INSIS 2013
Download
1 / 50

Réunion DU 27/05/2013 - PowerPoint PPT Presentation


  • 73 Views
  • Uploaded on

INSIS 2013 Journée des directeurs d ’ unité CNRS-INSIS « Ingénierie et systèmes » 27 mai 2013 Paris Michel-Ange. Réunion DU 27/05/2013. 1. L’INSIS au CNRS. Contour et rôle de coordination de l ’ INSIS Eléments de politique scientifique Les ressources CNRS INSIS 2013

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about ' Réunion DU 27/05/2013' - jada-chandler


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

INSIS 2013

Journée des directeurs d’unité CNRS-INSIS

« Ingénierie et systèmes »

27 mai 2013

Paris Michel-Ange

Réunion DU 27/05/2013

1


L’INSIS au CNRS

Contour et rôle de coordination de l’INSIS

Eléments de politique scientifique

Les ressources CNRS INSIS 2013

Chantiers, actions et actualités INSIS

L’équipe INSIS


Le CNRS : National et Pluridisciplinaire

10 Instituts : 1 CNRS

Potentiel humain : Chercheurs - ITA

Qualité scientifique Rayonnement international

Politique de partenariatsur les sites Universitaires


AMONT

AVAL

CONCEPT

RÉALISATION

Des Sciences Physiques pour l’ingénieur à l’INSIS

  • 1975 : création du Département SPI

    • « de l’informatique à l’énergétique en passant pardes problèmes liés à l’étude des matériaux »

    • Axes prioritaires liés aux recommandations du VII plan

    • Matériaux, énergie, mécanique

    • « Science de transfert »

  • 2006 : Département Ingénierie, puis ST2I …

  • Aujourd’hui :

    • L’ingénierie :

      • Comprendre les phénomènes pour concevoir et réaliser des systèmes

      • Des concepts aux réalisations à fort enjeu technologique ou sociétal

    • Une approche système privilégiée

  • Demain?


Contour de l'INSIS

  • 172 structures de recherche dont 4 bi-rattachées avec INS2I

    • 92 UMR dont 2 avec des industriels (EDF et TOTAL)

    • 7 UPR, 5 UMI, 2 FRE

    • 7 Unités de service

    • 33 GDR, 22 FR

  • Sur 6 sections, dont 3 principales

    • ( 4, 7, 8, 9, 10, 28)

  • Un forte proportion d’enseignants-chercheurs

    • 5516 Chercheurs CNRS / Enseignants-chercheurs

    • dont 1059 Chercheurs CNRS et 4452 Enseignants-chercheurs

  • Un équilibre IT/Chercheur

    • 2331 IT dont 957 IT CNRS et 1374 IT non CNRS

  • Une population renouvelée

    • 52 % du personnel permanent a moins de 45 ans

  • Une activité principalement en région

  • Un fort partenariat industriel


Contour de l'INSIS: implantation nationale

Nombres d’unités

108 unités de recherche

5516 chercheurs/enseignants-chercheurs

2331 IT

2151 ETPT CNRS


Contour de l'INSIS: géographie thématique

Section 7

Section 8

Signal

Image

Automatique

Robotique

Micro- et nanotechnologies, Micro- et nanosystèmes, Photonique, Électronique, Électromagnétisme, Énergie électrique

Section 9-(28)

Section 10-(4)

Fluides

Procédés

Plasma

Transferts

Acoustique

Matériaux et Structure

Mécanique du et pour le vivant

Imagerie


Rôle de coordination et d’animation national

  • a - Des grands moyens d’essais et des plateformes

  • b - Renatech

  • c - Des réseaux thématiques (GDR)

