Faculté du Mirail - Toulouse, 22/11/2005
This presentation is the property of its rightful owner.
Sponsored Links
1 / 20

Faculté du Mirail - Toulouse, 22/11/2005 Le rôle du micro crédit dans les pays développés: PowerPoint PPT Presentation


  • 51 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Faculté du Mirail - Toulouse, 22/11/2005 Le rôle du micro crédit dans les pays développés: cas de l'Adie http://www.adie.org. 1. L’Adie, institution de micro crédit au Nord. Présentation Résultats Public cible. Présentation Statut : Association créée en décembre 1988 Mission:

Download Presentation

Faculté du Mirail - Toulouse, 22/11/2005 Le rôle du micro crédit dans les pays développés:

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


Facult du mirail toulouse 22 11 2005 le r le du micro cr dit dans les pays d velopp s

Faculté du Mirail - Toulouse, 22/11/2005

Le rôle du micro crédit

dans les pays développés:

cas de l'Adie

http://www.adie.org


1 l adie institution de micro cr dit au nord

1. L’Adie, institution de micro crédit au Nord

Présentation

Résultats

Public cible


1 l adie institution de micro cr dit au nord1

Présentation

Statut: Association créée en décembre 1988

Mission:

Faire crédit

... et accompagner en complément des prêts

... le plus grand nombre possible de personnesdémunies, exclues du système bancaire, souhaitant créer ou développer une activité économique

... à travers une organisation pérenne

Couverture: tout le territoire national (100 antennes et 300 points de contact)

1. L’Adie, institution de micro crédit au Nord


1 l adie institution de micro cr dit au nord2

Présentation

Services fournis

Services financiers: prêts solidaires (jusqu’à 5000 euros)complétés si nécessaire par des prêts d’honneur (apports en fonds propres)

Services non financiers:

Domaines: administratif et fiscal, commercial, comptabilité et gestion, insertion bancaire

Modalités: cercles de créateurs, permanences spécialisées, services spécifiques

Financement

Fonds de crédit  banques

Fonctionnement  gouvernement, collectivités locales,

fonds social européen, secteur privé

1. L’Adie, institution de micro crédit au Nord


1 l adie institution de micro cr dit au nord3

Résultats

Nombre de clients actifs en 2004: 10 626

Nombre d’entreprises créées: 23 345

Encours de crédit:

“prêts solidaires”: 18 millions €

“prêts d’honneur”: 7.4 millions €

Taux d’impayés: 6%

Taux de perte: 1,5%

1. L’Adie, institution de micro crédit au Nord


1 l adie institution de micro cr dit au nord4

1. L’Adie, institution de micro crédit au Nord

  • Etapes de développement

  • Etape I. Expérimentation (1990-1994) : identification du public-cible et mise au point des méthodes.

  • Etape II. Structuration (1995-1998) : mise en place du réseau et des partenariats bancaires.

  • Etape III. Déploiement (1999-2003) : couverture territoriale et croissance des effectifs, mise au point de nouveaux produits pour toucher des publics encore plus démunis, organisation des services centraux, études et propositions pour améliorer le cadre réglementaire et juridique

  • Etape IV. Consolidation (2004-2006) : modification de la structure de financement, amélioration de l’efficacité des méthodes, expérimentation de nouveaux services, ouverture européenne (REM)


1 l adie institution de micro cr dit au nord5

1. L’Adie, institution de micro crédit au Nord


1 l adie institution de micro cr dit au nord6

Public cible

1. L’Adie, institution de micro crédit au Nord

Situation sociale

Niveau de formation


1 l adie institution de micro cr dit au nord7

1. L’Adie, institution de micro crédit au Nord

Répartition par secteur d’activité

Répartition géographique


2 le micro cr dit face aux enjeux socio conomiques d un pays d velopp

2. Le micro crédit face aux enjeux

socio-économiques d’un pays développé

Une problématique centrale:

