Qu est ce qui est radical propos de l islam
Download
1 / 14

Qu est-ce qui est radical propos de l islam - PowerPoint PPT Presentation


  • 109 Views
  • Uploaded on

Qu ’ est-ce qui est «  radical  » à propos de l ’ islam?. Citoyenneté et Immigration Canada Ottawa, le 28 avril 2009. Un séminaire de Sara Silvestri, Ph. D. Cambridge University et City University London. Mes domaines de travail. RECHERCHES :

loader
I am the owner, or an agent authorized to act on behalf of the owner, of the copyrighted work described.
capcha
Download Presentation

PowerPoint Slideshow about 'Qu est-ce qui est radical propos de l islam' - ilana


An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Presentation Transcript
Qu est ce qui est radical propos de l islam

Qu’est-ce qui est « radical »à propos de l’islam?

Citoyenneté et Immigration Canada

Ottawa, le 28 avril 2009

Un séminaire de Sara Silvestri, Ph. D.

Cambridge University et City University London

Sara Silvestri, Ph. D.

[email protected]


Mes domaines de travail
Mes domaines de travail

RECHERCHES :

  • Interdisciplinaires (politique internationale et sociologie)

  • Principalement qualitatives + collaboration à des projets quantitatifs

    PROJETS EN COURS et INTÉRÊTS :

    -La mobilisation politique musulmane et les institutions en Europe- Les politiques publiques européennes envers la religion et les communautés musulmanes- Communautés suspectes (les effets du contre-terrorisme sur les Irlandais et les musulmans au Royaume-Uni)

    - Radicalisation : séculière et religieuse

    - Migration, intégration et cohésion sociale, genre

    ENSEIGNEMENT :

    L’islam politique et les musulmans en EuropeLa religion dans la politique mondiale Union européenne (UE), relations internationales

    TRAVAIL RELATIF AUX POLITIQUES :

    Consultante/conseillère sur : les musulmans en Europe, le dialogue interculturel, le contre-terrorisme (Euromed, UE, Alliance des civilisations des Nations Unies, gouvernement du R.-U., groupes de réflexion)

Sara Silvestri, Ph. D.

[email protected]


Religion ce que c est
Religion : ce que c’est

  • Une quête spirituelle

  • Une réponse au mystère de la vie et de la mort

  • Une source de valeurs éthiques

  • Elle est extériorisée au moyen depratiques et de rituels qui renforcent l’appartenance

  • Une façon d’organiser la société

  • Un élément de la culture ou façonnée par la culture?

  • Les théologiens ont établit la distinction entre la FOI (croyance, spiritualité) et la RELIGION (en tant qu’ensemble de pratiques, anthropocentrique)

Sara Silvestri, Ph. D.

[email protected]


Religion ce qu elle fait
Religion : ce qu’elle fait

  • Elle établit un lien entre le transcendant (dimension surnaturelle de l’immortalité et de la perfection) et l’immanent (dimension mortelle, terrestre et imparfaite des êtres humains)

  • Elle propose une vérité universelle unique qui fournit un système de croyances complet, une vision de l’ordre mondial qui propose également comment organiser les relations humaines

  • Elle exige un engagement personnel

    >> CARACTÉRISTIQUES RADICALES

Sara Silvestri, Ph. D.

[email protected]


La dimension politique des religions en particulier monoth istes
La dimension politique des religions (en particulier monothéistes)

  • Elles se réfèrent à des écritures saintesimmuables qui déterminent les valeurs qui informent les structures familiales et les normes de l’organisation sociale.

  • Dans leur efforts pour établir un lien entre le transcendant et l’immanent, elles empiètent sur la vraie vie

  • Dans l’histoire, les religions ont permis à des chefs politiques ou à des groupes sociaux adeptes d’une religion en particulier de créer des frontières et de renforcer leur autorité

Sara Silvestri, Ph. D.

[email protected]


Radicalisation d finitions officielles
Radicalisation (définitions officielles)

  • Commission européenne (2005) : On entend par « radicalisation violente » le phénomène par lequel certaines personnes adhérant à certains points de vues, opinions et idées peuvent être conduites à commettre des actes terroristes.

  • Gouvernement du Royaume-Uni (2009) : [traduction]« processus par lequel des personnes en viennent à appuyer l’extrémisme violent et, dans certains cas, à joindre des groupes terroristes ».Le documentContest II aborde les causes à long terme, avant que la radicalisation ne devienne « violente »; suggère une surveillance de l’adhésion aux idéologies

  • Gouvernement des Pays-Bas (2004) : [traduction] « Le radicalisme est la disposition (croissante) de poursuivre et/ou d’appuyer ses croyances sociales ou politiques, ce qui peut entraîner des changements profonds de la société et représenter une menace pour le système judiciaire démocratique et/ou peut faire intervenir le recours à des moyens non démocratiques à cette fin ». (2005 doc.) 3 types de radicalisme : islamique, de droite, animalier

Sara Silvestri, Ph. D.