  • d - Une mission de coordination sur l’énergie

    e - Une mission de coordination des plateformes robotiques (Robotex)

    f - Une mission de coordination de l’ingénierie sur les sites

  • (1) « animer et coordonner l'action d'un ensemble cohérent d'activités scientifiques relevant d'une ou plusieurs disciplines » (décret 1982 du CNRS)


mission de coordinationDes grands moyens d’essais et des plateformes

  • Acoustique

    • Chambres anéchoïques

Souffleries super et hypersoniques

Plate-formes d’imagerie

  • Combustion

    • Tunnels à feux

  • Bancs d’essais mécaniques

    • Machines tournantes

Plate-formes laser

  • Hydrodynamique

    • Bassins de carènes

    • Bassins de houle

    • Soufflerie air / eau

  • Energie solaire

    • PROMES (Odeillo)

    • Fours solaires dont grand four de 1 MW

    • THEMIS

  • Compatibilité électromagnétique

    • Chambres anéchoïques, Chambres révérbérantes à brassage de modes


mission de coordination

RENATECH, Le REseauNAtional des grandes centrales TECHnologiques

IEMN, Lille

++ III-V Micro-nano-opto-electronics + MEMS-NEMS RF

IEF, Orsay/

LPN, Marcoussis

++ III-V and Si Nanophotonics

++ Devices and circuits for spintronics

+ optoelectronic devices

FEMTO, Besançon

++ Micro-Nano Acoustics

+ Micro-Nano Optics

LTM, Grenoble

++ Si nanoelectronics

+ Spintronic devices

LAAS, Toulouse

++ System integration (Energy, RF & Photonic)

+ Micro and Nanosystems for biology health & environment

  • RENATECH :

  • GIS constitué en 2005

  • 2 UPR et 4 UMR CNRS – Universités

  • Recherche technologique

  • RENATECH est un ensemble cohérent et mutualisé :

  • d’équipement (politique commune nationale d’investissement)

  • d’excellence du savoir-faire et de l’expertise scientifique et technologique

  • de programmes de recherche

  • de plateformes technologiques ouvertes à la communauté scientifique nationale


mission de coordinationCoordination des plateformes robotiques


Les GDR portés par INSIS

INC INP INSU

3436

REX

Loge

INP INC

3587

AMORE

Chinesta

2647

STIC Santé

Peyrin

3570

Mecabio

Verdier

3588

MéPHY

Roman

INSMI

3368

Electronique organique

Hirsch

XXXX

Env.

INP

3369

ERRATA

Saigne

08

2519

MCIMS

Wattrisse

3542

3MF

Durville

09

28

3271

Imagiv

Darrasse

INC INSB

INSB INS2I

07

INC INP

3305

MNS MNF

Leclercq

2995

SOC-SIP

Garda

INP

INP

3058

Thermoacoustique

Blanc-Benon

INC INEE INSB

2502

Contrôle

des écoulements

Kourta

3372

VISIBLE

Mattei

2994

SEEDS

Cambronne

2541

Ondes

De Fornel

3437

DYNOLIN

Lamarque

3438

Accort

Lemonnier

3162

Mécanotransduction

Hoc

XXXX

Micro-NanoTC

3543

SYREDOSSI

Lefevre

3374

AbioPlas

Pouvesle

XXXX

Energie

XXXX

Vivant

3371

MIC

Boisse

3176

MeGe

Millet

INP

INSB

3544

Bois

Gril

3373

RFC

Ruyer-Quil

10

2983

M&EM

Gay

2865

Turbulence

Danaila

2980

AMC2

Masbernat

2799

MFA

Haldenwang

2864

Feux

Coppalle

2984

DYCOEC

Leteillier

3071

Biosystèmes

Dussap


mission de coordinationl’INSIS et les alliances

  • Une mission de coordination sur l’énergie

  • INSIS : institut référent pour l’Alliance ANCRE

    • Membres :

      • Membres fondateurs : CEA, CNRS, CPU et IFP Énergies nouvelles

      • Membres associés : ANDRA, BRGM, CDEFI, CIRAD, CSTB, IFREMER, IFSTTAR, INERIS, INRA, INRIA, IRD, IRSN, IRSTEA (ex CEMAGREF), LNE, ONERA

