quelques methodes graphiques utiles en m ca
Download
Skip this Video
Download Presentation
Quelques METHODES GRAPHIQUES utiles en Méca

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 13

quelques methodes graphiques utiles en m ca - PowerPoint PPT Presentation


  • 288 Views
  • Uploaded on

Quelques METHODES GRAPHIQUES utiles en Méca. Statique plane 1.1 Système soumis à 2 forces 1.2 Système soumis à 3 forces Cinématique du solide 2.1 Equiprojectivité 2.2 C.I.R. 2.3 Composition des vitesses. Lycée Saint-Cricq Pau F.RODRIGUEZ. Exemple : Pince de serrage.

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'quelques methodes graphiques utiles en m ca' - jaden


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
quelques methodes graphiques utiles en m ca

Quelques METHODES GRAPHIQUES utiles en Méca

Statique plane

1.1Système soumis à 2 forces

1.2Système soumis à 3 forces

Cinématique du solide

2.1Equiprojectivité

2.2C.I.R.

2.3Composition des vitesses

Lycée Saint-Cricq Pau F.RODRIGUEZ

statique solide soumis 2 forces

Exemple : Pince de serrage

STATIQUE : Solide soumis à 2 forces

Principe :

Si un solide est en équilibre sous l’action de deux forces, alors (d’après le PFS) ces deux forces sont égales, opposées et de même support (ou direction).

En pratique :

Le support, que l’on cherche en général, passe par les points d’application de chacune des forces, quelle que soit la forme de la pièce concernée.

statique solide soumis 2 forces3

On isole la biellette 6 (poids négligé, liaisons parfaites)

Actions extérieures agissant sur 6

Sens déduit du sens de l’action du vérin. Norme qui ne peut être déterminée par cet isolement

Direction commune aux 2 forces

Points d’application des forces (centre des liaisons)

STATIQUE : Solide soumis à 2 forces

Exemple : Pince de serrage

statique solide soumis 3 forces

Exemple : Pince de serrage

STATIQUE : Solide soumis à 3 forces

Principe :

Si un solide est en équilibre sous l’action de trois forces, alors (d’après le PFS) ces forces sont

Soit parallèles

Soitconcourantes avec dynamique fermé.

En pratique :

Le bilan permet en général de connaître complètement l’une des forces, la direction d’une autre force et les points d’application.

Il s’agit donc de déterminer la troisième direction (point de concours) et les deux normes manquantes (dynamique)

statique solide soumis 3 forces5
STATIQUE : Solide soumis à 3 forces

Exemple : Pince de serrage

On isole l’ensemble S =(3,4,13,15,33) qui est en liaison pivot au point E avec le bâti.

L’action en C de 6 sur S a pour norme 3000 N

poids négligé, liaisons parfaites

statique solide soumis 3 forces6

Point de concours des deux premières directions

C6/S (3000N)

Direction connue

Ftôle/s Norme inconnue direction connue : liaison ponctuelle avec la tôle donc force perpendiculaire au plan tangent au contact

Point d’application de Ebâti/S (centre de la liaison pivot)

Direction obtenue de Ebâti/S

C6/S (6 cm) échelle 1cm->500N

Parallèle à la direction de C6/S

Parallèle à la direction de Ebâti/S

Parallèle à la direction de Ftôle/s

Ebâti/S résultat trouvé : 6,5 cm -> 3250 N

Ftôle/s résultat trouvé : 1,7 cm -> 850 N

STATIQUE : Solide soumis à 3 forces

Exemple : Pince de serrage

DYNAMIQUE

cinematique equiprojectivit

Principe :

Soit A et B deux points d’un solide en mouvement plan quelconque. Les projections des vitesses de A et de B sur la droite (AB) sont égales.

Exemple : Suspension de moto

VA . AB = VB . AB(AH = BK)

CINEMATIQUE : Equiprojectivité

En pratique :

Attention : cette méthode s’applique à deux pointsd’une même pièce.

Les directions des deux vitesses doivent être connue, la méthode permet de trouver la norme de la seconde vitesse.

cinematique equiprojectivit8

Problème : On connaît VE19/0, on cherche VC19/0.  On applique l’équiprojectivité à la pièce 19.

VE19/0=VE23/0 (1 m.s-1)

Projection de VE19/0

Projection de VC19/0

Direction de VC19/0= VC5/0 (norme inconnue)

Norme de VC19/0 trouvée

CINEMATIQUE : Equiprojectivité

Exemple : Suspension de moto

cinematique c i r

Principe :

Si le solide 1 est en mouvement plan par rapport au solide 0, il existe un point et un seul de 1 dont la vitesse est nulle par rapport à 0.

CINEMATIQUE : C.I.R.

En pratique :

Le Centre Instantané de Rotation (CIR) d’un solide en mouvement plan se trouve à l’intersection des perpendiculaires aux directions des vitesses de tous les points du solide.

Les directions (non parallèles) des vitesses de 2 points du solide permettent de déterminer la position du CIR. Il est ensuite possible de déterminer la direction de la vitesse de n’importe quel point du solide.

Pour la norme, on applique la méthode du « triangle des vitesses »

cinematique c i r10

3 est en rotation d’axe fixe (Bz)

Direction de la vitesse VA2/1

Problème : Connaissant la vitesse VC2/1, déterminer VQ2/1.

La direction de VQ2/1 n’est pas connue !

Direction de la vitesse VA2/1

VC2/1

(2 m.s-1)

VQ2/1

(norme trouvée)

VA2/1

(norme trouvée)

VC2/1

(2 m.s-1)

CIR2/1

A

C

Q

Direction de VC2/1

CIR2/1

CINEMATIQUE : C.I.R.

Exemple : Porte de garage

TRIANGLE DES VITESSES

cinematique composition des vitesses

Principe :

Soit un point A appartenant à un solide 3 en mouvement par rapport à un solide 2, lui-même en mouvement par rapport à un solide 1, alors :

VA3/1 = VA3/2+ VA2/1

Exemple : Pince GENUS

CINEMATIQUE : Composition des vitesses

En pratique :

Les 3 directions sont connues : d’après les mouvements pour 2 vitesses, la troisième est en général une vitesse de glissement. Une norme est connue, le graphique permet de déterminer les deux autres. Le sens se déduit de l’égalité vectorielle.

cinematique composition des vitesses12

Exemple : Pince GENUS

Problème : Connaissant la vitesse de la tige du vérin (8), déterminer VC1/4 et VC8/4

CINEMATIQUE : Composition des vitesses
cinematique composition des vitesses13

Problème : Connaissant la vitesse de la tige du vérin (8), déterminer VC1/4 et VC8/4

Sens de VC1/4 (la tige du vérin monte)

Direction de VC8/4 (tige du vérin en translation rectiligne)

VC8/4 (5 m.s-1) -> 5 cm

Direction de VC1/4 perpendiculaire à (BC) (pièce 1 en rotation d’axe fixe Bz)

Direction de VC8/1 (vitesse de glissement) : contenue dans le plan tangent au contact, ici la face intérieure plane du trou oblong

Norme trouvée

Norme trouvée

Composition des vitesses :

VC8/4= VC8/1+ VC1/4

CINEMATIQUE : Composition des vitesses
ad