[email protected]


Radicalisation suite
Radicalisation (suite)

La recherche montre :

  • que c’est un processus

  • qu’il n’existe pas un seul modèle (psychologie personnelle, idéologie, causes nationales ou internationales, conditions socio-économiques)

  • Suggère l’opposition, la résistance et la dissension

Sara Silvestri, Ph. D.

[email protected]


Termes cl s de la th ologie et de l histoire islamiques utilis s par les islamistes
Termes clés de la théologie et de l’histoire islamiques utilisés par les islamistes

  • Acceptation du message de Mahomet écrit dans le Coran demandant une soumission totale à Dieu en suivant les principes et les exemples de la vie religieuse présentés par le Coran et les hadith (sunna), et en respectant les cinq piliers de l’islam

  • Tawhid (unité et souveraineté unique de Dieu)

  • Oumma (communauté mondiale et transnationale, sentiment d’universalité)

  • Tradition : Coran+hadith (sources d’inspiration et d’autorité) + salafi (ancêtres)

  • Réforme de la société basée sur la justice divine

  • Recréation du califat (politie parfaite et harmonieuse)

  • Charia (ensemble de principes juridiques inscrit dans les écritures saintes, fournit un cadre, un point de référence)

Sara Silvestri, Ph. D.

[email protected]


Caract ristiques des islamistes
Caractéristiques des islamistes utilisés par les islamistes

  • Discours : renaissance d’un passé mythique, autre politie, résistance, identification à l’oppression des musulmans partout dans le monde, assimilation de causes tiers-mondistes

  • Stratégie : opposition, dissension, collaboration, miner l’ordre établi, adaptation

  • Lieux : mosquées, établissements de formation, associations privées/société civile

  • Membres : classes moyennes et étudiants (souvent socialisés en Occident) + les masses

Sara Silvestri, Ph. D.

[email protected]


Groupes islamistes certains ayant des branches extr mistes et violentes
Groupes islamistes utilisés par les islamistes(certains ayant des branches extrémistes et violentes)

  • Famille salafiste (renouveau)

  • Frères musulmans et Jamaat-e-Islami (réforme, renouveau)

  • Takfiri (rejettent la politique)

  • Tablighi (pieux, rejettent la politique, traditionalistes)

  • Salafisme djihadiste (développement hybride récent)

  • Hitz-ut-Tahrir (oui à l’engagement politique, non à la démocratie)

  • Fethullah Gülen (conservateurs)

  • Djihad islamique, Al-Qaïda et compagnie.

Sara Silvestri, Ph. D.

[email protected]


Les messages radicaux de l islam et de l islamisme
Les messages « radicaux » de l’islam et de l’islamisme

  • POLITIQUES : Remet en question l’autorité séculière et les relations de pouvoir. Souveraineté absolue de Dieu

  • PHILOSOPHIQUES : Appel à une transformation de la société > possibilité de dissidence, de subversion et de révolution (dès Ibn Taymiyyaa, au XIVe siècle)

  • PHYSIQUES ET HISTORIQUES : La violence a un lien avec la vie de Mahomet (mais elle doit être mise en contexte et abordée d’un point de vue historique) et elle est la voie prise par les groupes islamistes lorsque celle de l’engagement politique ordinaire s’est fermée

Sara Silvestri, Ph. D.

[email protected]


Cadre de compr hension orientations et objectifs
Cadre de compréhension : Orientations et l’islamismeobjectifs

  • RÉSISTANCE envers le pays d’origine : réforme, contre la corruption

  • RÉSISTANCE envers le pays d’établissement : islamisation, dawah, défense des droits des minorités, sensibilisation à l’islam

  • Engagement envers un projet mondial transnational

Sara Silvestri, Ph. D.

[email protected]


Projet sur les formes séculaires et religieuses de la radicalisation(financé par la FES, avec des collègues à l’ISIM et à la London Metropolitan University)

  • Mouvements d’extrême droite et d’extrême gauche en Europe depuis les années 1960

  • Interconnexion entre les dimensions séculière, politique et religieuse

  • Le rôle de la culture politique et du mode de vie

  • Le contexte historique (national, local, international, + griefs et compréhensions de l’identité)

  • Transformations mondiales de la culture des jeunes et des formes d’autorité établies dans les sociétés occidentales et non occidentales

Sara Silvestri, Ph. D.

[email protected]


Quelle est la contribution des religions et de l islam la radicalisation
Quelle est la contribution des radicalisationreligions (et de l’islam) à la radicalisation?

  • Le postulat selon lequel la théologie et les chefs religieux appuient la violence n’est pas toujours vrai

  • Théologie politique (ordre mondial, autorité)

  • Discours, histoire (événements, jalons, modèles)

  • Symboles et rituels

  • Socialisation (famille, amis et communauté)

  • Fluidité et osmose – magasinage religieux, entrer dans des réseaux et en sortir

    >> La religion en tant que véhicule

    fournit un discours et des symboles puissants

Sara Silvestri, Ph. D.

[email protected]


ad