    • Missions :

      • Identification des verrous

      • Propositions de programmes prioritaires

      • Inventaire des forces de recherche françaises

  • Un engagement fort dans ITER : les laboratoires concernés (INSIS, INSMI, INP, INC) sont rassemblés dans une fédération avec le CEA

  • Implication forte dans AVIESAN

  • Dir Adjoint ITMO « Technologies pour la santé »


...une mission de coordination … Coordination de l’ingénierie sur les sites: les collegiums

Collegium UTC – Compiègne : Environnement, Transport intelligent, L’homme équipé, Sciences de la nature, Sciences technologiques ou science à faire,Sciences de l’homme et de la société

Collegium UPMC – Paris VI : Robotique, Méca- fluides, Info, Signal, Chimie

Une carte à construire en fonction des outils du pacte et des IA

Lyon

Grenoble

Clermond- Ferrand

Aix- Marseille

En projet

  • Lien formation-recherche-industrie

  • Une politique scientifique partagée avec les acteurs locaux


Quelques éléments de politique scientifiqueUne approche « système » intégrée avec des enjeux applicatifs privilégiés

Une approche système :

  • S’appuyant sur un socle disciplinaire spécifique,

  • Depuis le concept et les principes physiques qui les animent,

  • En prenant en compte les matériaux et les structures qui les composent,

  • Ainsi que lesdispositifs, capteurs et systèmes de commande qui les contrôlent et optimisent leurs conditions opératoires,

  • Sans oublier la modélisation et la simulation numérique qui prennent une place de plus en plus importante comme outil d’aide au développement et à l’optimisation.

    Ex : un moteur automobile, un robot, un radar

  • Des secteurs privilégiés :

    • L’environnement

    • Bioingénierie et santé / vivant

    • Les nanotechnologies et les technologies de la communication

    • L’énergie

  • Une recherche orientée « objet »: des sciences de base aux applications:

  • Par construction interdisciplinaire

  • Débouchant sur de forts partenariats industriels

  • En lien étroit avec les formations d’ingénieurs


Des éléments de politique scientifiquePar construction interdisciplinaire10 Instituts – 1 CNRS MI

- Ingénierie environnementale

- Ecotechnologies

  • Procédés

  • Stockage de l’énergie électrique

  • Photovoltaïque

INEE

INC

Domaines

INSU

INSB

INSHS

  • Capteurs

  • Méthodologie

  • Écoulements géophysiques

Bio-ingénierie

  • - Interface homme-machine

  • Technologies et société

  • Economie (énergie)

INSIS

Mission pour

L’Interdisciplinarité

  • HPC

  • Méthodes numériques

Energie (ITER) ,

Plasmas, matériaux, nanos

IN2P3

INSMI

Modèles

INS2I

INP

  • Modélisation et simulation numérique

  • SIAR


Des éléments de politique scientifiqueDes liens forts avec les autres instituts

  • 50% des structures de recherches INSIS dépendent également d’un ou plusieurs instituts secondaires

  • 155 structures opérées par d'autres instituts sont secondaires INSIS

Mission pour l’Interdisciplinarité : PEPS, grands défis…


Des éléments de politique scientifiqueSoutien à une recherche par nature partenariale

  • Une forte activité partenariale à l’INSIS

    • une tradition de collaboration avec les industriels (contrats, laboratoires communs, « programmes indiens »)

    • Principaux partenaires industriels : AIR LIQUIDE, ARCELOR, EADS, EDF, ST MICROELECTRONICS, THALES, TOTAL, SAFRAN, …

    • une implication forte dans les structures de type pôles de compétitivité, CARNOT, IRT, IEED…

2340 contrats signés en 2011 pour un montant total de 173M d’euros

Ressources contractuelles des unités par type de financeurs (données DSFIM) - données à maj



Quelques éléments de politique scientifique

  • Spécificités INSIS

  • La plupart des instituts font aussi de « l’ingénierie » (INP, IN2P3, INC…)

  • Socle disciplinaire spécifique: mécanique, acoustique, photonique, électronique, plasmas, génie électrique, génie des procédés…

  • Fortes relations avec l’industrie

  • Approche système ou orientée objet?