L’augmentation du chômage

et du nombre de bénéficiaires des minimas sociaux

B. Des problématiques spécifiques:

Des populations à intégrer et des territoires à développer

2. Le micro crédit face aux enjeux socio-économiques d’un pays développé


A la mont e du ch mage et de l exclusion

Chômage et exclusion: une problématique centrale

Croissance du chômage

=> le taux de chômage a passé la barre des 10% en 2004

=> le nombre de chômeurs dont l’ancienneté est entre 2 et 3 ans a augmenté de 15,4%

Augmentation du nombre de Rmistes

=> 1,2 millions de bénéficiaires et 2,4 millions d’ayants droits

=> Une augmentation de 35% en dix ans

Poids de l’aide sociale sur les collectivités locales

=> Un coût annuel de 5,2 milliards d’euros

=> … désormais à la charge des conseils généraux

A. La montée du chômage et de l’exclusion


A la mont e du ch mage et de l exclusion1

b) La création de son propre emploi: un recours de plus en plus fréquent

De plus en plus de chômeurs créateurs d’entreprises

60 000 chômeurs créateurs en 2002, 90 000 en 2004 (30% des créateurs)

Environ 10% des créateurs d’entreprises sont des bénéficiaires des minimas sociaux (RMI ou ASS)

Le travail indépendant comme choix plus que comme ultime recours: 59% des chômeurs créateurs avaient déjà l’idée de créer avant de perdre leur emploi

Le poids prépondérant des TPE dans la création d’entreprises

83% des entreprises créées en France n’ont qu’un emploi

89% des entreprises de l’UE ont moins de 10 emplois: elles représentent 28% de la valeur ajoutée et 21% des emplois

Soutenir le travail indépendant: un enjeu de développement tout autant que d’assistance sociale

A. La montée du chômage et de l’exclusion


A la mont e du ch mage et de l exclusion2

c) Le micro-crédit: une réponse adaptéeà la création d’entreprise par les plus démunis

L’accès au capital: un des premiers freins à lever

35% des chômeurs créateurs ne peuvent assurer seul le financement complet de leur entreprise

36% des chômeurs créateurs démarrent avec moins de 4 000 euros

Un impact réel tant sur le plan économique que social

Le taux de pérennité des entreprises financées par l’Adie est similaire aux taux de pérennité national enregistré pour les entreprises individuelles

75% des créateurs financés au cours des 5 dernières années retrouvent un emploi: la cessation n’est pas toujours un échec, les rebonds post-création sont nombreux

Une voie peu coûteuse de lutte contre le chômage… à renforcer

Le coût de financement d’un micro crédit (2 000 euros) représente 5 mois de Rmi

La création d’entreprise ne représente encore que 2,1% des sorties du chômage

A. La montée du chômage et de l’exclusion


A la mont e du ch mage et de l exclusion3

d) Une différence de fond avec le micro crédit au Sud…

Création d’emplois par la création d’entreprise versus augmentation des revenus tirés d’activités existantes

Lutte contre l’exclusion et assistance sociale versus lutte contre la pauvreté et développement économique

… non sans conséquence sur le fonctionnement et la viabilité de l’institution

Une demande plus difficile à révéler

L’importance des relais pour identifier les clients potentiels

Rôle et poids des services non financiers

L’accompagnement, secondaire pour les IMF au Sud, est primordial pour les clients de l’Adie

Insertion bancaire ou renouvellement de portefeuille

Un portefeuille plus risqué de « primo-entrants »

A. La montée du chômage et de l’exclusion


B l int gration de populations et le d veloppement de territoires

Au delà de la création d’emploi, le micro crédit en réponse à des problématiques spécifiques…

a) Des territoires à développer

Les quartiers en difficulté

751 quartiers classés en ZUS avec plus de 4,5 millions d’habitants: un taux de chômage des actifs résidant dans ces zones2 fois plus important que le taux de chômage national

