slide1
Download
Skip this Video
Download Presentation
AVEC MARIJO DECOUVREZ

Loading in 2 Seconds...

play fullscreen
1 / 33

Diapositive 1 - PowerPoint PPT Presentation


  • 112 Views
  • Uploaded on

AVEC MARIJO DECOUVREZ. La basilique de SAINTE-ANNE-DE-BEAUPRE. Pour mieux situer cette basilique qui est l’un des grands lieux de pèlerinage de la chrétienté. Sur la côte de Beaupré, au pied des Laurentides et à

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Diapositive 1' - jacob


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
slide2

La basilique de

SAINTE-ANNE-DE-BEAUPRE

slide3

Pour mieux situer cette basilique qui est l’un des grands lieux de pèlerinage de la chrétienté.

slide4

Sur la côte de Beaupré, au pied des Laurentides et à

35 km de Québec, se dresse le magnifique sanctuaire qui a remplacé les quatre églises successives où, depuis plus de trois siècles on prie « la bonne sainte Anne ». Cette basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré est considérée comme la plus belle des églises du Québec. Pour ma part, je trouve que c’est la plus belle de toutes celles que j’ai visitées, érigées dans la même période. Ses maîtres d’œuvre ont rivalisé pour y inclure les plus belles mosaïques, vitraux et sculptures dans le but d’en faire un temple de beauté et de recueillement.

En 1658, lors de la construction de la première église, survint une guérison miraculeuse, celle d’un ouvrier de ce chantier. La nouvelle se répandit et l’endroit devint bien vite un populaire lieu de pèlerinage. Commencé en 1872, un quatrième sanctuaire fut complété par les Rédemptoristes à partir de 1879 et le pape Léon XIII l’éleva au rang de basilique mineure en 1887.

C’est après son incendie, en 1922, que fut construite la basilique actuelle qui fut inaugurée en 1934 mais ne

reçut ses flèches qu’en 1962!

slide5

Au-dessus du portail, l’ange du pèlerinage accueillant les visiteurs d’après un dessin du sculpteur parisien André Velmare.

Si le style roman domine dans les détails et dans les arcs en plein cintre, les proportions et les élévations de l’édifice sont davantage gothiques.

slide6

Ces détails de la façade monumentale montrent Sainte-Anne implorant Dieu pour les pèlerins, œuvre du sculpteur Louis Parent. Sur la photo de gauche, en bas, la Vierge Marie portant un enfant emmailloté sculptée par Emile Brunet.

Plusieurs architectes travaillèrent à cette réalisation mais les principaux furent Maxime Roisin de Paris et Napoléon Audet de Sherbrooke.

slide8

Dès que l’on pénètre dans l’édifice, on est surpris par l’importance et la décoration du narthex. Le créateur, dominant la porte centrale, semble nous accueillir. Il est entouré par tous les signes du zodiaque destinés, sans doute, à évoquer le cosmos dans son entier avec les différents mois. Les saisons sont illustrées sur les voûtes par des activités correspondantes. C’est une réalisation de Walter del Mistro.

Puis on pénètre dans l’intérieur fastueux de la grande nef. Comme dans les cathédrales gothiques, elle offre trois étages : les arcades, la galerie du triforium et les hautes fenêtres. Les voûtes sont entièrement recouvertes de mosaïques illustrant la vie de Sainte-Anne et de la Sainte-Famille.

slide12

Cette basilique peut accueillir une foule dépassant 1500 personnes…

Les petites arcades du triforium que l’on aperçoit illuminées sont constituées de marbres de différentes couleurs.

slide14

Les mosaïques des voûtes ont été réalisées par deux Français : Auguste Labouret, mosaïste-verrier et M. Gaudin.

slide16

D’autres mosaïques!

Le pavement de l’allée centrale illustre plusieurs allégories.

slide17

88 scènes de la vie du Christ ont été sculptées sur les chapiteaux des 22 colonnes, par Emile Brunet et Maurice Lord.

slide20

Sur chacun des 260 bancs en chêne, ont été sculptés des animaux ou des éléments de la flore, d’après les dessins du Père Laurent Proulx.

Ces sculptures ont été réalisées par un jeune artiste du Tyrol italien, Franz Moroder.

slide21

12 chapelles sont aménagées autour du déambulatoire. Ci-dessous la chapelle de Notre-Dame-du-Perpétuel Secours.

Ci-dessus celle de Saint-Jean-Baptiste, patron des Québécois.

slide22

Sur les piliers des collatéraux sont sculptées les 14 stations du Chemin de croix, par les mêmes artistes que ceux ayant réalisé les chapiteaux.

slide24

La Sainte-Famille du transept sud est une des très belles pièces réalisées par le sculpteur Louis Jobin.

slide25

Dans la crypte de la basilique se trouve la chapelle de l’Immaculée. Sa voûte basse repose sur des piliers massifs, agrémentés de petites colonnettes de marbre au-dessus desquelles l’on retrouve des mosaïques miniatures représentant des éléments de la faune ou de la flore que vous retrouvez tout au long de ce diaporama. Il y en a 178!!!

slide28

Diverses scènes réalisées par le peintre Frédéric Doyon, ornent les murs. Ici, elles évoquent les premiers temps de la Colonie.

slide30

Certains de mes correspondants auraient pu me reprocher d’avoir oublié d’insérer une photo de la statue miraculeuse. Tout simplement, c’est que je ne l’ai pas réussie… Alors, j’ai trouvé celle-ci sur le Net! La statue polychrome taillée dans un seul bloc de chêne, est placée dans le transept nord de la basilique sur une colonne d’onyx. Elle a été réalisée en 1927 dans l’atelier de Mathias Zens de Gand en Belgique. La première statue de 1881 avait disparu dans l’incendie.

slide31

Musique : Giovanni Battista Pergolesi

Stabat Mater Allegro (Duetto)

Documentation : Sainte-Anne-de-Beaupré, un

rayonnement

Jean-Marie Lebel -Brigitte Ostiguy

Photos, conception et réalisation :

Marie-Josèphe Farizy-Chaussé

[email protected]