  • Lien avec les formations d’ingénieurs

Forts investissement

et impact potentiel sur

les enjeux de société

et le monde économique


Quelques éléments de politique scientifique:

Les objectifs

  • En paraphrasant R. Chabbal

  • « indicateur de qualité d’un laboratoire d’ingénierie=

  • Qualité de ses recherches « amont » X Performances pour les valoriser »

  • Objectifs:

  • - Soutenir le socle de disciplines de l’ingénierie

  • Et

  • S’assurer de la valorisation et d’un lien optimal avec les entreprises

  • Tout en veillant à une utilisation optimale des ressources (limitées)


Quelques éléments de politique scientifique

  • Soutien aux disciplines de base et à l’amont de l’ingénierie

    • Equilibre des recrutements

    • Soutien à l’interdisciplinarité (via la MI ou intra-INSIS)

    • Collaboration internationales

  • Une recherche partenariale organisée et incitée

    • Bourses de thèses INSIS

    • Soutien à la valorisation

    • Réseaux industriels et grands défis…

  • Une meilleure utilisation des ressources et compétences

    • Plateformes

    • Prospective, priorités


Des éléments de politique scientifiqueSoutien à une recherche à fort rayonnement international

  • LN2- Laboratoire nanotechnologies et nanosystèmes : Micro et nanotechnologies

  • GEORGIA TECH : Réseaux sécurisés, matériaux intelligents

  • LIMMS - Laboratory for integrated Micro MechatronicSystems : Micro nano systèmes, bio microsystèmes, moteurs moléculaires

  • JRL - Joint RoboticsLaboratory : Robotique

  • CINTRA - CNRS International NTU-Thales Research Alliance : Micro/nano électronique, photonique

    … et 12 LIA, 5 GDRI, 19 PICS …

Une volonté : développer l’excellence CNRS INSIS à l’international notamment sur les thématiques 9 et 10


Soutien à l’internationalHorizon 2020et les bourses ERC

  • Horizon 2020: ERC+FET, le reste TRL >4, focus sur les PME, les KETs…

  • INSIS doit jouer pleinement son rôle, sur tous les volets

  • ERC: préparation aux auditions par l’équipe scientifique de l’INSIS

Lauréats Starting Grants dans des laboratoires INSIS

2011 : 5

2012 : 3

2013 en cours :

3 candidats sur 9 sélectionnés pour la 2de étape (audition)

Lauréats Advanced Grants dans des laboratoires INSIS

2011: 2

2012 : 2


Des l ments de politique scientifique une recherche partenariale organis e
Des éléments de politique scientifiqueUne recherche partenariale organisée

La recherche partenariale est une raison majeure d’existence de l’INSIS

  • Nécessité  de « ressourcement » : Programme doctorant INSIS 2013

    (date limite de dépôt : 29 mars 2013)

  • Accompagnement de la valorisation (sur les bourses thèses INSIS)

  • Réflexion sur réseaux et grands défis

  • Autres interactions avec les acteurs industriels

  • (Académie des technologies, CTI)


5 - Les ressources CNRS INSIS 2013

Pour l’INSIS pour 2013

Campagne de recrutement arbitrée :

56 postes (22 chercheurs et 35 IT)

  • La politique de

  • recrutement du CNRS

  • Remplacement des départs à la retraite (chercheurs et IT)

  • Maintien du potentiel (emplois statutaires) en recherche

IT :

10 CE + 3 Cres + 2 Hand

Noemi Printemps 2013 : 20 affichages

Chercheurs 2012 :

Concours : 17 CR2, 5 CR1, 23 DR2

Rappel 2011 :