Un manque cruel de commerces et services de proximitémaisun dynamisme supérieur à la moyenne nationale en termes de création d’entreprise(+ 10 points)

Les zones rurales défavorisées

800 cantons ruraux classés territoires fragiles (un tiers du territoire national)

La précarisation d’une part croissante de la population d’épargne pas les zones rurales et le monde agricole (7 000 agriculteurs bénéficiaires du RMI)

Des difficultés plus grandes à identifier et traiter ces demandes (pauvreté « cachée », faible densité et grandes distances) mais des potentiels à valoriser (interconnaissance, solidarité)

B. L’intégration de populations et le développement de territoires


B l int gration de populations et de territoires

Au delà de la création d’emploi, le micro crédit en réponse à des problématiques spécifiques…

b) Des populations à intégrer

Les populations d’origine immigrée

Une discrimination à l’embauche qui conduit vers l’entrepreneuriat (risque de chômage majoré de 17 points pour un immigré par rapport à un non immigré présentant les mêmes caractéristiques)

Les gens du voyage

Une culture du travail indépendant, une exclusion bancaire très prononcée, au delà du micro crédit: un soutien à l’officialisation permettant une meilleure reconnaissance

B. L’intégration de populations et de territoires


Facult du mirail toulouse 22 11 2005 le r le du micro cr dit dans les pays d velopp s

Le micro crédit face aux enjeux socio-économiques d’un pays développé: synthèse

C

r

é

ati

o

n

d

'e

m

pl

o

i

I

n

se

r

tio

n

s

o

cial

e

I

n

g

ra

t

io

n

de

P

r

o

m

o

ti

o

n

d

e

p

o

p

u

lat

i

on

s

s

e

rvi

c

es

e

t

m

ar

g

in

a

e

s

Mi

c

r

o

-c

r

é

d

it

c

o

m

m

e

r

ces

de

lisé

C

it

o

ye

n

ne

t

é

p

r

o

x

imi

t

é

D

év

e

lo

p

pe

m

e

n

t

t

e

r

r

it

o

ri

a

l

C

r

é

ati

o

n

d

e

r

ic

h

ess

e

s

-

D

év

e

lo

p

pe

m

e

n

t

é

c

on

o

mi

q

u

e


3 les conditions d un essor du micro cr dit au nord

Les conditions d’un essor du micro-crédit au Nord

Du micro-crédit à la micro-finance

Financer le développement du micro-crédit

Un cadre réglementaire à modifier

Faire évoluer les esprits et les mentalités

3. Les conditions d’un essor du micro-crédit au Nord


3 conditions d un essor du micro cr dit au nord

Du micro-crédit à la micro-finance

Le développement de services financiers complémentaires (assurance, épargne) se pose également au Nord mais dans des termes différents

Adapter les services au public plutôt qu’assurer un accès à ces services

Financer le développement du micro-crédit

Un modèle de gestion à inventer mobilisant et combinant:

Ressources propres (intérêt sur prêts): couvrir les charges du back-office

Ressources publiques (subventions): le défi de la décentralisation et le financement de l’accompagnement

Ressources privées: le rôle des banques (lignes de crédit) et celui des entreprises socialement responsables (développement)

… tout en dissociant clairement les pôles d’activités (services financiers et non financiers)

3. Conditions d’un essor du micro-crédit au Nord


3 conditions d un essor du micro cr dit au nord1

C. Faire évoluer le cadre réglementaire

Laisser un espace de liberté aux acteurs économiques

Complexité des rouages administratifs, poids des cotisations sociales au démarrage et trappe à inactivité, diplômes et exercice de l’activité

Intégrer la microfinance dans le secteur financier

Emprunter pour prêter, augmenter les taux d’intérêt

D. Faire évoluer les esprits et les mentalités

Une opinion publique à convertir

Le rôle de la recherche universitaire

3. Conditions d’un essor du micro-crédit au Nord


  • Login