • Formation aux outils (simulateur de catastrophes et moyens d’actions)> exp. formation par SDIS 79 (peut être tête de réseaux /sécurité civile)
        • Destinataires : collectivités, professionnels et particuliers
      • Actions de prévention itinérantes adaptables selon les besoins des territoires et les cibles visées
  • Intervenants et partenaires au projet
    • Maître d’ouvrage/ Porteur : à définir
    • Partenaires et participants (non exhaustifs)
      • Mutuelles d’assurances (déclarations de sinistres)
      • Données des Réseaux Fondation MAIF et Réseaux IAAT : Météo France, CNRS, Centre de Sociologie des Organisations de Paris, Science Po, Pôle de Cindynique de l’École des Mines de Paris, Université de Leiden (Hollande)
  • Modalités de financement : à définir
fiche projet cartographie des risques naturels projet de charte

Partie 2 : Plan d’actions

FICHE PROJET : « CARTOGRAPHIE DES RISQUES NATURELS » Projet de Charte

Source : Conseil Général des Deux Sèvres

  • I- PREAMBULE
    • Le Système d’information géographique (SIG) : mutualisation des informations (collecte, traitement et diffusion)
      • Noms des acteurs à l’origine du dispositif
      • Objectif :
        • Faciliter l’accès aux informations et aux analyses utiles aux acteurs
        • Constituer un patrimoine commun structuré, d’informations et d’analyses ainsi qu’une ressource organisée et partagée de compétences.
        • Inciter les producteurs d’informations et d’analyses à une concertation pour la réalisation d’une programmation et de la diffusion des travaux
      • Enjeux :
        • Promouvoir une connaissance partagée de l’information par la mise en synergie des membres du réseau.
        • Développer des économies d’échelle par la mutualisation des ressources
        • Conduire à une offre de connaissance et d’ expertise plus importante, plus adaptée et plus commodément accessible.
    • Les partenaires
      • Les pilotes : programmation des travaux
      • Les autres partenaires :
        • Participant au renseignement du Système dans le cadre de leurs relations avec un des membres du Réseau.
        • Bénéficient des services proposés aux membres du Réseau
  • II- OBJET DE LA CHARTE
    • Fixe les modalités de coopération au sein du réseau
  • III- ENGAGEMENTS GENERAUX DES PARTENAIRES
  • IV- LES MODALITÉS DE MISE EN ŒUVRE
    • Les modalités d’adhésion au réseau 
    • Les modalités d’animation
    • Les procédures de la concertation et de la décision
slide40

Partie 2 : Plan d’actions

Partie 2.3 : Actions génériques de création du pôle

creation du pole d excellence actions g n riques

Partie 2 : Plan d’actions

CREATION DU POLE D’EXCELLENCE Actions génériques
  • Mise en place de la structure d’animation
    • Modalités d’animation du pôle
    • Charte, convention entre les membres du pôle
      • Règle de mutualisation des informations et partage des retombées des actions communes
  • Définition de la structure de portage
    • Gouvernance au sein du pôle
      • Concertation et prise de décision
    • Portage du projet : à court, moyen et long terme
      • Création à terme d’une structure représentative ?
      • Participants ?
      • A fixer en fonction du plan d’actions final (principaux bénéficiaires et contributeurs financiers ?)
  • Coopérations structurelles inter-mutuelles
    • Hors champ de la mission
    • Nombreuses et à forte valeur ajoutée, à faire valoir dans la logique de pôle
    • Hors champ de la mission
  • Repositionnement du CEPR
  • Mesure des impacts et liens avec le projet
    • Une fois le plan d’actions du pôle construit
slide42

PARTIE 3 : CONDUITE DU POLE D’EXCELLENCE

Phase 3

Septembre / octobre 2005

ad