Promotions : 18 DR1, 4 DRCE

PES 2011 : 43 PES pour 133 candidats

Concours : 20 CR2, 4 CR1, 26 DR2+ 1 DR1

  • Affectation : dialogue de la direction avec les candidats et les DU

  • Dialogue institut/DU pour analyse des besoins en compétences


Les ressources CNRS INSIS 2012Les outils RH favorisant nos partenariats académiquesnationaux etinternationaux

  • Les accueils en délégation ( 49,5 en 2012, 40,5 en 2013)

  • Indemnités de résidence à l’étranger (IRE)


Les ressources CNRS INSIS 2013Les ressources financières

Un budget CNRS 2013 en augmentation par redéploiement du budget de l’ANR (+24Meuros)

Dédié aux FEI des Unités et au remboursement du trop-percu de l’UE (9,6Meuros)

  • Pour l’INSIS

  • Budget INSIS : 16 960 174 euros

  • Avec 4 priorités :

  • 1- FEI des laboratoires (+17%)

  • 2- Renatech

  • 3 -action Energie

  • 4 - nouvelles actions thématiques dans les cœurs de discipline INSIS ou avec la MI…


Chantiers, actions et actualités INSIS

  • Les chantiers en cours actuellement :

  • Accompagnement de la politique partenariale :

    • 20 contrats de thèses et 2 thèses Énergie

    • Appui à la valorisation associée

  • Réflexion sur les relations industrielles et les grands défis

  • Plateformes

  • International : LIA/UMI thèmes 9 et 10, incitation PCRD/ERC

  • Politiques de site


  • Une organisation nationale des partenariats

    avec les grands groupes

    • La plupart des partenariats existants entre l’INSIS et les grands groupes ont été construits sur le mode « bottom-up »

      • Ce sont les laboratoires qui élaborent le projet de partenariat avec l’entreprise ;

      • Les établissements se contentent de sa mise en forme (juridique, organisationnelle, etc.)

      •  L’INSIS continuera à favoriser ces partenariats, mais peut-on aller plus loin ?


    Une organisation nationale des partenariats

    avec les grands groupes

    • La direction du CNRS a une capacité de coordination nationale de la recherche

      • Capacité à fédérer les laboratoires sur des thématiques communes ;

      • Accès direct àla direction nationale des grands groupe ;

      • L’INSIS pourrait fédérer au plan national ses laboratoires sur des actions de recherche communes avec des grandes entreprises


    Une organisation nationale des partenariats

    avec les grands groupes

    • L’INSIS propose la définition et le montage de partenariats avec les entreprises sur le mode « top-down »

    •  Constitution de réseaux thématiques partenariaux avec certaines entreprises

    •  Identification de groupes partenariaux dédiés à des « Grands défis sociétaux »


    Réseaux thématiques partenariaux

    • Le modèle de partenariat pratiqué par SAFRAN

      • 5 réseaux thématiques identifiés par SAFRAN : les « indiens » ;

      • MAIA (matériaux), INCA (combustion), POCA (électronique de puissance), IROQUOI (acoustique), HAIDA (aérothermique).

    • Principe des réseaux thématiques

    • Objet du réseau thématique : définir une feuille de route R&D dans le secteur d’activité de l’entreprise

      • Un « club » de quelques laboratoires pertinents est constitué ;

      • Des réunions régulières entre ces laboratoires et l’industriel sont organisées pour élaborer une feuille de route commune ;

      • Contraintes faibles (structure souple car peu d’engagements de moyens).


