Je veux  mourir   domicile, mythe ou r alit

Je veux mourir domicile, mythe ou r alit PowerPoint PPT Presentation


  • 130 Views
  • Uploaded on
  • Presentation posted in: General

Je veux mourir ? domicile, mythe ou r?alit? ?. Les modalit?s d'intervention de l' HADSituation CliniqueDiscussion. Les modalit?s d'intervention de l' HAD . La demande d'admission : DOSSIER PASSERELLE Prescription m?dicale de l'admission En pratique: sollicitations d'origine diverse ( IDE, SSIA

Download Presentation

Je veux mourir domicile, mythe ou r alit

An Image/Link below is provided (as is) to download presentation

Download Policy: Content on the Website is provided to you AS IS for your information and personal use and may not be sold / licensed / shared on other websites without getting consent from its author.While downloading, if for some reason you are not able to download a presentation, the publisher may have deleted the file from their server.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - E N D - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Presentation Transcript


1. Je veux mourir à domicile, mythe ou réalité ? HAD Bagatelle Dr Anne Pérot, médecin coordinateur, Stéphanie Patier, assistante sociale, Khadija Benduduh, psychologue, Joëlle Salinas, IDE référent

2. Je veux mourir à domicile, mythe ou réalité ? Les modalités d’intervention de l’ HAD Situation Clinique Discussion

3. Les modalités d’intervention de l’ HAD La demande d’admission : DOSSIER PASSERELLE Prescription médicale de l’admission En pratique: sollicitations d’origine diverse ( IDE, SSIAD, etc…)

4. Les modalités d’intervention de l’ HAD : l’infirmière coordinatrice Evaluation des besoins du malade et de son entourage : Bilan des pathologies en cours, leur évolution et leur pronostic, Besoins en soins, traitement en cours, matériel médical nécessaire,

5. Les modalités d’intervention de l’ HAD : l’infirmière coordinatrice Evaluation personnalisée du patient et de son entourage. Organisation de la prise en charge par l’HAD avec le cadre du service et le médecin coordinateur.

6. Les modalités d’intervention de l’ HAD : L’équipe soignante Infirmiers salariés ou conventionnement avec des IDE libéraux, Aides soignants, Soins de confort, Kinésithérapie, Orthophonie, Ergothérapie, Réunions d’équipe interdisciplinaire.

7. Les modalités d’intervention de l’ HAD : l’intervention sociale Avant la prise en charge : Etayage de l’environnement Lien avec les autres structures Mise en œuvres des prestations sociales 

8. Les modalités d’intervention de l’ HAD : l’intervention sociale Pendant la prise en charge Accompagnement des familles : réajustement des aides adaptation du logement, aides financières, ouverture de droits, mesures de protection judiciaires.

9. Les modalités d’intervention de l’ HAD : le travail social Après la prise en charge : Accompagnement dans les démarches funéraires, Demandes d’aides financières éventuelles.

10. Les modalités d’intervention de l’ HAD : la psychologue Intervention auprès du malade et de son entourage pour apprécier et négocier ce qui va être traumatique Elaborer le travail de deuil avec l’entourage Entendre le sentiment de culpabilité, Positionnement variable de la famille, Souplesse de la réponse de l’équipe.

11. Les modalités d’intervention de l’ HAD : la psychologue Le travail en équipe : maillage de l’équipe Réflexion sur la fin de vie et sur l’accompagnement, Soutien de l’équipe soignante, Groupe d’analyse des pratiques (mensuel).

12. Les modalités d’intervention de l’ HAD : le médecin coordinateur Avant la prise en charge : Evaluation de la possibilité de mise en œuvre de l’HAD (IDE coordinatrice, cadre de santé, directeur) Pendant la prise en charge : Interface entre la technicité hospitalière et la polyvalence du médecin traitant, adaptation du projet de soins. Lien avec le médecin traitant pour spécificité des SP (projet de vie, instauration PAP, intervention du réseau, demandes d’admission en USP, etc…)

13. Situation Clinique: Me D., 55 ans, cancer de vessie diagnostiqué début 2010, pronostic évalué à 3 mois, sort de la clinique contre avis médical le 25/05/10. L’IDE libérale fait appel à l’HAD devant l’importance des soins infirmiers nécessaires.

14. Evaluation de l’IDE coordinatrice AEG sévère, Me D. est alitée 22h/24, présente une fistule recto vaginale très productive, les urines sont propres dérivées par un Bricker. Elle n’a pas de plainte douloureuse mais présente des nausées. Elle conserve cependant une alimentation plaisir. Les IDE libérales poursuivent leur prise en charge en convention avec l’HAD. Le traitement comprend une alimentation parentérale, des injections de Rocéphine et de Primpéran . Me D. a besoin d’une aide complète à la toilette avec les soins de la fistule et de stomie.

15. Situation socio familiale Me D. a 2 enfants majeurs d’une première union, Elle est mariée, a un fils de 13 ans, son époux est dépendant sévère à l’alcool et n’assure aucun rôle de soins (repas) ou éducatif envers son fils, L’AS de la MDSI a fait un signalement avec mise sous tutelle de la patiente au début de sa maladie et demande de placement pour l’enfant mais la réponse judiciaire s’est limitée à une mesure éducative.

16. Intervention de l’assistante sociale de l’HAD Contact avec l’AS de secteur, l’éducateur de l’ASE, Demande de FNASS, Intervention des auxiliaires de vie HAD pour assurer 2h de présence quotidienne pour hygiène, assurer les courses alimentaires, les repas de l’enfant et une veille éducative.

18. Intervention de la psychologue Pallier l’absence du soin « curatif » au sens médical du terme, Pallier l’absence du soin « parental » au sens de Winnicott, Pallier la carence du filet « socio-économique ».

19. Evolution Le 15 juin, apparaissent trois fistules productives de selles sur la paroi abdominale et une hyper sialorrhée (prescription de Scopoderm). Des douleurs abdomino pelviennes surviennent (Actiskénan 5 si besoin avec demandes ponctuelles). Le 25 juin, la vigilance s’altère, avec une fièvre à 38°6 et l’apparition de selles dans la poche de Bricker et les points de désunion de la laparotomie. Prescription de Durogésic 25 devant l’arrêt des prises orales.

20. Evolution (suite) Les auxiliaires de vie ont fait la connaissance de la sœur de Me, assistante maternelle à l’ASE, qui propose de prendre en charge son neveu à son domicile. L’AS de l’HAD reprend donc contact avec l’AS de secteur en vue des démarches. Me D. décède le 30 juin à son domicile, calmement. L’AS de l’HAD procède à une demande auprès de la ligue pour participation financière aux obsèques réglées par le frère et la sœur de Me.

21. Discussion Absence de personne ressource dans l’entourage, famille en situation d’abandon: importance de l’anticipation des besoins par l’évaluation initiale et l’adaptabilité des soignants, Intervention interdisciplinaire impérative, Coordination multiple (soins, services sociaux, protection de l’enfance).

  • Login