ENP 2012
Download
1 / 4

ENP 2012 Enqu te nationale de pr valence des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux - PowerPoint PPT Presentation


  • 84 Views
  • Uploaded on

ENP 2012 Enquête nationale de prévalence des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux. Cas cliniques. V 23/03/2012. Cas clinique 1. Code hôpital : H_151 Nom du service : unité médicale N2

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'ENP 2012 Enqu te nationale de pr valence des infections nosocomiales et des traitements anti-infectieux' - iona


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript

ENP 2012Enquête nationale de prévalencedes infections nosocomialeset des traitements anti-infectieux

Cas cliniques

V 23/03/2012


Cas clinique 1
Cas clinique 1

  • Code hôpital : H_151

  • Nom du service : unité médicale N2

  • Un homme de 75 ans, avec une BPCO connue, a été hospitalisé le 1er février 2012 avec les signes suivants : toux depuis 3 jours, expectorations verdâtres et dyspnée. Il est hospitalisé en pneumologie.

  • A l’examen, il était fébrile, avait une dyspnée inspiratoire, des crépitations de la base droite et un wheezing bilatéral. La RP était normale à l’admission. Le diagnostic de pneumonie est noté dans le dossier médical.

  • La NFP rapportait des GB à 10*106 /ml et la CRP était de 54 mg/l. Il n’a pas eu de prélèvement des crachats.

  • Un KTP a été posé à l’admission. Pas de sonde à demeure.

  • Un traitement par cefuroxime IV 1,5g * 3/j + clarithromycine 500mg * 2/j a été débuté après ces résultats.

  • Il a été revu le 4 février 2012 à 9h. Le traitement antibiotique a été changé pour cefuroxime per os 750 mg * 3/j * 3J et la clarithromycine a été arrêtée. Au site d’insertion du KTP, on notait une rougeur et du pus. Le KTP a été retiré. Des hémocultures ont été prélevées. La NFP rapportait des GB à 13*106 /ml et la CRP était de 44 mg/l.

  • Il n’a pas eu d’autre RP et aucun crachat n’a été envoyé en culture.

  • Vous effectuez l’enquête le 4 février à 14h.


Cas clinique 2
Cas clinique 2

  • Code hôpital : H_151

  • Nom du service : réanimation médicale

  • Une femme de 81 ans a été admise en réanimation le 18 janvier 2012 avec un AVC sévère. A l’admission, ont été posés et gardés pendant tout le séjour, une VVC, une sonde à demeure et un cathéter artériel périphérique.

  • 19/01/2012 : un traitement IV par pipéracilline-tazobactame était débuté pour une suspicion de pneumopathie nosocomiale sur dégradation des gaz du sang. Sa température maximale était 37,2°C. Les GB était à 11. Sa CRP était de 62. Sa RP montrait des atélectasies bilatérales et un œdème pulmonaire. La culture d’un prélèvement bronchique protégé (Wimberley) a identifié un E. coli à 104 UFC/ml.

  • 21/01/2011 : poursuite des ATB

  • 27/01/2011 : arrêt des ATB. Fièvre 12h plus tard. Des hémocultures ont été piquées en 2 sites différents dans les 6h suivantes. La VVC a été changée et l’extrémité a été envoyé en culture. Un traitement par teicoplanine IV 400mg était débuté pour une suspicion de sepsis. Une nouvelle VVC a été posée.

  • 29/01/2012 : 3 des 4 hémocultures poussent à Micrococcus spp et à SCN, antibiogramme en cours. L’extrémité de la VVC pousse à SCN > 15 colonies. VVC toujours en place. Pas de fièvre. Toujours sous teicoplanine.

  • Vous réalisez l’enquête le 29/01/2012.


Cas clinique 3
Cas clinique 3

  • Code hôpital : H_151

  • Nom du service : service de chirurgie

  • Une femme de 48 ans a eu une colectomie pour un cancer de l’intestinle 08/01/2012. Elle a été hospitalisée le 07/01/2012. Elle a reçu comme prophylaxie chirurgicale 3 jours de cefradine, arrêtée le 10/01/2012 à 14h.

  • Le 11/01/2012, elle s’est sentie mal. On notait une température à 39,2°C, une hypotension, une tachycardie. Elle avait une douleur abdominale sévère avec une sensibilité et une défense à la palpation. Le médecin qui l’a revue a noté une suspicion de perforation avec péritonite. Il a débuté un traitement par meropénème 1g *3/j IV, remplissage IV et réanimation. Il prévoit de la transférer immédiatement en chirurgie pour laparotomie et exploration chirurgicale.

  • Vous voyez le dossier le 11/01/2011 à 11h.


ad