    Réseaux thématiques partenariaux

    • Intérêt pour les laboratoires

    •  Rester au courant la stratégie de l’entreprise

      • Permet d’adapter sa stratégie scientifique de laboratoire en connaissance de cause

  •  Participer aux projets collaboratifs (nationaux ou de l’UE) qui en découlent

    • Bénéficier du soutien d’un grand groupe pour obtenir des financements de R&D

  • L’INSIS envisage de proposer ce modèle à d’autres partenaires industriels

    • Sollicitation des entreprises  Définition de thématiques  Identification des laboratoires partenaires


  • Programmes partenariaux dédiés

    à des grands défis sociétaux

    • Identification de programmes dédié à des grands défis sociétaux

      • Elaborer avec une/les entreprises concernées des

      • Grands Défis Sociétaux

      • Ces défis doivent être « infaisables » avant 10 ans, et toute proposition – en particulier très originale / inattendue – doit être étudiée

      • Exemples (pour illustrer le concept) :

        • Diviser par 10 la consommation des automobiles  structures composites et leurs conséquences, aérodynamique active, combustion optimisée, récupération et gestion intelligente d’énergie, etc…

        • Ordinateurs portables hyper-autonomes (6 mois d’autonomie)  nanoélectronique très basse consommation, MRAM, batteries a très grande capacité, etc.


    Programmes partenariaux dédiés

    à des grands défis sociétaux

    • Proposition de mise en place

    •  Elaboration des défis avec les entreprises

      • Identification de 1 défi par secteur économique (base : « Technologies clés »)

      • Invitation des responsables R&D d’entreprises pour définir ces défis

      • Rédaction d’un diaporama décrivant le défi. Mise en place d’un comité scientifique et technique

    •  Identification de groupes de R&D (analogues aux GdR) dédiés aux défis

      • Réunion d’échange régulières et ouvertes laboratoires / entreprises et définition de programmes

      • Elaboration et suivi en commun (mode confidentiel) de projets de R&D entre laboratoires et entreprises.


    Programmes partenariaux dédiés

    à des grands défis sociétaux

    • Positionnement par rapport aux réseaux thématiques

      • Positionnement différent (défi applicatif pluridisciplinaire ≠ thématique de recherche)

      • Ouverture large : pas de  « club fermé » de labos partenaires & participation possible de plusieurs entreprises


    Actions en cours : identification de plateformes techniques de référence

    • Préserver des plateformes techniques à l’état de l’art mondial

      • L’accès à des plateformes techniques de bon niveau est essentiel pour « rester dans la course »

      • Les ressources disponibles ne permettent pas toujours d’alimenter correctement ces plateformes

      • Le maintien de leur niveau n’est pas garanti sur le long terme

    •  Identification de plateformes techniques « de référence » : engagement de soutien prioritaire à long terme de la part de l’INSIS, en contrepartie d’une offre de service de la plateforme à l’ensemble de la communauté scientifique nationale (exemple : Renatech)


    Identification de plateformes techniques de référence de référence

    Proposition de mise en place

    •  Elaboration d’un  « cahier des charges » des plateformes techniques (idéales)

      • Mise en place d’une organisation pour répondre efficacement à des demandes de service externes

      • Mise en place d’un suivi précis des moyens de la plateforme

    •  Sélection des plateformes susceptibles de bénéficier de ce statut

      • Appel à candidatures très ouvert

      • Identification des plateformes dont certains secteurs scientifiques ne peuvent pas se passer

      • Sélection de certaines plateformes sur leur niveau d’équipement et la qualité de la gestion


    Identification de plateformes techniques de référence de référence

    Soutien

    • Possibilités de soutien

      • Priorités pour le remplacement prioritaire de personnels affectés à la plateforme

      • Aide pour mobiliser des financements nationaux


    Les chantiers de référenceet actions INSIS à court et moyen termeLes bourses ERC: une opportunité à saisir

    • Financement de la recherche exploratoire

    • Un seul critère : l’excellence

    • Approche bottom-up (et non pas recherche ciblée)

    • Évaluation par les pairs : 10 Panels en Sciences Physiques et Ingénierie

    • Deux types d’appels chaque année :

      • Jeunes chercheurs “Starting Independent Researcher Grants”

