Antidepresseurs
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 18

ANTIDEPRESSEURS : PowerPoint PPT Presentation


  • 72 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

ANTIDEPRESSEURS :. Sandra ORDRONNEAU Audrey JANSSEN Interne Pharmacie Centre Hospitalier Philippe Pinel. PLAN : 1°) La dépression- épidémiologie 2°)Pharmacologie des traitements médicamenteux 3°) Différentes classes thérapeutiques IMAO Tri cycliques IRS IRSNa 4°) Autres traitements.

Download Presentation

ANTIDEPRESSEURS :

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Antidepresseurs

ANTIDEPRESSEURS :

Sandra ORDRONNEAU

Audrey JANSSEN

Interne Pharmacie

Centre Hospitalier Philippe Pinel


Antidepresseurs

PLAN :1°) La dépression- épidémiologie2°)Pharmacologie des traitements médicamenteux3°) Différentes classes thérapeutiquesIMAOTri cycliquesIRSIRSNa4°) Autres traitements


1 la d pression

1°) La dépression

Définition :

État mental caractérisé par une lassitude importante, une dépréciation de soi, un pessimisme qui entraînent des perturbations importantes dans les rapports psycho-affectifs

Inhibition motrice et psychique

Distinguer la dépression aiguë de la dépression chronique (traitements différents)

Penser à la dépression de l’enfant ou de la personne âgée

Risque : le suicide

  • Quelques chiffres

  • - 3 à 6 % de la population générale au cours d’une année.

  • 5 à 20 % de la population générale au cours de leur vie.

  • Prévalence plus élevée chez les femmes ( 2 X).

  • En France en 2000 : 12 000 décès par suicide dont la moitié liée des troubles dépressifs.


Antidepresseurs

DiagnosticLes 9 critères diagnostiques de la dépression sont :Critères spécifiques Humeur dépressive Pertes d'intérêt ou de plaisir pour les activités Sentiment de dévalorisation ou de culpabilité excessive ou inaproprieé Idées suicidaires récurentesCritères non spécifiques Troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie) Agitation ou ralentissement psychomoteur Troubles de l'appétit (augmenté ou diminué avec perte ou gain de poids) Difficulté de concentration Fatigue ou perte d'énergiePour affirmer le diagnostic de dépression, la présence d’au moins 5 critères est nécessaire, dont au moins 2 parmi les critères spécifiques.


Antidepresseurs

Traitements :

  • 1) Psychologique :

  • psychothérapie +++ (dépression chronique ou aiguë)

  • Permet de traiter le fond de la dépression, et non pas seulement les symptômes

  • 2) Médicamenteux :

  • antidépresseurs si dépression sévère

  • Ne traitent que les symptômes de la dépression

  • 3) Electrochocs ou sismothérapie

  • Pour les cas réfractaires aux autres traitements

  • http://www.esculape.com/psychiatrie/depression_dsm-iv.html


2 theorie pharmacologique

  • L’état dépressif serait lié à un déficit en neuromédiateurs

  • 3 hypothèses :

  • -Déficit en noradrénaline

  • -Déficit en dopamine

  • -Déficit en sérotonine (5-HT)

2°) THEORIE PHARMACOLOGIQUE :

synapse


Antidepresseurs

LES NEUROMEDIATEURS

  • Noradrénaline

    - Rôles : -Augmente fréquence cardiaque

  • -Contraction des vaisseaux

  • -Attention

  • -Emotion/Humeur

  • -Sommeil

  • -Apprentissage

  • Sérotonine = 5-HT (5-hydroxy-tryptamine)

    -Rôles : -Thermorégulation

    -Comportements alimentaires et sexuels

    -Cycle veille-sommeil

  • - Douleur

  • - Anxiété

  • - Migraine

  • On trouve aussi de la sérotonine en dehors du cerveau, comme au niveau digestif

=


Antidepresseurs

Dopamine

Rôles: - action locomotrice

- émotion, sensibilité

- production de prolactine

- vomissements

Acétylcholine

Rôles : - sécrétions (salive)

-vasodilatation artériolaire

-diminue la fréquence, la conduction et la force de contraction cardiaque

- Sur l’œil : provoque un myosis

- rôle dans le péristaltisme intestinal

- favorise la miction en permettant le relâchement du sphincter

- bronchoconstriction pulmonaire

- action dans la mémoire

Histamine

Rôles - vigilance

- mal des transports

- maintient du poids


Antidepresseurs

LES TRAITEMENTS MEDICAMENTEUXAmélioration des symptômes : J1-J3 : anxiété et sommeil J7 : amélioration du ralentissement psychomoteurJ10-J20 : amélioration de l ’humeurD ’où risque de passage à l ’acte suicidaire entre J5 et J10-J20 (d’où prescription conjointe d’une benzodiazépine) Donc être patient et ne pas changer d ’ATD tous les 2 jours !

