Corr lations fab cytog n tique biologie mol culaire
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 16

Corrélations FAB / cytogénétique / biologie moléculaire PowerPoint PPT Presentation


  • 97 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Corrélations FAB / cytogénétique / biologie moléculaire. Données générales Facteurs pronostiques Traitements Résultats actuels Cas particulier: LAM3. Leucémies aigues MYELOBLASTIQUES. Facteurs pronostiques. Pas de facteurs pronostiques cliniques Pas de stratification thérapeutique

Download Presentation

Corrélations FAB / cytogénétique / biologie moléculaire

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Corr lations fab cytog n tique biologie mol culaire

Corrélations FAB / cytogénétique / biologie moléculaire


Leuc mies aigues myeloblastiques

Données générales

Facteurs pronostiques

Traitements

Résultats actuels

Cas particulier: LAM3

Leucémies aigues MYELOBLASTIQUES


Facteurs pronostiques

Facteurs pronostiques

  • Pas de facteurs pronostiques cliniques

  • Pas de stratification thérapeutique

    ≠ Leucémie aiguë lymphoblastique

  • Facteurs cytogénétiques:

    • de bon pronostic :

      • t(8;21)

      • inv 16

      • t(15;17)

      • t(9;11)

    • de mauvais pronostic:

      • Monosomie 7

      • Del 5q

      • t(6;9)


Leuc mies aigues myeloblastiques1

Données générales

Facteurs pronostiques

Traitements

Résultats actuels

Cas particulier: LAM3

Leucémies aigues MYELOBLASTIQUES


Historique des traitements

Historique des traitements

  • 1960-1970 : monochimiothérapies

    • Aracytine 20 à 30 % RC

    • Daunorubicine40 à 50 % RC

  • 1970-1980 : polychimiothérapies

    • Daunorubicine + Aracytine+ 6 ThioguanineRC : 60 à 75 %

  • 1980-1990

    • EFS : 20 à 30 %

    • Intensification des protocoles, allogreffes de moelle

    • Progrès dans la réanimation transfusionnelle, anti-infectieuse, nutritionnelle....

  • 1990-2000

    • Intensifications avec Aracytine à hautes doses, EFS = 50 %

    • Intérêt de la dose intensité (CCG) +++

    • Abandon de la chimiothérapie d’entretien

    • Guérison possible après rechute, survie globale = 60 %


Bes gibson et coll uk mrc leukemia 2005 19 2130 38 survie globale 10 ans avec les protocoles mrc

BES Gibson et coll – UK MRC. Leukemia, 2005, 19 : 2130 – 38Survie globale à 10 ans avec les protocoles MRC


Traitement des lam principes

Traitement des LAM: principes

  • Pas de Stratification

  • Toutes LAM (sauf LAM3: traitement spécifique)

  • Schéma thérapeutique (durée 6 mois):

    • Traitement d’induction rémission complète

    • Traitement de consolidation :

      • 3 cures

      • et/ou greffe de moelle

    • PAS de Traitement d’entretien

  • Prophylaxie neuroméningée


Traitement de consolidation 1

Traitement de consolidation (1)

  • But: Diminuer le risque de rechute

  • Modalités:

    • Aracytine à hautes doses (1 à 3 g/m²/injection, 8 à 24 g/m²/cycle)

    • Le schéma le mieux validé est celui initialement proposé par Cappizzi : 2 injections/jour J1, J2, J8, J9 + asparaginase

    • L’administration de 2 cures à 1 semaine d’intervalle expose à une toxicité clinique et hématologique sévère et nécessite un «environnement protégé»


Traitement de consolidation 2

Traitement de consolidation (2)

  • Pas d’intérêt d’une intensification sur la survie

  • Rôle du nombre de cures de consolidation:

    Leukemia 2005,19:2130-2138

    • AML 10:2 cures d'induction + 2 cures de consolidation  autogreffe

    • AML 12:2 cures d'induction + 2 ou 3 cures de consolidation (R)

    • DFS:

      • 4 cures = 65 %

      • 5 cures = 66 %


Traitement d entretien

Traitement d’entretien

  • Inutile en cas de consolidation «intensive» :

    CCG ; LAME 89/91;AML10/12

  • Nécessaire en l’absence de consolidation «intensive»:

    6 mercaptopurine + aracytine (18 mois)


Greffe de moelle osseuse

Greffe de Moelle osseuse

  • Allogreffes de moelle

    • En 1ère intention si donneur familial HLA-identique

    • Résultats supérieurs à la chimiothérapie (DFS > 10 à 15 %)

  • Autogreffes :

    • pas d’indication en RC1

    • intérêt possible en RC2 (après rechute)


L interleukine 2 une approche originale

L'interleukine 2 : une approche originale ?

  • Rôle des cellules NK/LAK dans la lyse des blastes autologues (in vitro) et dans la diminution du risque de rechutes

  • RC obtenue avec IL2 dans LAM en rechute ou réfractaire

  • RC2 > RC1 avec IL2 en entretien

  • Etude pilote chez l'enfant de faisabilité (Saint Louis)

  • Etude CCG enfant randomisée IL2 en RC1 (ttt court)

  • Etude EORTC adulte randomisée IL2 en RC1 (ttt sur 1 an)


Corr lations fab cytog n tique biologie mol culaire

MILIEU PROTEGE

MILIEU PROTEGE


Leuc mies aigues myeloblastiques2

Données générales

Facteurs pronostiques

Traitements

Résultats actuels

Cas particulier: LAM3

Leucémies aigues MYELOBLASTIQUES


Leuc mies aigu s promy locytaires lam3

Leucémies aiguës promyélocytaires (LAM3)

L’acide tout trans rétinoïque permet

  • de différencier les cellules leucémiques en polynucléaires in vitro (1981)

  • d’obtenir in vivo une rémission complète (1988 : étude chinoise, 1990 : étude française)

  • d’améliorer la survie en association avec la chimiothérapie (1993)

  • de diminuer les risques de complications hémorragiques

  • d’augmenter le pourcentage de rémission complète et surtout d’améliorer le pronostic avec une guérison dans 75 à 80 % des cas (Fenaux 1999)


Leuc mies aigu s promy locytaires lam31

Leucémies aiguës promyélocytaires (LAM3)

Outcomeof childhood APL with all transretinoicacid and chemotherapy

S. De Botton, JCO, 2004, 22:1404-1412

  • Protocole européen APL 93

  • Population: 31 enfants < 18 ans/576 patients (5 %)

  • Résultats:

    • Rémission complète:97 %

    • Survie sans évènement:71 %

    • Survie globale:90 %


  • Login