        • jusqu’à 1,5 M€ (+ 0,5 M€) sur 5 ans

        • Ouverture : été

        • Clôture : automne – hiver

      • Chercheurs confirmés “Advanced Investigator Grants”

        • jusqu’à 2,5 M€ ( +1 M€) sur 5 ans

        • Ouverture : automne

        • Clôture : printemps année suivante

    2011: 5 lauréats dans des labos INSIS

    2012 : 3 lauréats dans des labos INSIS

    2013: 3 candidats sur 9 sélectionnés pour la 2de étape

    2011: 2 lauréats dans des labos INSIS

    2012: 2 lauréats dans des labos INSIS

    • Des résultats INSIS encourageants mais à confirmer :

    • HORIZON 2020 : Doublement annoncé du budget de l’ERC

    • Une préparation aux auditions par l’équipe INSIS


    Les chantiers INSIS à moyen terme de référence

    • Liens inter-instituts (INEE, INSHS …) : PEPS…

    • Pôles de compétitivité : Travail sur la cohérence des objets (Carnot, IRT, IEED,...) pour conforter le lien Formation-Ingénierie-Recherche-Industrie :

      COLLEGIUM +

    • Énergie : positionnement national CNRS (ANCRE, ANR) et international (CE)

    • International : UMIS

      • Création collegium (SMYLE – EPFL)

      • Création UMI (Argentine)

      • Méditerranée – Extension UMI

      • Transformation LIA → UMI

      • Thématiques mécanique, acoustique, mécaflu, et énergie ...


    7 - Dernières actualités de référence

    • L’arbitrage des NOEMI printemps 2013 et des concours externes IT

    • Recrutement handicap 2013

    • Les accueils en délégation 2013-2014

    • La préparation de la vague D

    • La journée des administrateurs de laboratoire le 8 avril 2013

    • Visite laboratoires par l'équipe de direction

    33


    La communication une autre mission du cnrs e t de l institut
    La communication, une autre mission du CNRS de référence et de l’Institut

    La communication au CNRS fonctionne en réseaux : Instituts, Délégations

    régionales, correspondants de com’ des unités. Elle est dirigée par la Dircom

    organisée en secteurs : Edition (web, journal,…), sagasciences, événements, cnrs

    images, wikiradio…).

    Le pôle communication de l’Institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes a

    pour mission de faire connaître au grand public, dans sa diversité, les avancées et

    les résultats des recherches ; d’initier et de piloter des opérations de

    communication d’envergure sur les thématiques scientifiques de l’Institut : après le

    laser avec l’INP, l’énergie en IDF, l’imagerie biomédicale actuellement Itinérante,

    l’INSIS s’attache avec la MI à un projet autour de Défisens.


    Comment travailler avec le p le communication de l insis
    Comment travailler avec le pôle communication de l de référence’INSIS

    Prévenez nous dès que vos travaux font l’objet d’une actualité : publication dans une revue scientifique de grande visibilité internationale, colloque, résultat ou lancement de programme, dépôt de brevet, création d’entreprise, appels d’offres, inaugurations, remises de prix…

    Nous nous chargerons alors de diffuser votre information selon les publics visés

    via Cnrs le journal, et bientôt le Journal.fr, un communiqué de presse, la newsletter

    à la presse, la wikiradio, CNRS-hebdo, le site Web de l’institut (www.cnrs.fr/insis) ou celui du CNRS (www.cnrs.fr)…


    Les Médailles et Cristal INSIS de référence

    Argent :

    • John DUDLEY FEMTO-ST – section 8

      Bronze :

    • Delphine MARRIS-MORINI IEF – section 8

    • Thomas DEHOUX I2M – section 9

    • Eric LEROY GEPEA – section 10

    • Cristal :

    • Sébastien CAZIN IMFT – section 10

    • Innovation:

    • - Philippe CINQUIN TIMC-IMAG– section 7


    8 - L de référence’Équipe INSIS


    ad