Points communs :

Traitement minimal de 6 mois

Posologie à adapter en fonction de la clinique (augmentation progressive et arrêt aussi progressif)

Eviter l’association avec l’alcool, et avec d’autres antidépresseurs (action sur des neuromédiateurs communs)

Plupart des AD diminuent le seuil épileptogène : prudence chez l’épileptique


3 imao inhibiteurs de mono amine oxydase

3°) IMAO: inhibiteurs de mono amine oxydase

Mécanisme d’action :

  • Inhibiteurs d’une enzyme (mono-amine oxydase) responsable du catabolisme de certains neuromédiateurs (structure amine)

  • Empêche leur dégradation  augmentation de leur taux dans la synapse (noradrénaline, sérotonine et dopamine)

    Principales molécules :

  • Iproniazide : MARSILID 

  • Toloxatone : HUMORYL 

  • Moclobémide : MOCLAMINE 

  • Mais peu sélectifs (rarement utilisés)

    Interactions :

  • De nombreuses interactions médicamenteuses du fait de leur absence de sélectivité

  • Interactions alimentaires avec les aliments riches en tyramine (fromage …) : risque de poussées hypertensives


Antid presseurs tri cycliques ou imipraminique

Antidépresseurs tri-cycliques ou imipraminique

Appellation due à leur structure chimique ou à leur chef de file

Principales molécules :

On sépare les molécules sédatives indiquées chez le patient anxieux ou agité (prise plutôt le soir), des molécules intermédiaires (prise plutôt le matin) pour les patients où domine l’asthénie ou l’inhibition psychomotrice.

Action sédative et anxiolytique

Amitriptyline : LAROXYL

Doxépine : QUITAXON

Maprotiline : LUDIOMIL

Action intermédiaire

Imipramine : TOFRANIL

Clomipramine : ANAFRANIL

Dosulépine : PROTHIADEN 


Antidepresseurs

Mécanisme d’action :

Ils vont augmenter le taux :

de NA, de dopamine et de sérotonine : effet clinique apparaît après 1 à 3 semaines

Effets indésirables :

dus à la diminution d’autres neuromédiateurs :

- acéthylcholine : bouche sèche, constipation, tachycardie, mydriase, troubles mictionnels

adrénaline : troubles cardio-vasculaire à type d’hypotension

histamine : troubles de la vigilance ou du sommeil, prise de poids

Contre-indications :

Du fait de leur effet « atropinique » = anticholinergique, contre-indiqués dans l’adénome prostatique et le glaucome à angle fermé

Autres indications de ces molécules

- T.O.C.

- douleurs neurogènes

- énurésie de l’enfant


Irs inhibiteurs de recapture de la s rotonine

IRS (+++)( inhibiteurs de recapture de la sérotonine)

Molécules :

Fluoxétine : PROZAC

Citalopram : SEROPRAM

Escitalopram : SEROPLEX 

(énantiomère actif du citalopram : deux fois plus actif permet une posologie deux fois moindre)

Paroxétine : DEROXAT, DIVARIUS 

Sertraline : ZOLOFT

Fluvoxamine : FLOXYFRAL

1 à 3 cp/jour


Antidepresseurs

Mécanisme d’action :

Ils vont augmenter sélectivement le taux de sérotonine :

Intérêt : pas d’effet anticholinergique, et moins d’effet cardiaque qu’avec les tri cyclique

Effets indésirables :

Liés à la sélectivité d’impact sur les récepteurs sérotoninergiques :

troubles digestifs (à prendre pdt les repas pour limiter le risque)

attention au syndrome sérotoninergique en cas d’association à d’autres molécules agissant sur la sérotonine

RECONNAÎTRE UN SYNDROME SEROTONINERGIQUE impose l’arrêt immédiat du médicament

Potentiellement mortel mais dur à reconnaître car symptômes non spécifiques

sueurs, hyperthermie, diarrhées

tremblements, agitation, confusion, secousses musculaires,

troubles tensionnels, tachycardie

Autres indications

T.O.C.


Irsna inhibiteurs de recapture de la s rotonine et de la noradr naline

IRSNa( inhibiteurs de recapture de la sérotonine et de la noradrénaline)

Molécules :

Venlafaxine : EFFEXOR

Milnacipran : IXEL

Duloxétine : CYMBALTA 

Mécanisme d’action :

Ils vont augmenter le taux de sérotonine et de noradrénaline:

Effets secondaires :

Ceux des IRS ajoutés aux effets dus à l’augmentation du taux de noradrénaline (effets sur la tenson artérielle)

- à prendre préférentiellement pdt les repas


Autres

Autres

Molécules :

Tianeptine : STABLON

Viloxazine : VIVALAN

Miansérine : ATHYMIL

Mirtazapine : NORSET 

Médicaments de phytothérapie

Millepertuis

ATTENTION : inducteur enzymatique = augmente la métabolisation de nombreuses molécules= diminue leur taux plasmatique donc leur efficacité

Devant un patient sous Millepertuis, avertir le médecin

Electrochocs

Libération massive de neuromédiateurs


Antid presseurs et efficacit

Antidépresseurs et efficacité

Polémique sur le Prozac

Le Prozac est-il inefficace ?Le Figaro : 26/02/2008

« Les dépressions sont classées en deux catégories : sévères et mineures.

Nous sommes tous d'accord qu'il ne faut pas traiter les dépressions mineures avec ces molécules. Elles sont souvent de courte durée ou liées à un évènement, tels qu'un décès ou un divorce. Il faut évidement les traiter en première intention par psychothérapie, et c'est ce que préconise déjà l‘AFSSAPS ».

D’après Sophie Fornairon, docteur et chef du Département de l'Evaluation Thérapeutique des Autorisations de mise sur le marché de l'Agence Française de Sécurité SAnitaire des Produits de Santé (Afssaps)


Merci de votre attention avez vous des questions

Merci de votre attentionAvez-vous des questions ?


  • Login